Démonica tome 3

Passion déchaînée

Image 174

E 2

Rerena Kelley est une archéologue, une chasseuse de trésor et une femme avec un secret. Depuis qu'elle a sept ans, elle est la gardienne d'un puissant charme qui garantie la santé et l'immortalité... tant qu'elle reste vierge. Mais Serena n'est pas si innocente que cela. Et lorsqu'un dangereux et séduisant étranger l'amène au bord de l'extase, elle se demande si elle n'a pas finalement rencontré l'homme auquel elle ne peut résister.

Wraith est un démon Seminus. Le jour où un vieil ennemi l'empoisonne, il doit trouver Serena et la persuader de lui donner le seul remède connu dans tout l'univers - son charme. Pourtant, lorsqu'elle commence à se soumettre à sa séduction, et que Wraith sent que le remède est à portée de main, il réalise soudain une terrible vérité : il est en train de tomber amoureux de la femme dont il doit prendre la vie afin de se sauver lui-même.

B 2

 

E1t un, et deux, et trois frères. Pour nous faire un seminus, il nous faut donc l’ainé, le cadet et le benjamin. Ces trois hommes tous aussi différents les uns des autres sont de véritables sexy démons. Les deux premiers tomes ont dressé le portrait des deux grand frères, alors il est normal que ce tome parle du plus jeune. Des hommes qui ne se laissent pas émouvoir, de véritables cadeaux du ciel. En gros ce que je veux dire par là c’est que j’ai vraiment adoré ce livre, autant que les précédent. Et qui conque aimes les livres avec un tant soit peu d’être surnaturel, aimera cette saga qui à mes yeux est phénoménal. Alors en attendant, venez-vous plonger au cœur de cette intrigante histoire du seminus vampire.

Tout d’abord parlons un peu de l’histoire. Dans ce tome nous allons suivre les péripéties de Wraith, le plus jeune des frères seminus. Cet homme, un enquiquineur fini, est aussi à moitié vampire, mais c’est aussi un chasseur confirmé parmi les vampires qu’il déteste. Cependant, et à la demande du pire ennemi des frères en la personne de Roag leurs frères ainé à tous, un assassin du nom de Lore, va alors l’empoisonner. Cette condamnation à mort de la pire espèce va alors l’amener à prendre une décision des plus cruel, prendre la bénédiction d’une jeune femme du nom de Serena, qui est en fait le seul remède connu contre ce poison. Et pour obtenir cette bénédiction, Le demi-vampire va monter tout un stratagème pour piéger la pauvre humaine. Mais Serena Kelly n’est pas sans atout. En effet cette belle jeune femme n’est pas si innocente qu’on le pense. Et lorsque Wraith, qui après s’être fait passé pour un agent de l’Aegis, va l’amener au bord même de l’extase, il se pourrait bien qu’elle ne puisse lui résister. Et quand Wraith sent que le remède est à portée de main, il réalise soudain une terrible vérité : il est en train de tomber amoureux de la femme dont il doit prendre la vie afin de se sauver lui-même.

