Créatures des ténébres tome 3

Au delà de l'oubli

Creatures des tenebres tome 3 au dela de l oubli 422583 250 400

 E 2

Veo Alvarez est un mercenaire et doit faire face à l’une des plus grandes épreuves de sa vie : son meilleur ami, Jackson, abrite depuis peu l’âme d’un pharaon égyptien. Quand Jackson est blessé lors d’une attaque d’un dieu Démon, Leo doit s’allier avec un ange de la nuit afin de sauver son ami. Aussi mystérieuse que l’ombre et aussi belle que le jour, l’ange de la nuit éveille un désir ardent chez Leo même s’il refuse de l’admettre. Irrésistiblement attirés l’un par l’autre, tous deux vont devoir unir leurs forces afin d’abattre le mal suprême.

B 2

 

E2h bien me voilà déjà arrivé au troisième opus de cette saga merveilleuse. Et là je me dis après la fin de ce tome ci, alors là chapeau. Je deviens de plus en plus fan. Sincèrement que de bonheur. J’adore, j’adore, j’adore. Avec l’apparition d’un quatrième clan de nocturne sur les six prévus, les choses ne font que de devenir de plus en plus intéressantes. Aussi je vous propose de nous immergés en vitesse dans ce tome avec moi.

Du côté de l’histoire, c’est au tour de Léo de s’y coller. Léo Alvarez est le meilleur ami de Jackson, devenu le pharaon des Changecorps, et aussi un autre frère pour Docia, elle-même petite sœur de Jackson et Changecorps depuis qu’elle abrite l’esprit de Tarami. C’est justement par eux qu’il s’est retrouvé plongé au cœur de la bataille malgré lui, qui oppose les deux factions des Changecorps : Les Légitimistes et les Thaumaturges. Recueilli par ses amis dans leurs maisons au Nouveau Mexique, il se repose afin de guérir de blessures infligées par Chatha son bourreau. Tout à coups, Apophis, le dieu le plus malfaisant de l’histoire des nocturnes attaque la maison dans laquelle il s’y trouve. Et dans ce combat, Jackson/Menes est grièvement blessé. Léo survivra grâce à Confiance une Ange de la Nuit, venue pour les aider. Ensemble, ils vont devoirs se battre et surmonter de nombreux obstacles pour que l’homme qui est pharaon mais aussi son ami retrouve la santé, car si ce dernier meurt, le monde cours au désastre.

En ce qui concerne les personnages. Nous avons alors deux personnes totalement opposé. Et plus opposé que cela tu meurs. Bref, tout d’abord Confiance. C’est une jeune femme ouverte, tolérante et franche. Elle voie toujours le bon chez chacun. Parfois je me suis demandé si ce n’est pas dû à sa qualité d’Ange qui fait qu’elle soit ce qu’elle est. Elle appartient au clan des Anges de la nuit et a pour mission d’aider les Changecorps et les cinq autres clans de Nocturnes dans cette bataille contre ce dieu mensonger, malfaisant, hypocrite et sans scrupules. Léo lui est une vraie boulle de nerf. Il n’a aucune confiance dans les Nocturnes, d’autant que ce sont eux qui ont pris ses deux amis. Il est brisé, se cache de tous en mentant continuellement pour ne pas montrer sa haine et sa colère, et voie toujours le mauvais coté chez les autres. Pourtant, cet homme a beaucoup à donner. On sait et on sent qu’il est capable d’aimer les autres, vu qu’il a été capable de supporter le sale caractère de Jackson auquel il est loyal. Leur couple est parfaitement assorti. Leur couple est certainement celui qui est le plus explosif des trois. Leurs relations nous fait connaitre des émotions qui vous font palpiter. C’est comme un manège qui fait le grand huit. Il faut dire que les derniers événements l’on énormément changer au point de douter de tous. Et confiance est là pour lui, et lui seul. Mais les épreuves qui encombrent leurs chemins vont les rapprocher à tel points qu’ils vont finir par devenir de véritable compagnons d’âmes.

En ce qui concerne, plume, roman et intrigue. Tout d’abord la plume est légère, parfois on a même l’impression de voler. La lecture est donc limpide comme de l’eau de roche. Parfois sensible, parfois saccadée voire même minutieuse. Les mots sont recherchés comme si que l’auteur cherche à nous plonger une fois de plus dans ce monde de dingue. L’univers qu’elle a créé devient petit à petit plus oppressant, plus sombre. Mais c’est certainement parce que la fin de la saga approche à grand pas. Par contre du côté de l’intrigue, c’est plutôt imposant. On commence par l'apparition de nouvelles créatures ce qui implique l'explication d'un nouveau mode de vie, de nouvelles hiérarchies et de nouvelles craintes. Ensuite vient la mission suicide dans laquelle Léo ainsi que Confiance se sont jeté tète la première afin de sauver le pharaon des Changecorps. Les nombreux personnages secondaires donnent encore plus de puissance au texte. Ensuite vient le dieu mesquin et cruel Apophis qui a fini par se réveillé et réincarné dans le corps d’Odjit, il n’a qu’une envie tuer et semer désolation partout où il passera. Et puis vient la grande révélation sur le fait que les douze clans de Nocturnes se sont scindés en deux et ne peuvent des deux coté se voir ou s’entendre. Bien sûr tout cela est lié à la guerre qui se prépare. Et malheureusement ce n’est pas une simple guerre civile comme jusqu’à présent nous le pensions, mais une guerre pour la survie des douze clans de Nocturnes.

En conclusion une saga qui ne cesse de m’étonner. En plus on a enfin les six autres noms de clans de Nocturnes, les Changecorps, les Djinns, les Anges de la nuit, les Mystiques et les Spectres. On entend aussi parler de la dernière race, les Phénix et on espère en apprendre plus sur eux aussi. Surtout que maintenant on sait les mœurs des cinq autres. On sent que dans le prochain tome il va y avoir contact entre ces Nocturnes et les six autres qu’ils ne peuvent pas voir encore. Mais apparemment ça va être un vrai feu d’artifice. Bon passons mes attentes et disons que ce livres est une vraie tuerie. Je me suis, pour ne pas changer, amusée comme une petite folle. J’adore. Je croix que je suis en train de tomber amoureuse de cette saga. Dites c’est pour quand la suite ? Parce que chaud bouillant comme je suis-je ne veux pas tarder à lire le tome prochain. Allez Milady ! Allez Milady ! Vite ! Vite ! Vite !

 

13 8

 

- Ce n'est pas un peu redondant ? s'entendit-il lui demander d'un ton sarcastique. (La ferme, Léo, la ferme ! s'intima-t-il.) Un ange du nom de "Confiance" ?
- Pas plus, j'imagine, qu'un humain qui se serait appelé "Crétin", rétorqua-t-elle sèchement.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire