La face cachée de Margot

Z 7

Salut, salut.

Alors ! Chapeau. Je ne sais pas qui à illustré cette couverture, mais je lui fais ma révérence. C’est à croire que le jour où il/elle s’est décidé à faire cette illustration, il/elle devait être malade, mais alors là vraiment malade. La couleur jaune est en effet associée, en règle générale, à la maladie. Mais peut-être, et je dis bien peut-être que c’est pour dire que c’est la jeune Margot qui l’est, mais comme je ne pourrais pas l'avoir avant un mois, et que selon les autre lecteurs l'histoire est super, j'en reste sur le cul. Là je ne sais vraiment pas et je ne voie sincèrement pas pourquoi il y a une si vilaine couverture.

C’est vrai quoi ! Regardez un peu cette tristesse. Déjà que c’est jaune partout, il a fallu que l’on rajoute ce gros panneau bleu avec une flèche dessus. Du coup je me pose la question : est-ce que ce panneau est comme l’un de ces panneau de circulation que l’on trouve sur les bords des routes qui vous disent, obligation d’allé tout droit ? Par ce que là, j’ai qu’une envie c’est de passer mon chemin, et de ne pas m’arrêter devant pour l’acheter. Et puis il faut dire que le résumé n’est pas vraiment attirant non plus.

Pourtant et selon les autres qui ont pu le lire, le livre est super. Mais je trouve qu’avec un tel titre, une telle couverture et un tel résumé, même de la pub n’attirera pas grands monde. Enfin, peut être que je me trompe. Mais je ne pense pas que mon intuition soit mauvaise. Et plus je regarde cette couverture, et plus je me dis que cet illustrateur avait vraiment perdu les pédales ce jour-là. Je ne sais pas moi, franchement refaite une autre illustration rien qu’à regarder cette couverture j’en tombe malade.

A chaque fois que je veux aller plus loin dans mes ressentis sur cette couverture, mon esprit reviens sans cesse sur ce que j’ai dit plus haut : l’illustrateur est malade. Je me suis jusqu’à demander si par hasard il ne se serait pas pris un coup sur la tête, tant le travail a été bâclé. Cela a dû lui prendre environ dix minutes ou vingt tout au plus pour la réflexion, enfin s’il y en a eu une.

Pauvre livre, il me fait pitié. Et dire que ceux qui ont eu la chance de le lire, le trouve génial, à part le fait que le titre ne va pas vraiment à l’histoire. Mais je le dis franchement, sérieux les mecs, refaite une illustration plus que convenable pour le book. Par ce que cette couverture ne me fait envie ni sur l’achat, ni sur l’envie de le lire, et encore moins sur le désir de l’emprunter à un(e) ami(e) pour tenter de le lire. Alors là pas du tout. Autant me dire de mettre le feu dans ma bibliothèque. Et encore cela est plus que certain que je ne le ferais même pas. Et puis les gouts et les couleurs ne se discutent pas. Mais n’empêche pour ce côté-là ce n’est pas l’éditeur que je rêve de rencontrer pour en faire du papier mâché, mais plutôt ce crétin d’illustrateur qui au final devrait aller se creuser un trou bien profond dans son jardin et d’y rester cacher. Alors là oui ! Là il ferai un bon boulot.

Bonne lecture à tous.

jeune adulte liberté d'expression

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site