Noirs démons Tome 1

Tout ce qui brûle

Noirs demons tome 1 tout ce qui brule 870414 121 198

E 2

M2embre d’un repaire de démons mineur, Harper Wallis mène une vie plutôt simple – si l’on ne tient pas compte de sa famille haute en couleur. Tout bascule lorsqu’elle découvre que son ancre, le seul démon capable de l’arrêter lorsqu’elle laisse libre cours à sa rage, est Knox, l’un des démons les plus puissants au monde.

Knox est bien décidé à l’obliger à admettre qu’ils sont liés – et à l’entraîner dans son lit. Il est prêt à tout pour la garder auprès de lui et la protéger contre ceux qui voudraient l’utiliser contre lui. Harper n’est pas sûre de vouloir l’un ou l’autre, mais elle n’est pas pour autant du genre à battre en retraite lorsque le danger rôde, que la menace pèse sur elle... ou sur lui.

B 2

 

B3esoins de me changer les idées. Depuis quelques jours, je passe par une crise qui à mit fin à plus de quinze ans de bonheur inconditionnel sans vraiment y mettre fin totalement. Et cela s’est fait sentir dans l’écrit de ma dernière chronique. Mais aujourd’hui cela va changer. Et vu que ces dernier temps j’ai mon petit coté diabolique qui s’est réveillé, quoi de mieux que de faire ma nouvelle chronique sur les anges et les démons. Mais plus sur les démons. C’est vrai quoi !!! Mon coté diabolique est ressorti. Pouponné, sexy, franche, rancunière, hypocrite, la classe, etc. Sa c’est une diablesse. Du rouge, du noir, c’est comme si que l’ange qui est en moi a disparu. Mais c’est normal. Dommage que je n’ai pas les pouvoirs démoniaques en plus, je les aurais utilisé pour me venger. Ah la la, quel dommage, mais quel dommage. Enfin bref. En ce jour, je vais vous faire découvrir les écrits d’une autrice dont le succès est passé par plusieurs sagas très connues, dont trois principalement en France, qui ont connues un véritable engouement. Oui je vous parle de Suzanne Wright. On connais tous les saga La meute du Phénix et son spin off La meute Mercure, mais peu savent qu’elle à écrit sur les démons. En effet, c’est en allant sur son site que j’ai découvert cette saga, qui est une perle en passant, et qui m’a donné envie de découvrir les livres en français. Dieux fut infiniment bon, car j’ai eu la chance infinie de découvrir, à l’époque, que deux tomes étaient déjà sortis et que le troisième était en route. Aux heures où je vous parle, je me suis aperçut qu’il y aurait un quatrième, mais celui ci ne reste qu’une supposition des fans. N’empêche que la saga est pour moi un véritable coup de foudre. Il m’arrive même la relire, et cela malgré une P.A.L plus que débordante. Malheureusement, le résumé ne met pas en valeur ce petit bijoux livresque.

Justement parlons en de cette quatrième couverture. Comme je l’ai dit, elle ne met pas en valeur l’histoire en elle même. C’est vraiment dommage, car il ressemble à beaucoup d’autres résumés du genre, et le récit méritait mieux. N’empêche, voici le résumé : membre d’un repaire de démons mineur, Harper Wallis mène une vie plutôt simple – si l’on ne tient pas compte de sa famille haute en couleur. Tout bascule lorsqu’elle découvre que son ancre, le seul démon capable de l’arrêter lorsqu’elle laisse libre cours à sa rage, est Knox, l’un des démons les plus puissants au monde. Knox est bien décidé à l’obliger à admettre qu’ils sont liés – et à l’entraîner dans son lit. Il est prêt à tout pour la garder auprès de lui et la protéger contre ceux qui voudraient l’utiliser contre lui. Harper n’est pas sûre de vouloir l’un ou l’autre, mais elle n’est pas pour autant du genre à battre en retraite lorsque le danger rôde, que la menace pèse sur elle... ou sur lui. On sens cependant que l’on va bien s’amuser avec toutes ces promesses cachées et les personnages.

En passant, laissez moi vous faire découvrir les protagonistes de ce livre qui sont plutôt attirants. Il faut dire que non seulement ils sont nombreux, mais en plus ils ont réussissent le tour de force de vous donner l’envie d’être à leurs place. Surtout si vous avez une forte libido.

Harper Wallis est une jeune démone née mère sphinx et d'un père elfe. Élevée par sa grand mère qui est la grande maîtresse des elfes, elle va quasiment en devenir un, c’est a dire qu’elle va s’approprier ces caractéristiques. Malheureusement, pour les autres, c’est une infirmité, sans compter qu’elle ne possède pas d’ailes. Pourtant, elle ne montre en aucun cas à quel point elle est forte, sauf si cela est nécessaire. Elle travaille dans son salon de tatouage avec ses amie Raini succube, Devon et sa cousine Khloë. Coté caractère, elle est intelligente, audacieuse, indépendante, têtue et déterminée, un sacré humour, ingérable, secrète, déteste les règles, épuise les gens, les énerve, et en plus elle s’enorgueillit de cela. Elle est aussi très calme elle n'est pas du genre à crier de partout qu'elle est la plus forte ou à vouloir imposer son avis. Elles est aussi posée, réfléchit avant d’agir, et si elle sens qu’elle a besoin d’aide, elle sait le demander. Elle est à la fois simple et complexe, une femme quoi !!!! Elle est très indépendante et loyale aussi. Cependant toutes ces caractéristiques font d’elle personnage vraiment intéressant. Je l’ai adoré.

Knox Thorne est un homme d’affaire milliardaire impitoyable. Un lourd mystère plane autour de l’espèce a la quelle appartient son démon. C’est un être puissant, viril, sur de lui, arrogant, têtu, possessif, dominateur, autoritaire, et qui aime avoir le contrôle sur tout. Ce personnage est totalement dans la lignée des alphas des sagas de l’auteur. D’un autre coté, il aime imposer son avis par tous les moyens sauf par la force, il a toujours raison (ce qui lui permet d’avoir un égo surdimensionné), très insistant, rusé, attire toutes les femmes (Don Juan et sexe apeal hors norme), bref un alpha dans toute sa splendeur sauf qu’il est un démon. De plus c’est le grand maître de son clan, donc il agit exactement comme un idiot congénital puissant qui sait que personne n’est plus fort que lui. Lui dire non, c’est se mettre en danger de mort ou à la rigueur de torture. En gros, c’est le chef et il le fait bien comprendre à tous et dans toutes les situations possible.

Les filles qui gravitent autour de Harper ne sont autres que Khloë la cousine de Harper est une elfe. C’est une petite chipie très loyale avec sa cousine. Cependant comme tout les membres de son clan, elle est voleuse, fouineuse, écoute au porte, etc. Elle m’a bien fait rire. Devon une amie d’Harper est une chatte des enfers. Elle n’a pas sa langue dans sa poche et adore asticoter l’une des sentinelles de Knox. Et Raini la succube est plutôt celle qui reste calme la plus part du temps. Mais quand il s’agit de castagne, elle est partante, surtout quand il s’agit de protéger ses amis du danger ou pour les soutenirs dans leurs combats personnels. Toutes trois travaillent dans le même salon de tatouage que notre petite sphinx.

Quand aux sentinelles de Knox, elles sont au nombre de quatre Il y a Levi, l’Ankou qui est le garde du corps attitré de Knox et qui est un excellent combattant. Tanner, le chien des enfers qui adore asticoter Devon, et qui est le garde du corps d’Harper. Keenan L’incube et Larkin la harpie qui protège le couple la plupart du temps, mais qui font en général des petites missions pour le grand patron. Mais s’il faut se battre, ils sont toujours en première ligne. Tous les quatre ont connu leurs chef alors qu’ils étaient dans un orphelinat.

Jolene est la grand mère paternelle d’Harper. Comme Harper, elle adore jouer avec les gens. C’est aussi la grande maîtresse du clan des elfes Wallis. Elle est têtue, rusée, impitoyable, puissante, combative, adore ses petits, très protectrice envers Harper, et une femme qui m’a fait énormément rire.

Lucian est le père d’Harper. Depuis que cette dernière eut quatre ans, il l’a élevée et éduquée. Comme c’est un nomade, il voyage partout ne restant qu’un peu moins d’un an dans le pays ou la ville où il s’est établi. Cependant, même s’il adore sa fille, c’est elle qui tenait les cordons de la bourses, s’occupait de la maison, des courses, etc. Elle était plus l’adulte que l’enfant. Mais elle n’en tient pas rigueur à son père, car elle n’a jamais manqué d’amour de sa part. De plus, même si sa fille s’est établie non loin de Joléne, Lucian prend souvent des nouvelles d’elle et vient lui rendre visite tous les cinq ou six mois dans l’année.

Carla la mère d’Harper est une manipulatrice, hypocrite, sans cœur, bref le genre de mère qui ne mérite que la prison. A l’époque où elle était avec Lucian, elle voulait que ce dernier devienne son compagnon car il était son alter ego. Ce dernier n’a pas voulu de cela. Alors quand elle a sut qu’elle était enceinte, elle a tenter de tuer Harper qui était encore dans son ventre (dieu merci elle n’a pas réussi à le faire), puis elle a tenter d’emprisonner l’âme du bébé (la encore elle n’a pas réussit). Et quand Joléne a sut ce qu’elle faisait, elle l’a payé pour mener à terme la grossesse. Mais quand je pense qu’elle la ramène en racontant que c’est Joléne qui ceci, qui cela, que la famille de Lucian ne veut pas que ceci ou que cela, je n’ai qu’une envie, lui foutre des baffes. D’un autre coté, elle a fondé une autre famille, elle a un compagnon, et deux fils qui ne sont pas au courant de l’existence de sa fille qu’elle ignore superbement jusqu’à ce qu’elle découvre qu’elle est avec son grand maître.

Isla est une grande maîtresse elle aussi, et est la grande méchante de l’histoire qui vit dans son monde (en gros elle a une araignée au plafond, elle est folle quoi). Elle propose aux grands maître de l’élire comme monarque afin de régner sur Knox surtout, car pour elle il est son alter ego et refuse d’accepter que c’est non.

Mais nous avons bien d’autres personnages qui peuplent l’histoire et qui donnent un plus à notre lecture. Tout d’abord Kendra qui fut l’ex de Knox qui cherche sans cesse des noises à Harper. Cependant très vite on va découvrir qu’elle n’est pas ce qu’elle est et qui elle est vraiment. Puis vient Royce qui est un humain avec qui Harper sortait autrefois. Le pauvre face à Knox il ne fait vraiment pas le poids. Mais il y aussi Meg la cuisinière attitrée de Knox, Dan un autre domestique de Knox, Malden un grand maître, Martina la tatie d’Harper qui aime chiper tout et qui met le feu (physiquement) , Raul celui qui prend la parole lors des grands rassemblements de grand maître, Ciaran le cousin d’Harper, Dario un autre grand maître, Roan et Kellen les demis frères d’Harper, Bray le compagnon de Carla, et bien d’autres encore.

Tout ces personnages jouent un rôle important dans le roman. Pour preuve, je vous invite a plonger plus profondément dans ce livre pour le découvrir, avec la plume de l’auteur, la romance et autres relations entre les personnages et bien entendu l’intrigue de ce premier tome.

Tout d’abord la plume de l’auteur, est génialissime. Légère, pour la simple raison que le lecteur s’enfonce dans la lecture avec une facilité déconcertante, au point qu’il ne désire même plus que son quart d’heure de bonheur se finisse. Là seule chose qu’il puisse vraiment dire de négatif à ce propos, c’est le fait que la fin survient très rapidement, voir trop si je puis me le permettre. L’intensité des émotions est à son comble tant ces dernières sont fortes et uniques. Elles vous prennent aux tripes, elles vous font monter dans les montagnes russes, elles vous font crier, hurler, énerver, rire, etc, pour au final vous laisser baba dans une explosion de feu titanesque digne des plus grands feux d’artifices. Mais que serait donc cette lecture si il n’y avait pas un rythme, qui ici est d’enfer. Actions, rebondissements, quiproquos, combats, tout y passe. L’autrice les place à des endroits stratégiques, et pas une seule seconde vous ne vous doutiez de ce qui allait se passer, tant elle a sut cacher ses intentions. Mais la plume est aussi magique, ensorcelante, divine même, par les descriptions simples des lieux, mais qui laissent en votre âme une empreinte indélébile. C’est juste magnifique. Par ailleurs, l’autrice a mis en place un univers très bien travaillé, sans complications aucunes, avec comme atout la hiérarchie des démons et leur puissance. De plus, elle donne de nombreux détails sur ces derniers, donc on est pas largué. D’un autre coté, les personnages sont très bien développés, surtout leur relations que l’on désire en découvrir plus, ayant des caractères aussi forts que le rock, on ne peut que les adorer. Néanmoins, et pour finir ce point, ce qui fait que l’on adore nos fortes têtes, en dehors du fait qu’ils ont de divers nature, c’est certainement le fait de leur relations, et sa Suzanne Wright est fortiche dans ce domaine..

Justement parlons un peu des relations et de la romance que ces protagonistes entretiennent. Coté relations, comme dans chaque livres qu’elle écrit, Suzanne Wright à tendance de diversifié les liens entre les personnages. On a de l’amitié, de la famille et bien entendu de l’amour. Coté amitié, les liens du clan des filles qui tournent autour de Harper, et le clan des combattants qui tournent autour de Knox, sont très forts. De chaque cotés, ils feraient n’importe quoi pour se protéger les uns des autres. Mais aussi pour donner des conseils pour les aider dans leurs vies respectives, sans pour autant empiéter sur les territoires des uns ou des unes. Coté relations familiales, c’est comme dans la plupart des familles de nos jours, on s’adore, mais avant toute chose, on a besoin d’espace. Cependant, cela ne signifie pas que si le personnage en détresse à besoin d’aide, ou si il est en danger et qu’il est trop fier pour le demander, les membres de la famille n’accourraient pas. Non bien au contraire. Ils se soutiennent, ils s’entraident, ils se chamaillent, ils se conseillent, etc. Bref, une famille comme on en voie plus trop souvent de nos jours. Mais comparer à ces deux genre de relations qui sont quasiment survolées, celle des relations amoureuses est plus approfondit. Car sinon sur quoi se baserait l’histoire. Et justement ici cette relation est pleine de piquant. On a un gros macho plein aux as, et une jolie demoiselle toute mignonnette. Et là vous allez me dire : et bien Parole d’une livrophage, ce n’est pas différent de ce que l’on voie en général dans la Bit-Lit ? Effectivement, sauf que la mignonnette est du genre bagarreuse, tête de mule, grande gueule, fière, et j’en passe. Et que le gros macho est plein au as, dominateur, fait peur à tous, et surtout pas romantique du tout. Alors quand les deux se rencontrent, c’est le gros clash assuré. Mademoiselle va tout faire pour fuir le sexy man, et ce dernier va sans cesse lui courir après. Donc où tout cela nous amène ????? Et oui !!!!!! Vers le conflit intergalactique …. Heu ….. Pardon vers le conflit démoniaque. Ah non ce n’est pas encore cela. Ce serait plutôt vers le conflit de la passion romanesque. En plus de cala, il y a cette histoire d’alter ego. Et ne croyez pas que c’est comme les histoire d’âme sœur. Pas du tout. Vous en êtes même très, très loin du compte. Car cette histoire d’alter égo est juste pour stabiliser deux démons qui on cette connexion, alors que les âmes sœurs ce sont deux amoureux transits qui ne peuvent plus se passer l’un de l’autre. Pourtant la relation qu’entretiennent Knox et Harper ressemble plus au second cas qu’au premiers. Et pour cause, même s’ils sont adepte du fuit moi je te suis, ils apprennent à se connaître, se tournent autour, pour au final se tomber dans les bras. C’est assez marrant à lire en fait j’ai adoré suivre l’évolution de leurs relations. Ils ne sont pas tendres l’un envers l’autre, ce qui est un bonus dans ce premier tome, pas plus qu’ils ont des moments niaives (c’est plus du genre tout de suite et maintenant. En gros c’est la relation à suivre dans le tome suivant, d’autant que je dirait qu’elle s’apparente à un bon gros tour de manège tant les deux cocos font tourner l’un à l’autre en bourrique.

Enfin, l’intrigue du livre est si bien ficelée que l’on ne se doute de rien, et cela à aucun moment. Néanmoins, une fois bien entrer dans l’histoire, on se rend vite compte que l’intrigue est d’ordre politique, même si elle est peu exploitée. En fait pour mieux vous expliquer, on découvre le livre avec Harper qui lors d’une ballade dans la cité souterraine (cité accessible uniquement aux démons), va se battre contre l’adversaire de sa cousine dans une arène. Après avoir remporté son combat, elle va faire la rencontre du richissime Knox qui fut captivé par la donzelle dés le début du combat. Ce dernier va alors la convier dans son bureau afin de faire connaissance. Mais en la démone de Harper ne va pas se laisser impressionner pour un sous par la puissance du bel Apollon et ses manières d’homme de macho men. Et quand la poignée de main sera donné, tous deux vont alors comprendre qu’ils sont des alter ego. Cependant de son coté l’attitude de la démone de Harper ainsi que celle de cette dernière, va attiser la curiosité du grand maître. Et ce dernier en restera baba, vu qu’il est habitué à ce que son démon se lasse vite. Et pourtant, il va enfin pouvoir lâcher du lest à sa possessivité et à sa domination, et même son démon s’y mettra. Sa c’est pour l’entrée en matière afin que le lecteur se sente à l’aise avec l’histoire. Car elle va vite évoluer quand le bruit que le plus puissant des démons du monde à trouver son alter ego va être disséminé aux quatre coins du monde. Et cela va aire réagir les ennemis de Knox. Et les adversaires de ce dernier, qui se cachent dans l’ombre, vont penser que Harper est son point faible. Malheur à eux. Car la petite chipie a l’air bien trop innocente pour ne pas cacher sa véritable puissance. Et l’ennemie la plus improbable du grand chef va se dévoilée à la plus grande dé-concertation des grands manitous. Mais pendant tout ce temps, le lecteur sera heureux de jouer au détective. Car à chaque fois qu’une réponse tombe, une question va se faire jour dans l’esprit. Et ça, pour moi c’est un bonus, car cela prouve que l’on ne s’ennuie pas du tout.

En conclusion, C’est un premier tome qui pose les bases de l’histoire. On y passe un moment fort plaisant. On y a de l’humour, du rythme, un univers nouveau, des personnages hauts en couleurs, de la romance, etc. En gros, l’histoire possède tous les ingrédients nécessaire pour en faire une saga coup de foudre. Néanmoins les adeptes à la non répétition vont être choqué, entre alter ego, buté et bien d’autre encore, vous allez lever les yeux aux ciel en priant que le le vocabulaire de la langue française évolue au plus vite. MDR. Malgré ce petit bémol, la lecture est forte plaisante, et quand arrive la fin, on n’a qu’une envie, c’est de poursuivre la lecture avec le tome suivant. Malgré le fait que j’ai déjà la suite, je vous laisse un peu mijoté avec cette chronique histoire de vous vous faire une opinion de ce premier tome en allant le chercher dans votre magasin préféré, et vous dis à très bientôt pour une nouvelle chronique.

13 8

 

— Je dois partir, déclara Knox en lui ouvrant la porte de son bureau. J’ai trouvé notre rencontre des plus intéressantes, Harper Wallis.

Son démon enrageait de devoir la quitter. Il désirait ce joli petit sphinx et son corps affriolant sous lui, ou sur lui, ou plaqué contre un mur tandis qu’il le baisait sauvagement. Peu importait la position.

— Pareillement, dit-elle.

Elle fut abasourdie de le voir lui tendre la main. C’était une invitation. Il l’autorisait à franchir la barrière du contact physique. Si elle acceptait même une seule fois, elle lui rendrait son invitation. Elle lui donnerait la permission de la toucher quand il le souhaitait, pas uniquement sur le plan physique mais aussi psychique. C’était très sérieux, mais Harper n’avait jamais reculé devant le danger.

Elle rencontra son regard sombre et lui serra la main. Elle ne s’était pas attendue à la décharge de chaleur intense qui l’assaillit quand leurs paumes se rencontrèrent. Son cœur s’emballa quand il posa le pouce sur son poignet et il sentit vraisemblablement l’accélération de son rythme cardiaque. Elle n’avait pas l’intention de se reprocher ce petit moment de faiblesse. Il lui relâcha la main et elle sentit son esprit – le sien ou celui de son démon, elle n’était pas sûre – caresser le sien.

Puis quelque chose d’incroyablement bizarre se produisit.

Une sorte de pression ou d’énergie magnétique lui traversa l’esprit comme si quelque chose titillait son cerveau, cherchant à fusionner avec lui. Elle fut certaine d’avoir vacillé, et pas uniquement parce qu’elle se sentit désorientée tout d’un coup, mais plutôt parce qu’elle comprit ce qui lui arrivait. Elle croisa le regard de Knox et y vit la confirmation de son intuition.

Oh, merde !

— Mon alter ego, lâcha Knox, persuadé d’avoir l’air aussi étonné qu’elle.

Il l’avait dit comme une accusation, comme s’il la mettait au défi de le nier.

— Votre alter ego, répéta Harper calmement.

De nombreux démons auraient sans doute été ravis que cela leur tombe dessus. C’était une bonne chose après tout de trouver son alter ego, non ? Mais pas vraiment. Ce n’était pas toujours facile. Sa démone intérieure n’était pas inquiète. Cet homme lui appartenait et elle souhaitait nouer des liens psychiques avec lui.

C’était étrange de voir Knox perdre un peu de son sang-froid tant il semblait partagé entre l’envie de rester avec elle pour discuter de la situation entre eux et celle de partir régler le problème, quel qu’il soit, dont il avait discuté au téléphone.

Après un long silence, il eut un soupir et déclara :

— Je dois partir. Nous en reparlerons demain. J’irai vous trouver.

Puis il disparut avant qu’elle ait eu le temps de répondre à ce qui ressemblait à une promesse mitigée d’une menace. Harper comprit que toute sa vie allait être chamboulée.

Merde !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire