Créer un site internet

Traveaux d'Apollon tome 1

L'oracle caché

Les travaux d apollon tome 1 l oracle cache 836586 264 432

E 2

Q2uelle est la punition ultime pour un Dieu de l'Olympe ? Devenir humain ! Le grand retour de l'univers de Percy Jackson dans la nouvelle série de Rick Riordan. « Je m'appelle Apollon. Je suis un dieu de l'Olympe. Enfin, j'étais un dieu de l'Olympe. » Cent dollars, un permis de conduire au nom de Lester Papadopoulos, et des boutons d'acné : c'est tout ce qu'a laissé Zeus à Apollon avant de l'envoyer sur terre (à New York, plus précisément) pour le punir. Faible et désorienté, ce dieu vieux de quatre-mille ans va devoir apprendre à survivre dans le monde moderne avant d'obtenir le pardon de Zeus. Mais Apollon a de nombreux ennemis – des dieux, des monstres et même certains mortels qui aimeraient profiter de la situation pour le détruire à jamais. S'il veut survivre, il n'y a qu'une seule solution : aller frapper à la porte de Percy Jackson et gagner la Colonie des Sangs-Mêlés.

B 2

 

B3ien ! Cela faisait un bail que j’attendais de m’acheter ce livre, alors dès que j’ai pu le faire, je me suis fait un très, très gros plaisir. Alors dès que je l’ai eu en main, je me suis fait un véritable régal pour mon petit cerveau de livrophage que je possède. Normalement, j’aurai dû partager mon avis depuis hier, mais voilà avec la famille dans les parages, je n’ai pas pu le faire. Alors me voici, me voilà. Cette lecture, fort appétissante et fort humoristique m’a fait un bien fou. J’ai adoré lire ce tome du début à la fin. En plus la couverture est fort attrayante. Alors comme ce fut un véritable coup de cœur, et que j’adore les livres de Rick Riordan, je vais vous faire part de mon avis sur cette divine … oups !!!! Sur les mésaventures de l’être le plus brillant, le plus étincelant, le plus pétillant, le plus éclatant, mais aussi le plus superficiel de tous les dieux de l’Olympe, Apollon en personne. J’ai dit dieux ??? MDR. Je veux dire le nouveau demi dieu de la colonie des Sangs Mêlés. Ouaip !!! Mortel et demi dieux. Et toc.

Aussi je vous propose de découvrir le synopsis du tout premier tome de la saga, qui au fond est la continuité de Percy Jackson et de Héros de l’Olympe. Punit certainement pour ses déboires divins, Zeus punit Apollon en l'envoyant sur terre, à New York, transformé en adolescent de seize ans. Devenir humain ! Lui le Seigneur Apollon va en voir de toutes les couleurs. Et pour cause. Avec pour seules ressources cent dollars, un permis de conduire au nom de Lester Papadopoulos, et des boutons d'acné : c'est tout ce qu'a laissé Zeus à Apollon avant de l'envoyer sur terre. Malheureusement faible et désorienté, ce dieu vieux de quatre-mille ans va devoir apprendre à survivre dans le monde moderne avant d'obtenir le pardon de Zeus. Dans une ruelle de New York il va alors rencontrer une demi-déesse de douze ans, Meg McCaffrey, qui revendique ses services par un petit tour bien fourbe. Mais pour survivre à ses nombreux ennemis des dieux, des monstres et même certains mortels, ceux-là même qui aimeraient profiter de la situation pour le détruire à jamais et ainsi obtenir le pardon de son tut puissant père, Apollon va demander de l'aide à Percy Jackson pour qu’il l’amène à la colonie des sang-mêlé.

Découvrons si vous le voulez bien les personnages qui vont peupler notre petit monde de cette nouvelle saga.

Et j’appelle à la barre l’accusé Apollon. Dieu de la médecine, de la beauté et de la musique, Apollon a l'allure d'un jeune homme blond d'environ 17 ans éclatant de beauté. Il est d’un naturel rêveur, obstiné et surtout inconscient, il fait des vers pour le moins catastrophique. Dans les deux autres sagas, il a fait copain, copain avec Percy Jackson avec qui il s’entend comme larron en foire. Mais c’est surtout pour sa manière d’être protecteur envers sa sœur jumelle Artémis qui le remet dans nos petits souliers. De plus ses enfants vivent tous dans le bungalow sept à la colonie des Sangs Mêlés. Mais vu la manière dont commence ce livre, on se demande tous mais qu’a-t-il fait donc pour déclencher le courroux du papou ? Mais bon, ce dieu ou plutôt ce nouveau mortel est un véritable crétin. Bin quoi c’est vrai. Tout du long du tome, c’est du genre, et moi, et moi, et moi, et moi, etc … Il est superficiel, égocentrique, frivole, inconstant, insouciant, puéril, volage, bref, je n’ai pas assez de mots pour dire ce qu’il est réellement. En fait, il est exactement tel que je l’avais imaginé. Mais, il faut dire qu’il possède une force de caractère rare, et malgré une mémoire qui lui fait défaut il est très intelligent. Il suit ses intuitions et est très attaché à ses enfants, qu’il n’hésite pas à aller le délivrer. Pour le coup, je l’en ai que plus apprécié. Ce petit côté tendre m’a fait très plaisir, je veux dire que cela m’a fait chaud au cœur. On voit s'opérer toute une métamorphose en lui-même, puisqu’il prend conscience qu'être un adolescent n'est pas évident, et puis de divin, il devient de plus en plus humain, vu qu’il s’attache de plus en plus à ses enfants, au point d’en pleurer lorsqu’il les perd.

Meg McCaffrey est une jeune fille de douze ans qui vie dans les rues. Cette demi déesse, possède des pouvoirs hallucinants, chaque fois qu’elle se bat, elle utilise des fruits pourris qui apparaissent comme par magie, puis fait apparaitre un petit monstre de terreur quand elle est en colère et qui la protège, se bat comme un chef avec deux faucilles en or impérial, et surtout est très puissante. Mais, malgré son jeune âge, et sa fourberie, c’est une véritable cogneuse. Elle n’a pas froid aux yeux, et cogne sans cherché à faire des heureux. Mais on apprend surtout que son père fut tué par Néron, un empereur romain qui … je reviendrai sur cet être abject plus tard. Mais qui est sa mère, me demanderez-vous. La grande et talentueuse déesse de l'agriculture et des moissons bien sûr. La réponse était dans ce petit passage.

Puis il y a le triumvirat composé par Néron un empereur romain qui fut divinisé par son culte et que l’on nomme la bête. Il est pire que Chronos ou encore que Gaia. Lui et ses acolytes que nous ne connaissons pas encore veulent prendre en ‘’otage’’ les cinq Oracles, afin que les Grecques ne puissent se battre et mener des quêtes pour leurs survies. Il a aussi fait en sorte que les messages Iris ne puissent passer et ainsi avoir de l’aide par le camp de Jupiter ou des autres demis dieux.

On y retrouve aussi Chiron le sous-directeur de la colonie des Sangs Mêlés, Rachel Dare l’Oracle de la colonie, les enfants d’Apollon, Percy Jackson que l’on découvre plus changé que jamais, Rhéa la mère des dieux principaux, et bien d’autre personnages tout aussi importants les uns que les autres.

Bien ce qui m’amène à parler du roman avec ses trois points, la plume de l’auteur, la romance entre les personnages et bien entendu l’intrigue du roman.

Mais pour commencer débutons par la plume de Rick Riordan. Je me suis posé une question, est ce que ce cet auteur est un humain ou un dieu de la plume. Si je dis cela, c’est parce que sa plume est magnifique, légère, ensorcelant. La plume de cet auteur reste la même depuis mes débuts avec Percy Jackson. Elle est légère, fluide, humoristique et surtout intense. Je n’ai pas cessé de dire depuis le début de cette grande aventure qu’elle est enchanteresse. Un excellent rythme est instauré depuis le début, actions, rebondissements, quiproquos, fourberies, retournements de situations, traitrises, etc. Cela m’a fait tourner la tête. En plus les personnages sont très imposants, charismatiques même, courageux, loyaux, intelligents. La mythologie qu’il a mise en place s’est encore étouffée depuis le dernier tome de Héros de l’Olympe. On a de nouveaux personnages très prometteurs. Les descriptions sont très bien détaillées. Tout cela en fait de cette lecture un moment de pure magie, de pur bonheur. Le plus gros point positif à ma lecture, c’est que la lecture est si prenante que l'on ne voit pas passer les pages qui défilent à vitesse grand V sous nos yeux. C'est vraiment un manège de sensations à l’état pure.

La romance entre les personnages est inexistante. Par contre, Rick Riordan a encore mis l’accent sur les liens familiaux tels qu’Apollon et ses fils. Ou encore Apollon et Chiron. Ou bien Apollon et Rachel. Et enfin Apollon et Percy Jackson. Mais il y a de l’amour entre Will et Nico. Mais même si Nico est heureux, il n’ose pas dire à tous ce qu’il ressent. Il n’est pas encore prêt. Bref, je pense que je pourrais plus en parler lors de ma chronique du prochain tome.

Enfin passons à l’intrigue du roman. Le narrateur, Apollon, devient mortel suite à un châtiment de son père Zeus. Il prend la forme d'un adolescent nommé Lester Papadopoulos. Alors déjà pour commencer, ce premier tome est raconté par nul autre qu'Apollon lui-même, ou plutôt par le gamin demi-dieu Lester Papadopoulos ! Apollon s'adresse directement à mous, Se cherchant, Apollon rapporte ses ressentis, et sa déconfiture lorsqu’il chute du statut de Dieu au statut de … l'adolescent quasi sans pouvoirs. Dans une ruelle de New York il rencontre une demi-déesse de douze ans, Meg McCaffrey, qui revendique ses services. Ils se rendent alors chez Percy Jackson, qui les accompagne à la Colonie des Sangs Mêlés, où les demi-dieux sont en sécurité. Mais là pour le coup, Apollon a frappé fort, vu qu’il trouve refuge chez la personne la plus populaire. Mais le problème, c’est que Percy ne veut pas s’attiré les foudres de sa chérie et de sa mère. Alors dès qu’il y a des problèmes, il s’en va. A la colonie ils y rencontrent le centaure Chiron, qui leur apprend que l'oracle de Delphes est tombé entre les mains de « la Bête », un mystérieux ennemi qui aurait tué le père de Meg. De plus certains demi-dieux ont disparu de la Colonie. Bin pour le coup, en découvrant qu’il y a cinq Oracles, on comprend que chaque tome va parler de l’un d’eux. Mais pour l’instant c’est le plus sauvage qui est mis en avant. En rêve, Rhéa, sa grand-mère, explique à Apollon que le Bosquet de Dodone est le seul oracle à ne pas encore être sous l'emprise de la Bête. Apollon et Meg vont alors dans les bois, mais Meg est capturée par les Myrmekes. Pendant ce temps, Apollon découvre que la Bête est l'Empereur Néron, divinisé par son culte. Apollon sauve alors Meg puis trouve Néron qui projette de brûler le Bosquet. Après avoir révélé que Néron est son père adoptif, Meg s'enfuit avec lui. Apollon rentre à la Colonie, attaquée par une statue géante de Néron, et arrête l'invasion avec l’aide de Percy qui arrive pour le weekend. Une fois la Colonie sauvée, Léo Valdez (parti avec Calypso à la fin de Héros de l'Olympe) revient à la Colonie. Et ces derniers feront partie du trio afin de sauver les Oracles du Triumvirat, car c’est ce que le Bosquet de Dodone lui a prophétisé. Les travaux d’Apollon ont bel et bien commencé.

En conclusion, j’ai adoré, adoré, adoré, oh mon bel amour de trésor livresque. Apparemment je ne pourrais plus me passer des livres de Rick Riordan. Mais, bordel que cela va être long l’attente du prochain tome. Tout dans les livres de Rick Riordan me plaisent au plus haut point. Ce rythme d’enfer est envoutant, magique. Ce fut un bonheur des plus pure de me plonger dans ce livre. La lecture est très intense, au point de ne pas m’être ennuyée un seul instant. Alors si Percy est peu présent, Apollon, lui, ma bien fait rire, et je me suis attachée à lui. Alors même si c’est pour dans très longtemps, à la prochaine pour la chronique du second tome.

13 8

 

- Nico, ai-je fini par lui demander, tu ne devrais pas être à la table d'Hadès ?
Nico a haussé les épaules.
- Techniquement, si. Mais dès que je suis seul à ma table, il se passe des choses bizarres. Des crevasses s'ouvrent dans le sol. Des zombies en sortent et se mettent à rôder. C''est un trouble d'humeur. Je ne peux pas le contrôler. C'est ce que j'ai dit à Chiron.
- Et c'est vrai ?
Nico a souri en coin.
- J'ai un mot de mon médecin.
Et Will a levé la main.
- Son médecin, c'est moi.
- Chiron a estimé que ça ne valait pas le coup de se disputer, a ajouté Nico. Du moment que je suis à une table avec d'autres gens, comme... Bref, comme eux, par exemple... les zombies se tiennent à distance. C'est mieux pour tout le monde.
Will a hoché la tête.
- C'est un phénomène très étrange, a-t-il dit. Car Nico ne se servirait jamais de ses pouvoirs pour obtenir ce qu'il veut.
- Jamais, a renchéri Nico.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire