Créer un site internet

Percy Jackson tome 2

La mer des monstres

Pj2

E 2

5tre le fils de Poséidon est-il un honneur ou une cruelle plaisanterie?

L'année a été étrangement calme pour Percy. Pas un monstre n'a débarqué dans son collège de New York. Mais un jour, une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de géants cannibales. Percy le demi-dieu a soudain un terrible pressentiment...
L'arrivée inattendue de son amie Annabeth lui confirme ce que d'étranges cauchemars annonçaient: les frontières magiques qui protègent la Colonie des Sang-Mélé sont empoisonnées par un ennemi mystérieux. Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres qui porte bien son nom...

B 2

 

S2alut, hier, je me suis dévoré le tome un des aventures du pauvre Percy Jackson. L'ado qui de par son père divin, aux yeux plus bleu que la mer elle même, plus houleuse que les vagues et surtout un demi dieu qui n'a rien dans la caboche. Cervelle d'algue, comme l'aime à dire Annabeth, mdr. Mais ce petit chenapan, m'a tellement fait rire, que je suis descendu me procurer les quatre autres tome de la saga en vitesse. Bon c'est pas bien grave, sauf pour mon porte monnaie, et surtout, ma biblio s'est enrichie de quatre autres livres, hum, hum. Soit dit en passant, mon homme, lui, l'a un peu mal prit. Eh choux, je t'adore, mais ma biblio est aussi importante que notre petit diablotin, ou toi. Bref, mon pauvre cœur, n'a pas réussit à tenir, et je me suis replongée avec délectation dans le monde incroyable de Percy. Et devinez quoi ! Deuxième coup de cœur. Premier tome coup de cœur, le deuxième c'est pareil. C'est vraiment super. Et du coup, mon âme chante des louanges aux muses de la littérature. Bon, bin si çà continue comme cela, je vais me retrouver avec une page entière de délire, alors pour couper court à mes crétineries, passons a la chronique en elle même.

Comme à mon habitude, pour vous remettre dans le bain, je commence par le synopsis du tome. Après les mésaventures du pauvre Percy Jackson dans le tome un, qui a finalement réussit à montrer qu'il était innocent du vol commis à l'encontre de son tonton Zeus, il est retourner au pays, auprès de sa mère et dans une nouvelle école. Le jeune fils de Poséidon ne cesse de se demander si c'est un honneur ou une plaisanterie de mauvais goût que d'avoir un père aussi connu et aussi puissant. En tout cas, il est bien content que durant cette année passée au coté de sa mère tout est redevenu comme avant surtout que monsieur le beau père alcoolique n'est plus dans les parages, et en plus grande joie tout est calme et pas un seul monstre mythologique n'a débarquer dans son collège de New York. Mais justement, d’après un certain dicton, on pourrait se demander si ce ne serait pas le calme avant la tempête. Aussi lorsqu'un jour une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de géants cannibales, le jeune Percy à un pressentiment terrible qui lui étreint soudain le cœur. Mais quand en plus, une vielle amie débarque soudainement dans sa vie, et quand plus elle lui confirme ce que d'étranges cauchemars annonçais, il n'hésite pas à se jeter bras le corps dans ces nouvelles embrouilles, et retourne au plus vite à la colonie, car la situations est grave, très grave. L'arbre majestueux qui forme une frontière magique entre les humains et les monstres et surtout qui protège la Colonie des Sang-Mélé a été empoisonné par un ennemi mystérieux. Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres qui porte bien son nom et trouver la légendaire toison d'or qui va permettre de guérir l'arbre et restaurer les frontières de la colonie des sang-mêlé. Et cela de grès ou de force quitte à y laisser la vie.

Bien maintenant que votre mémoire est de nouveau opérationnelle, que direz vous de découvrir un peu plus les personnages.

Percy Jackson, est toujours ce jeune homme incapable de rester en place, bagarreur quand il le faut, courageux, volant au secours de la veuve et de l'orphelin, etc. Depuis un an qu'il passe auprès de sa mère, il s'est découvert un père puissant, mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne va pas l'étaler devant tout le monde. Par ailleurs, ce tome va nous le montrer sous un nouveau jour, on la connu en tant que fils, en tant qu'ami, et maintenant en tant que frère. Il est toujours aussi attachant, et moi qui adore les beaux yeux, je suis fan de lui. Bref, c'est désormais un gosse bien dans sa peau et qui est très apprécié par les autres personnes du camp, sauf peut être d'une ! Allez savoir qui, après tout on n'est jamais parfait LOL. Mais ici en plus de tout cela, et du parfait compagnon de voyage, on le découvre plus mure, plus mature je dirait. Il faut dire que ce qui lui est arrivé dernièrement laisse forcement des marques.

Annabeth, est une bête quand il s’agit de réfléchir. Bin tien, çà rime, Annabeth, Bête. MDR. Bon apparemment l'humour de certain m'est rester en tête. LOL. Bref, Annabeth est toujours égale à elle même. Toujours en train de penser à un plan bien concocter pour être sure que tout se passe comme elle le veut, même si çà part en sucette. Je pense que c'est le fait de s'occuper d'elle même depuis qu'elle est enfant qui fait qu'elle soit si mature. Je l'aime bien elle aussi, un caractère fort.

Par contre en ce qui concerne l'arrivé de ce nouveau personnage qui se nomme Tyson, lui c'est un mystère d'une certaine façon. Il est le demi frère de notre Percy. Il est à moitié cyclope moitié divin. Il n'a qu'un œil, mais semble très protecteur vis à vis de Percy. Lui aussi c'est un fils de Poséidon. Malin comme un singe, mais peu dégourdi. Certaine scènes sont à se tordre de rire. Il est à sa façon très attachant lui aussi.

Grover, lui, même si on le voit peu, est un sacré comique. Quand je l'imagine aux mains du cyclope ogre, habillé comme une fille, je ma mare comme jamais. Toujours aussi comique que dans le tome précédent, mais tout aussi attachant que ses comparses.

Ensuite il y a bien entendu Clarisse. Je vous avais bien dit qu'elle allait avoir du galon la gamine. C'est une fille d'Ares, un caractère très chaud bouillant, et capable de voir quand elle fait fausse route, au point d'accepter l'aide de la cervelle d'algue et de ses amis. D'ailleurs, c'est elle qui ramène la toison d'or au camp. Elle est aussi têtue , entêtée, bagarreuse, que son divin père. Tout simplement super.

Luke, le traître aux sang mêlé, le fils d’Hermès, le véritable voleur de l'éclair de Zeus, nous dévoile enfin son véritable visage, mais aussi ses véritables plans. Délivrer ou plutôt ressuscité Chronos le père de Zeus, Poséidon et Hadès. C'est un gosse tourmenté de ne pas avoir pu vivre normalement auprès de sa mère, mais surtout souffre du fait que son pére ne lui a fait aucun coucou depuis son arrivée au camp.

Enfin, on retrouve bien évidement les personnages que l'on connaît tous, Chiron le centaure qui supervise le camp, Monsieur D ou le dieu Dionysos alcoolique qui se rabat sur le coca, les autres sang mêles, les dieux et les nombreux personnages tirés de la myologie, Hercule, Circé, les fameuses sirènes, Polyphéme, et enfin Thalia fille de Zeus qui réapparaît. Bref un lot de monde qui sont tout aussi important les uns que les autres.

Bien maintenant que les personnages ont été mis en avant, on va donc pouvoir passer aux choses sérieuses avec la plume de l'auteur, la romance entre les différents personnages et enfin l'intrigue du roman.

Tout d'abord, la plume de Rick Riordan est toujours aussi fabuleuse et magique que dans le tome un. De très belles descriptions qui vous fait voyager à travers le temps et l'espace. Elle est fluide, limpide, claire, intense, j'ai eu l'impretion de voler à tout bout de champ. J'ai vu le monde sous un autre point de vu. La mythologie est très bien travaillée, très bien revisitée, on se sent envouté, ensorcelé. C'est magique. L'univers est plus riche que dans le tome précédent. On découvre de nouvelles actions, des combats à la pelle, des retournement de situation, des quiproqos, des rebondissements, et c'est si intense que mon petit coeur n'a cesser de faire des looping dans ma poitrine. L'histoire est fluide et dynamique, elle nous laisse aussi le temps d'apprendre à connaître un peu plus certains personnages, tout en nous laissant quelque peu sur notre faim quand arrive le dénouement. Et justement parlons de ces personnages, ils sont attachants, on a envie de faire partie de leur bande, et surtout qui sait aller gambader ainsi autour du globe avec eux.

Ensuite, la romance entre les personnages qui est inexistante, mais tout de même on y découvre de l'amour fraternel, et une amitié plus que grandissante. L'amour fraternel qui est entre Percy et Tyson. Percy jalousie un peu Tyson, car ce dernier a l'attention de leur pères, mais contrairement à Tyson qui est seul au monde, lui a sa mère, Grover, Annabeth à ses cotés. Alors quand Percy comprend cela, pour lui, cela devient magique d'avoir un frère. Pour ce qui est de son amitié entre Percy et Annabeth, on voit peu à peu qu'ils s'entendent de mieux en mieux. Mais pour moi mon moment de joie, c'est quand Annabeth accepte enfin Tyson, qu'il devient un ami pour elle, et qu'elle comprenne enfin que tous ceux d'une même espèce ne se met pas dans le même panier.

Enfin pour ce qui est de l'intrigue en elle même. Toujours aussi bien mené, et d'une main de maître de surcroît. Ici, Percy va aller à la recherche de la mystique toison d'or, oui celle que Jason autrefois avait cherché aussi. Les péripéties les plus rocambolesques vont lui tomber dessus, les unes après les autres, vous vous en doutiez bien. Mais le plus surprenant, c'est que ce petit morveux s'en sort toujours idem. Oui je sais, il y a des petits imprévus avec bobos à la clef, mais il s'en sort. Et puis c'est bien connu, plus on est de fous et plus on rigole, ou encore l'union fait la force. Alors ni une ni deux voilà mister Percy qui s'en va en guerre. Qui trouve t'il sur son chemin, son poto traître Luke qui travaille désormais du coté de la force obscure de la force. Ouaip, j'ai l’âme légère et j'ai envie de dire des conneries. Mais ce n'est pas grave revenons au principal. Quand Percy réussit à s'échapper, il échoue à Miami où il va retrouver son plus vieil ami complètement frappadingue dans son déguisement de fifille. Oui il faut s'imaginer Grover, avec de minuscule cornes, qui porte des fringues de fifille. Et pas n'importe lesquels une robe. Alors pour ceux qui ont vu le film (j'en profite pour en discuter vu que je suis obligé de réécrire mes chronique), vous avez du l’apercevoir. Et quand on garde cette image en tête, on n'a qu'une envie, c'est de rire aux éclats. Et puis, voici Clarisse sur son fier destrier blanc, qui arrive quand la bataille est fini, pour ramener la toison au camp. Alors celle là, elle a une sacrée paire de c*******. Bin quoi, le culot que cette petite à est vraiment rare. Parce que madame à reçut cette quête, madame doit ramener la toison, et faire comme si elle était la plus forte, alors qu'en réalité, elle n'est qu'une petite arriviste. Bref, arrivé au camp, après une cérémonie, on va ensuite faire un grand dodo, et au petit matin … Surprise !!!!!!! Thalia est dans la place. Mais qui c'est celle là encore. Bin la fille de Zeus, et cousine de Percy. Bin comment elle est arrivée là ? Mon pote, t'a toujours pas capté !!!! Le grand arbre, c'est ou plutôt c'était Thalia. Elle est morte et Zeus à fait d'elle un arbre pour protéger le camp. Faut suivre, coco. Bon en claire, l’intrigue est toujours aussi passionnante, on s'amuse, on rie, et en plus on découvre de nouveaux personnages. C'est chouette et on y passe un excellent moment. La preuve, les pages défilent à une vitesse folle.

En conclusion, Encore un tome super, plein de surprises et d'actions. Pas le temps de s'ennuyer une seule seconde avec ce chenapan. Bon comme je l'ai dit plus haut, ce sont toutes des réécriture de chroniques, alors je me permet de dire que même si l'adaptation cinématographique est super, il manque pas mal de scènes, et c'est dit d'une autre façon, donc c'est pas super, super. Bref, beaucoup d'actions, et de rebondissements en tout genre, des personnages très attachants, et du coup impossible de décrocher de la lecture du livre. On sent que Rick Riordan a fait en sorte que l'amitié ait une place importante dans son livre. Sans compter que cette plume est tout simplement magique. J'adore. En bref, c'est un gros coup de cœur, et je suis impatiente de découvrir la suite. Et comme je l'ai dit au début, je vais aller me chercher le tome trois vite fait sur ma table de chevet pour le lire et vous faire découvrir mon ressentit plus tard. A la prochaine pour une autre chronique.

13 8

 

–Je vais te donner un indice : quand tu dépouilles un bélier, tu obtiens quoi ?
-Un tas de saletés ?
Elle a soupiré.
–Une toison.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire