Créer un site internet

Les Épreuves d'Arès Tome 1

Le Dieu guerrier

71gawflkdrl ac ul320

Resume 1

J4'ai toujours su que quelque chose clochait chez moi, que si j’avais du mal à m’intégrer, c’était pour une bonne raison. Et maintenant, je comprends pourquoi.
Je suis une déesse grecque de la guerre, rien que ça !
Quand un dieu guerrier aussi splendide que redoutable prétend que je suis son unique moyen de restaurer son pouvoir perdu, je sais que je ne peux pas lui faire confiance. Arès a beau être le plus bel homme que j’aie jamais vu, il correspond en tout point à la brute que les mythes dépeignent. Cela dit, je ne suis pas un ange, moi non plus, et il déclenche un feu en moi... un brasier que j’ai passé toute ma vie à essayer de contrôler.
Je me retrouve captive d’un monde magique alors que la vie de mon seul véritable ami est en jeu. Si je veux le sauver, je vais devoir apprendre à utiliser le pouvoir divin qui se réveille en moi et remporter les terribles Épreuves auxquelles j’ai été contrainte de participer.
Mais comment survivre à ce combat contre des monstres, et plus difficile encore, contre mon attirance envers le dieu guerrier ?

Ds ma

 

D4e tous temps les hommes sont fascinés par le passé. De nombreux archéologues ont mis à jours des monuments et d’autres découvertes à jours. Ces derniers(eres) émerveillent, éblouissent, captivent, envoûtent, hypnotisent, ensorcellent, etc, … Au point qu’ils/elles fassent naître des passions et des vocations dans le cœur des gens. Nous avons par exemples les sept merveilles du monde antique (La pyramide de Khéops (Égypte), Les Jardins suspendus et les Murailles de Babylone, en Mésopotamie (Irak), L’Artémision d’Ephèse (Turquie), La statue chryséléphantine de Zeus, à Olympie (Grèce), Le Mausolée d'Halicarnasse (Turquie), Le colosse de Rhodes (Grèce) et Le phare d'Alexandrie (Égypte)). On a aussi des civilisations, comme l’Égypte, la Grèce, les romains, la Gaule, les vikings, etc, … Mais ce qui attire le plus ce sont leurs phaétons. Les dieux païens. Et si l’histoire n’en n’a reconnu que leurs statues, temples et autels pour nous témoigner de leurs existence, les hommes continuent malgré tout à se les imaginer. Les petits et grands écrans en témoignent d’ailleurs, avec des séries comme Lucifer pour le christianisme, L’épopée du roi singe pour le dieux chinois, Percy Jackson pour les Grecques, Hercules, Xéna, gods of Egypt, etc, … Nous les trouvons partout. Même les écrivains s’y sont mit. Notamment Rick Riordan le père de Percy Jackson, Héros de l’olympe, Les travaux d’Apollon et les Chroniques de Kane. Mais depuis peu, un autre auteur ou plutôt deux autrices, sont rentrées dans la dance de la fascination de ces dieux. Eliza Raine et Rose Wilson . Et je vous assure que cela en vaut le détour.

Avec leurs livres, on est loin des histoires d’ados. On tombe directement dans des situations pour le moins, loufoques, mais ce sont bien des aventure adulte. Sa dernière sortie en France en date, la voici. J’ai toujours su que quelque chose clochait chez moi, que si j’avais du mal à m’intégrer, c’était pour une bonne raison. Et maintenant, je comprends pourquoi. Je suis une déesse grecque de la guerre, rien que ça ! Quand un dieu guerrier aussi splendide que redoutable prétend que je suis son unique moyen de restaurer son pouvoir perdu, je sais que je ne peux pas lui faire confiance. Arès a beau être le plus bel homme que j’aie jamais vu, il correspond en tout point à la brute que les mythes dépeignent. Cela dit, je ne suis pas un ange, moi non plus, et il déclenche un feu en moi... un brasier que j’ai passé toute ma vie à essayer de contrôler. Je me retrouve captive d’un monde magique alors que la vie de mon seul véritable ami est en jeu. Si je veux le sauver, je vais devoir apprendre à utiliser le pouvoir divin qui se réveille en moi et remporter les terribles Épreuves auxquelles j’ai été contrainte de participer. Mais comment survivre à ce combat contre des monstres, et plus difficile encore, contre mon attirance envers le dieu guerrier ?

Quand on imagine que leurs deux séries qui ont été publiés en France ont fait un carton plein, on peut se dire ce celui ci ne restera pas au placard. Alors pour cela, je vous propose de découvrir les personnages de cette nouvelle série.

Bella est une belle jeune femme aux yeux bleus et aux cheveux courts blonds et qui a un peu, beaucoup de mal avec la gestion de sa colère. Pour cela elle suit une thérapie auprès d’un beau jeune homme, Joshua, qui très vite est devenu son meilleur ami. Elle vie seule, dans un misérable appartement en compagnie de son animal domestique, une jolie petite minette. Un jour, alors qu’elle se rend à son rendez vous, elle tombera sur le cadavre de son ami dans son bureau. Et le surplombant de toute sa hauteur, un magnifique corps masculin avec casque à la tête et épée à la main. Pour elle, il ne fait pas de doute qu’il à tué son thérapeute et ami, d’autant qu’il veut la tuer pour récupérer ses soit disant pouvoirs. Car la jeune Bella, possède un secret. Chaque fois que sa colère prend le dessus sur sa conscience, elle voit une saute de voile rouge dans ses yeux, et ne cherche plus à le freiner. Elle est bien plus forte que les hommes de son entourage, et justement, quand ce drôle de voile l’entoure, elle est capable de porter un homme à bout de bras. Coté caractère, elle est plutôt grande gueule, sociable, colérique, et surtout curieuse. Elle ne cesse de poser des questions à tout va. Ce qui va exaspérer son binôme. Amenée sur l’Olympe, et ne comprenant pas ce qu’elle fait là, elle va alors partir sur des révélations en révélations. D’abords, elle serait une déesse titan répondant au nom d'Ényo. Pour info, la déesse Ényo, dans la mythologie grecque, est une déesse des batailles, étroitement liée à Arès. Parfois en tant que sa fille, mais plus souvent en tant qu’épouse. Par ailleurs, son nom signifie ‘’belliqueuse’’, incarne les aspects les plus sanglants et horrible des batailles, et hante les champs de bataille couverte de sang. Ensuite, et il me semble juste de dire, que cette donzelle est connue de certaines personnes sur l’Olympe, mais pas de tous. Et enfin, que c’est une déesse qui vie depuis longtemps en terre des hommes. Cette fille je l’adore. Sans le vouloir, son coté curieux et son coté maladroit, m’ont énormément fait rire. Je l’adore trop.

Ares est le dieu de la guerre dans l’antiquité grecque. Cela tout le monde le sait. Il est le fils du roi des dieux Zeus, et sa mère n’est autre que Héra. Très vite on découvre, que ce pauvre immortel n’a plus aucun pouvoirs divins. La raison ?????????? Son père les lui a volé. Du coup mister à décidé de partir sur Terre rechercher la seul personne qui pourrait les lui donner. Malheureusement, son plan va tomber à l’eau. Tout simplement parce que les seigneurs de l’Olympe, vont l’obliger à faire équipe avec Bella. Il faut dire qu’il est capable de prendre les pouvoirs de la donzelle et les utiliser alors qu’elle non. Les péripétie qu’ils attirent sont très belliqueux, et très ………. Vous le verrez vous même en lisant ce livre. Il se complaît à se cacher sous son casque, uniquement parce que c’est son père qui le lui a offert. Pourtant, quand il l’enlève, c’est une véritable œuvre d’art que l’ont découvre. Il est magnifique. De beaux yeux sombres couleurs chocolat brillant de mille feux, des pommettes saillantes et anguleuses, une mâchoire carrée recouverte d’une fine barbe noire, et des lèvres charnues et douces, des cheveux longs bruns légèrement ondulés striés de blanc, des épaules massives, et un corps de rêve. Un homme viril dans toute sa splendeur. De quoi vous faire baver. Il est aussi très attiré par la déesse de l’amour Aphrodite avec qui il entretient une relation amoureuse depuis des siècles. Coté caractère, c’est un macho, borné, ne supportant pas que les femmes disent des gros mots. Selon son binôme., ce serait un gros conn***. A vrai dire, j’ai eu l’impression d’avoir un ado colérique tapant du pieds à certains moment. Alors oui je me suis demandée s’il était un dieux millénaire ou un ado capricieux. Mais il est tout aussi attachant que Bella. Lui aussi je l’adore.

Zeeva, la petite chatte de Bella, est en réalité un gardien à la solde de la déesse Héra. Sa mission est de veiller sur Bella, autant dans le monde humain que dans celui des dieux. Elle sait beaucoup de choses sur notre jeune amie, mais pour je ne sais quelle raison, elle n’a pas le droit de dire quoique ce soit. Même les pouvoirs que Bella désire utilisé, elle ne veut pas l’aider à les développer. Cependant, on sent qu’elle est attachée à notre jeune héroïne.

Eris, est la sœur d’Ares. Elle est la personnification de la discorde dont elle est la déesse. D’ailleurs on l’associe à la fameuse pomme d’or. Adorant le chaos, elle ne va pas lésiner sur les moyens pour aider son frère à oublier la déesse de l’amour. C’est naturellement qu’elle va prendre Bella sous son aile, pour l’aider a s’habituer à l’Olympe et tout le tra la la qui va avec. Même si elle sème le chaos sur son passage, on sent que cette déesse ne cherche qu’a faire en sorte que son frère soit de nouveau heureux, et que c’est une façon de le protéger.

Enfin, les personnages, qui sont tout aussi importants dans ce livres, sont sans conteste, les fameux seigneurs de la Guerre : Douleur, Panique, et Terreur. Richement habillés, magnifique hommes virils, ils ne sont pas moins dangereux. Autour d’eux gravite une aura de danger et ils en usent avec plaisir. Entre Aladin, Robin des bois et une sorte de spectre vivant, voilà à quoi ressemble ces trois là, mais en plus sombres. Et en plus, dangereux. Ils sont aussi très intelligents, jouent énormément sur les mots et les lois, et sont très perspicaces.

Voilà pour les personnages. On retrouve aussi les autres dieux dont Hadès et Perséphone que l’on a connu dans Les épreuves d’Hadès et qui sont toujours aussi amoureux l’un de l’autre. On a aussi Aphrodite que l’on sent qu’elle va jouer un grand rôle dans cette nouvelle série. Et bien d’autres encore. Alors affaire à suivre.

En attendant de les découvrir à nouveau dans le prochain tome, je vous propose de parler et d’en découvrir un peu plus sur le roman en lui même avec notamment la plume des autrices, les relations entre les personnages et bien en tendu l’intrigue du livre.

Tout d’abords, la plume d’Eliza Raine et de Rose Wilson n’est plus une grande découverte à mes yeux, vu que je l’ai découverte au travers des séries Les épreuves d’Hadès et Pacte avec le diable. Bien entendu, si vous ne les avez pas encore lu, vous pouvez courir chez Amazon, fnac, etc, ... Pour les commander en e-books ou en broché au choix voir même en librairie. Bref, je suis accroc à ses titres, et j’ai même du retard à rattrapé vu que j’ai oublié de donner mon avis sur deux d’entre eux. Toujours aussi belle et légère, leurs plume me transporte toujours autant. Le rythme du roman est donné dés la première seconde avec de l’action à gogo, des rebondissements de ouf, des révélations chocs, et surtout maladresse à vous faire mourir de rire sans compter les envie charnelles plutôt hot que les personnages principaux ressentent. C’est très intense. D’autant que les pages défilent rapidement, et donc la fin débarque trop vite à mon goût. J’ai un goût de pas assez qui planent dangereusement devant mes yeux. Manque de pot, je vais devoir attendre la suite le mois prochain. Et vous l’avez bien comprit, l’histoire captive sa proie, et une fois ferré, vous n’en décrochez plus. Les émotions, sont sur une corde raide. Elles vous tire de partout, entre colère et curiosité de notre jeune héroïne vis à vis de son prince dieu. Entre l’entêtement, l’idiotie, le macho men attitude, la crétinerie, etc, … d’ Arès. Mais aussi la peur, la douleur, la joie, le début de l’amour, et tout et tout, on est empêtré. On vie, on pleur, on rie, on s’énerve, et est en choc, tout comme les personnages. D’ailleurs, je les trouve très bien travaillé. Ils ne font pas dans la demi mesure. Et les scènes de colère de Bella sont tellement mordante que même Hadès rie. C’est waouh !!!!!!!!!!!!!! Les descriptions sont toujours simples, et laissent l’imagination prendre la relève. Je m’imagine encore déboulant dans cette ville dont les murs possèdent des milliers de joyaux de toutes les couleurs brillants au soleil. Cela doit être joli à voir. Mais ce serait encore mieux si je pouvais en piquer un ou deux pour mon plaisir personnel. LOL. Le scénario mis en place est franchement des plus probable par rapport à tout ce que vie Bella depuis le début du roman. Mais cela je vous en parlerai plus bas. Quand à l’univers, il détone encore plus. On sens que l’autrice à énormément d’imagination. On aurait put se dire que ‘’allez hop, on reprend l’univers du coté d’Hadès et on se la rejoue’’. Mais non. Eliza Raine et Rose Wilson , vont développé encore plus le royaume de l’Olympe en y faisant rentrée de nouveaux personnages, de nouvelles scènes, et des paysages majestueux. Le langage est un savant mélange de soutenu et de familier. On a un beau gosse qui a eut son éducation durant le temps où le respect se faisait ressentir non seulement dans les actes que dans les paroles. Et on a une gamine qui à vécu au XXI iéme siècle et donc qui parle comme la plupart des gens de chez nous. C’est vraiment ………. Vous me comprenez. Un duel au sommet donc. Coté bonus, on se trouve avec la vision de Bella, et aussi de temps en temps celui d’Ares. Mais je vous avoue, que là encore c’est cette couverture magnifique qui m’a fait baver. Et puis ce quatre mains est encore une réussite sur tous les plans.

Ensuite, les relations entre les personnages sont très facile à décrire et à s’y retrouver. On a les liens que les trois seigneurs de guerre possèdent entre eux. Ils agissent et interagissent entre eux comme des frères. Et avec Ares, qui est un peu leur père, on a la sensation qu’ils sont tous en colère contre lui. Pour quelle raison ?????? Sa c’est la question à un milliard. Puis, pour le peu que l’on a lu, on sent qu’Aphrodite n’est pas si amoureuse du grand guerrier qu’elle le prétend. J’ai plus le sentiment qu’elle l’utilise pour son plaisir personnel. Un peu comme un jouet ou pire encore, comme son esclave personnel. C’est déroutant. Par contre, j’ai adoré suivre les liens qui se mettent en place entre Ares et Bella. Ces deux là, ils se tapent dessus depuis le départ du roman. Alors forcément …….. La suite on la sentait venir à des kilométrique à la ronde. Pourtant, les choses ne se sont pas faites d’un coup. Bella depuis qu’elle l’a vu est attiré par le corps du dieu. Mais depuis qu’elle a vu son visage, c’est pire. Et elle sait qu’elle tombe amoureuse un peu plus à chaque secondes passées auprès de lui. Du coup, agacer et houspiller de guerrier est d’une certaine façon, une manière pour elle de garder les pieds sur terre et de le tenir à distance. Va – t – elle réussir ??????? Ohhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!! Je sais tout, mais je ne dirais rien. D’un autre coté, Ares, petit à petit découvre Bella. Même si son cœur appartient à la belle Aphrodite, petit à petit, il se rends compte qu’elle n’est rien comparé à ce petit feu follet. Et bien évidement il tombe de haut, quand il se découvre en amour pour elle. Même la repousser lui fait mal. Mais ceci est une affaire à suivre. Car j’ai la sensation que cela va être très hot dans le tome suivant.

Enfin, l’intrigue du roman est tourné autour de deux grands axes. Bella et Zeus. Bella, c’est comme avec Perséphone. Qui est elle réellement ???????? Pourquoi a t’elle des pouvoirs ????????? Pourquoi vie t’elle parmi les humains ??????????? Quels sont ses pouvoirs ??????????? Et comment cela se fait qu’elle puisse les partager avec Ares ?????????? Pourquoi Héra veille sur Bella ?????????? Et cela ce n’est qu’une partie des nombreuses questions que je me suis posée. Sans compter que coté Zeus, les questions fusent aussi pas mal. Pourquoi Zeus lui a volé ses pouvoirs ?????????? A quel moment ????????????? Que recherche t’il ???????????? Parce qu’il faut le rappeler, Zeus à fait une méga grosse bêtise dans la série Les épreuves d’Hadès. Et au lieu de demander pardon, il a fui la queue entre les jambes. Et du coup, c’est Hadès et Poséidon qui commandent les dieux. Et quand on sait que Zeus est fourbe, on est en droit de se poser la question que fait il réellement avec les pouvoirs de son fils ??????????? Bref, tellement de questions, et malheureusement, il n’y en n’a que peu qui trouveront grâce et réponses. Tandis que d’autres on ne pourra que supposer jusqu’aux prochaines révélations. J’ai adoré jouer aux devinettes et détective durant ce roman. Et, il a fallu un travail considérable pour tenir en haleine le lecteur comme l’autrice à sut si bien le faire. Alors chapeau bas miss.

En conclusion, encore un roman qui se finit. J’ai adoré suivre les nouvelles aventures des dieux grecques d’Eliza Raine et de Rose Wilson . Tout y est pour que le lecteur en soit accroc. Des personnages fortement intéressants, un univers très développé, un scénario très intense, une belle plume et de la romance. Alors pourquoi s’en priver. Malheureusement, quand on goutte à l’un d’entre eux, on devient très vite accro. Le monde des divinités grecques n’aura plus de secrets pour vous, une fois que vous commencerez à y plonger. Mais ne vous noyez pas. La suite sort le mois prochain. Alors d’ici là, soyez sage et rongez votre patience. Car j’ai bien l’impression que la suite sera encore plus intense. A bientôt pour de nouvelles aventures.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire