Les Épreuves d'Arès Tome 3

Le dieu doré

The ares trials tome 3 the golden god 4951031 264 432

Resume 1

J4e me suis déjà fait des ennemis, dans la vie, mais jamais aussi puissants ni malveillants que la déesse de l’amour.
La malédiction d’Aphrodite a transformé Arès, l’homme dont je commençais à tomber amoureuse, en bête sauvage assoiffée de sang qui n’a plus qu’une idée en tête, me voler toute ma magie.
Le pire, c’est qu’il nous reste encore une Épreuve à réaliser afin de sauver mon ami des griffes d’un terrifiant démon des Enfers... une Épreuve lancée par l’esprit de la Terreur.
Plus je connais l’Olympe, plus je m’y sens à ma place. J’ai un passé ici, et je sais qu’Arès me cache des choses.
Cela sera-t-il suffisant pour empêcher cette connexion entre nous de se développer et faire cesser l’envie qui embrase tout mon corps chaque fois que je le vois ?
Alors que notre combat fait rage contre les dieux jaloux et les divinités avides de pouvoir, contre les créatures vicieuses et les paysages mortels, je me demande si je suis prête à tout abandonner pour cette nouvelle passion avec le dieu guerrier. Je vais découvrir l’effet que peut avoir le véritable amour, même sur une personne aussi endurcie que moi.
En même temps, je crains de connaître la souffrance d’un cœur brisé.

Ds ma

 

Dans la vie, quoique l’on fasse, il y aura toujours des jaloux. Certaines personnes, font comme si elles n’existaient pas. Tandis que d’autres, sont obligés de vivre avec elles. Le pire, c’est toujours pour des petits riens. On gagne une tombola, on reçoit une voiture pour son anniversaire, on reçoit enfin son diplôme, on a l’amoureux(euse) que l’autre voulait, on reçoit une coquette somme d’argent, etc, … Vous voyez un peu le topo. Cependant, ces personnes qui nous jalousent, ne voient pas à quel point nous avons pu souffrir dans notre vie pour gagner gain de cause. Ou encore le travail faramineux que l’on a produit. Non !!!!!!!!!!! Ces êtres, sont des personnes abjectes. Elles évolueront alors à vos cotés, et chercheront à tout les coups à vous rabaisser et profiter de vous. Oui, je sais que c’est ignoble. Mais que voulez vous. L’hypocrisie, est de nos jours, le sentiment le plus rependu. Mais, je vous assure qu’au moment où vos yeux s’ouvrent, vous allez alors découvrir des choses sur vos relations qui vont vous briser le cœur. Néanmoins, toutes personnes qui ont vécu cela, vous diront ceci : ce qu’il fait bon de respirer !!!!!!!!!!!!! Car en réalité, une fois que nos yeux s’ouvrent, que l’on voie enfin la vérité qui était caché dans l’ombre, que l’on finit par mettre la ou les personnes néfastes pour nous de coté, et donc que l’on s’ éveil à la vie, on peut alors recommencer à respirer. D’autant plus que, s’il y a bien une choses que tous sur cette terre peut dire haut et fort, c’est que la jalousie est un poison. Un poison pour ceux qui le ressentent, mais aussi un poison pour leur entourage. Se relever, se battre, et vivre, c’est la plus grande victoire que l’on puisse obtenir sur tous ceux qui ont voulu nous détruire, sachant que, ceux qui nous jalousent, nous tuent à petit feu. Alors, il faut lever la tête, et ouvrir son esprit à tous ce qui se passe autour de nous. Avec aide ou sans aide, la victoire, est notre.

C’est ce que notre chère Bella de la saga Les épreuves d’Ares d’Eliza Reine et de Rose Wilson, à fini par comprendre, et faire comprendre à son chérinounet. Je me suis déjà fait des ennemis, dans la vie, mais jamais aussi puissants ni malveillants que la déesse de l’amour. La malédiction d’Aphrodite a transformé Arès, l’homme dont je commençais à tomber amoureuse, en bête sauvage assoiffée de sang qui n’a plus qu’une idée en tête, me voler toute ma magie. Le pire, c’est qu’il nous reste encore une Épreuve à réaliser afin de sauver mon ami des griffes d’un terrifiant démon des Enfers... une Épreuve lancée par l’esprit de la Terreur. Plus je connais l’Olympe, plus je m’y sens à ma place. J’ai un passé ici, et je sais qu’Arès me cache des choses. Cela sera-t-il suffisant pour empêcher cette connexion entre nous de se développer et faire cesser l’envie qui embrase tout mon corps chaque fois que je le vois ? Alors que notre combat fait rage contre les dieux jaloux et les divinités avides de pouvoir, contre les créatures vicieuses et les paysages mortels, je me demande si je suis prête à tout abandonner pour cette nouvelle passion avec le dieu guerrier. Je vais découvrir l’effet que peut avoir le véritable amour, même sur une personne aussi endurcie que moi. En même temps, je crains de connaître la souffrance d’un cœur brisé.

Bella a bien mûri depuis le premier tome de cette trilogie. Cette jeune femme qui ne savait pas d’où lui venait ses pouvoirs, pas plus qu’elle ne comprenait pourquoi il voulait la tuer, a enfin ses réponses tant attendu. Dans ce tome, elle va enfin se révéler tels qu’elle est. Une puissante déesse de la guerre. A l’égal de son idéal masculin. Mais pour ce faire, elle devra combattre les obstacles qui se dressent sur son chemin, seul. La raison, elle veut simplement mettre son dieu adoré hors de danger. Elle endurera mille et un tourments sous le joug d’une déesse complètement folle et en totale immersion dans une jalousie sans borne. Pourtant, pour mener à bien ses combats, elle recevra un peu d’aide. Mais cela est une chose que vous allez devoir découvrir vous même. Coté caractère, on s’aperçoit que c’est une femme forte, puissante, grande gueule, mais surtout qui possède un cœur en or. Elle est adorable. Elle n’hésite pas à se sacrifier pour le bien être des autres. C’est à croire que c’est une sainte. Mais n’en soyez pas si sure.

Ares, le grand et noble prince des dieux de l’Olympe, et dieu de la guerre, à lui aussi énormément changé depuis le premier tome. Ici, dans ce grand final, on s’aperçoit, qu’il a enfin prit conscience que l’être abjecte qu’il était n’était pas quelqu’un de vrai. Il avait d’une certaine façon, mit un voile devant ses yeux. Et pour ce faire, il pensait dure comme fer d’être amoureux de la belle Aphrodite. Alors imaginez vous la quantité de croûtes qui ont du lui tomber des yeux. Il se révèle enfin, comme étant un homme ayant reçut une très bonne séduction, honnête, protecteur et sincère. J’ai adoré le suivre. Et j’espère le retrouver dans un tome prochain en compagnie des autres Olympiens.

Aphrodite, la seule et unique déesse de l’amour. Quoique vue comment elle est enlisée dans la jalousie maladive, on pourrait se demander si elle ne serait pas plutôt la déesse de la jalousie. Par ce que vu ce dont elle est capable de faire, on ne pourrait pas s’imaginer autre choses. Dieux merci, elle est hors d’état de nuire. Du moins pour l’instant.

Les seigneurs de la Guerre : Douleur, Panique, et Terreur quand à eux, c’est sure qu’ils vont se prendre une sacré raclé à la fin de cette histoire. Voire même mourir pour certains. Mais cela, c’est une autres histoire. On aurait pu croire que ces êtres hors du temps était à la solde de leurs supérieur, mais il semblerait qu’il suffit qu’une jolie femme promette monts et merveilles, pour qu’ils accours comme des petit chiots bien dressé. Mais ils ont oublié qu’Ares n’a qu’une parole. Hi, Hi, Hi, …………...

Dans ce tome, on retrouve Zeus, le roi des dieu. Et il semblerait qu’être à la tête des dieux, lui soit monté à la tête. Il est devenu mégalo, orgueilleux, fier, et surtout complètement fou. Encore heureux que sa chère et tendre Héra veille au grain. Pour le peu que l’on découvre d’elle, on s’aperçoit vite que c’est une femme forte, puissante mais aussi très gentille.

Voilà pour les personnages. Mais attendez vous à découvrir d’autres durant votre lecture. Après tout, je ne vous ai pas tout dit. Mais cela est pour le prochain tome. En attendant, je vous propose de découvrir ce roman plus en profondeur avec la plume des autrices Eliza Reine et Rose Wilson, les relations entre les différents personnages et bien sure l’intrigue du roman.

Tout d’abord, la plume d’Eliza Reine et Rose Wilson est tout bonnement divin. Plus les tomes des séries passent, et plus je tombe un peu plus sous le charme. En fait, ce que je retient de ce roman, c’est que la lecture se fait avec une facilité déconcertante. Je peux bien vous l’avouer, c’est extrêmement léger et intense. Les pages défilent au grès des heures de lecture sans que l’on s’en rende compte pour au final finir par un cliffhanger qui vous met déjà l’eau à la bouche, histoire de bien vous donner envie de vous jeter sur le prochain roman, et surtout pour découvrir les prochaines péripéties de nos chers Olympiens. Et pour arriver à une tel légèreté, le ton est donné par un rythme d’enfer. Préparez vous à vous laisser emporter par des combats, des retournements de situations, de l’action, des révélations choc, des découvertes en tout genre, du voyage, etc ... Vous ne verrez plus un quatre main comme une peur de vous lancer dans ce monde si particulier, mais comme une pépite littéraire des plus précieuse. Les émotions affluent de toutes parts. Pleur, cris, rire, joie, frustration, soulagement, envie, rage, etc, … Un véritable bouquet de couleur s’étale devant vous, tout au long du roman. Les descriptions, bien que simplistes, semblent tellement réel que l’on pourrait se demander si cela est notre imagination qui nous joue des tours ou si c’est la réalité. L’univers que les autrices ont mis en place, s’enrichit encore plus que s’il était possible. Et le scénario qui en découle est alors des plus conforme. Alors, imaginez vous que le langage des personnages est plutôt léger. Quoique ……… Parfois ………… A vous de me le dire. Coté bonus, je suis toujours aussi fan de cette couverture des plus à croquer. Une femme ne peut rester insensible face à tant de charme, de muscle et de mystère voyons. Miammmmmmmm !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ensuite, coté relation entre les différents personnages, on s’intéresse surtout à celle qu’entretient Ares et Bella. Enfin, le jeune paon fier et orgueilleux, s’ouvre enfin à l’amour. Enfin, il voie ses œillères qui tombe. Et comme dirait mon fils ???????? Et la lumière fut !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Cela pour dire, qu’Ares est enfin en train de vivre le grand moment : amoureux. Il découvre maintenant, que l’amour ce n’est pas juste prendre l’un de l’autre. Mais c’est aussi partager. Faire un don de soi. Il va alors tout faire pour protéger sa belle, et la rendre heureuse. De son coté, Bella n’est pas en reste, puisqu’elle fait dont de ses pouvoirs pour sauver son homme. Mais pas que. Elle est prête à mettre sa vie en danger pour lever la malédiction qu le touche. Pour elle, rien ni personne ne devra se mettre en travers de son chemin. Pourtant, quelqu’un l’a fait. La seul et unique déesse de l’amour. Sincèrement, cette bonne femme ne sait pas ce que c’est. Par ce qu’au final, elle utilise ses charmes, comme les femmes d’un certains acabit, pour obtenir ce qu’elle veut des hommes. Puissants ou non. Sans compter qu’à force d’être jalouse, j’aimerai bien la voir devenir moche. Enfin bref, tout est bien qui finit bien.

Enfin, l’intrigue du roman tourne essentiellement de la récupération des pouvoirs d’Ares. Comment ?????????? Question intéressante, dont je ne vous donnerai en aucune façon la réponse. Ce serait trop simple. Mais dites vous que pour y arriver, en aucune façon, les autrices ne vous donneront d’indices. Cela est frustrant je le sais bien. Mais pour vous faire patienter, les autrices ont tellement bien ficelé leur récit, et l’on tellement bien pimenter, qu’au final, vous ne vous en rendrez même pas compte. Alors …………… Bravo les filles. Je vous tire mon chapeau pour cette intrigue menée tambour bâtant.

En conclusion, j’ai encore adoré ce roman, comme ceux des autres livres des autrices. Il est plein de magie, de dieux grecques comme je les aime. De descriptions qui ont emballé mon imagination débordante. Un univers qui s’étoffe au fils des tome. Une intrigue des plus envoûtante. Des personnages si troublants et pourtant si attachants. Des émotions digne des tours de manèges façon montagne russe. Un amour véritable, juste pour le plaisir des yeux et du cœur. Et surtout un scénario digne des compte de fées. Mais cela n’est rien. Car au final, c’est encore un livre qui se termine, et avec ce tome, une série qui prend fin. Je vous dirait bien une saga, mais, il se trouve, que pour moi la saga englobe tous les tomes de chaque série sur ce monde inventé par les autrices. De plus, le cliffhanger annoncé, révèle déjà le grand axe de l’histoire de la prochaine trilogie. Et selon vous quel dieu sera à l’honneur ????????????? Un indice ??????????? Non, je ne vous le dirais pas. Après tout, comme dirait deux autrices françaises que j’adore ‘’je sais tout, mais je ne dirait rien’’ et aussi ‘’je n’argue pas, j’informe’’. Je suis sure que vous avez reconnu qui sont mes miss chipies. Alors à bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire