Georgina kincaid tome 1

Succubus blues

Z 16

E 2

G2eorgina Kincaid est succube a Seattle. A priori' un choix de carrière plutôt sympa: la jeunesse éternelle, l'apparence de son choie une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l'œil, moka blanc à volonté... et la possibilité d'approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu'elle rêve - mais s'interdit - de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu'un s'est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d'aucun secours.

B 2

 

G2eorgina Kincaid et la troisième série que je lis de l’auteur Richelle Mead (Vampire Academy et Cygne Noir). La muse de la littérature a vraiment été sympa ce jour là de me mettre sur la route de ce superbe livre. Je me suis laisser emporter par une vague de plaisir des sens et je suis prête à remettre le couvercle dès que cette chronique sera écrite, en me plongeant dans le tome deux des aventures rocambolesques de Georgina et de Seth. Ce premier tome, qui met en place les bases de la série, est assez original de par le fait que pour une fois ce ne sont ni vampire, ni loup garou, ni sorcières, etc, qui en sont le ou les héros. Non ici, on se retrouve avec une jeune démone du sexe, une succube donc, qui œuvre pour le mal. Forcément c’est une démone. Mais l’originalité de ce livre vient du fait que cette créature légendaire en a marre de cette vie et qu’elle rêve de vivre une vie normale, en claire être humaine. Ce qui ne peut le devenir me direz-vous. Aussi je vous invite à venir à la découverte de ce roman où l’héroïne pourrait bien être vous-même.

Commençons par le synopsis de ce livre. Georgina Kincaid est une succube qui vit à Seattle. Afin d’avoir de l’énergie pour vivre, elle doit faire l’amour avec des hommes. Mais parfois pour parvenir à ses fins, elle peut prendre l’apparence que son partenaire désir le plus. Néanmoins, elle peut parfois devenir très dangereuse pour ceux-ci, puisque même seulement embrasser quelqu’un peut le tuer. C’est pour cela que Georgina s’interdit toute relation. Dès que cela devient un peu trop sérieux, elle arrête tous les rendez-vous afin de ne pas faire trop de peine à son prétendant ni même à elle. A priori c’est un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l'apparence de son choix une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l'œil, moka blanc à volonté... et la possibilité d'approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu'elle rêve - mais dont elle s’interdit - de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre car un soir après avoir rendu un service à son ami Hugh, elle tombe nez à nez avec Duane, un vampire qu’elle n’apprécie pas du tout. Alors qu’il ne veut pas la laisser partir, Georgina le menace de lui faire du mal, même si elle sait que ce serait impossible puisqu’il est trop fort pour elle… Quelques secondes plus tard, la voiture d’un mortel passe près d’eux et Duane se voit dans l’obligation de partir pour ne pas se faire voir. Mais la menace avait déjà été dite… Le lendemain, tous les démons du secteur apprennent que quelque chose est arrivé à Duane et Georgina est aussitôt soupçonnée, de par cette menace qui a été exprimée. Mais, elle est bien vite enlever de la liste des suspects par son archidémon, Jerome, ainsi que l’ange du secteur, Carter. Car même s’il le crime est atroce et que Duane et Georgina ne s’entendaient pas Carter ne détecte pas de mensonges dans les paroles de Georgina au moment de l’interrogation. Quelqu'un s'est donc mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Et bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. De fil en aiguille, ils essayeront de trouver le coupable. Et ils se rendront compte que tous le connaissait… Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne seront d'aucun secours à la démone.

Après un tel scénario, une exploration plus en profondeur des personnages s’impose. Et pour ouvrir le bal, on commence par les demoiselles en détresses. Oups !!!!! Je veux dire les démones sexy et langoureuses en détresses.

Georgina Kincaid est une jeune femme qui travaille donc dans une librairie en tant que sous-directrice, avec son collègue Doug. De part sa nature démoniaque, une succube, elle est célibataire, afin qu’elle puisse faire son travail normalement, sans crise de jalousie de son copain, mais aussi parce que ses baisers son mortels pour un simple mortels. Elle par certain moment rebelle à la répartie facile, une langue bien pendue, des remarques acerbes avec duel verbaux aux multiples allusions sexuelles. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, alors que finalement, elle est entourée de personnages plus puissants qu'elle comme son boss. Toutefois, malgré le fait qu’elle soit un démon volant l’énergie des gens pour vivre et donc qu’elle salie les âmes pour qu’ils passent en enfer,  elle essaie de faire au mieux pour faire le moins de mal possible. C’est une héroïne attachante et l’on voudrait l’avoir dans nos soirée tant elle est drôle, sympathiques. Néanmoins, derrière une façade joyeuse au sourire facile, elle cache des blessures, des doutes, une certaine fragilité et une solitude qu'elle peine à supporter par moments. Bref une héroïne de bit-lit. Elle aime alterner le chaud et le froid avec ses amis, ce qui est bien évidement énervant pour eux. Dès que son amour propre est blessé, elle râle, ou se cache, voir même les deux, à côté de cela tel un gros macho, elle possède un égo surdimensionné. Mais plus que tout, elle en a marre d’être un démon et ne cesse de se lamenter sur sa condition d’immortelle maudite. Car le plus grand rêve de cette petite vielle est de vivre comme une humaine et surtout être une humaine. Malgré tous ces traits de caractères qui en font un personnage haut en couleur, notre petite démone a toutefois une passion dans sa vie : les livres de Seth Mortensen. Et espère un jour pouvoir le rencontrer.

Ce qui m’amène à parler de ce jeune homme. C’est un écrivain qui à de nombreux romans à son actifs, et ce dernier est à la librairie de Géorgina, où il la rencontrera, pour la dédicace de son dernier roman. Il est plutôt timide et réservé, et pourtant il est capable d’aller vers la démone comme si rien n’était via email principalement. Il est attentionné et surtout possède la plus belle âme que le monde démoniaque ou angélique puisse connaitre.

Ensuite viens bien entendu les personnages secondaires avec les amis démons de la jeune donzelle (pas si jeune avec ses siècles). Hugh qui exerce le métier de chirurgien plastique et de deux vampires Peter le vieux vampire prof de danse et Cody le jeune vampire fashion victime, dont parfois ils vont boire en compagnie d'un ange, Carter d'un ange à l'allure pauvre comme-ci il avait traîné toute sa vie dehors. On découvre également dans l'entourage de Georgina, son patron, l'archi-démon Jérôme. Sans compter sa rencontre avec le sublime Roman. Force est de constater que les uns et les autres ne se sentent pas très concernés par leur job... C’est vrai quoi on a l’impression qu’ils sont toujours en train de s’amuser à tout bout de champs comme des gosses. Ils ont chacun leur caractère et sont des gens plutôt sympa si on enlève leur coté démoniaque.

Enfin j’arrive au moment où je parle du roman avec la plume de l’auteur, la romance entre personnages et enfin l’intrigue du livre.

Pour commencer, l’auteur possède une plume plutôt légère avec une impression de finesse et une tendance simpliste. Attention, je ne dis pas que ce livre est fait pour les idiots, loin de là. Non ce que je veux dire par là, c’est que ce livre est facile à lire. On sent que Richelle Mead à fait un véritable travail, comme si qu’elle brodait une tapisserie. Il est plein de rebondissements, et la lecture n’en devient que plus fluide. A côté de cela, on se sent comme chez soi. L’univers mis en place par l’auteur est assez riche, ni banal, ni trop original. Je m’explique, le coté démon, vampire et ange on nous les a faites à toutes les sauces, alors quand arrive le coté succube, on a un grain de piment dans la sauce. Et autant dire, la sauce prends bien. Et puis je suis une habituée des séries de l’auteur, et je trouve que ce livre est plus mature que la saga Vampire Academy, et sur le même ton que Cygne Noir. Bref un roman agréable à suivre, et l’on passe un excellent moment en sa compagnie, vu que l’on ne voit pas les pages défilés sous nos yeux.

Du côté de la romance, bin pour être servi, on est servi, mais … pas comme des rois. Pour avoir de la romance, o en a, mais pas des masses. Seth et Georgina ne font que se découvrir. Seth est mignon tout plein par sa façon de parler à la donzelle par email, tant il est sensible et timide. Et puis il y a aussi Roman le mystérieux. Il m’a bien plut celui-là. Je me demande comment tout cela va tourner. Mais c’est surtout la relation entre Seth et Georgina qui m’intéresse le plus. Je suis intriguée par leurs manières de se tourner autour, leurs petits regards en coin, leurs petits moments moka. Et puis la scène de leur première rencontre est hilarante, surtout quand on présente de manière officielle le bel écrivain. Je me suis mise à rire comme une petite folle. Bref que du bonheur. Pourtant tout au fond de moi, j’ai aisément ressenti son mal être quant aux inepties qu'elle lui a dit, sachant qu'elle ne connaissait pas le visage de l'auteur. Et puis petit à petit, l’oiseau fait son nid, comme dit le proverbe, vu qu’au final ils sont devenus amis. Néanmoins, Georgina aura bien des difficultés à entrer en relation avec cet écrivain complètement asocial qui ne sait pas vraiment comment se comporter face aux autres, et cela malgré ‘’ses petits clin d’œil’’. C'est d'ailleurs ce qui le rend très mignon et adorable. J'ai aimé ses difficultés de communication, difficultés qui s'évaporent quand il écrit. Les e-mails qu'il envoie à Georgina sont excellents et montrent mieux sa personnalité. Dommage qu'il la cache si souvent.

Enfin du côté de l’intrigue, on se retrouve avec une sorte d’enquête policière où ce sont des démons et des anges qui sont les enquêteurs. Des démons et des anges meurt, et si au départ on soupçonnait que c’était Georgina la coupable, très vite on se rend compte qu’en réalité c’est autre chose, ou plutôt quelqu’un d’autre qui est derrière ces massacres macabres. Qui est alors à l'origine de cette attaque ? Jérôme et Carter laissent à penser qu'il s'agit d'un chasseur de vampire, jusqu’à ce que Hugh se fasse lui aussi attaquer et qu’un ange gardien meurt. En plus de cela, on se retrouve aussi avec de nombreux flash-back nous permettant de découvrir peu à peu le passé de Géorgina et de comprendre pourquoi elle veut tant redevenir humaine. Sur le coup, on se dit couette, cette gamine fut en fait une humaine et que son péché l’a transformé en démon. Donc à ce moment la chose la plus simple c’est de se dire que tous les démons de l’histoire furent des humains à l’origine. Petit souci, connaissant les autres sagas de l’auteur il faut se poser des questions bien plus importantes, comme par exemple : où l’auteur chercher à nous envoyer avec ces fameux flash-back ? Ou bien pourquoi est-ce si important de connaitre le passé de l’héroïne ? A quoi cela va-t-il servir au final ? Les réponses on ne les aura malheureusement pas avant la fin de la saga. Car Richelle Mead est une sadique en matière de révélation. Et vu comment je l’adore, je ne peux qu’aller dans son sens. Et puis, je soupçonne que, la normalité avec laquelle Georgina mène sa vie, travaillant dans un café librairie, donnant des cours de danse, fan d'un écrivain au point de posséder toute la collection de ses œuvres va jouer un très grand et très gros rôle dans toute la saga entière. Bref, l’auteur a su mener une double intrigue, sans que cela ne devienne lourd et on ne le remarque même pas tant elle est ficelle comme une tapisserie. C’est vraiment magique.

Bref en conclusion, ce livre qui tourne autour du quotidien de Georgina est une histoire plaisante à lire, divertissante, amusante à plusieurs reprises, servie par une plume agréable, suffisamment travaillée pour ne pas avoir l'air d'une écriture simpliste. Et puis pour une fois, on se retrouve avec une héroïne qi malgré ses propres problèmes, est capable de les mettre de côté et de lire des thrillers. Mais attention pas n’importe les quel, et nous lecteurs passionnés, que nous sommes nous la comprenons parfaitement. Sans compter que je pense que nombreux et nombreuse seront capable de se reconnaitre dans cette jeunette avec sa couette, son encas et surtout son livre adoré. Après tout si Georgina kiffe les livres, qui sommes-nous pour l’en empêcher vu que nous aussi on a le même péché mignon. Ce que j’ai apprécié aussi avec ce livre, c’est que pour une fois on ne découvre pas une jeune donzelle en détresse qui tombe amoureuse d'un démon nocturne, mais le contraire, c’est-à-dire un grand timide qui tombe amoureux d'une créature de la nuit. Enfin quelque chose de nouveau. Bref, j’ai vraiment adoré ce livre, il est bien écrit, un subtil mélange d’originalité et de démon sympa, un peu d’action de ci de là, une lecture fluide est fait de ce livre un excellent moment de détente lors de sa lecture. Et comme à mon habitude, j’aime à prendre les autres tomes directement en même temps que le premier. Aussi je vais me mettre à la suite des aventures de Seth et de Georgina. Une histoire pas comme les autres et surtout envoutante et ça, ça fait du bien. A la prochaine.

 

13 8

 

- Il ne fait pas la tournée des librairies par altruisme. Il n'a pas le choix : son éditeur décide pour lui, ripostai-je. Une perte de temps, à mon avis.
Il risqua de nouveau un coup d'oeil dans ma direction.
- Vous trouvez ? Vous n'avez pas envie de le rencontrer ?
- Je ... Si, bien sûr. C'est juste que ... Comprenez-moi bien. Je vénère jusqu'au sol sur lequel il marche et je me sens très excitée à l'idée de faire sa connaissance ce soir. C'est un rêve devenu réalité pour moi. S'il voulait faire de moi son esclave sexuelle, il n'aurait qu'à m'offrir des exemplaires de lancement de ses livres. Mais cette tournée de promotion ... ça lui prend du temps. Du temps qu'il ferait mieux de consacrer à l'écriture de son prochain roman. Vous avez vu comme il nous fait attendre entre chaque livre ?
- Oui. Je l'ai noté.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site