Percy Jackson tome 1

Le voleur de foudre

 Pj1 

 

E 2

1 attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus!

Pour rester en vie, s'innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers.

 

B 2

 

Q2uel gosse fan de la mythologie, qu'elle soit grecque, égyptienne, romaine, etc, ne va pas tomber dans la joie de ce livre. Il faut dire qu'au lieu de suivre les péripéties d'un adulte, c'est celles d'un gosses à gros problèmes qui enrichie les étagères de notre bibliothèque. Bon en gros, c'est que ce livre est plus extra que le chocolat, plus stimulant, et surtout magnifiquement bien développé et de plus à la portée d'adultes comme des jeune. Moi qui n'aime pas tant que cela les auteurs masculins, et ce n'est pas parce que je soit féministe, non, mais j'aime bien les écrits de ces dames, je me suis laissée tenter par cet auteur que tous considèrent comme étant un grand écrivain. Alors ni une ni deux, en rajoutant qu'en plus le sujet traite d'un gosse à problème et que la cerise sur le gâteau c'est que l'on se retrouve dans les sphères de la mythologie grecque, je suis allée me chercher le premier tome de la série, et au final, j'ai adoré. Alors pour comprendre mon engouement, lisez tout simplement ma chronique et vous comprendrez aisément pourquoi j'ai eu un énorme coup de cœur pour cette nouvelle saga que je commence.

Mais tout d'abord, pour vous mettre dans le bain, commençons par réchauffer votre mémoire en se remémorant le synopsis de ce tome. Percy Jackson n’est pas un garçon comme les autres. Ado perturbé, renvoyé de collège en pension, va sa faire attaquer, lors d'une sortie scolaire par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique. Aidé par son ami Grover et de son prof de latin Mr Chiron qui lui donne un stylo qui se transforme en épéee, il va réussir à s’enfuir jusque chez lui, et va ainsi découvrir le secret de sa naissance. C'est un demi-dieu, ou plus exactement un sang mêle. Sur le chemin de la colonie, dont sa mère lui explique les tenants et les aboutissements, il est poursuivi par un minotaure enragé. Quasiment arrivé au camp, il voit sa mère se faire tuer sous ses yeux par cette créature légendaire, et découvre en plus de cela que son pote est un véritable satire. Placé pour sa protection dans un camp de jeunes gens qui comme lui sont des sangs mêlés, il va apprendre que son père, qu’il n’a jamais connu, n’est autre que le grand Poséidon, le dieu de la mer dans la mythologie grecque. Il va y rencontrer alors Annabeth fille d’Athéna, Chiron le sous directeur centaure, Monsieur D le dirlo qui n'est autre que dieu du vin lui même. Mais après quelque jour passé, Percy se voit injustement accusé d’avoir volé l’éclair de Zeus le chef des dieux. Aussi pour rester en vie, et s'innocenter, il va mener une quête qui permettra d’éviter une guerre fratricide entre les dieux de l’Olympe en compagnie de Grover et de sa nouvelle amie, et cela au prix de mille danger, et ainsi par la même occasion retrouver l’éclair et démasquer le vrai coupable… au péril de sa vie.

Je vous invite donc maintenant à découvrir les personnages qui pullulent notre premier tome des aventures de Percy Jackson en commençant bien entendu par le héros de l'histoire.

Percy Jackson, est un jeune homme de douze ans qui ne cesse de se faire renvoyer de toutes les écoles dans lesquelles il est inscrit. Mais non pas pour le fait qu'il pose problèmes de bagarres, non. Il se fait renvoyer car il n'arrive pas à lire, c'est un jeune dyslexique. Il vit avec sa mère et son beau père qui boit à longueur de temps et pue donc l'alcool, enfin le beau père. C'est le jour de sa sortie de classe qu'il va découvrir à quel point il est différent. Après l'attaque de sa prof de math qui ne le porte pas dans son cœur. Il découvre donc qu'il est un demi dieu, fils de Poséidon seigneur des mers, et qu'il existe beaucoup de jeune gens comme lui. C'est un jeune homme, charmant, capable de réfléchir, en pleine crise d'ado, et complètement paumé depuis les révélations monumentales qui lui son faite sur sa nature. Il est sociable, humoristique à ses heures, mais surtout incapable de faire du mal à un autre et cerise sur le gâteau capable de prendre ses responsabilités en main. Bref un ado râleur, bagarreur, cancre mais finalement très attachant et bourré d'humour et d'auto-dérision, un peu comme nos propre enfants.

Grover est le plus grand ami de Percy. Depuis toujours il veille sur son ami, car tout satyre qu'il est, il prend cette responsabilité très au sérieux. Il adore Percy avec qui il passe des heures et des heures à traînasser. Il est charmant et possède un humour plutôt drôle malgré lui. C'est un ami sur qui Percy peut compter sans détour, un ami sur qui Percy peut s'épancher et surtout un ami capable de mettre sa vie entre les mains d'un dieu pour permettre à son pote de survivre et de mener à thermes sa quête.

Annabeth, fille d’Athéna, est une jeune érudite, qui comme Percy est donc un demi dieu. Elle est la tête pensante du trio et va vite s’apercevoir que même si sa mère et le père de Poséidon ne s'apprécient guère, elle, elle va apprécié de plus en plus ce jeune homme qui est différent des autres jeunes hommes qu'elle côtoie depuis toujours. Elle est très mature pour son age. Et va permettre à ses deux amis de se sortir des embrouilles dans lesquelles ils sont tombés. Une véritable petite maligne.

Chiron est un minotaure, mais d'une certaine façon le sous directeur du camp. Il va permettre à Percy de s'accepter tels qu'il est vraiment et de l'aider dans sa quête de soi, tout en le protégeant de son mieux.

Monsieur D, ou Dionysos dieu du vin, directeur du camp, est un être tourmenté, mais qui possède un humour décoiffant. La plus part de ses répliques sont même décoiffantes. MDR. Je me suis bien amusée avec lui.

Et puis il y a les nombreux personnages qui se situent au second plan, Clarisse la fille d'Ares dieu de la guerre qui je pense va prendre du galon par la suite, Luke fils d’Hermès le messager des dieu, et tout un tas d'autre qui vont nous révéler bien des surprises.

Bref ce qui me permet d'arriver au point important, le fameux triple point qui se centre sur le roman, avec la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et enfin l'intrigue du livre.

Tout d'abord, la plume de Rick Riordan est tout simplement magique. Elle fluide, légère, intense, une lecture facile d’accès, la preuve j'ai fini le livre en moins de trois heures top chrono. Les pages ont défilées si rapidement que quand je suis arrivée à la fin du tome, j'en suis restée bouche bée. Le récit est très bien coordonné, rempli d'actions, de rebondissements et de révélations en tous genre, j'ai adoré. L'univers mis en place est très riche et très prenant. La mythologie sur les dieux et leurs rejetons à demis mortel est travaillé avec passion, et on se laisse facilement prendre au jeu. J'ai apprécié de lire un livre qui parle des grecs dans un monde moderne, j'ai aimé voir à quel point ces jeunes peuvent êtres soudés et j'ai adoré l'intensité qui se dégagent des actions menées.

Ensuite, la romance entre les personnages est inexistante, mais, et je dis bien mais, on sent qu'une grande amitié lie les personnages. Grover et Percy pour commencer qui se connaissent depuis longtemps, Grover et Annabeth qui se côtoient et commencent à se connaître et enfin Annabeth et Percy, qui malgré des parents qui ne s'apprécient pas du tout pour un sous, apprennent petit à petit à se découvrir, et qui sait, ils finiront par tomber ensemble.

Enfin l'intrigue du livre va tourner bien entendu autour du vol de l'éclair de Zeus. Le trio Percy, Grover, Annabeth va alors partir dans le monde des humain pour mener la quête qui leur permettront d'entrer dans le royaume d'Hades qui détient l’âme de la mère de Percy. Ce dernier l'avait crut morte après l'attaque du minotaure, alors quand tonton Hadès débarque au camp et qu'il lui dit qu'elle est en vie, la joie de la revoir et de l'aider ne se fait que sentir. Mais pour cela, ils leur faut des perles spéciales pour s’échapper des enfers. Ainsi, ils vont se retrouver dans un taxi conduit par trois folles dingues pour aller là où se trouve la première perle. Il vont ainsi découvrir que les autres créatures mythologique vivent parmi la population tels que méduse, une hydre, etc, etc. Et quand ils vont finir par arriver aux enfers, ils vont s’apercevoir que l'un des demi dieu qui se trouvent encore à la colonie les a trahi, c'est lui le vrai voleur, une trahison en somme. Et puis, scène vraiment super l'arrivée au mont olympe. C'est l'endroit choisit qui est magnifique. Alors oui du coup, c'est une intrigue très bien menée, les scènes défilent dans un ordre plus que correcte, et on suit parfaitement les péripéties du pauvre jeune Percy.

En conclusion, je n'ai qu'un mot pour décrire tout cela Love, c'est un véritable coup de cœur, et je vais dés aujourd'hui allez me procurer les quatre autres tomes, comme cela je les aurais déjà en main. Entre l'action qui est présente à gogo, la mythologie plus que revisitée, et un jeune en pleine crise, on ne manque pas de s'ennuyer. Sans compter l'humour qui est parfaitement syncro avec le récit, au point d’être décoiffant et qui est un des ingrédients les plus marquant du récit, j'ai adoré. Un premier volume très bien construit, qui met très bien en place l'univers si riche et qui je pense va s'enrichir encore plus. De plus on s'attache vite aux personnages, qui ont un caractère assez chaud pour certains et qui ne demandent qu'à être développés un peu plus. Pour ma part, ma plus grosse joie c'est que Rick Riordan a réussit le pari de faire cohabiter, avec succès, la mythologie grecque et notre époque contemporaine, et cela ne manque en aucun cas d'originalité. Bref, et je vais m’arrêter la dessus, un premier tome qui pose des bases aussi riches que complexes qu'intenses pour un univers mythologique revisitée. Avec en prime un jeune héros qui va, je pense grandir et prendre en maturité. Une excellente histoire, prenante, pleine d'humour et surtout haute en couleur. Je vous le recommande vivement. Sur ce, à la prochaine pour ma chronique sur le tome deux des aventures du pauvre Percy Jackson.

 

13 8

 

- Vous êtes Dionysos, ai-je dit. Le dieu du vin.
Monsieur D. a roulé les yeux.
- Qu'est-ce qu'ils disent, les jeunes, de nos jours, Grover ? "Trop Fort !" c'est ça ?
- Ou... Oui, Monsieur D.
- Trop fort, Percy Jackson ! Tu croyais peut-être que j'étais Aphrodite ?

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire