Le retour de l'ange tome 3

L'éternité

Z15

E 2

I1vy est persuadée que les puissances de l'univers se sont définitivement liguées contre elle. Tristan, ange déchu depuis qu'il l'a ressuscitée d'un baiser, est toujours emprisonné dans le corps d'un criminel activement recherché par la police. Tandis qu'ils s'efforcent d'innocenter Tristan, les deux amants maudits sont attaqués par des forces du mal qui cherchent à les séparer pour mieux les détruire. Le danger est d'autant plus grand pour Tristan : sa mort signifierait la perte définitive de son âme. Ivy sait qu'elle n'a pas le droit à l'erreur : elle doit absolument sauver celui qu'elle aime, sinon elle le perdra pour l'éternité...

B 2

 

E1nfin je viens tout juste de refermer le troisième livre de cette mini sage, qui est la suite du fameux Le baiser de l'ange. C'est un amour qui se à su triompher des épreuves que la vie lui à mis sur son chemin qui nous est compter. On est arrivé à ce grand final, avec pour certains comme moi, les larmes aux yeux. Il faut dire que voir de jeune amoureux souffrir autant pour être heureux, n'est pas chose facile, et cela pour personne. Aussi les âmes sensibles vont êtres très certainement touchées jusqu'au plus profond de leur cœur et de leur âmes. Moi pour ma part, je n'ai pas cesser de me dire que Tristan, un ange avec une très belle âme, et Ivy sa douce et tendre compagne, vont certainement finir ensemble jusqu'à ce que la mort les sépare. Ce couple m'a trop donner de frissons pour pas que j’espère une fin des plus douce pour eux, s'ils existaient dans la vie réelle bien entendu. Aussi sans plus attendre, découvrons ensemble ce livre plus en profondeur.

Le synopsis de ce troisième et dernier tome, va nous catapulter dans un monde bien plus sombre que les précédents. Que cela soit pour le baiser de l'ange, ou à la rigueur pour les deux premiers tome du retour de l'ange. Bref, en voici l'histoire. Tristan après avoir donné à sa belle Ivy le baiser de la vie, afin qu'elle retourne sur terre pour y vivre, s'est vu retirer ses belles ailes d'anges et enfermé dans le corps de Luke, un jeune homme qui d'amnésique, se voit être pourchassé par la police pour meurtre. A ce jour, l'ange éternel, dans son cœur et dans son âme, le grand amour d'Ivy, erre sur terre comme une âme en peine. Ivy n'a plus qu'une idée en tête et en a fait sa raison de vivre : prouver l'innocence du jeune homme pour qu'ils puissent tous deux vivre heureux. Mais surtout l'empêcher de commettre un crime qui signerait sa condamnation parmi les vivants, et une damnation sans fin. Ivy est de plus en plus persuadé que les puissances de l'univers se sont liguées contre elle et son amoureux, car pendant qu'ils s'éforcent d'innocenter le jeun homme, les amoureux à la Juliette et Roméo, sont attaqués par les forces du mal en la personne de Gregory, qui cherche par tous les moyens à les séparer afin de mieux les détruire. Et cette mort serait des plus pire, car s'il commet un meurtre cela signifie damnation éternel, et s'il meurt par les forces du mal cela reviendrait à dire que son âme sera détruite autant pour l'enfer que pour le paradis. Ivy sait désormais qu'elle n'a plus droit à l'erreur elle n'aura plus que le seul choix possible, celui de sauver de cette malédiction celui qu'elle aime car sinon elle le perdra à jamais et cela pour l'éternité.

Passons aux choses sérieuses en essayant, et je dit bien essayer, de comprendre les divers personnages.

Ivy, que tous désormais connaît au bout de six tomes, est devenu une véritable enquêtrice. Elle va aller rechercher dans le moindre recoin, toutes les choses possibles, tous les minuscules indices pour prouver l'innocence de son amoureux. Elle cours comme jamais de droite à gauche, de gauche à droite. Pour elle sauver Tristan est sa priorité. Et comme elle est seule dans sa quête, en dehors de Tristan bien entendu, la chose n'est pas facile. Elle à peur, elle est au supplice, elle crie si besoin ait, elle pleure aussi s'il le faut. On se retrouve donc avec une donzelle certes aux abois, mais une donzelle plus forte que jamais. Comme quoi l'amour vous donne réellement des ailes.

Tristan quand à lui, s'acharne à se battre contre vents et marrées pour trouver les coupables, mais aussi pour empêcher que Gregory ne puisse faire du mal à Ivy. Et pourtant ce n'est pas chose facile quand on pense à tous ce qui se passe réellement. Il se montre comme un être droit, protecteur et surtout courageux. Courageux, tout simplement parce que pour un jeune homme pourchassé par la police et par le mal qui rode autour, il reste constamment sur ses gardes et ne cesse de penser à protéger sa dulcinée.

Will et Beth, quand à eux sont tous les deux pareil, plus en retrait de l'histoire, il est vrai, mais vu que cette dernière n'est plus possédé par Gregory peut enfin se montrer sous son vrai jour. En tout cas pour moi, il n'y a pas photo, Will est et restera un lâche.

Enfin Gregory, c'est le mal incarné. Il n'a eut de cesse de tourner autour d'Ivy afin de lui faire des coups en douce bien plus pire que ce qu'il lui faisait durant sa vie terrestre. Il m' énormément agacé à roder comme un voleur. C'est pire que dans le tome trois de la saga le baiser de l'ange. Il est pire que mauvais, pire que mesquin, démoniaque ou cauchemardesque ne sont même pas des mots assez forts pour le décrire. Diabolique non plus d'ailleurs. Et puis quand je dis que je ne l'aime, pas, et bien je ne l'aime pas.

Maintenant passons au roman en lui même avec la plume de l'auteur, la romance entre les protagonistes et pour finir l'intrigue du roman.

Tout d'abord la plume de l'auteur est égale à elle même, toujours aussi fluide, toujours aussi légère, toujours autant intense, etc. On ne peut qu'apprécié cette lecture qui nous transporte dans ce monde d'ados. Et puis l'univers mis en place s'est étoffé de tome en tome pour finir par nous donner une très, très belle leçon de vie, avec l'amour de Tristan et d'Ivy. Seul ombre au tableau, le final du livre. Alors là, pour être bâclé, c'est un vrai bâclage ou bien je ne m'y connaît pas. Pas d'émotions, pas de larmes, un fin qui non seulement est incompréhensible (lu en trois fois et toujours rien) mais surtout qui va trop vite.

Ensuite la romance entre les personnages. On se retrouve avec deux couples. D'un coté il y a Will et Beth. Depuis que Will ne sort plus avec Ivy, il tourne de plus en plus autour de Beth. Et d'ailleurs, elle aussi lui tourne autour. A vrai dire ceux deux cocos vont parfaitement ensemble. Et puis de l'autre coté on se retrouve avec Tristan et Ivy. Leurs amours si grand, si fort, si pur, qui leurs donne des ailes afin de surmonter tous les obstacles, et qui finalement les amène encore une fois au moment où la cruauté de la vie les sépare de nouveau.

Enfin pour finir, l'intrigue. C'est au tour de Gregory que tout tourne réellement. Sa méchanceté, va apporter un sacré lot de souffrances dans le monde des vivants. Ce démon cruel qui trouve finalement le repos uniquement par la mort de l'un des deux jeune gens. Cet être sans scrupules, qui utilise tous ceux qui l'entour pour l'aider dans son entreprise de vengeance. Et puis sans compter qu'Ivy enquête sans cesse pour prouver l’innocence de Tristan, et qui du coup se met en danger toute seul. Même si je n'ai pas parler d'un personnage, Lacey, c'est elle qui fait pencher la balance. Son espièglerie nous apporte une bonne touche d'humour dans notre récit. Et c'est un bon point, car vu comment tout est sombre, c'est un tout petit rayon de lumière qui s’installe dans toute cette grisaille. Mais néanmoins, tout ces batailles, ces morts, ces pleure, cette souffrance, tout cela pour en arriver à là. Pas d'Happy End. Que de la douleur et de la souffrance. On se retrouve au point de départ. Dommage vraiment dommage, car après tous ce que ces jeunes ont souffert il aurait pût en être autrement.

En conclusion, une fin ABOMINABLE. Non mais je sais que l'auteur à fait peu d'effort quand à cette trilogie, mais quand même, un effort aurait été la bienvenue. Non mais un fin bâclée, pas de larmes, pas de sentiments, rien de tous cela n'a été développé. Ivy qui fut un personnage attendrissant méritait plus que cela, de belles funérailles, des amis qui fondent en larmes, le curé réconfortant, etc. Mais oui je n'ai pas aimé cette fin. Elle m'horripile. C'est vraiment dégueulasse ce qui s'est passé. Et si javais su ce qui s'y passait, je ne l'aurais pas lu du tout, du tout, du TOUT. Malheureusement ma curiosité était trop forte. Et là je comprends mille fois mieux ce que l'expression la curiosité est un vilain défaut. C'est comme dire que les anges ont défaut au couple principale. Sur ce à la prochaine pour une autre chronique.

13 8

 

- lacey me manque, déclara Beth
- a moi aussi. beaucoup
ils se levèrent du banc, mais alors qu'ils s'éloignaient, enlacés, un monocycle lancé a toute vitesse sur le trottoir faillit les renverser. la fille qui le conduisait, aux cheveux d'une étrange teinte magenta soulever par le vent, pivota sur sa selle, leur fit un clin d'œil et alla se fondre dans la foule des excentrique new yorquai.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire