Créatures des ténébres tome 1

Fruit défendu

Creatures des tenebres tome 1 fruit defendu 391879

E 2

V'inattendu se produit en un instant. Sur le chemin de son travail, la secrétaire Docia Waverley se précipite dans un accident de carrefours, et elle commence rapidement à soupçonner que les choses ne seront plus jamais les mêmes. Alors, quand un grand, blond et musclé inconnu intervient pour sa défense, lui disant que c'est sa mission de la protéger à tout prix, ce qui n'était qu'un sentiment se transforme en une preuve positive. En tout cas, tant que le saveur de Docia ne se révèle pas être un kidnappeur fou.

Lorsque Ram trouve Docia, il n'a aucun doute que c'est elle sa reine. Mais lorsque que ce guerrier d'or avance rapidement pour la protéger, il ressent quelque chose de plus fort que la simple chaleur de son corps quand ils se touchent. Il est submergé par une liaison brûlante qui est ancré profondément à l'intérieur de ses âmes jumelles. Un désir proscrit grandit en lui - cette femme est sa reine, la compagne de son roi, son chef, son meilleur ami. Et maintenant Docia est tellement
 vulnérale et attractive qu'elle éveille une faim indéniable en Ram, une envie charnelle irrésistible à laquelle il ne peut céder... non sans risquer la survie même des changecorps.

 

B 2

 

A1près une fin des plus spectaculaire de la saga Le clan des nocturnes, avec l’apparition d’Adam le frère ainé de Jacob qui aide tous les nocturnes lors de la bataille finale, une nouvelle prophétie a été découverte par Bella et mettant en avant qu’il y  aurait encore six clans de nocturnes à découvrir. Aussi je suis restée sur ma faim car il n’y avait pas de nouveaux tomes à venir. Du coup je me suis penchée sur cette saga qui a eu droit à deux tomes parus en même temps. Je fus tellement heureuse de savoir qu’en réalité c’était la suite tant attendu de la saga Le clan des nocturnes que je me suis précipités en quatrième vitesse sur eux deux. Dans ce nouvel opus, c’est un autre univers qui est mis en place par l’auteur. Il est fascinant remplie de légendes et une mythologie très connue y a été ajoutée. Si dans la saga première ce fut une mythologie démoniaque, ici c’est celui des pharaons. Ici, les hommes de l’ancienne Egypte au temps de la grandeur des pharaons se voyaient momifiés et mis en tombeaux. Ces hommes étaient tous des êtres importants, princesses, reines, prêtres, prêtresses, princes, général, pharaons, en clair ceux qui avaient les plus grands pouvoirs sur la haute et la basse Egypte. Sachant que pour eux le Ka, c’est-à-dire l’âme, était immortelle, Jaquelyn Frank a su mettre en place tout un univers tournant autour de ce monde. En effet, ces êtres d’exemptions ont la capacité de revenir à la vie en partageant le corps d’un humain vivant mais sur le point de mourir. C’est à ce moment-là que l’humain à le choix soit de mourir, soit de vivre en abritant l’esprit de l’un d’entre eux. Ces êtres sont appelés Changecorps. Passons maintenant aux choses sérieuses.

En ce qui concerne l’histoire. On rencontre dès le début une jeune femme nommée Docia. Cette dernière à un accident et tombe d’un pont. Cependant à la manière dont cela est écrit, on sent que c’est un meurtre. Au moment où la vie s’échappe de son corps, un esprit lui fait alors un étrange marché. Il lui propose de vivre à nouveau en échange de l’abriter dans son corps. Pour des raisons qui sont propre à elle-même, Docia accepte. Elle devient donc un Changecorps. Quelque jour plus tard, Docia se fait de nouveaux agressée, mais cette fois c’est chez elle. Afin de la sauver du malheur, arrive un magnifique spécimen male du nom de Vincent. Ce dernier à peine l’avoir vu lui fait la révérence et l’appel ‘’Ma reine’’. Même si toutes les femmes rêvent d’un tel moment, Docia le considère comme fou. Sans compter qu’une tension immense monte entre deux au point de rester sur le c.. . Cependant Vincent sait qu’il ne doit en aucun cas toucher cette femme. Car l’un ne va pas sans l’autre reine/roi. Vincent explique alors en transportant la jeune femme dans une somptueuse demeure qu’elle abrite désormais l’esprit de sa reine en elle. Et que par conséquent elle appartient au roi des Changecorps. Et que la fusion entre l’esprit et elle prendra du temps. Par-delà même, elle apprend que Vincent aussi est un Changecorps et que l’esprit qui l’abrite n’est autre que le grand pharaon connu de tous, Ramses II. Cependant cette attirance si intense devient de plus en plus incontrôlable et Docia tombe de plus en plus sous le charme de Vincent/Ramses. Et même si ce dernier est fou d’amour pour elle, il tentera de résister, car ce serait trahir le roi en touchant sa femme. En même temps nous découvrons que les Changecorps se font la guerre entre eux. D’un côté les Légitimistes, qui regroupent toute la haute société égyptienne, aux Thaumaturges, la caste des prêtres. Lorsque ces derniers apprennent la résurrection de la reine, ils la kidnappent ainsi que Ram qui refuse de quitter la jeune femme. En réalité la chef des Thaumaturges à une idée derrière la tête. Celle de monter sur le trône des Changecorps et régner sur eux, seule. Mais ses plans vont être déjoués grâce à Ram qui va leur permettre de s’enfuir. Succombent l’un à l’autre pour découvrir au matin que la jeune femme n’est pas la reine, mais une thaumaturge du nom de Tameri qui veut les aider.

Du coté des personnages. De nombreux personnages sont mis en place. Liés entre eux par l’amour, la famille ou autre, etc, ils vivent entre eux et se protègent. Cependant seuls les deux premiers sont importants. D’abord il y a Docia. C’est une femme à la fois frêle et courageuse. Après qu’on ait tenté de la tuer, l’esprit de Tarami vie en elle. Et comme c’est une thaumaturge puissante, elle veut aider les autres. Pourtant pendant toute la quasi-totalité du livre, les gens vivants autour d’elle pensent qu’elle abrite en elle la reine des Changecorps. Cependant d’un autre côté, elle est extrêmement lié à son frère Jackson, excellent policier, il veille sur elle comme une mère poule depuis longtemps dès l’instant où leurs parent moururent. Cette jeune femme est pour certain sans aucun caractère. Mais pour moi j’ai eu le sentiment de voir une jeune princesse qui est sauvé par son prince. Elle est douce, sensible, humble, noble de cœur, honnête, drôle et tolérante alors que l’esprit de Tarami est son opposé. Elle forte, imposante, noble de sang, et surtout amoureuse. En ce qui concerne Vincent, c’est un très bel homme. Il porte en lui l’esprit de Ramses II. Par le passé ce dernier fut un très grand pharaon. Et si l’on pensait qu’il serait un excellant roi, il à préférer laisser ce titre à son plus vieil ami Menes. Cependant Ramses préfère qu’on l’appelle par son nom d’humain. C’est un bel homme bien fait de sa personne, grand, blond et sexy, il incarne le preux chevalier prêt à tout pour protéger les siens. Il est courageux, fidèle à son roi et à sa cause tout comme à ses principes, honnête et sensible aux charmes de sa belle. Comme tout homme qui se respecte. Bref ces deux-là ont tout pour être heureux. Il semble être lui aussi très puissant.

Du côté du roman, on se retrouve donc dès le début du livres avec l’arrivé de six nouvelles races de Nocturnes qui jusque-là n’étaient connu de personnes. Du coup nous avons droit aux djinns, aux gargouilles et aux Changecorps. Ce sont ces derniers qui nous intéressent. Ce sont de des êtres importants de l’Egypte ancienne comme je l’ai dit plus haut. Ils prennent possession des enveloppes d’humains sur le point de mourir. En échangent ils leurs permettent de vivre. Parmi les Changecorps deux factions se font la guerre. On y retrouve toutes sortes de créatures surnaturelles. Pour ce qui du fait que les pharaons soient mis en avant, j’ai adoré. Enfin un livre qui parle de mon sujet préférer et mis au gout du jour avec brio. Cela change un peu. Cependant c’est un peu dur de se retrouver dans ce fouillis. En gros deux âmes pour un même corps, et on ne sait pas vraiment qui et quand l’autre parle. Même si ce fut un vrai labyrinthe, j’ai adoré et pris vraiment plaisir à cela.

Du coté de plume. Limpide comme de l’eau de roche et légère comme une plume, je me suis laissée emportée par les mots de l’auteur. C’est un roman magique et qui m’a conquis. Il est plein d’explications qui il est vrai fini par être lourd, pourtant, je me suis amusée comme une petite folle. Entre actions et rebondissements qui ne cessent de s’alterner tel un manège qui tourne, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Beaucoup de détails pour nous permettre d’entrer dans ce nouveau monde fantastique. En plus pour nous permettre d’être plus dans le coup il y a cette histoire d’amour qui est quand même au premier plan. D’un autre côté, ce qui fut bien, c’est que si ce nouvel univers est un peu flou au départ, petit à petit, avec les explications on se sent à l’aise à tel point que l’on oubli la complication que prend la fusion d’un humain avec l’esprit d’un Changecorps. En gros le vocabulaire est très bien utilisé et est parsemé au compte-goutte. Et puis les tournures de phrase parfois un peu bizarre sur les bords m’ont rappelé le théâtre que l’on découvrait grâce à Molière au collège.

En conclusion. Beaucoup d’action du début à la fin. Un prologue qui vous remet très vite dans le bain de la série première et qui sert donc de transition avec cette nouvelle saga. Une couverture sympa qui donne envie d’aller le chercher en vitesse. Plus le fait que des personnages importants qui ont vraiment existé vivent une nouvelle fois dans ce livre en font un tome plein de joie pour tous livrophages que nous sommes. En plus qui n’aiment pas la mythologie de l’Egypte antique. Un premier tome vraiment agréable à lire, un bon rythme est instauré afin de permettre au lecteur de se lancer sans s’arrêter. Des explications qui sont bien coordonnées aussi. Et puis de toute façon vu comment j’ai adoré Le clan des nocturnes, il est sure que j’adhère totalement à cette saga spin off. Alors pour ceux qui ne l’on pas encore lu allez y foncez, moi je me mets sans tarder au second.

 

13 8

 

— Toutes mes excuses, ma reine. Je me suis dit que vous aimeriez sans doute vous vêtir… On s’habille de façon solennelle lorsqu’on dîne à la maison.

— « De façon solennelle »…, répéta Docia. Eh bien, ça m’ennuie de vous dire ça, mais quand Bonnet Sexy et Sexy Bonnet m’ont enlevée, ils ne m’ont pas vraiment laissé le temps de faire mes valises.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire