Charley davidson tome 1

Premiére tombe sur la droite

Z 23

E 2

V2ous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C’est moi.

Mon nom c’est Charley et je suis la Faucheuse.
Les morts, je connais : j’en vois depuis que je suis née. Des fois, je les aide à faire des trucs du genre laisser un mot à leurs proches ou traquer leur assassin… Ça tombe bien parce que je suis aussi détective privée ! Pratique, non ? Ce qui l’est moins, c’est que les gens autour de moi ont du mal à y croire. Comme Swopes, l’agent avec qui je bosse : je voudrais qu’il me lâche un peu la grappe.
Cela dit, je pourrais le gérer si je n’avais pas d’autres chats à fouetter… comme ce bel inconnu qui vient me rendre visite toutes les nuits dans des rêves torrides et dont j’aimerais bien découvrir l’identité…

B 2

 

C2ette saga me fut proposée dans la section suggestion de mon forum de lecture depuis un certain temps, et il me plaisait quelque peu. Petit problème, sur ma petite ile au milieu de l’océan les librairies ne nous proposent pas ce genre de livre, très peu en fait sont habilité à les vendre. Mais pas facile d’en trouver. Aussi j’ai dû les faire venir tous en même temps. Du coup je m’y suis mise. J’ai tellement adoré qu’un seul tome m’a pris exactement deux heures pour le lire. Et puis sachant que les éditions Milady font des sagas géniales, je ne suis donc pas étonnée que celle-ci sera à la hauteur de mes espérances. Et j’ai eu une chance de tous les diables, lorsque j’ai commencé à la lire il y avait déjà sept tomes parus en France. Alors oui !!!!!!!!!! Je suis heureuse. Allons ensemble découvrir cette nouvelle héroïne peu commune.

Tout d’abord découvrons maintenant le synopsis de l’histoire. Charley Davidson est une Faucheuse. Les morts, elle les connait depuis sa naissance. Elle les voie, leur parle, les aide, un peu comme un médium. Son truc, leur permettre de laisser un mot à leurs proches ou à traquer leurs assassins. Et justement cela ne peut qu’être lucratif pour son business. Car cette miss est une détective hors pair, et aide souvent son oncle dans ses enquêtes. Et c’est plutôt pratique. Néanmoins, quand elle en parle aux gens qui l’entourent, et bien comment dire …… ils sont plutôt septiques. Ce qu’elle peut comprendre, mais quand elle travaille avec l’agent Swopes, c’est encore plus dure, surtout qu’il semble pour la plupart du temps avoir un tronc dans le dos, et ne la lâche pas d’une semelle. Cependant, Charley pourrait faire comme si de rien n’était si elle n’avait pas d’autre chats à fouetter. Cette miss gâchette, rêve d’un bel inconnu toutes les nuits, dans des scènes qui sont pour le moins hot. Et elle ne désire qu’une chose, découvrir qui il est. Mais cette fois, Charley va devoir s’occuper du meurtre de trois avocats et faire face à l’amant de ses rêves dont elle ne connait rien. Comme quoi, les mauvaises choses n’arrivent pas qu’à nous et aux gens bien.

Passons maintenant au peigne fin ces personnages pour le moins étonnant. Tout d’abord parlons de Charley. Charley pour les intimes, de son vrai nom Charlotte Davidson, travaille officiellement en tant que détective privé, mais est également, et cela de manière officieuse, consultante auprès de la police locale. Ce qui l’amène donc souvent à collaborer avec son oncle. Voir elle-même barmaid à ses heures perdues pour son père. Qui préfère la surnommé ainsi vu que c’est un vraie garçon manqué. Pourvue d’un don pour le moins atypique, elle voie et parle aux morts, elle les aide souvent sur des enquêtes difficile. Car en réalité, Charley est la Faucheuse, la vraie, et a pour mission de guider les âmes des disparus vers l’autre monde, dont la lumière vie en elle et qui fait d’elle ce portail inter monde. Mais en lisant plus en avant, on découvre que Charley est dotée de sortes de dons pour le moins étrange, dont quasi immortelle et une mémoire d’éléphant. Cette petite dame qui joue souvent de la malchance est doté d’un caractère extrêmement fort, pour cette miss à la gâchette facile. Elle vous fait part de de réparties, de réflexion et de pensées hilarant. Ce côté humoristique, m’ont fait rire comme une petite folle du début à la fin de l’histoire. Elle est vraiment impayable. A côté de cela, elle est attachante et touchante, et on sent au fil du récit qu’elle se sert de son côté sarcastique comme une armure pour se protéger et dissimuler ses souffrances passées. Mais c’est aussi une femme déterminée, têtue, qui préfère être son propre patron, et qui s’attirent les ennuis avec plus de facilité que l’on pourrait penser. Enfin, pour cette femelle coquine, deux mâles se disputent le cœur de la belle, le détective qui commence à la croire cinglé, et le magnifique spécimen mâle de ses rêves. Sa vie est loin d’être tout repos. Maintenant au tour du bel Apollon. Ce dieu vivant se nomme Reyes. Cet homme est une véritable énigme à lui tout seul. Tout ce que l’on connait de lui est le fait qu’il est très protecteur envers le belle Charley. Il apparait sous forme de brume menaçante dès que la donzelle se retrouve en danger. Obnubilé par lui, Charley va donc enquêter sur cet homme et ce qu’elle va trouver et nous par la même occasion va nous apporter surprises sur surprises. Il est à la fois fascinant, mystérieux, hypnotisant, dangereux, un vrai bad boy en somme. Et puis il fait passer des nuits de dingues à la belle. Enfin il y a plein d’autres personnages qui sont fascinants qui ne demande qu’à être plus mis en valeurs. Le père de Charley, ancien flic à la retraite et qui tient un bar. Il est très protecteur envers sa fille. Néanmoins, même s'il est un de ses principaux confidents, elle sait qu'elle ne peut pas tout lui dire sans lui causer une crise cardiaque. Ensuite vient l’oncle Bob, le frère du père de la donzelle et en même temps flic. Il est comme un deuxième père paternel pour sa nièce. Il élucide beaucoup d’affaires criminelles avec l’aide de sa nièce. Mais quand on a une nièce qui peut parler aux morts, sure de sure, le travail est bien accompli. Il est très protecteur envers la jeune femme qu’il aime énormément, et va jusqu’à essayer de faire voir à sa nièce ce qui se cache dans son cœur à elle. Puis vient Cookie, sa voisine de pallier, mais aussi sa secrétaire et surtout et avant tout son amie. Avec elle Charley peut s’épancher, et donc tout lui raconter de sa vie, de son cœur, et surtout la cerise sur le gâteau, elle peut parler avec elle de tout ce qui est paranormal. Après vient Ange le fantôme adolescent qui l’aide dans ses enquêtes depuis l’autre côté du miroir. Garret, l’autre détective et rival de Charley et qui l’a prend pour une folle. La fameuse belle-mère qui ne l’aime pas et du coup avec qui elle, ne s’entend pas, et enfin la sœur de Charley qui l’ignore complétement. Bref tout un panel de personnages qui ont chacun un caractère bien à eux et qui pour la suite auront tous à un moment ou un autre un rôle important à jouer. Et surtout qui demande juste que l’on se penche un peu plus sur eux. Mais bon je garde mes avis personnels sur ces derniers car je ne sais pas encore quoi dire de plus sur eux.

Maintenant passons aux sujets, plume, romance et intrigue du récit. Pour ce qui est coté plume, Darynda Jones a su apporter à son récit une fluidité et une légèreté à sa plume. Captant notre intérêt par l’additivité de cette dernière, elle comble alors le lecteur en nous donnant un rythme soutenu tant par les enquêtes, l’action et les révélations qui s’imposent et nous transportent dans le monde créer par l’auteur. L’ambiance humoristique du récit par les propos de l’héroïne, apporte une touche en plus à ce récit qui est plus que plaisant à lire. C’est assez original. Du côté de la romance, on se retrouve avec une relation déjà enclenchée entre Reyes et Charley. Oui c’est vrai, ce n’est que sur le plan onirique, mais c’est quand même une relation. Charley qui est une battante va tout faire pour découvrir qui est cet Apollon. Cet homme qui semble tout connaitre d’elle et qui n’apparait que dans ses songes, la protège de tout danger en prenant la forme d’un brouillard dans le monde réel. Il l’aime, la courtise, va même lui donner un petit nom dans ses rêves ‘’Dutch’’. C’est peut être surfait, mais on ne pas connaitre tout du personnage depuis le début, ou avec qui il est. Non c’est impossible, on doit les laisser murir et attendre de voir comment tout va tourner. Comme nous ne savons pas encore ce que le vrai Reyes ressent, on a que les ressentit, les sentiments et le désir réel de Charley vis-à-vis de cet homme dans la situation actuelle. J’aurai aimé voir ce que l’homme ressentait sur son visage lorsqu’elle est allée le voir dans la prison où il était. Cela devrait être comique d’une certaine façon. Enfin parlons de l’intrigue de ce récit. Notre détective en herbe devra mener de front plusieurs enquêtes, aider une femme battue à fuir son mari, résoudre le meurtre de trois avocats et prouver l'innocence de la personne qu'ils défendaient avant d'être assassinés. En plus de tout cela Charley devra retrouver Reyes et lui permettre de retrouver la liberté, car il est incarcérer pour un crime qu’il n’a pas commis. J’ai été contente de me retrouver avec une multi intrigue. Si au départ cela fait un peu fouillis, on sent que tout est bien orchestré pour que le lecteur ne se sente pas partir à la dérive. En effet, tout s’emboite et on se retrouve avec un fil conducteur qui ne va lui que dans un sens, REYES. Mais qui est-il donc ? Est-il au moins humain ? Eh bien à cette dernière question, la réponse est bien sûr non. Un tel être vivant sur terre ne peut être tout à fait humain, c’est impossible. Pour la première question, il faudra attendre un peu je pense pour savoir qui il est exactement. Après de nombreuses hypothèses et des bribes d’informations données au compte-goutte, les révélations sont assez étonnantes et, ne sont accessibles et compréhensibles qu’à la fin du roman. C’est une surprise totale et elles ouvrent de nombreuses possibilités pour les prochains tomes. Je suis vraiment curieuse d’en savoir plus.

Bref en conclusion, pour moi j’ai passé un moment vraiment super. Ce premier tome pose les bases de l’histoire, présentant bien chaque personnage pour nous laisser sur une fin pleine de questions. C’est un livre qui se laisse manger comme des petits pains au chocolat tout juste cuits, et qu’une fois commencer à être déguster c’est du bonheur à l’état brut. Ce mélange d’humour, et de sérieux est parfaitement dosé. Il est passionnant, croustillant, réjouissant, et quand on y adhère, on y adhère pour de bon. Quant à l’univers de Darynda Jones il est impossible à passer outre. Cette histoire de Faucheuse est vraiment une bouffée d’air pure dans le monde de la littérature paranormal comme en bit-lit. J’ai sincèrement adoré, et j’en redemande. L’enquête est en même temps au premier plan comme au second, et la romance débutante est tout simplement explosive. C’est déroutant. J’ai déjà lu des livres qui vous font vivre la vie des personnages, mais là c’est plus que vivre. On sent qu’on est le personnage centrale, qu’on vit sa vie, et qu’en bref que l’on ne fait plus qu’un avec le livre. Quant à l’intrigue, même à plusieurs, il n’y en a qu’un qui nous intéressent, et découvrir qui est ce magnifique et diabolique spécimen mâle en la personne de Reyes. En attendant je m’attaque au second tome et espère que le tome en question va nous apporter les réponses à la question principale. Qui est Reyes ? Affaire à suivre.

13 8

Il pense encore que je suis médium. Mais j'étais trop occupée à contempler le mec mort à l'intérieur du corps mort pour lui répondre.
J'avançai de quelques millimètres et secouai légèrement le corps du bout du pied.
— Hé, vous, qu'est-ce que vous faites encore là-dedans ? Le mec mort me regarda avec de grands yeux écarquillés.
—Je ne peux pas bouger les jambes.
— Vous ne pouvez pas non plus bouger les bras, ni les pieds, ni vos putains de paupières, reniflai-je. Vous êtes mort.
— Complètement cinglée, marmonna Garrett entre ses dents serrées.
— Écoute, fis-je en me tournant brusquement vers lui, tu joues de ton côté du bac à sable et moi du mien. Comprendo ?
—Je ne suis pas mort.
Je me consacrai de nouveau à mon défunt.
—Mon cœur, vous êtes aussi mort que mon arrière-grand-tante Lillian, qui est désormais dans un état de décomposition permanente, croyez-moi.
—Non, ce n'est pas vrai. Je ne suis pas mort. Pourquoi personne n'essaie de me ranimer ?
—Euh, parce que vous êtes mort?
J'entendis Garrett marmonner quelque chose dans sa barbe, puis il s'éloigna d'un air furieux. Ah, ces incroyants ! Ils en font toujours des tonnes.
— Bon, d'abord, si je suis mort, comment se fait-il qu'on a cette conversation ? Et comment se fait-il que vous scintilliez comme ça ?
— C'est une longue histoire. Faites-moi confiance, l'ami, vous êtes mort.
Au même moment, le sergent Dwight se pointa, tout raide et solennel dans son uniforme de l'APD et avec sa boule à zéro.
— Mademoiselle Davidson, venez-vous de donner un coup de pied à ce cadavre ?
— Bon sang, mais puisque je me tue à vous répéter que je ne suis pas mort !
—Non.
Le sergent Dwight me lança sa propre version du regard qui tue. J'essayai de ne pas rire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire