Autant en emporte l'éclair

Autant en emporte l eclair 1258038

 

E 2

E3tre foudroyé deux fois dans la même journée n’est pas donné à tout le monde. C’est pourtant ce qui est arrivé à Hermione, le jour même de son embauche dans l’agence de décoration d’intérieur la plus prestigieuse de Paris.

Une première fois par Guillaume, le (trop ?) sexy stagiaire.

Et une deuxième fois par un éclair, un vrai, durant un orage.

Depuis, elle entend des voix. Pire : elle a des hallucinations. Car ces deux créatures qui passent leur temps à se disputer et qui prétendent être ses Gardiens, dont le rôle serait de la guider durant toute sa vie, ne peuvent pas exister... n'est-ce pas ?

 

B 2

C2royez vous aux coups de foudre ??? Oui je sais commencer une chronique par une question de ce genre ne fait pas très professionnel. Pour ma part, je m'enfiche. Il faut dire que de nos jours, croire en ce genre de chose, vous fais passer pour une fleur bleu. D'un autre coté, non seulement cela existe, même si c'est rare. Mais en plus, c'est parfois dure à encaisser. Ce que je veux dire par là, c'est que l'on devient un peu foufou. Désolé, mais qui ne sait pas mise à chanter ''L'amour c'est merveilleux'' (Georges-Marie Soucracramanien) ou encore ''la vie en rose'' (Edith piaf) ou encore ''Quand je t'aime'' (Demis Roussos) et bien d'autres encore, en s'imaginant être dans les bras de l’être aimé. Mais dites vous bien, que ce sentiment est beau, et que cela nous rend heureux. Après, il y a une autre sorte coup de foudre. Celui là, il est chaud, intense, et plus rarissime que celui qui est sentimental. Il faut pour cela être dehors, un jour d'orage et de pluie féroce, et que l'on prenne un coup d'éclair sur la tète. Je ne c'est pas si c'est déjà arrivé, mais je ne pense pas que j'irai me mettre dehors un jour où cela arrivera, histoire de vérifié si c'est possible. Parce-que j'y tient moi à ma vie. Après, il n'y a que dans les romans que cela arrive et que le personnage se voit alors devenir un super homme ou une super femme. Parce qu'au fond, connaissant les auteurs et autrices à l'imagination débordante, je suis sure que le personnage central va avoir toute sorte de pouvoirs possible. Mais quand, justement, l'auteur ou autrice, a une imagination fortement active, bin cela donne deux coups de foudres, et pas des moindres. Vous ne me croyez pas ??? Ce n'est pas grave. Lisez la suite et vous comprendrez tout.

Dans ce roman, l'autrice Aurore Aylin, n'a vraiment pas chômé avec son personnage principal. Et pour cause, elle l'a même malmenée. C'est pas joli, joli l'amie !!! Comme dit mon fils de dix ans, ''maman, tu me fais péter de rire'', LOL. Aussi je vous propose de découvrir ce nouveau petit trésor. Être foudroyé deux fois dans la même journée n’est pas donné à tout le monde. C’est pourtant ce qui est arrivé à Hermione, le jour même de son embauche dans l’agence de décoration d’intérieur la plus prestigieuse de Paris. Une première fois par Guillaume, le (trop ?) sexy stagiaire. Et une deuxième fois par un éclair, un vrai, durant un orage. Depuis, elle entend des voix. Pire : elle a des hallucinations. Car ces deux créatures qui passent leur temps à se disputer et qui prétendent être ses Gardiens, dont le rôle serait de la guider durant toute sa vie, ne peuvent pas exister... n'est-ce pas ?

Oye !!! Oye !!! Oye !!! Que cela à l'aire appétissant !!! Miam !!! Miam !!! En plus, comme à son habitude cette autrice française malicieuse comme pas possible, nous fait découvrir tout un panel de personnages aussi attachants les uns que les autres. Les quels ??? Bin les voici.

Hermione est une jeune femme, calme, tranquille, qui vie dans un grand appartement, en compagnie de Zorro. Sa passion ??? Décorer !!! Au point qu'elle en a fait son boulot. Nous la découvrons la première fois, quand elle va prendre son poste de décoratrice d'intérieur dans la grande agence « Arch'e'Tech » à Paris. C'est une femme spontanée, mais réfléchie. Elle préfère laisser les autres croire ce qu'ils veulent plutôt que de leurs donner une explication. Mais ce fut un fort long apprentissage. Et pour cause !!! Son prénom est synonyme de la grande copine d'un certain petit sorcier orphelin, ayant survécu au plus grand mage noir de tout les temps que tous ont eu la joie de lire ses aventures. Alors depuis le collège, tout le monde la charrie, alors qu'en réalité, ses parents qui sont des professeurs et adorent le grand écrivain Shakespeare, lui ont donné ce prénom en hommage à l'une des pièces de cet auteur connu dans le monde entier. Cette jeune femme à la vie simple, va voir son monde devenir chaotique après un incident météorologique. Et on peut dire que ce ne sera pas de tout repos. Car au final, si elle se croie libre de penser, elle va découvrir qu'en réalité, toutes ses pensées chipies ou réfléchies, lui viennent de deux petits êtres forts sympatriques, sauf quand ils ne cessent de se chamailler. Et de là, une nouvelle vie, va alors commencer.

Guillaume est un charmant jeune homme. Après la mort de ses parents, il a laisser ses études d’architecte afin de s'occuper de sa petite sœur et de son petit frère. Maintenant que tous deux sont grands, il a repris ses études et est stagiaire dans l'entreprise qui a embauché la jeune Hermione. Il est très spécial à sa façon, il est beau, c'est indéniable, mais il a des yeux vairons. Il est calme, attentionné, taquin, et a l'esprit ouvert. Il est trop adorable.

Dalila est une petite bonne femme, chipie, toujours entrain de vous souffler des facéties au creux de l'oreille. Toujours de bonne humeur, et entrain de prendre tout à la légère ou a s'amuser. Elle m'a fait penser aux fameuses meilleure amies un peu fofolle. Toujours bien habillée, mais dont les conseils son plutôt genre à peser le pour et le contre avant tout de chose. Elle vie en compagnie du tranquille Cael. A sa façon d’être, il est plutôt, calme, réconfortant, la voie de la raison, tranquille, etc. L'exact opposé de cette chère Dalila. Mais quand ces deux là se mettent à se disputer !!!! On pourrait dire que c'est un la guerre. Mais comme le dit Hermione, ils représentent la diablotine et l'ange qui est en elle. Car en réalité, ces deux là sont ses gardiens.

Nell est un petit ange, qui comme Cael, représente la bonté, la douceur, la raison, etc. Tandis que son binôme est le facétieux Brennan qui ressemble énormément à Dalila de part sa manière d’être. Ils sont tous deux les gardiens de Guillaume.

Barbie ou Mme Debussy, est une jeune femme, écervelée, complètement loufoque. Elle est très gentille et agréable. Mais cette part enfantine est fort dérangeant pour le bien de ceux qui se disent normal dans ce monde. Mais bon. Il en faut de tout pour faire un monde.

Mr Debussy Alain dit Alain-chou est l'époux de la Barbie. Heuuuu !!!! De Barbie je veux dire. Il est plus âgé que cette dernière, mais est très protecteur envers elle. Il n'hésite pas à venir secouer les puces des uns et des autres si cela est nécessaire. Par ailleurs, je dirais que l'argent lui permet tout, vu que c'est un homme riche.

Mais nous retrouvons d'autres personnages tout aussi géniaux les uns que les autres. Alix et Armand sont les jeunes sœurs et frères de Guillaume. Ils sont fort attachants, et je pense qu'ils ont du lui faire voire des vertes et des pas mures. MDR. Ophelia et Rosaline sont les sœurs d'Hermione, l'une rebelle, l'autre sage comme un cœur. Sarah, l’hôtesse d’accueil dans l'agence où travail Hermione et Guillaume, toujours de bon conseil, et est fort sympathique Coco est elle aussi une décoratrice d'intérieur. Elle est fort excentrique, mais charmante et agréable comme tout. Sa plus grande particularité est le fait qu'elle voie les auras. Elle est une grande amie à Tina qui est elle aussi une médium. Roland dit le Relou. Est un homme charmant aux premiers abord, mais tellement ennuyeux que c'est est vraiment embattant. Mr Dorbais est le patron de l'agence où travail Hermione. Il est connu pour ses chemises et ses cravates excentriques. Et dis qu'il a horreur du bleu. Alors qu'en réalité ….. Je vous laisse le deviner. Jeanne dit Miss aimable, est une des collègue d'Hermione. Son surnom elle le doit à son expression hautain et fort peu aimable.

Tout ce petit monde possède chacun des qualités tout comme des défauts. Mais l'autrice du roman, les a dépeint de manière à ce qu'on les adorent. C'est sur cette dernière phrase, que je vous propose d’approfondir mon avis en parlant de la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et l'intrigue du livre.

Tout d'abord, la plume d'Aurore Aylin, est toujours aussi envoûtante. Je l'ai connu grâce à sa saga chipie et pleine de magie Les Kergallen, et je ne m'en lasse pas. C'est d’ailleurs l'une des raisons qui m'a donné envie de chercher ce roman à part. Bref, sa plume est toujours aussi belle et douce. On se laisse toujours autant emporté par la lecture. On s'y sent bien, et on a l'impression d’être sur un petit nuage rose. D'un autre coté, on ressent tout avec une grande intensité. Autant les émotions qui vous font faire des looping dans le ventre. Autant les scènes sont magiques, au point qu'on a souvent l'impression de faire partie du décors. La sensualité, tout en étant tempérée, est présente, et le lecteur peut facilement s'identifier à l'un des deux personnages principaux. L'humour, est certainement le point le plus important de cette histoire. Le couple au centre de cette histoire en est même friand. C'est vraiment agréable et magiques les moments en questions. Le rythme est plutôt soutenu, notamment avec les actions, les quiproquos, les retournements de situation, les chamailleries en tout genre qui peuplent le récit. Les paysages, tout en étant simples, sont bien décrits, et je me suis sentie à de nombreuses reprises chez moi. L'univers mis en place, est très travaillé, très recherché, mais surtout adorable. On sent la magie dans l'air. Mais ce qui m'a le plus plut, que j'ai tellement adoré, que je pensais que le couple allait continuer la suite avec ces personnes, ce sont deux petits clins d’œil. L'un va à la belle Thaïs accompagné de son adonis d'écossais, et l'autre va à la meute de Chanais par le biais d'un certain Elwyn Wolf. LOL. C'était vraiment génial.

Ensuite la romance entre Hermione et Guillaume est trop chou. On a d'un coté une jeune femme qui se croit trop banal. Et d'un autre un jeun homme qui est hors norme et qui n'acceptait pas son physique dans sa prime jeunesse. Dés le départ, elle a un coup de foudre pour cet homme. Il est beau, sexy, canon, etc. Mais de son coté à lui, c'est plus compliqué à le remarquer, vu que l'on a que le point de vu de la jeune décoratrice. Mais très vite, ils vont se tourner tout autour, et ils vont cultiver l'art et la manière de la discrétion. Discret ??? Eux ??? Pour les autres oui, mais pour Coco, non !!! Vu que cette dernière ressent les énergies, et que ces deux là ensemble, c'est un méga tsunami d'énergie. Néanmoins, c'est avec sa façon d’être simple et de tourner à la dérision les moment d'énervement qui va énormément plaire au beau Guillaume. Tandis que de son coté, c'est sa façon d’être discret, et qui répond à ses taquineries qui vont lui plaire. Je pense notamment le coup des triplets. D'un autre coté, ce qui est fort plaisant dans cette romance, c'est que cela ne va ni trop vite, ni trop lentement. Une jolie histoire d'amour en tout cas.

Enfin, l'intrigue du livre, qui très vite va être dévoilée, va nous emporter, aux confins de l'univers. Nannnn !!!! Je plaisante. Elle va nous apporter sur un plateau d'éclair une nouvelle conception de l'ange et du démon personnel, ou plus exactement de la conscience humaine. Je trouve que ce coté est vraiment bien travaillé. Et comme d'habitude, je tire mon chapeau de lectrice à Aurore Aylin, car en fait, c'est fait avec beaucoup d'humour. Car effectivement, jusqu'à aujourd'hui, les gens disent que s'ils sont sages, gentils, agréable, serviable, etc, c'est qu'ils sont aider par les anges. Mais s'ils sont méchants, associable, hypocrite, tueur, etc, c'est qu'ils ont le diable au corps. Bien sur, c'est faux. Chacun à de bon cotés, et de mauvais cotés. Après, il faut se dire que l'on est libre de faire comme on veut, et que si l'on veut être méchant c'est de notre faute. Et vis versa, si on veut être gentil, c'est aussi notre choix. Après moi ce que j'en dit, c'est que chacun choisit sa voie, et qu'un jour ou l'autre on paie les pots cassés et les choix néfastes que l'on a fait durant sa vie. Bref, tout cela pour dire que j'ai adoré cette manière unique de mettre sur la table l'expression ''voir le verre à moitié vide, ou à moitié plein''.

En conclusion, j'ai vraiment adoré ce livre, et j'ai remarqué une chose dans tes livres ma belle, c'est qu'il y a toujours une leçon à apprendre à chacune de tes histoires. Et c'est peu banal. Je suis toujours sous le charme de ta plume, et c'est à croire que tu m'a jetter un sort pour que j'adore tes livres. Au fond, peut être bien. Non ??? Ce n'est pas moi qui vais te dénoncer et porter plainte. J'adore trop lire tes histoire et découvrir tes personnages. D'ailleurs en parlant d'eux, ils sont trop bien, derrière Dalila une pointe humoristique d'une certaine Ysaline. MDR. Désolé, mais il fallait que je le dise. Bref, j’attends avec impatience ton grand final sur les chipies. Bonne lecture à tous.

 

13 8

 

Coco procéda aux présentations : la blonde, Jenny, arborait des escarpins sur lesquels Dalila louchait. Elle finit par troquer ses petites sandales dorées pour une paire de chaussures identique à celle de l’antiquaire. La rousse, Thaïs, passa un bras autour de la taille de l’homme, lequel n’était autre que son mari, Kieran, un Écossais à l’accent sexy. Il ne lui manquait que le kilt ! Hermione comprit vite pourquoi Coco l’avait amenée ici : la Caverne regorgeait d’objets fantastiques. Déjà, la décoratrice avait remarqué nombre d’éléments qui trouveraient une place de choix au manoir Debussy. Et peut-être un ou deux pour elle. Lorsque Jenny lui tendit sa carte de visite, la jeune femme était conquise.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire