Felicity atcock Tome 4

Les anges sont sans merci

9 6

E 2

D1es fées sorties de nulle part sont responsables du plus grand drame de ma vie. Elles m ont mise K.O., ça, c est certain, mais il ne sera pas dit que je me suis laissé marcher sur les pieds. Car s il y a bien un truc qu il ne faut jamais faire sous peine de représailles, c est voler à une femme ce qu elle a de plus cher. Alors c est vrai que je n ai pas vraiment le profil de la grande méchante, mais je suis quand même prête à leur botter l arrière-train, même si pour ça je dois d abord faire face à ce que je redoutais le plus : la trahison.

B 2

 

O2h yeah ! Cette saga n’arrête pas de se bonifier avec le temps. Je ne cesserais de me répéter à tout bout de champs que quand j'estimerais que Felicity Atcock ne sera plus une bonne saga. Mais malheureusement pour vous, je l'adore, et surtout j'adore voir ce petit bout de femme se mettre dans des situations plus périlleuse les unes que les autres. C'est à croire que je deviens sadomasochiste. MDR. Ouaip, sans compter que je crois que je suis en train de tomber amoureuse du beau Stan. Il est peut être fourbe, mais une chose est sûre, c'est que si Terrence s'était fait manipuler par le grand patron (dieu), alors pourquoi pas lui aussi. Et puis il y a aussi le beau petit cul poilu de Phil qui se sent plein de remords et qui vole ou plutôt qui cour désormais au secours de miss catastrophe sur pattes. Allez ne me dites pas que vous n'avez pas compris. Non, toujours pas ? Dans ce cas, découvrez en avant première la suite des aventures angéliquement diabolique ou diaboliquement angélique de la bonne poire Felicity Atcock façon livrophage.

Et pour bien commencer, il n'y a pas mieux que de se mettre dans le bain du roman, sans mousse, en découvrant le synopsis du récit de ce tome. Félicity après avoir mis au monde son petit angelot nommé Adam, découvre avec stupéfaction qu'il a été kidnapper et remplacé par un bébé changeling. Ce sont des créatures aussi légendaires que les anges et plus fourbes que les démons ou les entre-deux et qui restent en général loin de tout, qui sont responsables du plus grand malheur de la vie de notre héroïne. Et avec ce coup tordu, elles ont envoyé notre reine de l'humour au tapis, sans poser un petit doigts sur elle. Mais Felicity, est des de la classe des combattant, qu'elle tient de son père, et comme elle le dit, elle ne se laissera pas marcher sur les pieds. Car comme toutes mères qui se respectent, il ne faut jamais, au grand jamais voler à une femme ce qu'elle a de plus cher, car sinon, vous réveillez le dragon caché et endormi dans l'antre. Et là, des fées ont enlever la chaire de la chaire de Felicity. Alors, même si ce n'est pas une méchante, ni qu'elle soit une grosse dure à cuire, elle est prête à tout pour récupérer son petit bout, et cela par touts les moyens possible. C'est ainsi qu'elle va mettre sur pieds une expédition pour aller chez les fées, composée de Stan, de Phil et de son père, qui à réussi à quitter les limbes juste pour un temps. Mais comment réussir un tel tour de force, quand on sais que la trahison de l’être que l'on affectionne n'est jamais bien loin ? Est-ce une trahison, ou une manipulation du tout puissant qui se cache là haut derrières ses nuages ?

Maintenant que cela est fait, découvrons ensemble les personnages.

Et on ouvre le bal avec la non moins fascinante Felicity. Même dans les moment dure de sa vie, elle reste égale à elle même. Et si par le plus pure des hasard, vous trouvez qu'elle n'a pas des tonne d'humour, comprenez là, car la pauvre petite, vient de se faire enlever son petit angelot chéri. Mais croyez vous qu'elle va rester bien tranquillement chez elle. Au nom, madame nephilim, va se mettre dans une rage folle contre ces maléfique fées, et monter une expédition pour aller chercher son bambino chéri. Mais attention, car la trahison n'est jamais bien loin. Alors quand elle va découvrir qui a fait le coup, croyez moi çà va barder. D'autant qu'elle avait pleinement confiance en l'emplumé de service. Mais cela ne va pas dire qu'elle n'acceptera pas son aide. Bien au contraire.

Second personnage, et pas des moindre, et dont la présentation n'est plus à faire, Stan. Ici, et surtout au début du livre, ce crétin, va vraiment devenir l'idiot du village. Oui il a un bon fond, mais il ne cesse de le cacher sous des railleries constantes, et même est capable d'utiliser un bambin, juste pour faire en sorte que Jeliel soit délivrer des limbes. Car on a bien comprit, si ce petit bout était son fils, jamais, il n'aurait commis une tel trahison envers cette femme qui le déplume de ses manies mesquines. Mais au fond, on sent bien que son comportement cache quelque chose de bien plus sérieux. Il retrouve son alter ego et celui ci comprend directement ce qu'il ressent pour Felicity, chose que je n'ai cesser de dire depuis quelque temps déjà . Même s'il ne le dit pas ouvertement on le sent à travers ses paroles, ses actes et aussi par des regards sur le coin. Il faut toujours tout pour l'aider, pas forcement pour la mettre dans son lit (ce dont il n'y arrive pas le moins du monde) et même s'il la trahit. Moi personnellement, je n'attend qu'une chose c'est qu'il coupe ses cheveux pour prouver qu'il est amoureux. Et après s’être fait torturé par les maléfiques fées, croyez vous que Feli va lui pardonner, nan !!!!!!!!!! Ce serait trop beau pour être vraie.

Troisième personnage, Terrence. Alors lui depuis que Felicity la virer de son lit, et qu'il a apprit que son fils avait été enlevé, sans compter qu'il sait désormais que Dieu s'est joué de lui, on ne le reconnaît plus. Il est devenu l’ombre de lui même. J'ai été choqué, de son comportement, de ses demandes, de son attitude. Où est passé le gros macho emplumé qui aimait faire le coq devant Feli ? C'est vraiment alarmant.

Le quatrième c'est un poilu, dans le sens où il prend la forme d'un gros loup, j'ai nommé le lycan Phil. Il est simple, bon garçon, bien élevé, et c'est avec une noblesse de cœur rare, et aussi parce qu'il se sent à la fois coupable et redevable envers Feli qu'il est prêt à accompagner la fofolle enragée chez les fées. Et là bas, il va même aller jusqu'à se faire torturer pour lui prouver ses bonnes intentions. N’empêche il m'a touché avec cette intention venant du plus profond de son cœur.

Enfin le personnage que tous attendait de découvrir. Le père de Feli, le démon. Il est charmant à sa manière, aussi tordu que fourbe que l'est Stan. Mais à coté de cela, il comprend vite les sentiment qu'éprouve son vieux compagnon pour sa fille. Perso, j'ai adoré le moment où il lui envoie un grand verre d'eau dans la tronche. Sérieux, il m'a bien fait rire. Même humour que sa fille, la langue pas rangée dans sa poche et bien sur incapable de trahir son ami, même si c'était son devoir à ce moment là. Au fond, je pense qu'il espérait ainsi que les deux cocos de mules allaient finir ensemble. Malheureusement.

Bref, maintenant que cela est fait, passons donc aux choses encore plus sérieuses avec la plume de l'auteur, la romance entre les personnages, et bien entendu l'intrigue de ce récit.

Tout d'abord, pour commencer ce point, je vais vous parler de la plume de l'auteur. Elle n'est plus à expliquer, il est vraie, mais, j'estime que pour plus de sûreté, il vaut mieux toujours donner mon avis. Donc je reviens dessus, et je ne peux que dire, que cette plume reste identique qu'avec les autres tomes, légère, douce, claire, humoristique, intense, prenante, et avec une touche de doute pour ce tome. Donc comme vous pouvez le constater, idem que pour le tome un, le tome deux, et le tome trois. Mais il faut aussi dire que ce livre possède plus d'actions que les trois premiers opus, sans compter ses révélation, ses rebondissements, ses quiproquos, ses trahisons. Et plus on les empilent les uns sur les autres, plus, on constate que le temps ne passe pas. Pourquoi ? Tout simplement parce que les pages défilent, défilent, défilent encore et encore. Pas le temps de s'ennuyer, et pas envie de le déposer pour souffler un bon coup. C'est vraiment prenant. Et puis, il faut dire que l'univers ne cesse de s'enrichir au grès des tomes parus. Il y a toujours une petite bête qui fait son apparition, et donc qui va pimenter un peu plus la sauce. Vraiment Sophie Jomain ne cessera de m'étonner avec sa plume agréable.

Ensuite pour continuer sur le point roman, on se trouve embarquer dans le monde de l'amour, avec la romance entre les protagonistes. Feli a vraiment l’embarras du choix. Si au début, elle n'avait que les deux piafs qui lui courrait après, désormais, elle à aussi un toutou. Du coup elle ne sait plus, mais alors vraiment plus sur quel pieds dansé. Entre Terrence qui s'est ''remis'' avec son ex, qui n'est plus que l'ombre de lui même, Phil qui lui tourne autour, et Stan qui la trahit. Qu'est ce que vous voulez que je vous dis. C'est vrai avoir tous ces mecs pour elle, et pas un seul n'en vaut la peine. Allez réveillez vous les macho men de service. Par ce que là vous me décevez, dans l'ordre, on a le lâche, le redevable, le traite. Et dire que le traite est mon préféré, et qu'au fond Feli ne voudra pas se l'avouer qu'elle adore cette gueule d'ange. La suite au prochain numéro.

Enfin passons au dernier point et pas des moindres, l'intrigue du roman. Elle est bien menée. On sent tout le travail que l'auteur a fournit pour la mettre en place. Alors quand vous arriverez aux pays des fées, dites vous que le monde n'est ni blanc, ni noir. Qu'il y a tout un panel de couleur intermédiaire, allant du gris clair ai gris foncé. Et que cela appelle la vie. Les hauts et les bas. Bref, ce tome est vraiment un condensé d'actions, et tout cela entraînent un ficelage, un modelage de notre intrigue principale. C'est vraiment magique, et allez pour une fois j'utilise l'expression, on grimpe carrément au septième ciel.

En conclusion, le fil conducteur reste le même depuis le premier tome, et on se demande ou notre auteur adoré, va nous amenée. Mais c'est une histoire que j'adore et qui me plaît de la dévorer à pleine dent. De très belles descriptions qui ne nous laisse pas indifférents, tant c'est à croire que c'est réel. Et puis comme à son habitude, l'auteur nous laisse avec un cliffangher qui vous fait dresser les cheveux sur la tète, mais surtout qui va vous pousser à les arracher. Non mais Sophie, t'est pas sympa, à tous les tomes c'est la même chose, c'est une vraie torture pour nous fans de Feli. Mais tu sais qu'on t'adore tous. Mais là mon petit bléme, c’est que pour la parution du tome cinq en poche , il faudra que je patiente jusqu'en février 2017. Dans ce cas, c'est non. Moi je vais aller me le procurer pour le week-end. Et puis j'aimerai bien savoir ce que va devenir notre mignon angelot avec tous ces pouvoirs. Par ce que là c'est trop dure d'attendre, alors numérique pour le week-end. Sur ceux, à la prochaine pour les aventures de Felicity.

13 8

 

-Un ultime voyage au septième ciel avant la grande descente aux enfers, petite chatte ? m’a proposé Stan de sa voix la plus charmeuse.

En guise de réponse, il s’est pris un verre d’eau en pleine figure. Mais pas de moi, de mon père. Ça m’a plus.

-Voilà qui devrait calmer tes ardeurs ! a sifflé ce dernier

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire