Animas Tome 1

L'Héritier

Animas tome 1 l heritier 1059215 121 198

E 2

 

B3ailey Walker, jeune garçon de douze ans, voit son rêve se réaliser lorsqu’il intègre la prestigieuse Académie Montclair. Il est loin, cependant, de ressembler aux autres élèves. Bailey est en effet le seul à ne pas avoir d’Animas, ce lien spécial qui unit un homme et un animal. Tout en cachant son secret, il essaie tant bien que mal de faire ses preuves à Montclair…

B 2

 

L2a vie sans amis, sans famille, sans qui que ce soit pour partager un moment génial, n'est pas facile. C'est pour cela que les hommes préfèrent prendre un animal de compagnie, qu'ils vivent seuls ou en famille. Ce dernier est souvent considérer comme le petit bébé, le chouchou, le petit trésor des uns et des autres. Et quand un lien fort se créé entre le proprio et l’animal, ce dernier prend souvent la défense de leurs maîtres adoré. Pourtant, certains êtres humain ne s'occupent pas d'eux correctement. Néanmoins, dans le monde de la littérature, les hommes et les bêtes cohabitent plus que parfaitement entre eux. Certains, sont même possédés par une bête et ont jusqu'à leurs caractéristiques animales. On les nomme les métamorphes. Les plus connu d'entre eux ne sont autre que les fameux loups garous, la plus grande légende urbaine. Mais il y en d'autre du genre. Comme les puma, les tigres, les chats, les rats, les corbeaux, etc. Et c'est parce que j'aime ces mecs sexy et macho que je me suis procurée cette petite pépite. Il faut dire qu'elle à tout pour plaire avec sa couverture magnifique. Mais quel ne fut mon étonnement quand je découvrit qu'en réalité ce n'étaient point des métamorphe mais des humains vivants en parfaite harmonie avec les animaux. Et qui plus est un enfant abandonné, qui n'a aucun animal à appelé et qui se sent seul au monde. Et pourtant … Sa vie est sur le point de changer.

Laissez moi vous conter l'histoire de Bailey Walker. Bailey Walker est un jeune garçon de douze ans, qui voit son rêve se réaliser lorsqu’il intègre la prestigieuse Académie Montclair. Il est loin, cependant, de ressembler aux autres élèves. Bailey est en effet le seul à ne pas avoir d’Animas, ce lien spécial qui unit un homme et un animal. Tout en cachant son secret, il essaie tant bien que mal de faire ses preuves à Montclair …

Pauvre enfant !!! Vous savez à qui il me fait penser ??? Au pauvre petit Harry Potter. Vous savez, celui qui a survécu face au sortilège de la mort envoyer par Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom en personne. Non pas que je n'aime pas l'histoire. Bien au contraire. J'ai les huit livres et les huit DVD. Ici on est tous des fana de ces beaux yeux verts mdr. Bref pour en revenir au roman, je vais vous parler un peu des personnages de cette histoire.

Bailey Walker est un jeune homme qui fut adopter par un animas lièvre et un animas Cheval, lorsqu'il n'était alors qu'un nourrisson. Il a été abandonné non loin des sinistres bois de l'Ombre. C'est un enfant intelligent, doux, agréable, mais capable de faire de conneries plus grosses que lui comme tout les autres mômes de son age. La seul différence aux autres jeunes, c'est qu'il n'a pas n’animas. C'est a dire un animal qui lui est lié. La dessus il est fort malheureux. Mais on sent dés le début qu'il est promis à un avenir totalement différent des autres enfants. Pourtant, au fils des pages et de l'histoire, on va aller de découvertes en découvertes, et se rendre compte qu'il est très particulier.

Hal Quindley est un animas Chauve-souris. Il faisait parti de la même école que Bailey. Malheureusement pour lui, à la différence du reste de sa famille qui sont des animas Chat, il est allé vivre avec son oncle. Mais fait enchanteur, il se retrouve à aller dans le même pensionnat que Bailey, et deviennent très vite des amis. Contrairement à son ami, il est tranquille et ne cherche pas à se faire remarquer. Mais c'est aussi un enfant intelligent et sur qui Bailey pourra compter.

Viviana Melore est une jolie femme avec malheureusement sur ses jolies lèvres une expression un peu trop cruelle. Cruelle dans son cœur, elle cherche depuis des années à faire en sorte que les animas obéissent au doigt et à l’œil des humain. C'est pour cela qu'elle a créer le partit Dominance qui veulent utiliser le lien homme/animal pour se servir des animas à des fins maléfiques, et donc contrôler l'animal sans ressentir sa souffrance. Car Viviana pense que le lien est en fait une faiblesse pour l'homme. Mais cette méchanceté gratuite est du au fait qu'elle fut vendue e tant qu'esclave après que le Chacal ait tué son père et qui n'était autre que le roi Melore.

Tremelo est l'un des professeur de Bailey. Ce dernier espère qu'il pourra l'aider à appeler son animas et devenir comme tout un chacun. Mais c'est un homme totalement détruit qu'il va trouver sur son chemin. Néanmoins, le professeur va prendre pitié du jeune homme et l'aider dans sa quête, sans se douter qu'en réalité, lui aussi va se mettre à changer. Car les révélations que le jeune Bailey va découvrir, va non seulement changer sa vie à tout jamais, mais aussi changer la sienne.

Sophia Roque ou Phi pour les intimes est une Animas Faucon. Quand tous découvre qu'elle débarque des Terres arides, c'est le choc assuré. La cause, aucun êtres vivants dans ces contrées n'ose venir vivre en ville. C'est une jeune fille téméraire, audacieuse, astucieuse et intelligente qui veut tout savoir, et tout réussir.

Mais je ne vais pas vous parler des autres personnages qui peuplent le récit, car en fait, même s »il y a d'autres, ce sont ceux là qu'il faut retenir. Et pour cause, vous le comprendrez dans la suite de la chronique que nous allons aborder, via le point roman. Avec notamment la plume de l'auteur, la romance et autres relations entre les personnages et bien entendu l'intrigue de l'histoire.

Tout d'abord parlons de l'écriture de C.R. Grey. La plume de cet auteur qui m'étais alors encore inconnu jusqu'à ce jour, est très aventurière, légère, intense, rythmée et émotionnelle. La légèreté du style se fait ressentir par la manière dont la lecture se fait avec fluidité. Les pages défilent rapidement, et à aucun moments on a envie de déposer son bouquin, tant l'histoire est prenante. Rythmée par les nombres actions, rebondissements, quiproquos, complots, retournements de situations, révélations en tout genre, l'histoire nous laisse aucun moment de répit pour nous permettre de reprendre notre souffle. L'intensité se fait ressentir à chaque coin de pages, et on ne cesse de se demander ce qui va se passer dans les prochaine seconde tant c'est addictif. Et puis les émotions sont aux stade où tout est tranquille pour faire un énorme bond. On rie, on pleur, on s’inquiète, on recherche, on a peur, on espère, on désespère. Bref l'aventure est à chaque pages, chaque action, chaque mot écrit. Par ailleurs on sens la magie dans l'air, voir même on y sens qu'il y a de l'amour, des questions et du tragique à travers le récit. Les personnages quand à eux ressemble à s'y méprendre à une histoire que l'on a déjà lu, mais qui sont attachant. Les descriptions quand à elles sont juste du Waouh. Elles sont belles, simples, mais magnifiques. Quand à l'univers mis en place, il est fort riche, bien travaillé, complexe sans l’être et très recherché. L'auteur n'a pas été avare des petits détails dans ce premier tome qui reste quand même une phase de découverte.

Ensuite, coté relations entre les personnages, vous avez compris, il n'y a pas de romance, mais de l'amitié, ou des relation élèves professeurs. Néanmoins, je vais vous parler de la relation avec une saga mondialement connu. Oui il me rappelle un peu A la croisée des monde lorsque Bailey va à le recherche des siens, ou plus simplement encore par ses aventures. Mais en réalité, Animas ressemble bien plus à Harry Potter. Pour commencer Bailey est orphelin, tout comme Harry. Il a une destiné différente de celles des autres et est différents des autres comme Harry. Et puis sans compter que le petit groupe d'amis était formé de deux garçons et une fille, tout comme dans ce bouquin. Il y a la bande des petits crétins autour du frère de Hal, comme avec la bande à Drago. Sans compter que Harry aimait se fourrer dans des situations plus que douteuses, ou encore le Poudlard express, et là encore on y découvre des similitudes avec les actions de Bailey ou encore le rigimobile. Mais là encore d'autres ressemblances viennent s'y ajuster. L'école est réputée et est située à coté d'une foret interdite. Le sport des animas où Bailey y excelle. Les mômes qui sortent la nuit pour enquêter, et qui sont comme par miracle intercepter par un bon prof qui les amène dans sa petite cabane ou plutôt comme l'est décrit dans le livre « petite remise de pierre nichée au milieu des arbres » et qui cache comme par enchantement des secrets au point d'aller dans une taverne pour y faire je ne sais quoi avec je ne sais qui. Bref, du Harry Potter tout craché. Mais chose la plus étonnante, c'est le nom de famille des héros d'Animas. Walker pour Bailey, Quindley pour Hal qui ressemble à s'y m'éprendre à Potter et Weasley, soit aux noms de famille d'Harry et de Ron dan la célèbre saga. Mais malgré toute cette symétrie, l'histoire est géniale.

Enfin l'intrigue du livre est tournée vers Bailey qui va tout faire pour appeler à lui un animal et ainsi devenir un être comme les autres. Pourtant, jamais il n'allait s'imaginer qu'il était déjà comme les autres ou presque. Mais que contrairement aux autres, non seulement son animas est en danger, mais qu'il va devoir servir de guide au véritable roi qui fait parti de son entourage sans le savoir. En fait, l'auteur a su mêler deux intrigues autour d'un fils conducteur et nous amener là où il avait envie. J'ai même penser que c'était notre jeune orphelin qui était le véritable roi. Et pourtant !!! Et pourtant !!! Rien, ni personnes n'auraient put me faire changer d'avis. Il faut dire que l'auteur à sut embrouiller les pistes. Néanmoins de ce coté, je trouve que l'intrigue est très bien travaillé, et très bien menée.

En conclusion, je n'ai pas été déçue pour un sous par ce roman. Même si c'est sa couverture qui m'a donner envie de le lire, et en pensant que c'était un livre sur les métamorphes, pas une seule fois je ne m'y suis ennuyer. Le lien entre l'homme et l'animal ressemble à s'y m'éprendre A la croisée des monde – Les royaumes du Nord. Mais en réalité il tient plus de la saga Harry Potter. Mais l'univers reste unique en lui-même et ce n'est pas du copié collé, ou plagiat de ces deux sagas. L'action n'y manque pas, les personnages attachants, la plume est magique. Animas est une véritable pépite, un premier tome introductif très agréable à lire livresque que je vous conseil vivement de lire tant l'histoire est belle, bien amenée et bien écrite. Et surtout il est fait pour tous les amoureux de magie, d'animaux, et d'aventures. Foncez le chercher moi j'attends impatiemment le deuxième tome qui ne tarde plus à sortir et dont j'ai hâte de lire le suite. Sur ce, bonne lecture à tous et à bientôt pour une nouvelle chronique.

13 8

 

Il se réceptionna près de Bailey et, pour la première fois, ils purent se regarder en face.

Bailey aurait pu jurer que, à cet instant précis, le temps s’était arrêté. Tout était calme et immobile, y compris les bêtes ennemies qui semblaient s’estomper de sa conscience. Il ne voyait rien d’autre que la gueule du tigre. Leurs souffles se matérialisèrent entre eux, s’élevant puis se dissipant dans l’obscurité.

Bailey gardait ses yeux rivés à ceux du félin, à ses iris teintés de bleu et de gris.

Pas une fois il ne battit des paupières ni détourna le regard. L’animal non plus.

Et tout à coup, comme par magie, Bailey vit la forêt dans un miroir. Les arbres étaient les mêmes, le bosquet aussi… mais l’individu au premier plan de son champ visuel n’était plus l’énorme fauve.

C’était lui.

Son manteau en laine déchiré à l’épaule, son bras droit meurtri blotti contre sa poitrine. Il dégageait une forte odeur de soupe de lentilles – son déjeuner – et de sang frais. Il vit ses propres yeux s’écarquiller sous l’effet de la surprise. Il se voyait à travers les yeux du tigre.

Le doute n’était pas permis. C’était d’une telle évidence qu’il partit d’un grand rire. C’était comme comprendre que le ciel se trouvait au-dessus de sa tête.

Il était Animas Tigre blanc. Il s’était éveillé, et avait face à lui son unique colié.

Sa vision tressautait, alternait entre le point de vue du fauve et le sien. Le regard du tigre s’adoucit, ses moustaches frissonnèrent. Bailey sut que cette bête, une femelle, Taleth, vivait la même expérience que lui, après avoir passé des années à éprouver une forme de vide, un sentiment d’incomplétude. Elle s’était sentie attirée jusqu’ici, jusqu’à ces bois en périphérie de Montclair, sans se douter que c’était le besoin de rencontrer son colié qui la guidait.

Bailey était à la fois impressionné et fou de joie.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire