Jessie shimmer tome 1

Liens infernaux

Z33 1

E 2

J2essie Shimmer a tout pour etre heureuse: elle est amoureuse de Cooper Marron et commence a savoir se servir de ses pouvoirs surnaturels...jusqu'au jour ou une invocation se passe mal et que son amant disparaît, aspiré par un portail démoniaque.

N écoutant que son courage, elle est bien décidée a remuer ciel et terre pour retrouver Cooper....quelles qu' en soient les consequences.

B 2

 

E1nfin, une nouvelle saga à se mettre sous la dent. J'avais espéré tellement que cette nouveauté (pour moi) me fasse oublier la saga Megan Chase, que j'en ressort troublée. Par toutes les muses de la littérature … C'est à croire que je suis dans l'un de ces moments de faiblesse chronique où même une bonne histoire, ne réussit pas à me captiver. Et malheureusement, je suis en train de devenir une vieille mégère, dont la compagnie de ses beaux trésors livresques n'arrivent pas à la ramener sur ses pieds. Je veux dire par là que ce livre, malgré une belle narration, n'a pas réussit à m'amener à planer sur mon petit nuage doucereux que j'affectionne tant. Bref, pour mieux comprendre pourquoi je dis cela, découvrons ensemble le synopsis de ce premier opus.

L’histoire débute donc dans l'état de l'Ohio en Amérique. On y découvre Jessie Shimmer qui a tout pour être heureuse. Entre son amoureux transit Cooper Marron, son amant aux airs de mauvais garçon et professeur qui lui enseigne alors à utiliser ses pouvoirs surnaturels dont elle commence à peine à découvrir toute l'étendue de sa puissance, il y a vraiment de quoi être en joie. Une véritable histoire d?amour où la magie et la passion s?entremêlent. Et puis par une belle nuit, pfuiout ! Tout bascule, alors qu?ils tentent de mettre fin à une sécheresse en invoquant un orage, l'invocation se passe mal et que son amant disparaît, aspiré par un portail démoniaque. Cooper après avoir été aspiré hors de ce monde, laisse Jessie affronter seule un démon féroce soudain lâché dans la nature. A la suite de ces événements, Jessie, qui ignore encore presque tout de son identité véritable, est déclarée hors-la-loi. Elle en est réduite pour survivre à compter sur son sens de la débrouillardise, ainsi que sur l?aide de son familier, un furet du nom de Palimpseste. Poursuivie par une cohorte d?'ennemis mal intentionnés, Jessie est bien décidée à découvrir ce qui est arrivé à Cooper. Mais en remuant ciel et terre pour retrouver son homme, elle va être abasourdie par ce qu?elle va mettre au jour, et par ce qu?elle doit finalement faire pour les sauver tous. N'écoutant que son courage, elle va tout faire pour retrouver Cooper....quelles qu' en soient les conséquences.

Passons ensuite aux personnages en commençant par la jeune fille en ''détresse''.

Jessie, est l'une de ces héroïne qui en a dans le pantalon, enfin si vous voyez ce que je veux dire par là. Je veux dire par là qu'elle à un sacré caractère, et ne se laisse pas faire. Pourtant, par moment, j'ai eu l'impression de me retrouver face à une petite donzelle naïve. Rien de bien méchant donc. Et justement c'est son coté imposant qui va l'aider à tenir le coup, entre la disparition de son homme et le sale coup que ceux qui sont placés très hauts dans la hiérarchie de la magie vont lui faire. Sans compter qu'elle va en apprendre une sacré bonne histoire sur ses géniteurs. Alors qui auraient envie de quitter son lit douillet pour aller braver le monde infernal, avec tout cela en tète ? Pas moi. En gros ce ne fut vraiment pas la joie pour elle. Alors pour arriver à ses fins, la ruse sera de rigueur. Ce qui tend à prouver qu'elle est plutôt intelligente et maligne.

Palimpseste, ce petit furet de rien du tout qui devient un énorme ''démon'', possède un sacré humour. Il est aussi noir que le café que je bois. L'humour je veux dire. En fait, s'il n'existait pas j'aurais mis le livre de coté depuis belle lurette.

Cooper, pour le peu que j'ai lu de lui, est un bel homme, qualifié de sexy peut être, et amoureux de son élève. Sans plus. Affaire à suivre dans le prochain tome.

Enfin, ce que j'adore dans ma chronique, c'est le moment où j'arrive à ce passage. Ce dernier concerne, la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et bien entendu l'intrigue du tome.

Tout d'abord, la plume de l'auteur est lourde, Trop de descriptions en rallonge, trop de données ce qui sature l'esprit, trop de … Je ne sais pas, en claire, ce que j'essaie de dire, c'est que c'est trop, point barre. L’histoire est plaisante, des personnages aux forts caractères, de l'actions, des rebondissements, des révélations, un univers riche et intenses en émotions. Bref, vraiment de quoi vous donner envie de le lire.

Ensuite, la romance entre les protagonistes est très peu développée, vu que les deux moitiés sont séparés par les enfers. Mais on sens que Jessie est vraiment amoureuse de son prof. Elle ne lâche rien, elle cherche, cherche, cherche encore. Et si elle ne trouve rien, elle va revenir sur ses pas pour mieux comprendre ce qui se passe. Et quand ils se retrouvent tous les deux, c'est vraiment mignon tout plein. J'ai adoré.

Enfin, pour ce qui est de l'intrigue. Je me suis bien amusée, elle est bien menée, bien ficelée, et on sens que l'auteur y a fait un sacré bout de travail pour que cela aboutisse ainsi. Elle est basée sur le monde des magiciens, ceux qui travaillent pour le bien, et des sorciers, ceux qui font partis de la force obscure. Mais j'ai adoré voir comment la jeune apprenti allait bien pouvoir s'en sortir. Après tout, le fil de l'intrigue est assez banale puisque l'on suis la résolution des mystères de façon très simple. Mais cela ne gâche pas l'intérêt de l'histoire. On a clairement envie de savoir ce qui va se passer dans le prochain tome.

En concluision, j'ai eu parfois le sentiment que les emmerdes de Jessie, étaient un véritable brouillon, où il n'y avait aucune cohérence entre elles, et tous cela uniquement parcequ'elle devait avoir des embrouilles à surmonter. Je veux bien admetre qu'une quéte ne soit pas de tout repos, mais quand même. J'espére à coté de cela que Jessie va évoluer, parce que sinon, on cours à la catastrophe. Mais pour mon plus grand plaisir, je me suis laissée emporter sans peine dans le récit. Surtout quand l'on sais que je ne me suis pas amusée une seule fois avec la saga précédente. Sur ceux, à la prochaine, pour la chronique du tome deux.

13 8

 

- Oh, tu sais, les balais c'est « teeellement » ringard, répondis-je en roulant des yeux. Plus personne ne s'en sert depuis au moins 1695. Les sorcières modernes utilisent des vibromasseurs et gobent de l'acide comme tout le monde.
- Quoi ?
Il fronça les sourcils, l'air décontenancé.
- Ben ouais, « chevaucher un balai » est un euphémisme bien senti pour désigner le fait que certaines femmes païennes s'en donnaient à cœur joie grâce à des manches à balai lubrifiés, expliquai-je.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire