Risa Jones tome 6

Éclats de ténébres

Risa jones tome 6 clats de tenebres 510818 250 400

 

 E 2

 Va deuxième clé de l’Enfer est perdue. Les hordes démoniaques sont sur le point d’envahir le monde. Tout espoir semble perdu pour Risa Jones, mi-louve mi-Aedh, chargée d’empêcher les portes de s’ouvrir. Prise entre deux feux, Risa doit satisfaire les exigences de son père et celles du Conseil des Vampires si elle veut sauver ses amis et sa peau. Mais pour contenter ces derniers, elle va devoir trouver le moyen d’assassiner Madeline Hunter, vampire millénaire et fourbe à la tête du Directoire, sans perdre de vue la quête des clés !

B 2

 

O1n est déjà arrivé au sixième tome et cette série devient de plus en plus prenante et palpitante. Pas moyen de passer à côté sans y jeter un petit coup d’œil. L’auteur a vraiment su se montrer à la hauteur des espérances de ses fans. Un tome envoutant, qui vous tient en haleine tout au long de la lecture, et dont la pression ne retombe a aucun moment, qui fait en sorte que vous soyez happée par l’histoire au point de ne pas lâcher ce livre et qui prend une telle ampleur dans l’aventure que cela vous prend aux tripes. C’est tout simplement magique.

Du côté de l’histoire. Risa a irrité plusieurs personnes influentes qui commencent à lui mettre la pression de tous coté. Et l’un de ces coté n’est autre que le conseil des vampires. Ces puissants vampires envisagent de faire disparaitre la plus cinglé d’entre eux, Madeline Hunter directrice du Directoire. Et quoi de mieux que de la tuer. Petit soucis pour notre miss locale, la vampire n’est plus exactement une vampire, et est mille fois plus puissante que l’on imaginerai. Le conseil va alors lui faire une proposition, tuer la non vampire avec leur soutient, et ils la laissent vivre en paix. Madeline plus folle que jamais cherche à tuer tous ceux que notre Risa aime. Mais à côté, Risa doit aussi rechercher ces clés infernales. Et plus le temps passe, plus elle se rend compte qu’elle n’a plus d’autre choix que de les trouver, sinon ses amis en pâtirons. Sans compter que son père met ses menaces à exécutions. Pas de temps pour s’apitoyer, la vie de ses amis et le sort du monde ne dépends plus que d’elle.

Du côté des personnages. Risa qui se trouve toujours au fond du gouffre, doit chercher, doit se battre, elle fait preuve d’une vraie force de caractère, et pourtant au plus profond d’elle-même, elle soufre. C’est justement cette douleur qui vie dans son cœur qui lui donne tout ce courage et de surmonter ces différentes épreuves afin de protéger ses amis et le monde par la même occasion. Vu qu’elle ne veut pas que ses amis l’aide, on sent son attachement. Et puis à coté, elle pourrait se faire aider par Riley et Quinn qui ont tous deux de l’expérience dans le domaine, mais non elle n’accepte pas non plus. Elle est déterminé à se battre seule. L’a seule aide qu’elle accepte réellement, c’est pour les informations dont elle a besoin, mais juste avec ceux qui sont impliqués, sinon c’est du genre : je ne veux pas vous mettre en danger, passer votre chemin. D’autant qu’elle vie sous menaces constantes, par son père, par le conseil, par Madeline, ce n’est vraiment pas la joie pour elle. Ce n’est plus une vie qu’elle a, mais un cauchemar permanent. On peut s’attendre à tout instant de perdre un des personnages que l’on aime tant, et cela définitivement. Et puis suite aux événements de la fin du tome précédent, entre la disparition du félon Lucian qui est le meurtrier de Dia la mère de Risa, de la grossesse dont on ne sait toujours pas qui est le père, sans compter qu’elle à renvoyer Azriel à ses pénates, Risa est vraiment à bout de souffle. Elle ne sait vraiment plus quoi faire, ce qui est compréhensible. Elle aimerai bien prendre du temps pour elle, par exemple, dormir tout au fond d’un bon lit moelleux et chaud, mais c’est impossible. Madeline et son père ne lui laisse pas cette joie. Son objectif principal : éliminer toutes menaces potentielles pour vivre heureuse auprès de ceux qu’elle aime. Aussi pour la soutenir et par amour Azriel revient bien malgré elle. Du coup cela m’amène à parler de notre sexy Faucheur, amoureux comme jamais et prêt à tout pour la belle donzelle. En effet, cet être hors du commun va enfin dévoiler ses sentiments à notre superbe belle louve. J’ai adoré ce passage, j’en ai même eu la larme à l’œil tant c’était beau. Comme nous le savons tous, depuis qu’il est lié à cette mission vis-à-vis de Risa et des clefs, il devient plus humain. Mais là c’est vraiment un humain à part entière, dont la seule volonté est de protéger sa femme et surtout de l’aimer. Je l’adore. Il est trop craquant, trop chou. C’est si sensuel. Son humour est peu t’être un peu bizarre, mais il me fait fondre. Et puis on a appris un peu plus sur les faucheurs et donc sur sa caste en tant que Mijai. Et puis il y a aussi l’avenir de Risa qui est tout tracé, elle deviendra elle aussi Mijai si Azriel meurt, ou si elle meurt elle-même. Sans compté que leur couple est devenu plus soudé et plus fort. D’autant plus que bientôt ils seront trois. J’adore. Ensuite, il y a les autres personnages tels que Tao. Lui c’est vraiment malheureux ce qui lui arrive. Avec cet élémentaire de feu dans son corps, qui lui fait perdre la tête. Lui-même en a peur. Et du côté d’Illiana et de Miri sa compagne tout n’est pas au beau fixe non plus. Entre le bébé à venir d’Illiana, les menaces de morts qui pèsent sur eux tous, la situation est bien compliquée. Mais on sent que par-là, l’auteur veut nous montrer à quel point ils sont importants pour la suite. Tant qu’au pauvre Jak. Baye, baye Jak. Cet ex de Risa devenu son ami par la suite va vraiment nous manquer. Lui aussi à sa manière il était chou.

Du coté plume, romance et intrigue. Pour ce qui est de la plume, elle est légère, intense, rythmée, vibrante, prenante, c’est super. J’ai adorée. Les mots sont choisis avec soins, on est tenu en haleine, et on sent bien que la fin approche. Les pages se tournent, et se tournent encore et encore, sans que l’on puisse voir la vitesse à laquelle elles défilent devant nos yeux. Et quand vient la toute dernière page, on se dit, déjà. Dommage que cela soit fini. Par contre du côté romance, les échecs de Risa face aux recherches sur les clefs, même si elles n’avancent pas des masses, ne nous lassent pas vraiment. L’enquête varie en fonction des découvertes qui ont été faites, mais cet univers est profond et on s’adapte vraiment à tout cela avec une facilité déconcertante. La lutte est incessante, mais cependant, les méchants deviennent de plus en plus mauvais. Hunter et le père de Risa, ils sont effroyables à leurs façons, bien plus que cette saleté de Lucian. On n’a aucun moments de répits, pas le temps de faire une pause ou de reprendre son souffle que l’on est déjà entrainé plus loin, toujours plus loin et encore plus loin. Tout le récit est rythmé par des catastrophes en tout genre et des retournements de situation Du coup on en arrive à l’intrigue. La recherche des clefs, qui est l’intrigue principale, n’avance quasiment plus, voir même plus du tout. Ce qui fait que l’on s’inquiète pour la suite des événements vu que c’est l’avant dernier tome. La trame de l’histoire s’envenime de plus en plus. Dans ce tome, l’intrigue principale qui est vis-à-vis de Madeline Hunter, se voit trouver réponse à chaque question que l’on se pose. L’intrigue est si sombre que parfois, on sent des frissons monter le long de sa colonne vertébrale. Keri Arthur n’a pas ménager ses personnages pour le coup, le temps est compté car si on ne trouve pas les clefs qu’on les détruisent ou qu’on les mettent à l’abri, le monde est fichue. Et puis la mort plane sur eux tous, entre Jak qui meurt aux mains de Hunter, Mirri qui est aux mêmes points mais cette fois aux mains du père de Risa.

En conclusion. Encore un tome plein de surprises et de rebondissements. Combats, destructions, menaces, amour, clefs infernales introuvables, intensité, etc. Tout y est. Des questions trouvent des réponses, et d’autres questions se forment dans nos têtes. Un univers époustouflant qui s’assombrit avec le temps. J’adhère et j’adore. Un avant dernier tome à la hauteur des précédents. Et là les questions que l’on se pose toutes : comment tout cela va finir ? Que va-t-il se passer pour Risa ? Quand est-il du bébé ? Risa finira-t-elle définitivement avec Azriel ? Trouveront-ils les clefs à temps ? Et Tao que va-t-il se passer pour lui ? Est-ce que Riley, Rohan et Quinn feront partit du grand final ? J’ai tant de questions que je ne sais même plus si j’aurais toutes mes réponses. En tout cas j’attends avec impatience le tome sept et donc le grand final.

13 8

 

-Merci, murmurai-je.
Mon souffle fit voler ses cheveux noirs et il me déposa un baiser dans le cou.
-Pourquoi ?
-Pour être toi. Et pour être revenu.
-Ce n'est pas logique de me remercier d'être moi. Je pourrais difficilement être quelqu'un d'autre.
Je m'esclaffai et m'écartai de lui avant de l'embrasser brièvement.
-Ce n'est pas tout à fait vrai étant donné que tu peux prendre l'apparence de n'importe qui.
-Sauf que tu as toujours vu ma véritable apparence, et je suis infiniment reconnaissant qu'elle te plaise. J'aurais détesté avoir à passer l'éternité à essayer de ressembler à quelqu'un d'autre.
-D'un autre côté, ça pourrait donner une nouvelle dimension aux jeux de rôle sexuels. Et ne me demande pas pourquoi des gens se déguisement pour faire l'amour, ce n'est ni l'endroit ni le moment pour ce genre d'explication.
-Je suis d'accord, mais le concept est intrigant.
-Et très amusant.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire