Percy Jackson tome 3

Le sort du titan

Pj3

E 2

B 3ercy et ses amis Annabeth, Grover et Thalia se retrouvent face à un horrible manticore, ils n'ont la vie sauve que grâce à l'intervention de la déesse Artémis et de ses Chasseresses. Mais, lorsque Annabeth, puis Artémis disparaissent, une nouvelle quête semée d'embûches s'annonce : Percy devra plus que jamais se méfier des manipulations et des pièges de Cronos, le Seigneur des Titans.

B 2

 

J2e me suis laissée une journée de répit, et bien entendu j'ai repris le cours de ma lecture avec le tome trois des aventures de Percy Jackson. Bon, bin ce que je peux dire, c'est qu'avec lui, on n'est pas prêt de s'ennuyer un seul instant. Il nous emmène dans des endroits que l'on ne pourrait jamais s'imaginer qu'ils existent, en compagnie de personnes tout aussi intéressant que lui, et encore mieux, à travers tout le globe. Cette cervelle d'algue me plaît de plus en plus, je dois bien vous l'avouer. De plus, ce gosse est si chou, si humoristique, que même l'adulte que je suis n'a pu résister à son charme. Ce jeune chef de meute est vraiment intéressant à découvrir, et à travers ses yeux, on redécouvre des choses, des sentiments qui parfont ont été oublié à force de s'en prendre plein les doigts. Bref, si je continue comme çà, vous allez en avoir mare de mes crétineries. Aussi, je vous invite à découvrir la suite.

Tout d'abord, parlons un peu du synopsis du tome. Dans ce tome, nous nous retrouvons en compagnie de Percy, Grover, Annabeth et de la petite nouvelle Thalia. Une prophétie sinistre à été dévoilée, parlant d'un enfant de l'un des trois dieux principaux. Zeus, Poséidon et Hadès. Mais si jusqu'à présent là où il n'y avait qu'un, désormais, il y en a deux. Un soir au camp, la petite troupe Percy et compagnie se retrouve face à un être des plus monstrueux, un horrible manticore. Ils n'ont la vie sauve que grâce à l'intervention de la déesse Artémis et des ses légendaires Chasseresses. Mais quand, quelque jours plus tard, Annabeth puis la déesse de la chasse disparaissent, une nouvelle quête sur fond de prophétie est annoncée. Une nouvelle aventure semée d’embûches s'annonce alors pour Percy, Thalia et Grover, afin de sauver leur amie et la déesse elle même. Percy devra se méfier plus que jamais des manipulations et des pièges du seigneur des titan Chronos. C'est ainsi que Percy, Grover et Thalia aidés des Chasseresses d'Artémis vont se lancer à corps perdu dans le monde des humain et se battre pour retrouver Annabeth et la déesse Artémis qui ont été capturer par Atlas et son armée. Réussiront-ils ? Ou bien perdront-ils leurs amie à tout jamais ?

La dessus, nous pouvons passer aux personnages qui pullulent notre récit.

Tout d'abord, notre cher Percy qui je dois dire à pris un sacré coup de galon. Même si jeune homme reste chou, il est devenu plus mature que jamais. Mais ce que j'ai adoré, c'est que l'on pourrait se poser comme question, c'est est ce qu'il ne serait pas entrain de tomber amoureux de la belle Annabeth. Par ailleurs, son humour sarcastique est toujours aussi présent que depuis le premier tome, et je dois avouer qu'à de multiple reprises j'ai ri à ses paroles. Et puis, il faut dire que sure sa tête, plane une prophétie des plus sinistres. Alors, oui ce gosse qui en bave grave, se voit devenir de plus en plus mature et important qu'en a l'histoire. Il prend possession de pouvoirs plus importants et s'implique aussi plus dans son rôle de fils de Poséidon. Mais ce que j'aime par dessus tout c'est que ce môme, reste lui même. Et cela malgré toutes les bourdes qui lui tombent dessus, mais aussi malgré tout le pouvoir qu'il possède. En bref, il ne se prend pas la tête.

Thalia, c'est la fille de Zeus. Maintenant qu'elle est réapparut, elle pourrait être le demi dieu dont la fameuse prophétie parle. Si je dis réapparut, c'est parce qu'à l'époque où Luke, Annabeth et elle venaient vivre au camp des sang mêlés, elle s'est fait tuer et Zeus l'a transformer en arbre majestueux pour garder la colonie. Mais depuis le tome deux où l'arbre avait été empoisonné, et que la mythique toison d'or l'avait guéri, elle est réapparut. Aujourd'hui, c'est pour sauver sa copine Annabeth et la déesse de la chasse Artémis qu'elle voyage aux cotés de Percy. C'est une jeune femme forte, volontaire, qui n'a pas peur de foncer dans le tas si cela est nécessaire. Elle la réplique exact de Percy mais au féminin, à la différence prés qu'elle est plus réfléchie. Un peu comme Annabeth. Elle cherche à toujours tout commander, et sa colère ne se dissipe que très peu. Alors les relations entre elle et Percy n'est pas facile, et ce même si le gamin fait tout pour que cela ne s'envenime pas.

Grover, lui, est toujours égal à lui même. Il est drôle, bien malgré lui, ses répliques sont assez cocasses il est vrai. Il est du genre à faire la chochotte, mais néanmoins, si ses amis ont besoins de lui, il répond prétend, même s'il à une peur bleu de tout. En bref, c'est un gardien dans toute sa splendeur.

Annabeth, dans ce tome est prisonnière, mais cela n'étouffe pas son coté combatif. Bien au contraire ! Elle garde bon espoir que le champion du camp, Percy, vole à son secours. Et puis il faut dire qu'elle essaye de ramener Luke dans le droit chemin. Pas facile.

Justement parlons de Luke. Luke le traître, celui qui est désormais du coté de la force obscure de la force. Toujours entrain de chercher le moyen de ramener Chronos à la vie. Il n'a pas hésiter à enlever Annabeth, dont d'ailleurs il n'écoute même pas les conseils. Pas plus qu'il n'a hésité à faire de même avec Artémis, dont elle c'est de porter le poids du monde sur ses épaules à la place d'Atlas. Il est toujours aussi fourbe, mesquin, cruel, imbu de pouvoir et de sa personne. Mais c'est surtout un gosse tourmenté, qui cherche à se faire bien voir à sa façon, mais qui en réalité, agit mal. On le retrouve plus amoché que jamais, et plus tourmenté aussi.

Enfin, on retrouve les personnages secondaire habituel, Monsieur D, Chiron, les pensionnaires du camp, Zoé une Chasseresse, les dieux, et d'autres personnages aussi mythiques qu'eux, tels que les Chasseresses d’Artémis, Atlas, etc. Et puis il y a l’apparition de nouveaux personnages avec Bianca et son frère Nico di Angelo les enfants d’Hadès. Et mais on se retrouve avec quatre enfants de dieux principaux là ? Non ? Du coup question importante qui se pose, elle est pour qui la prophétie sinistre ?En bref, Rick Riordan, à su très bien travaillé ses personnages, et les à rendu très imposants de part leurs caractères, que par les histoires mythiques que l'on entendait sur eux dans les histoires que l'on nous racontait sur eux dans les livres d'histoires.

Maintenant que c'est chose faite, passons au points concernant le roman en lui même avec la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et bien entendu l'intrigue de cet opus.

Tout d'abord, parlons un peu de la plume de Rick Riordan. Depuis qu'il a commencer à écrire les aventures de ce jeune garçon, la plume de Rick Riordan est fluide et légère. La lecture se fait facilement et les pages défilent rapidement. On sent qu'il n'y a pas de temps morts, et les nombreux rebondissements, actions, quiproquos, etc, sont là pour en témoigner. L'action prend un peu de temps pour démarrer, mais dés que cela se fait, elle démarre au quart de tour. Les descriptions sont très bien écrites et on entre très facilement dans l'histoire. Par ailleurs, le livre possède un univers très riche, qui n'a eut de cesse de s'enrichir au grès des tomes et de pages. Je me suis sentie vivre en lisant ce livre. Et je suis sincèrement tomber sous le charme de l'écriture de Rick Riordan.

Ensuite, en ce qui concerne la romance entre les personnages, bin comme pour les autres tomes, nada. Par contre on y trouve de très belles amitiés qui ne cessent de grandir au fils des tomes. On en a même de nouvelles qui commencent à se former. Bien entendu la plus vieille de toutes est celle qui concerne Percy et Grover qui se sont connus en sixième, puis celle de Percy et d'Annabeth qui se sont trouvés lors du premier tome, ensuite celle d'Annabeth et de Thalia qui se sont connues bien entendu bien avant que les choses commencent dans le tome un, ou encore celle entre Percy et Thalia qui doivent apprendre à se connaître et à faire des compromis, etc, etc. Bref, Rick Riordan a sut vraiment mettre le point sur l'amitié en avant au travers des opus passés, et j’espère que cela va continuer dans les prochain tomes.

Enfin, parlons un peu de l'intrigue en elle même. Tout commence par une petite réunion entre Percy, Grover, Annabeth, Thalia et tout à coup un manticore les attaque. Là apparaît comme par enchantement Artémis la déesse de la chasse et ses fabuleuses Chasseresses qui leurs viennent en aide. Par la suite Artémis et Annabeth sont enlevées par Luke. La première va alors porter le poids du monde sur ses épaules, jusqu'à l'arrivée du héros, et la seconde devenir la confidente souffre douleur du kidnappeur. Puis un petit détour par une école et on se retrouve avec deux nouveaux demis dieux dans les parages en les personnes des enfants d’Hadès. Comme quoi, Percy mène une vie très mouvementée depuis qu'il s'est réellement découvert. Le monde pour lui, est un territoire de danger. Entre les actions et les rebondissements à gogo, l'intrigue de ce livre va vous transporter dans un monde peuplé aussi bien par des monstres que par des dieux. Menée tambour battant, avec nombreuses scènes de combats sur fond d'humour, vous vous sentirez transporter sur un petit nuage. Encore une excellente intrigue que Rick Riordan nous a concocter pour le plus grand bonheur des fans de Percy Jackson et on en redemande encore.

En conclusion, j'ai adoré ce livre. Comme tous les autres. Tout y est pour faire de cette saga, une saga superbe et inoubliable. J'ai aimé les nombreuse scènes d'actions, les personnages aussi attachants les uns que les autres, la plume, l'amitié qui est le point central des tomes, etc. J'ai pris plaisir à lire les aventures de plus en plus douloureuses de Percy, de le voir évoluer, d'ailleurs j'ai bien l'impression qu'il est amoureux celui là. ET surtout découvrir ou plutôt redécouvrir les histoires sur les dieux et les personnages importants de la mythologie grecque. Comme quoi Rick Riordan à fait un travail titanesque et à su retranscrire ses recherches dans un monde moderne. Magique, voilà le mot que j'utilise pour décrire un Percy Jackson. Sue ce, à la prochaine pour ma chronique suivante.

 

13 8

 

Thalia m'a poussé et une violente décharge m'a projeté dix pas en arrière, dans le ruisseau. Certains pensionnaires ont laissés échapper un petit cri de surprise. Deux ou trois Chasseresse se sont retenues de pouffer de rire.
-Désollée, a dit Thalia, soudain blème.J'e n'ai pas fait exprès...
J'étais tellement en colère que mes oreilles vibraient. Une vague est montée du ruisseau et allées'écraser a la figure de Thalia, la trempeant de la tete aux pieds.
Je me suis relevé.
-Ouais, ce'st ca, ai-je grommelé. Moi non plus, j'ai pas fait exprès.
Thalia respirait bruyamment.
-Ca suffit! a ordonné Chiron.
Mais thalia a brandi sa lance et crié:
-Tu veux en tater, Cervelles d'Algues,
Quand c'était Annabeth qui m'appelait comme ca, je ne sais pas pourquoi mais ca passait-Disont que jé m'y étais habitué.Mais dans la bouche de Thalia, ca n'avait rien de sympa.
- Je t'attends, Tronche de Pigeon!
J'ai levé Turbulence mais avant meme que je puisse me défendre, Thalia a poussé un hurlement. Un éclair c'est abattu du ciel, a richoché sur sa lance comme sur un pantonnerre et m'a percuté en pleine poitrine.
Je suis brutalement tombé sur le derrière. Une oduer de brulé flottait dans l'air; quelque chose me disait qu'elle provenait de mes vetements.
-Thalia! a grondé Chiron. Ca suffit!
Je me suis redressé et j'ai intimé au ruisseau tout entier de se soulever: des centaines de litres d'eau, ramassés en une colonne de nuage glacés.
-Percy! a suplié Chiron.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire