Madison Avery tome 2

Ange déchus

M15 1

E 2

M2adison est Gardienne du temps mais n' a toujours pas retrouvé son corps. Techniquement, elle est toujours morte. Or, un Gardien est censé être vivant. Qu'importe ! Madison prend ses responsabilités et s'engage à tenter de sauver des âmes... en empêchant les anges déchus du camp opposé de les faucher. Pas facile de mener à bien ses missions quand il faut concilier son nouveau job avec le lycée, les amis et la famille

B 2

 

J2e viens de finir de lire le tome deux et je suis aux anges. Franchement, moi, aux anges !!!! Non au septième ciel plutôt. J'ai adoré ce deuxième opus. Qui l'aurait cru, les anges, les anges et encore des anges. Dommage pas de jolies ailes blanche pour une fois. Non ! Par contre de beaux garçons, des petits angelot chenapans, des gardiens rebelles, des faucheurs qui n'en font qu'à leur tête, des chérubins imbus de leurs personnes, bref, un vrai paysage d'anges. Magnifique, extra, du moins pour eux, car en fait ce n'est pas la joie pour la gardienne du temps qui a fort à faire. Pourquoi ????? Allons le découvrir ensemble.

Commençons par le commencement, le synopsis de l'histoire. Depuis sa mort, lors d'un accident de voiture, lors de son bal de fin d'année, dû à Kairos/Seth un faucheur des ténèbres mais surtout l'ancien gardien du temps des ténèbres qui désormais est mort, Madison erre sur terre à la recherche de son corps volé. Si elle n'avait pas réussi à s'emparer de l'amulette que ce jeune freluquet avait autour du coup, jamais elle n'aurait eu de consistance pour rester sur terre, et encore moins, devenir gardienne du temps. Cependant, cela pose un grave problème aux instances supérieurs angélique, car un gardien du temps doit être vivant, et sans corps, elle est considéré comme morte. Cependant, elle doit apprendre à se servir de son amulette sans personne pour la guider. Dieu merci dans sa quête elle à Nikita, une faucheuse des ténèbres, qui règle tout les problèmes par un bon coup de faux, et Barnabas, un faucheur de lumière déchu. Néanmoins, malgré ce léger handicap, Madison prend très au sérieux son poste à haute responsabilité, au point de s'engager à tenter de sauver toutes les âmes qu'elle peut en empêchant les anges déchus , ceux qui sont du du coté opposé et donc qui servent les ténèbres, de les faucher. Cependant ces faucheurs des ténèbres, obéissent aux séraphins, les instances supérieurs angélique, et ces dernier croient aux destin. Mais malheureusement pour eux, ce n'est pas le cas de Madison. Pour elle la vie est aussi important que l'âme, et va donc faire tout son possible, pour changer ce que les séraphins on mis en place, depuis des millénaires, et leurs faire comprendre qu'ils font fausse route. Dû moins en ce qui concerne ce point. Car pour elle cet ordre établi, n'est juste pour personne. Pas facile de mener à bien ses missions quand il faut qu'elle concilie son job de gardienne, sa vie de lycéenne, ses amis et sa famille. Comment va telle bien pouvoir s'en sortir ?

Passons maintenant aux personnages.

Madison est une jeune fille de dix-sept ans qui est morte. Depuis peu elle à découvert qu'elle est une gardienne du temps, et comme celui à qui elle à volé le médaillon faisait parti du coté obscure de la force, elle est donc la gardienne du temps des ténèbres Elle est toujours aussi rebelle, ce qui pose un sacré problème aux séraphins. En effet, ce sont ces derniers qui décident qui doit mourir ou non. Alors maintenant qu'elle a endossé ce poste à haute responsabilité, elle ne peut que le prendre à bras le corps et faire tout son possible pour changer cet ordre. Cependant, elle fait son job avec tant de passion que cela pourrait faire pencher la balance en sa faveur. Car au fond malgré qu'elle fasse partie du camps des ténèbres, elle fait preuve de beaucoup d'humanité en disant que l'âme d'un être humain a autant de valeur que sa vie. Et elle compte bien faire entendre raison à ses patrons têtus

Barnabas, le faucheur de lumière destitué de ses fonctions et donc un ange déchus, ne comprend pas trop où veut en venir Madison, néanmoins, ayant vu de ses propres yeux ce qu'elle projette de faire, ne sait pas vraiment si cela pourrait marcher. Néanmoins il l'a soutient sur ce projet. Mais maintenant qu'il est déchus, il est donc un nouveau faucheur des ténèbres Cependant, j'ai comme l'impression que pour lui aussi ce changement, dans la manière dont gère les séraphins, pour le libre arbitre des hommes doit se faire et donc est extrêmement nécessaire.

Nikita, est une faucheuse des ténèbres, elle gére en général les problèmes quel qu'ils soient d'un bon coup de faux. Néanmoins, je l'ai sentie devenir plus humaine, plus ouverte d'esprit. Elle est capable de dire de plus en plus ce qu'elle ressent, de montrer ses émotions. Néanmoins, elle reste septique quand au projet de Madison, mais il faut dire que cela est compréhensible pour une personne qui ne connaît que deux couleurs dans son existence. Le blanc et le noir. Le blanc pour la lumière, et le noir pour les ténèbres Mais tout comme Barnabas, elle soutient Madison dans sa folle entreprise, même si elle cherche encore les tenants et les aboutissements.

Calice, le petit ange de la taille de la fée Clochette, est toujours aussi drôle avec ses comptines qui parfois vous fait rire. Ce petit ange gardien est un peu comme une conscience pour Madison, et même elle ne comprend pas pourquoi Madison cherche à faire ce qu'elle fait.

Josh, le beau garçon du lycée, est quand à lui peu présent. On sent qu'il est attiré par Madison, mais sans plus.

Ron, bin, c'est Ron. Le gardien du temps de la lumière, et bien désolé, est un vrai coincé. Il à ses propres idées quand aux fait du devoir d'un gardiens, et donc croie dur comme fer en l'ordre établi par les séraphins.

Du coup il reste Paul. Le pauvre semble complémentent hors du temps, complètement à coté de ses pompes, et un peu naïf aussi il faut dire. Cependant, vu comment tout est entrain de tourner, on a l'impression qu'il sera le futur gardien du temps de la lumière Il sait prendre du recul vis à vis des événement qui se produisent mais aussi sur l'enseignement que lui apporte Ron. Il sait se remettre en question. Il va se mettre lui aussi à penser comme Madison, et pense que tout doit être changé, pour avoir un nouveau départ. Mais pour l'instant, il n'en montre rien.

Mais revenons un peu sur le roman en lui même avec la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et bien entendu l'intrigue du roman.

La plume de l'auteur est égal à celui du premier tome, légère, fluide, intense, claire, rythmée et drôle. Effectivement, je n'ai pas vu de grande différence entre le premier tome et cet opus en ce concerne ce point. Je me suis laissée transporter au rythme des actions et des rebondissements, voyager dans ce monde intense où tous les personnages se sont vu un rôle majeur et déterminant à jouer, j'ai rie comme une petite folle avec les répliques mordantes de Calice, et surtout je n'ai vu à aucun moment les pages défilées, encore et encore aussi rapidement que le TGV quand il roule. Et surtout je me suis sentie transporté dans cet univers qui s'est encore étoffé dans ce tome au point de me dire : et si j'étais Madison est-ce-que je ferais comme elle ? Penserai-je comme elle ? Bref une plume très agréable.

Comme pour le précédent tome, on ne retrouve pas vraiment de romance. Alors pour me faire pardonner pour ce point manquant, je vous propose donc de comprendre un peu mieux ce que cherche à faire notre Madison. J'explique, le système actuel des séraphins consiste à sauver une âme pendant qu'elle est encore pure même s'il faut pour cela tuer l'humain. Ce qui revient à dire de manière bien plus simple tuer une personne qui n'est pas tomber dans les tréfonds des ténèbres avant que cela n’arrive. Pour eux c'est cela le destin. Mais entendant le chant chant de nos âmes, bin oui apparemment nos âmes chantent (louanges ou pas c'est assez pratique pour eux), si ce chant dit que notre âme dépérit et fait grise mine ou va le faire, un faucheur des ténèbres est tout de suite envoyé pour qu'il récolte l’âme en question. Et cela n'est pas dû tout au goût du camps adverse, celui de la lumière Eux croient aux libre arbitre, et estime que la vie est bien plus importante que l’âme, car c'est ainsi que l'on fait nos erreurs et cherche à faire en sorte de les surmonter, et donc faire en sorte que l’âme de l'humain brille de nouveau comme une supernova. Aussi pour cela ils leur donne un ange gardien aussi grand que Calice, mais surtout c'est pour empêcher les faucheurs des ténèbres de collecter l’âme de la personne. Et si arrive par un pur hasard que l'humain soit quand même fauché, ces êtres de lumière va accompagné l’âme de son protéger jusqu'au paradis afin de le protéger des fameuses ailes noirs. Alors comprenez que quand Madison à découvert ce système archaïque, elle ait voulu par tout les moyens changer ce dernier. Et là pour le coup elle se bat contre des moulins, tout comme Don Quichotte. On verra bien ce que cela va donner. Mais les expliquations dans le livres sont bien plus clairs que l'on pourrait croire.

Enfin en ce qui concerne l'intrigue. Simple et efficace, on se trouve donc avec cette jeune donzelle qui cherche par tous les moyens à changer un systéme féodale, sans compter les multiples actions qui se déroulent autour d'elle. Néanmoins, cette simplicité est ce que j'ai aimé. Il faut dire quand tant normal, je lis des roman avec parfois jusqu'à quatre intrigues qui se superposent. Pas facile de comprendre à ce moment là, quel action va avec quel intrigue, ou plutôt, comment je vais faire pour dire ce que je pense sur tel ou tel intrigue. Bref, je m'égare. Ici une chose est sur c'est que le fils conducteur nous amène sur des sentiers battus, et on sent bien que le dénouement est très proche. Mais que va-t-il se passer réellement. Pourtant une chose est sure, l'auteur l'a bien ficelé, c'est comme un bon rôti. Sans compter que de plus en plus les personnages commencent eux aussi à comprendre ce que cherche à faire Madison, la soutiennent et surtout comprennent que ce sera un changement radical qui pourrait être bonne pour tous et surtout pour les humains. Affaire à suivre.

En conclusion, un tome des plus juteux en matière d'actions, que j'ai dévoré tant je l'ai adoré et surtout, tant je me suis senti vivre comme dans un rêve. Sans compter que ce les actions sont menés étapes, par étapes afin de nous amer là où l'auteur le désir. Par ailleurs tout est tellement bien construit, tellement bien fait, avec de très belles descriptions qui nous transporte dans ce monde imaginaire, qu'une seule chose me trotte dans la tète, lire le tome trois aux plus vite pour voir ce que cela va donner. Et surtout si Madison va finir par réussir son coup. Alors à la prochaine pour ma dernière chronique sur Madison Avery.

  

13 8

 

— Mettre fin à une vie, sauver l'âme égarée, commença Calice sur un ton plaintif. Décision difficile, depuis la nuit des temps. Choisir le libre arbitre ? ou bien la destinée ? La haine ou la pitié? Quel dilemme déchirant alors que seul l amour devrait nous importer ?

Sous le choc, je regardai avec insistance la faible lueur. Sa comptine était... bonne !

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site