Maintenant, découvrons un peu les personnages. Je vais commencer par la jolie gardienne. Serena Kelley est une archéologue, une chasseuse de trésor et une femme avec un secret. Depuis qu'elle a sept ans, elle est la gardienne d'un puissant charme qui garantit la santé et l'immortalité... tant qu'elle reste vierge. Seulement privée de cette immunité, elle sera vulnérable aux attaques des démons. Serena est une femme qui possède un caractère fort et courageux. De part son travail d’archéologue, elle est une vrai aventurière. Mais elle voue surtout une fascination sans bornes aux vampires, ce qui va d’une certaine façon avantager son rapprochement avec Wraith. Et puis le fait qu’elle doit absolument reste vierge, ce rapprochement va être plus que problématique. Mais ce que j’adore avec elle, c’est qu’elle est capable de dire les choses qu’elle pense, les moments les plus drôle sont au moment où elle remet Wraith à sa place. Ce qui m’amène à parler de Wraith. Wraith est le plus jeune des trois frères seminus. Mais il possède la particularité d’être aussi un vampire. Pourtant il n’aime vraiment pas ces derniers et n’hésite pas à les poursuivre tel le chasseur qu’il est et de les tuer. C’est une âme déchirée par le passé, une vie de torture, un caractère fort, un brin de comédie dans sa spontanéité, et très peu de galanterie ... Mais c’est aussi un enquiquineur de premier ordre qui n’a de cesse d’embêter ses frères à la moindre occasion. Cependant dans ce tome, on le découvre plus tendre, plus protecteur. C’est à croire que l’amour véritable donne des ailes à nos incubes adorés. Parce que, si dès le départ il est déterminé à prendre la bénédiction de Serena afin de se sauver du poison qui coule désormais dans ses veines, au fur et à mesure, il tombe sous le charme de la belle. Et va jusqu’à la transformer en ce qu’il hait le plus au monde pour la sauver de la mort. Par contre ce qui est plutôt étrange à mes oreilles, c’est que cet homme si odieux, si chiant, si chenapan, se voit passer de statut de méchant au stade tout doux, tous sourire. Mais je ne peux que penser comme je l’ai dit plus haut que notre beaux spécimen, tout comme nos deux autres sexy men deviennent de vraie donzelles en émois dès qu’une jupette accompagnée d’une belle paire de jambes passe devant leur yeux. Ensuite moi qui attendais une avancée des plus spectaculaire pour le couple de Gem le jolie doctoresse démone et de Kynnan ancien chef de l’Aegis. Et je fus vraiment déçue d’apprendre que ce dernier est un crétin fini, lui aussi, vu que monsieur l’a abandonnée. Et dire que je les adorais, ils sont si chou ensemble. J’espère sincèrement que l’auteur va faire quelque chose pour eux deux parce que cela ne peut pas se finir ainsi pour ce couple. Enfin pour finir avec les personnages, j’ai envie de parler un peu de Lore, le tordu d’assassin. Cet homme est énigmatique à mes yeux, non seulement il paraitrait qu’il possède des dons étranges mais fait important, il semblerait qu’il appartienne à la fratrie seminus. Non mais vous vous imaginez vous un frère qui débarque comme cela, sans crier gare. C’est la chose la plus étrange qu’il existe et c’est en même temps une vrai claque dans la gueule que l’on reçoit. Mais vu le résumé du tome à venir, je vais m’amuser à le découvrir sous toutes les coutures.

Ce qui m’amène donc à discutaillez avec vous de la plume de l’auteur, de la romance et enfin de l’intrigue. Tout d’abord, la plume. L’auteur écrit toujours autant avec légèreté. Ce qui donne une lecture fluide qui vous happe dans ce monde démoniaque. On ressent cependant ce tome est un peu plus fouillis que prévu. Je ne dis pas que ce n’est pas bon, mais je ne sais pas … c’est comme s’il manque quelque chose à l’écriture pour que le livre soit au top niveau des deux tomes précédent. Je ne pense pas que cela soit fait exprès. Non ce que je pense, c’est que sans le vouloir l’auteur était trop pressé et n’a pas su développé ses deux protagonistes principaux comme pour les précédents. Ensuite passons à la romance. Beaucoup d’actions, et quelque révélations données de ci et là. L’univers qui est mis en place par l’auteur est vraiment prenant et s’intensifie de plus en plus au fils de l’histoire principale à travers les autres tomes et celui-ci. Larissa Ione nous apprend un peu plus sur l’univers des vampires de cette saga à travers les yeux de Wraith. C’est terriblement prenant et fascinant à lire, et comme toujours vous ne voulez pas lâcher une seule minute le livre de peur de perdre le fils de l’histoire. Pour ma part je trouve que c’est assez original. Dès le début de l’histoire, on sait déjà que vont s’enchainer actions, rebondissement, révélations, sexe, et romance. Cependant, tout cela nous amène à une intrigue mené tambour battant, sans qu’une seule pause ne soit faite. Et puis le point le plus positif, c’est bien le fait que chaque tome parle que d’un couple à la fois. On voit apparaitre les anciens couples, mais c’est toujours les aventures d’un couple par un couple que l’on découvre. Et cela est tout à fait normal vu que l’on est dans une romance paranormale, donc centrée sur les histoires d’amour (ce qui explique que l’on ne suit qu’un couple à la fois), avec des dialogues qui en disent plus long qu’il n’y parait jusqu’à nous amener à des scènes hot. Du coup j’en arrive à l’intrigue. Pour commencer on a un mec beau comme un dieu, terriblement porté sur la chose, avec un caractère de cochon, mais qui se fait empoisonné. Petit soucis, mister Apollon découvre qu’il existe un charme capable de le guérir de ce poison. Pas de problème vu que c’est une belle demoiselle qui le porte et donc une opportunité à saisir à tout prix pour ce don juan. Cependant un très gros problème se pointe à l’horizon avec le retour du crétin de grand frère fantôme qui veut non seulement sa mort mais aussi celle de sa famille. Que faire à part se battre ? Pas grand-chose, pourtant … Déjà pour le beau gosse avec un sale caractère, c’est plus que crédible, car plus les hommes sont beaux, plus ils sont de vrai macho et possessif à l’excès, avec juste un tout petit poids comme cervelle. Les belles demoiselles en détresse çà aussi je trouve que cela passe, mais le fait de la vierge « effarouchée » ça passe un peu moins. Mais mettre un don juan de première avec une nonne, bin là ça coince. Non mais franchement vous y croyez-vous ? A la fin ils vont finir par voir des petits hommes verts partout, où plutôt des angelots descendre leur chanter de la musique angélique. C’est un cas invraisemblable, mais l’auteur a su si bien les emboiter l’un à l’autre que c’est comme les deux faces d’une pièce de monnaie. Mais le plus marrant à voir c’est un frère que l’on pense mort et qui apparait par intermittence comme un fantôme, va à la rencontre d’un assassin qui lui aussi tombe le frère des quatre. Là vraiment c’est … je ne sais pas moi abracadabrant ???? C’est comme si que le trio d’Harry Potter devenait le fameux quatuor des Dalton et que ces derniers adopte un autre homme pour devenir Le club des cinq. Là je dis : je n’y comprends plus rien. On verra bien au prochain épisode si cela est toujours au même point.

En conclusion. J’ai adoré, comme d’habitude, et puis ces mâles à la fois guerriers, jaloux, possessif et surtout sexy, me plaisent. Le petit côté moi Tarzan, toi Jane, ne m’attire pas dans la vraie vie, mais dans mes lectures, c’est du sucre qui fond sur ma langue. De l’intrigue à volonté, et des personnages attachants en fond un livre qui se dévore. Les scènes étaient justes comme il faut, ni trop, ni pas assez de sexe. On est happée par l’histoire comme si l’on va s’envoler dans les aires. On a des nouveaux personnages qui apparaissent tel les anges déchus ou non qui vont se battre contre des démons pour que la fin du monde n’arrive pas. Et puis le choix des personnages principaux que tout opposent. Pour qu’au final on arrive à un happy-end digne des romans à l’eau de rose des éditions Harlequin. Tout cela en fait un livre vraiment super à lire. Alors oui j'ai passé un moment agréable, et j’en redemande. D’autant que le tome quatre va parler de ce frère arrivé de nulle part comme si que la magie l’avait créé juste pour ce moment. A lire.

13 8

Eidolon se tenait à côté de son frère.
- Runa va être fâchée d'apprendre que vous en aviez perdu un, ironisa Wraith.
Le regard de Shade brillait d'une émotion que Serena ne parvint pas à identifier.
- Mes fils sont tous à la maison avec Runa.
Wraith et Serena s'écartèrent pour laisser entrer Shade et Eidolon.
- Alors quoi? demanda Wraith. Tu vas en ramasser d'autres dans la rue?
- C'est le tien, frangin, dit Eidolon
- Mon quoi ?

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire