Créer un site internet

Chasseuse de vampire tome 2

Le souffle de l'archange

 Cdv2

E 2

Va tueuse de vampires Elena Deveraux se réveille d'un coma prolongé d’une année et se retrouve changée. Elle possède désormais des ailes aux couleurs du crépuscule et de l'aube, mais son corps fragile a besoin de temps pour guérir avant de pouvoir prendre son envol. Son amant, l’incroyablement dangereux archange Raphaël, a l’habitude de tout contrôler et il aimerait en faire autant concernant la femme qu'il considère comme la sienne. Mais Elena n'a jamais supporté l'autorité ... Ils viennent à peine de commencer à se comprendre lorsque Raphaël reçoit une invitation à un bal de la part de l'archange Lijuan. Refuser serait un signe de faiblesse fatale… Raphaël doit donc préparer Elena pour Beijing et le cauchemar qui les attend là-bas. Immortelle et sans conscience, Lijuan détient un pouvoir en rapport avec la mort. Et elle a organisé le plus parfait et le plus vicieux des accueils pour Elena ...

 

B 2

 

L1orsque l’histoire de ce livre reprend, un an s’est écoulé. Comme vous vous souvenez, la traque de l’Archange Urman à laisser notre chasseuse adorée et son archange nous ont laissé dans une situation qui ne laissait présager rien de bon. Car la dernière fois ou Elena et Raphael étaient vus ensemble, c’était au moment de leur chute après la bataille et le fameux vrai baiser d’amour qu’il donne à son âme sœur. Mais dans ce début de tome, on découvre que lors de ce baiser notre magnifique, sublime et immortel archange Raphael lui a transmis l’ambroisie permettant alors Elena de rentrer dans le monde de l’immortalité en tant qu’ange. Ce qui est une chose extrêmement rare.

Après que nous ayons remis les choses en place, l’histoire nous dévoile qu’Elena est vraiment au plus mal et se situe dans l’un des Refuge où Raphaël et ses membres du Sept garde un œil sur elle. Ces Refuges sont en fait une sorte d’hôpital pour ange. Cependant l’intrigue pour ce nouveau tome a été mise en place dès la fin du tome précédent. En effet selon les dires des 7, l'Archange Lijuan aurait développé un nouveau talent qui est en rapport avec la mort. Et étant donné qu’elle ne supporte pas ni Elena ni Raphael, elle leur envoie alors une invitation à un bal donné en l’honneur de notre chère chasseuse. Cependant, Lijuan a organisé le plus parfait et le plus vicieux des accueils pour Elena ... ce qui signifie que ce bal n’est en fait qu’un traquenard. Mais connaissant notre divin angelot, il sentira ce piège venir de loin. Du coup malgré la faiblesse de sa chasseuse, il va faire en sorte qu’elle s’entraine intensément. Cependant, pendant la période d’entrainement, les membres de l'entourage de Raphaël sont tous pris sans exception pour cibles. Et se penchant sur ce cas, tous pensent qu’Elena est prise pour cible encore une fois.

Sachant qu’Elena est la plus faible d’entre tous, et par ailleurs, la plus grande faiblesse de notre Archange, car notre chasseuse rend notre sexy men un peu plus humain chaque jour, les 7 vont quand même jurer loyauté envers Elena et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger la jeune ange contre tout un chacun et ce même si elle ne le désir pas.

Dans ce tome on découvres les 7 gardes au complet Dimitri , Illium et Venin. Respectivement le chef, le Campanule et le vampire aux yeux de serpent. Puis viens Jason un ange tout comme Illium et un véritable maitre espion. Ensuite arrive Galen, un autre ange, qui devient le nouvel entraineur d’Elena, et qui entraine les autres jeunes anges. Aodhan qui fera son apparition à la fin du tome et dont on ne connaitra que peu de chose sur lui pour l’instant et enfin Waasir qui ne fera qu'une bref apparition. Et après avoir découvert que les autres tomes vont porter sur chacun des 7, je me dis que j’apprendrais à les connaitre bien assez tôt.

Dans ce livre deux intrigues battent leur plein. La folie de Lijuan et celui d’Elena.

Je vais parler uniquement de l’intrigue qui se porte au tour d’Elena et du Refuge vu que c’est le plus important. En effet : Elena tente de se faire à sa nouvelle vie non humaine, sans compter qu’un enfant angélique se fait enlever. Plus le fait que notre chère chasseuse doit pourchasser celle ou celui qui cherche par tous les moyens de crée une discorde importante dans le cadre des dix. On retrouve Michaela, l’ancienne compagne d’Uram, l’archange fou. Et pour moi c’est sure, ces deux-là sont fait l’un pour l’autre. Notre jolie petite archange est toujours égale à elle-même. Entre sa jalousie qui peut prendre une proportion titanesque, elle va encore et encore s’en prendre à Elena au point que cela devient fatiguant. Mais entre cet enfant angélique qui se fait enlevé et torturé, Michaela va tout donner et aller jusqu’à aide Elena dans cette quête. Car s’il y a bien une chose que cette femme ne supporte pas c’est que l’on s’en prenne à un enfant innocent. D’autant que ces derniers chez les anges est un fait rarissime. Et ce côté qu’elle nous montrera à ce moment-là, nous donnera envi de l’aimer. Mais juste un tout petit peu. Cependant la menace se rapproche et Elena est prête pour l’affronté.

Pendant tout ce temps-là, l’évolution de la relation entre Elena et Raphael, n’est pas pour me déplaire. Le pauvre homme, lui qui a attendu son affilié depuis un an, se voit contraint d’attendre encore un peu pour que cette dernière possède suffisamment de force pour ces retrouvailles explosives. Cet angelot déjà adulte, est un homme jaloux et possessif comme tous les hommes quel que soit la race à laquelle il appartient. Mais c’est surtout dû à la complicité amicale entre le Campanule et Elena qui met notre cher Archange dans un état de colère noir. Pourtant, quand ont les vois tous les deux dans ces scènes de disputes, on a l’impression qu’ils ont besoin de se marquer. C’est à se dire qui à la plus grosse gueule. En effet, tous deux se donnent l’un à l’autre de manière si romantique, que c’est à croire qu’ils soient entrain de se marier. Raphael offre des boucles d’oreille à Elena et cette dernière offre une bague à son doux aimé. Ce qui laisse supposer que leur avenir est sur le bon chemin.

Il faudra attendre vraiment la fin du livre pour découvrir le coupable des agissements macabres sur les enfants. La punition de cet être sans scrupules sera sans contexte rapide.

Ce qui laisse place à la bataille que notre couple a livrer contre Lijuan, mais qui ne sera pas sans séquelles puisque le cadre des dix voit deux de ses sièges libres. Des dix archanges, Raphael, Elijah, Titus, Charisemmon, Favashi, Neha, Michaëla, un archange inconnu encore endormi, Lijuan et Uram. T ces deux derniers sont tombés, qui va prendre leur place ? Sa nous ne le savons pas encore.

En ce qui concerne l’histoire en elle-même et l’écriture et bien ce n’est pas de tout repos. L’histoire est remplie de rebondissements en tout genre, très bien travaillé, et facile à lire. Pour ce qui est du côté de l’écriture, la plume est aussi légère que pour le premier tome. Entre fluidité de l’histoire et la légèreté de la plume, vous ne vous ennuierez pas du tout.

L’histoire dans son ensemble est plus que prenante. A aucun moment vous ne serez déçu. La différence des intrigues est bien nette mais comme qui dirait, il faut bien que l’histoire suive son cours.

J’attends la suite avec impatience.

A lire

13 8

 

— Ne t énerve pas contre moi, Archange. (Elle glissa contre lui pour aller ouvrir une des fermetures éclair sur le côté du sac dans lequel elle avait transporté ses armes. Elle en sortit une petite boîte.) J'ai moi aussi un cadeau pour toi.
Le plaisir que cette surprise lui faisait éprouver déploya ses ailes en lui. On lui avait offert beaucoup, beaucoup de choses au cours des siècles. Mais la plupart ne voulaient rien dire. Les mortels, tout comme les Immortels, le courtisaient pour le pouvoir, le prestige, pour un gain important ou pas.
—L'as-tu acheté au Refuge ?
—Non.
—Alors, comment te l'es-tu procuré ?
—J'ai mes méthodes.
Elle vint se placer devant lui et ouvrit la boîte pour en retirer une bague. Une bague sertie d'ambre.
— Tu es, déclara-t-elle en faisant glisser la bague au doigt approprié de sa main gauche, bel et bien lié.
Le cœur de Raphaël se serra
d'une manière qu'il n'avait jamais éprouvée jusque-là. Il leva la bague jusqu'à ses yeux. L'alliance était de platine, épais et solide, l'ambre de la taille d'un imposant carré poli. Mais elle était sombre, l'ambre la plus sombre qu'il eût jamais vue... avec un cœur d'une pure blancheur. Intrigué, il retira la bague pour la porter à la lumière. Les couleurs en changeaient constamment, mainte-
nant sombres, puis claires. Ce fut alors qu'il la vit. L'inscription à l'intérieur. Knhebek.
Il avait vécu au Maghreb un moment, voyagé à travers le Maroc avant de devenir un Archange. Il avait entendu des jeunes passionnés murmurer ce mot à des beautés rougissantes aux yeux sombres.
Je t'aime. Sa poitrine se serra encore plus, devenant plus douloureuse. Remettant la bague à son doigt, il dit :
— Shokran.
Le visage d'Elena s'éclaira en un sourire ravi.
— De rien.
—Tu parles la langue de ta grand-mère ? Il ferma son poing, éprouvant pour la première
fois depuis des siècles un sentiment de possessivité envers un objet.
—Je ne connais que quelques mots que ma mère avait l'habitude d'utiliser. (Un sourire,
cette fois-ci empli de souvenirs heureux.) Elle mêlait en permanence l'arabe, le français comme on le parle à Paris, et l'anglais...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire