Risa Jones tome 5

Ténébres dévoilées

Image 93

 

E 2

 Jisa Jones commence à croire que sa seule façon de sauver le monde est de mourir. La première clé permettant d’ouvrir le chemin vers l’Enfer a été utilisée, permettant à d’effroyables créatures de s’en échapper et de semer la mort. Risa, aidée d’Azriel le Faucheur, doit à tout prix retrouver les deux autres clés tout en essayant d’empêcher d’autres meurtres. Mais alors qu’elle est sur le point de s’emparer de la deuxième, Lucian, son ex-amant, la vole et disparaît, contraignant Risa à le traquer pour l’affronter dans un combat à mort.

B 2

 

C2a y est. On est déjà au cinquième tome et on sent que la fin est proche car il ne reste plus que deux tomes avant le grand final des finals. Ce tome est un pur jus de plaisir. Il en découle tellement de chose que cela vous prend aux tripes. Si dans le quatrième tome, on a droit à des révélations, des rebondissements, de l’actions, des dialogues de fou, des mensonges,, des demi vérités, de faux semblants, de la vengeance, en bref des surprises en tout et partout dans le livre, et surtout si vous avez aimé cela, ce tome ci est une suite toute aussi intense. Pas le temps de s’apitoyer sur son sort, pas le temps de se reposer, pas le temps de s’arrêter de lire. Ce livre est une vraie tuerie. Et vous pouvez être sure que l’auteur  Keri Arthur monte d’un cran au-dessus du tome qui le précède, et classe donc ce cinquième volet dans la catégorie sensation forte. Alors c’est partit.

Pour ce qui est de l’histoire. Risa est de nouveau convoquée par la directrice du Directoire, Madeline Hunter en personne. Cette dernière o besoin de notre chère amie car un « ami proche » qui vient d’être assassiné d’une manière bien plus qu’étrange. Et elle veut que Risa se charge au plus vite de cette nouvelle affaire, de façon efficace et discrète. Sans compter qu’à coté de tout cela, Risa ne doit laisser en aucun cas ses recherches sur les clefs, sinon, bonjour les problèmes. Et comme justement l’une des portes de l’enfer a pu être ouverte grâce à la première clef, ce démon peut venir de n’importe quel cercle démoniaque. Et malheureusement pour Risa, c’est la pire chose qu’elle va avoir sur son chemin, vu que cela n’est autre que sa pire phobie qu’elle va affronter, une gigantesque araignée, ou plutôt une femme araignée. Aider de Azriel son faucheur adoré, elle va devoir mener à bien sa double mission, sans compter que Lucian attend son heure pour voler les clefs.

Du coté des personnages. Tout d’abord parlons de Risa. Notre intrépide louve évolue, grandie et devient plus mature. Mais c’est surtout sa relation avec Azriel qui m’a surtout intéressé. Qui même si elle devient de plus en plus solide, vous donne envie de leur foutre une bonne paires de claques à chacun. Risa ne cesse de penser que si Azriel est toujours près d’elle, c’est uniquement pour l’aider à trouver les clefs et les mettre en sécurité et non pour elle. Et justement ce n’est pas le cas. Et puis à coté de tout cela, Risa doit aussi s’occupé de ses amis. Entre Tao qui vie avec un élémentaire en lui et qui perds le contrôle au point de disparaitre. Et comme par hasard, c’est elle qui va aller à la recherche du jeune homme pour le faire revenir parmi les siens. Et ici on sent cet attachement profond qui les rattache l’un à l’autre. Et Illianna qui a été enlevé par Lucian, et qu’il a violé. Il n’y a pas de place pour la demi-mesure. Quant au cas d’Azriel le faucheur, on sent qu’il est vraiment attaché à Risa. Cependant, il campe toujours sur ses positions. Mais son masque se fissure à chaque fois qu’il lui dit ses quatre vérités. Et là on voit des émotions magnifiques et intenses qui se dessinent. Il tient énormément à la jeune femme, au point que l’humanité prends le dessus sur ce qu’il est à l’origine, un ange des ténèbres sans émotions aucunes. Et puis pour le plus grand bonheur de tous, le couple est plus proche, plus doux, sans compter que mister sexy se donne à cœur joie dans sa relation intime. Et la preuve la plus pure est le geste d’amour qu’il donne à Risa quand il mélange leur essence afin de ramener sa femme dans le monde des vivants. Tant qu’au cas de mister l’Aedh, c’est vraiment un pauvre type. Comme il veut un enfant pour lui transmettre ses pouvoirs, il enlève Illianna et l’a viol. Franchement dieu merci, comme Risa ne le supportait plus, on sent qu’il à tous à perdre, et même sa propre vie. Et je ne parle même pas du fait qu’il en fait tout autant avec Risa. Ce sale pourrit. Quand je disais que c’était un faux jeton, un faux c.. .Maintenant, même si vous ne vouliez pas me croire, ou que vous commenciez à voir la vérité à son sujet, vous êtes sur et certain que j’avais raison. Alors petit Aedh, on finit six pieds sous terre ? Il était temps. Assassin, violeur, c’est une honte. Un tel homme ne devrait même pas exister. Et puis pour le plus grand bonheur des lecteurs et fan de la saga Riley Jenson, Rhoan est lui aussi présent vu qu’il enquête sur les meurtres aux cotés de Risa. Mais petit point noir, c’est que notre vieil ami n’est au courant de rien du fait que Risa soit lié à Hunter. Et du coup la jeune femme est obligé de mentir à son oncle adoré. On sent son réel attachement pour elle.

Du coté plume, romance et intrigue. La plume garde de tome en tome sa fluidité et sa légèreté. Elle nous entraine de plus en plus dans cet univers ténébreux. Les mots sont choisis avec soins et apportent son lot de révélations, de rebondissements, de noirceur, de doutes, à tel point que l’on a les larmes qui nous montent aux yeux. Et c’est juste magnifique. Du côté de la romance. L’auteur nous envoie dans différentes directions. Et quand on finit par les assembler, on se retrouve avec une histoire si complexe et si intense que l’on passe à côté de peu de choses. Je dois avouer que l'univers bien que sombre de Keri Arthur pour ce tome est envoûtant et addictif ! Le rythme est soutenu et nous tient en haleine et toutes ses péripéties que l'on suit avec impatience nous donne envie de continuer à lire le livre ans le lâcher un seul instant. Du côté de l’intrigue. Nous retrouvons donc notre Risa adorée dans une enquête sur ordre de Madeline Hunter. Qui comme toujours souhaite lui faire faire le sale boulot. Risa est donc envoyé sur les traces d’une femme araignée qui a tué l’ami de Hunter. Et comme nous le savons tous, Risa a en horreur ces créatures. Mais même si Risa ne veut pas faire ce job, elle y est obligée suite à son engagement envers la vampire. Mais Madeline ne souhaite simplement que Risa attrape le démon afin qu’elle puisse achever le sale travail elle-même. Keri Arthur nous dévoile donc au compte-goutte la véritable nature de la directrice. Et cette nature est au-delà de tout ce à quoi nous nous attendions. On voit alors que Madeline Hunter n’est plus vraiment une vampire comme elle le prétend, mais un être incroyablement puissant, et on ne sait pas trop ce qu’elle est. Cette garce que l’on connait pour sa froideur et son immoralité est pire que ce que l’on avait droit. Et pour en venir à bout il faudra appeler tonton et tatie. OUI, oui, oui. Du coup pour cette intrigue ci, on la sens très bien mené. Mais en dessous il y a une autre qui vit et qui grandit mais d’une noirceur absolue. En effet Lucian est de retour pour notre plus grand malheur. Et comme je n’ai de cesse de le dire, c’est un menteur, un manipulateur, et maintenant on apprend que c’est aussi un violeur et un assassin. Alors là je dis chapeau bas à l’auteur, car on ne s’y attendait vraiment pas. Tout débute par l’enlèvement d’Illianna par ce pur crétin. Comme nous l’avons appris au début de la saga, un Aedh recherche des femmes puissantes quand il arrive vers la fin de sa vie, afin de les féconder et donc de laisser dans ce bas monde sa progéniture. Et comme en ville c’est Illianna la plus forte, c’est sur elle que son dévolue est tombé. Mais il veut aussi Risa. Du coup il utilise la première jeune femme pour que la seconde lui tombe dans les bras. Et là, bam, il les viols toutes les deux. Ce qui amène donc miss Jones à aller chercher de l’aide auprès de Riley et Quinn afin de libérer son amie tandis qu’elle de son côté va chercher la seconde clef avec Lucian. Mais coup de théâtre pendant la bagarre lors des trouvailles de cette fichue clef, Risa voit la manière dont Lucian tue ses ennemis et comprend alors que c’est lui qui a tuer sa mère. Après des explications, Risa tue l’Aedh et au moment où elle est sur le point de mourir, découvre qu’elle est enceinte, mais de qui Azriel ou Lucian, tel est la question. Mais Azriel ne peut laisser sa dulcinée mourir et va faire une chose lourde de conséquence. Au point que Risa fatiguée de tout lui dit de s’en aller.

En conclusion, un excellent tome comme les autres d’ailleurs. Mais néanmoins si l’on s’attendait à une fin heureuse, c’est raté. Ici entre trahison, choc, blessures, coups de poignard dans le dos, on se demande si un éloignement est nécessaire, d’autant qu’un petit bout est en route. Alors tout ce que j’espère c’est que notre auteure ne soit pas une sadique dans l’âme et fasse que notre couple adoré reste ainsi. Après tous ces deux-là sont fait l’un pour l’autre. Leurs évolutions est tout simplement splendide et magique. Et au vu de la fin de ce tome je pense que je vais attendre le tome prochain avec énormément d’impatience. En espérant que du soleil entrera dans le cœur de Risa avec le retour d’Azriel car trop de ténèbres est mauvais pour la santé.

13 8

 

Je fermai brièvement les yeux, inspirai profondément, et avançai d’un pas.

C’est alors qu’Azriel apparut entre la Faucheuse et moi.

— Qu’est-ce que tu fais ?

Ma voix sembla résonner dans la lumière dorée, et un étrange silence nous enveloppa.


— Je suis désolée, Risa, mais ça ne peut pas se passer ainsi.

— Mon heure est arrivée…

— C’est vrai, mais je ne peux pas pour autant te laisser partir.

— Ça sera mieux pour tout le monde…

— Pas pour tout le monde, dit-il avec une telle férocité que le monde autour de nous se mit à vibrer. Certainement pas tout le monde.

Puis il tendit la main, me saisit le bras et me tira en avant.

Non pas vers la mort.

Mais de retour à la vie.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire