Megan Chase tome 1

Démons personnels

Z126 1

E 2

M2egan ne sait pas qu’elle est la seule humaine vivante qui n’a pas de démon personnel. Ce détail ainsi que ses pouvoirs psychiques en font une arme de choix pour n’importe quelle famille de démons mafieux qui aurait assez de chance pour s’en faire une alliée. Elle est aussi une sérieuse menace pas seulement pour tous les démons personnels mais aussi pour une légion tout droit venu de l’enfer qui absorbe les âmes et appelé, L’accusateur. Il a d’ailleurs une dette ) régler avec Megan et pense que c’est le bon moment pour faire cela.
Mais Megan n’est pas seule. Un membre de la famille de démon voit en elle un bon moyen de prendre du pouvoir et se propose de la protéger et de la séduire avec une intensité démoniaque.
Est-ce que Megan accompagnée de son amant démon, d’une sorcière asociale et trois démons gardiens nommés Malleus, Maleficarum et Spud ont les moyens de défaire non seulement l’Accusateur, les démons personnels et les fantômes du passé de Megan mais aussi le journaliste qui menace la carrière de Megan ?

B 2

 

O2ye, oye, oye !!!! Je ne sais pas ce qui m'est passé par la tète, mais une chose est sure, je suis dans mes petits souliers. A cette heure, je suis obligée de rire, tant le fait que c'est une gentille bonne fifille qui est l’héroïne de ce roman. Et cerise sur le gâteau, comparé aux héroïne dont je vous ait déjà parlé, je veux bien entendu dire, Elena de Chasseuse de vampire, Kara de Kara Gillian, Risa de Risa Jones, Charlotte de Charley Davidson, Georgina de Georgina Kincaid, etc, cette gamine du nom de Megan ne connaît pas ou plutôt au début, qu'il existe dans notre mondes des êtres à la fois mignons, sexy, sensuel, et surtout démoniaque. Une véritable bouffée d’oxygène dans ce monde bit-lit. Mais ne croyez pas que cette petite poupée est sans défenses face aux grands méchants loups. Oh non, elle aussi possède des pouvoirs. Du coup en relisant mon introduction, je me rends compte qu'en fait je vous ais donné pas mal d'info sur ce livre, or que d'habitude, du tout. Je suis sure que vous êtes entrain de vous dire que je suis devenue folle. Folle ? Oh çà oui je le suis. Mais de mes livres. Bon assez tergiversé, et entrons dans le vif du sujet.

Pour commencer, laissez moi vous conter le synopsis du premier tome de cette nouvelle saga. Megan Chase est une jeune présentatrice d'émission à la radio. La dernière en date, et qui apparemment fait un tabac, constitue à tuer les démons personnels des auditeurs, qui l'a croient. Mais pas qu'eux, car la légion des démons personnels elle est une menace qu'il faut détruire. Mais Megan est la seule humaine à ne posséder de démons personnels, sans compter qu'elle possède entre autre des dons psychiques de type télépathie. Entre détail mineur et pouvoirs, n'importe quel démons appartenant à la mafia, seraient heureux de la faire entrer dans sa famille et ainsi en faire une alliée de choix. Cependant, Megan ne connaît pas ce cercle, alors quand l'un d'entre eux se présente à elle et lui dit qu'elle est en danger, et qu'il est un démon, tout de suite elle va le rejeter catégoriquement. Ce dernier ne lâchera pas l'affaire, et va alors tenter de la séduire, la charmer avec tant d'intensité, que Megan ne saurait lui dire non. Mais surtout la protéger. Car en effet, tapis dans l'ombre, guette le plus infâme d'entre eux, et bannit par Megan par le passé, l'accusateur. C'est un être diabolique qui absorbe les âmes et qui vient du plus profond des entrailles de l'enfer. Et si il en a après notre Megan, c'est parce que c'est à cause d'elle qu'il fut dans cette situation. Mais accompagné de son bel amant démoniaque, qui espère gagner des galons grâce à elle, de la sorcière asociale et des trois démons gardiens, saura-t-elle détourner la menace qui pèse sur elle. Menace qui est immense et proche entre l'accusateur, les démons personnels et les fantômes du passé, et le journaliste véreux. Comment va-t-elle pouvoir bien s’en sortir ?

Passons maintenant aux personnages qui pimentent ce récit par leurs caractères si différents et si diaboliques.

Megan, est une jeune femme, qui travaille par obligation dans des studios de radio de nuit, mais aussi en tant que psychologue en journée, mais avec plus de joie pour ce coté ci. Jolie comme un cœur, elle vie néanmoins seule. Comme toutes célibataire endurcie, elle a ses bonnes vieilles habitudes. Néanmoins, son nouveau contrat avec la radio, va lui apporter une certaine notoriété, dont elle se passerait bien. En tentant de résoudre par ce biais les problèmes des auditeurs, elle va vite se faire connaître du public. Mais pas que chez les humains, car sans le savoir elle va créer un vent de panique chez les démons personnels qui croient qu'elle veut les tuer réellement. Elle qui avait une vie plutôt calme, tranquille, simple, va vite s’apercevoir que tout peut être remis en question sur un simple coup de tête. Et comme elle ne possède pas une once de caractère, je veux dire par là qu'elle est peu sure d'elle, sans conter qu'elle semble assez fragile, on se lasse alors assez vite de ses péripéties.

Alors je crois qu'à ce moment là, vous allez vous demander pourquoi j'ai continué à lire. La raison la voici : Greyson Dante. Greyson, à tout du macho men typique. Il est bien fait de sa personne, sexy, possède un peu d'arrogance, et est avocat. Avocat !!!! Que dis-je. C'est surtout un démon. Envoyé par la mafia démoniaque pour demander à Megan de cesser son petit jeu de tuerie sur les démons personnels, il va tomber sous son charme. Il va donc la prendre sous son aile et la protéger des grand méchants de l'histoire ainsi que parfaire son éducation dans la monde des démons. Mais il est surtout en quête de pouvoirs.

Tant qu'aux démons gardiens, Malleus, Maleficarum et Spud, ils sont très voués à leur tache, qui consiste à êtres des gardes du corps de Megan dans cette histoire. Leurs noms sont plutôt sympa, et en plus de cela, ils m'ont fait bien rire, tout au long du livre.

Tant qu'aux autres personnages, la sorcière, l'accusateur et le journaliste, ainsi que les chefs de clans démoniaque, on sent bien que derrière chacun d'entre eux, que l'auteur à su très bien traiter leurs caractères afin de les rendre les plus réels possible. Mais je ne reviendrais pas sur eux, car il y a des choses qu'un lecteur se doit de découvrir par lui même.

Bien je pense que cela devrait suffire pou cette histoire de personnages. Et donc c'est la tète reposée et le corps nourrit que je m'attaque aux célèbre cercle des trois points ls plus importants de cette chronique. Je veux bien entendu parler de la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et pour finir l'intrigue de ce tome.

Tout d'abord. Pour la première fois depuis que je suis devenue une livrophage, j'ai eus beaucoup de mal avec ma lecture. La plume de l'auteur était parfois trop lourde. Je me suis senti constamment sentie, comment dire … gênée. J'ai eu même, l'envie de reposer constamment ce livre. Je ne dis pas que l'histoire n'était pas géniale, mais, ce fut une lecture assez difficile pour moi. Comprenez bien que voir une gentille fifille, sans aucun caractère, trop flasque, trop molle, trop, … je ne sais pas moi ! Lisez le et vous verrez bien de quoi je parle. Je jure que cela m'a surtout déçut. C'est vraiment le point négatif de ce coté ci. Néanmoins, un point plus que positif, c'est bien entendu l'univers mis en place par l'auteur. Il est riche, et est très intéressant de par son organisation se référant à la mafia, mais aussi aux différentes créatures présentées. Après encore un autre point négatif, je peux comprendre que c'est un tome d'ouverture ou comme qui dirait de mise en place, mais, c'est vraiment ennuyant. Sans compter les discours psychologique à deux balles qui reviennent encore et encore sur quasiment les cents premières pages. Çà ma saouler, gonfler, emmerder. Bref, malgré une lecture simple et facile, ce coté plume est loin de mes appréciations habituelles.

Ensuite en ce qui concerne la romance. Là au moins, c'est moins bâclée. Greyson à un coup de foudre pour Megan, et comme il recherche du pouvoir pour prendre la tête de la famille de démon à la quelle il appartient, il va tout faire pour protéger la donzelle. Même à rentrer dans son lit. Pour cela il va faire en sorte que la courtiser. Et oui même si monsieur est un macho de première, il sait s'y faire avec les filles. Alors comme je le disais donc, il va la courtiser, la chérir, et bien entendu cela va finir au lit. Et comme Megan à peu de caractère, elle va s'y laisser prendre assez facilement. Faut dire que quand une célibataire endurcie tombe sur un fort beau spécimen mâle, qui la courtise, l'invite à sortir, lui offre des fleurs, etc, comment peut elle lui dire non. Bref, une histoire d'amour à la Harlequin, vu qu'à la fin ils sont encore ensemble.

Enfin dernier point, l'intrigue du roman. Très bien menée, d'une main de maître. D’ailleurs si vous vous décidiez à le lire, vous allez comprendre pourquoi je dis cela. Il faut dire aussi qu'à coté de tout cela, personne ne penserait que la fin finirait ainsi. En dehors du fait bien entendu que Greyson et Megan soient ensemble. L'accusateur va pouvoir permettre à Megan de se rappeler de son passé, et donc lui apporter des explications sur elle même. Puis le petit journaliste véreux qui va finir, … bin vous allez voir par vous même. Bref, des révélations très chaude et très choquantes.

En conclusion, cette chronique je ne l'ai pas faite à chaud. C'est un livre que j'ai lu depuis un bail, et comme il ne m'avait pas emballé plus que cela, je ne me suis pas amusée plus que je l'aurai souhaité. Néanmoins, je vais continuer à lire la suite vu que les deux autres tomes sont sous ma main, mais surtout pour retrouver Greyson. Par ce que si vous l'avez bien remarquer, j'adore les hommes sexy qui sont décrits dans nos livres.

13 8

 

Tu es en train de me dire que tu crois être un démon.
- Je ne crois rien du tout, répondit-il. Et je ne suis pas ton patient. Ne me parle pas comme si je l'étais.
- Si tu crois que tu es un démon, tu devrais penser à consulter un psy.
- Je ne le crois pas, je le sais. Et il faut que tu le saches toi aussi.

Ça ne présageait rien de bon.
-Pourquoi ?
-Parce que tu en as un nombre considérable aux trousses

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire