Elyssa: mi-ange, mi-démon

Elyssa mi ange mi demon 999379 264 432

E 2

E3lyssa est une hybride, le fruit d’une union entre un démon et un ange.

Sur Aurea, la planète des démons, elle coule une vie paisible jusqu’au jour où elle apprend les projets que Lucifer nourrit à son égard : devenir la compagne de Kallias, un démon qu’elle hait plus que tout, et porter ses enfants. En effet, le souverain des ténèbres ne laisse jamais rien au hasard et l’a recueillie dans un but précis qui lui permettra de combattre ses ennemis de toujours sur un même pied d’égalité.

Entre un démon diaboliquement séduisant, un ange à la beauté envoûtante et des pouvoirs insoupçonnés, Elyssa devra faire face à un monde déconcertant où les apparences se révéleront souvent trompeuses. Peu à peu, toutes ses certitudes s’effondrent ; elle comprend alors qu’elle devra choisir son camp : les anges ou les démons ?

B 2

 

C2oucou, je suis de retour pour vous faire découvrir un nouveau livre. Ma connaissant comme vous me connaissez, vous savez que je suis une touche à tout, sauf niveau horreur. Mais bon, ici je retombe dans mes travers avec ces drôles d’oiseaux emplumés et divins. Mais d’un autre côté, il y a aussi les bébêtes à cornes venues du plus profond des enfers. En clairs, pour ceux qui n’ont pas suivit les métaphores, les anges et les démons. Pourtant, jamais, au grand jamais, je n’aurais pensé qu’ils puissent exister des hybrides nés de ces deux espèces. Car en temps normal, on parle des nephilins, les enfants que l’une des deux espèces ont avec des humains, mais jamais on n’a entendu parler des enfants mi-ange, mi-démon à la fois. Et pourtant, ce livre va vous faire découvrir une nouvelle sorte de créature. Cependant, je dois vous faire un aveu, si la quatrième de couverture est super attirante, ce fut surtout cette couverture, pour laquelle j’ai eut un véritable coup de foudre, qui m’a donné envi de dénicher au plus vite ce petit bijou livresque. Sérieux les amis !!!! Qui pourrait rester de glace devant cette couverture toute feu toute flamme. Pas moi bien entendu. Alors après avoir trifouillé un peu partout, attendre environ une semaine pour le trouver, j’ai pu enfin le tenir entre mes mains. Et je m’y suis attelé à la tache de le lire avec un immense plaisir. Et ce fut une véritable joie aussi pure que l’amour que je porte à ma bibliothéque. LOL.

Bref, laissez moi vous faire découvrir cette superbe histoire en vous exposant ce résumé découvert sur l’un de mes deux forums littéraires. Elyssa est une hybride, le fruit d’une union entre un démon et un ange. Sur Aurea, la planète des démons, elle coule une vie paisible jusqu’au jour où elle apprend les projets que Lucifer nourrit à son égard : devenir la compagne de Kallias, un démon qu’elle hait plus que tout, et porter ses enfants. En effet, le souverain des ténèbres ne laisse jamais rien au hasard et l’a recueillie dans un but précis qui lui permettra de combattre ses ennemis de toujours sur un même pied d’égalité. Entre un démon diaboliquement séduisant, un ange à la beauté envoûtante et des pouvoirs insoupçonnés, Elyssa devra faire face à un monde déconcertant où les apparences se révéleront souvent trompeuses. Peu à peu, toutes ses certitudes s’effondrent ; elle comprend alors qu’elle devra choisir son camp : les anges ou les démons ?

Ah, ah !!!! Pas mal le petit aperçut. Mais le mieux pour apprécier un bon bouquin, avant de lire, c’est de le découvrir plus profondément avec un aperçu des personnages peuplant l’histoire.

Elyssa est une très belle jeune fille, enfin jeune fille physiquement vu qu’elle a plus de soixante dix ans. Née d’un ange et d’un démon fou amoureux l’un de l’autre, elle est la seconde hybride né. Elle possède de très grands pouvoirs, qu’elle n’a fait qu’effleurer pour l’instant. C’est le genre d’héroïne que j’adore. Elle a une grande gueule, ne se laisse pas impressionner facilement, rend coup pour coup, elle aime faire la fête avec ses copines et son frère, se prélasser devant la piscine, bref, tout ce qu’une gamine de nos jours ferait. Cette jeune hybride est plutôt sympathique avec son coté insolent. Mais au fond d’elle-même elle souffre énormément de son état d’hybride, car elle est détestée autant par les anges que par les démons. En effet, les anges ont cherché à la tuer ainsi que son frère, tandis que les démons eux la tolère de par la protection du seigneur de l’enfer envers sa famille. De plus cette charmante enfant va voir sa vie partir en vrille à l’annonce de son mariage imminant avec le partit le plus en vu des enfers. Aussi pour se réconforter, elle va aller faire un petit tour au paradis auprès d’un prisonnier qui la connait mieux qu’elle ne le pense. Pourtant, elle reste partager entre les deux cotés qui font d’elle un être immensément intéressant. Pourtant, d’une certaine façon c’est une lâche, je parle bien entendu après son mariage, vu qu’elle va passer plus de temps à se cacher de son mari, que de prendre en main son homme. D’un autre côté, la bagarreuse en elle va alors se réveiller dès l’instant où les anges vont tenter de l’enlever où de faire d’elle l’une des leurs. Bref, j’ai adoré ce personnage magique.

Kallias est un superbe spécimen male de la race des démons travaillant dans la milice (un genre de police pour les démons) et avant il faisait partie du groupe qui traquait les démons pour les ramener aux enfers. Décrit tout d’abord en tant qu’une ordure, draguant toutes les femelles du coin, prenant ce qu’elles veulent lui donner, en bref un enfoiré de première. Et encore, ce n’est rien, lors du diner organiser par sa famille, il se comporte comme un crétin fini, en bref le genre de mec idiot, crétin, macho, mesquin, hypocrite, stupide, idiot, bête, imbécile, abrutit, … Mais après son mariage, il va changer du tout au tout. Il va être doux, sensible, agréable, aimant, compatissant, attentif, sentimental, émotif, vulnérable, susceptible. En un mot, appréciable. Oh oui le crétin fini, devient appréciable. Alors pour l’homme protecteur qu’il est, le retournement de situations au niveau sentiment est vraiment impressionnant. On a tout de l’amoureux transit.

Danaëlle et Alastor sont les parents d’Elyssa et de son frère Kelen. Ils sont tombés amoureux l’un de l’autre lors d’un combat. En effet Alastor était un destructeur de démon, et Danaëlle fut envoyer sur terre pour le tuer. Mais rien ne s’est passé comme il le fallait. Elle le voyait comme étant une beauté du ténébreuse avec une musculature saillante et une stature imposante, des cheveux d’un noir profond, des yeux sombres dans lesquels dansaient des flammes rougeoyantes et des lèvres sensuelles où dansait un sourire teinté d’arrogance. Et la tenue qu’il portait ce jour-là accentuaient encore plus son côté sauvage, lui conférant un charme diablement sexy. En gros l’ange a eu le souffle dès qu’elle avait posé les yeux sur lui. Tandis que lui à vue en sa douce une femme sublime aux longs cheveux blonds, avec un visage aux traits parfaits, avec de grands yeux bleus et une aura lumineuse qui l’entourait. En gros, il n’a pas pu ne pas succomber aux charmes envoutants de la belle. Néanmoins, après s’être unis, les anges n’ont eut de cesses de les harceler afin de tuer leur enfant. Deux ans plus tard, afin de tenir les anges éloignés de leurs enfants et sauver la vie de ces deux innocents, ils ont dû passer un pacte avec Lucifer car tous deux étaient trop fatigués de lutter contre toutes les armées célestes et ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils meurent tous 

Draco et Alruna sont les parents de Kallias. Lui fait partie du Conseil de l’enfers, et elle, elle le seconde comme une grande dame, surtout durant les grandes fêtes qu’ils organisent.

Phoebe et Myrrine sont les meilleures amies d’Elyssa. Toutes deux sont aussi délurée l’une que l’autre. Chaque fois que la belle hybride a envi de s’amuser, ou à la rigueur a besoin d’être remontée à bloc, elles répondent présente. Ce sont certes de vraies fêtardes, mais avant tout, ce sont de vraies copines.

Kelen est le frère d’Elyssa, lui aussi est mi-ange, mi-démon. Néanmoins, il a laissé son coté diabolique prendre le pas sur son coté angélique, au contraire de sa petite sœur chez qui les deux cotés sont équitables.

Lucifer, qui ne connait pas Lucifer. Le grand seigneur et roi des enfers. Ancien ange qui fut déchu. Comme tout monarque, il commande ses troupes, ou plutôt il commande son peuple. Après avoir eut une vision d’Elyssa et de Kallias dans le futur en tant qu’âme sœur, il a comploté avec Draco et posé un ultimatum à Alastor afin de mettre en place une union entre les deux gamins au moment où le père d’Elyssa est venu aux portes de son royaume afin de quémander protection. Ce personnage m’a bien fait rire la plupart du temps. Lui qui n’aime en aucun cas l’insubordination ou encore l’insolence, ne se lasse pas du caractère indomptable d’Elyssa. La tension entre eux deux est palpable, mais nous laisse généralement un gout de gaité pure.

Yadiel est le frère de Danaëlle, et donc beau-frère d’Alastor et oncle d’Elyssa et de Kelen. Lui qui n’a pas vu sa sœur depuis des décennies, est heureux de la retrouver mais surtout de venir en aide à sa nièce lors de sa capture par les traites. Il n’hésite pas à trahir les anges, qui au fond ne sont pas si géniaux que cela.

Leandre, alors lui, si je l’avais en face de moi, je lui fouttrait des tonnes et des tonnes de baffes. Au début quand on le découvre, on pense qu’il est sympa, doux et attentionné, bref un véritable ange comme on les connait. Mais plus l’histoire avance, plus on découvre qu’en réalité il est hypocrite, mauvais, méchant, mesquin, colérique, n’hésite pas à utiliser tous les stratagèmes possibles pour obtenir ce qu’il veut. Par ailleurs, le pire de lui que l’on découvre, c’est au moment où Elyssa à été capturé et enfermée dans une cellule spéciale. Quand je pense qu’au début j’avais de la sympathie pour lui et espérait qu’il puisse s’enfuir avec la belle, bin je peux vous dire qu’entendre qu’il ait envoyé sa femme qui l’avait quitté pour un autre et enceinte de surcroit se battre contre un démon. Un mot me vient soudain à l’esprit pour décrire ce qu’il est ‘’pourriture’’. Car oui, ce conspirateur et manipulateur est aussi à l’origine de la déchéance de Lucifer.

Michaël et je parle bien entendu de l’archange est lui aussi une pourriture. Un lâche, mais pourrit jusqu’à la moelle. De plus, on découvre qu’il est le jumeau de Lucifer, et que cela l’a bien arrangé que ce dernier soit tomber plus bat que terre, vu que dans l’histoire non seulement il prend la place de son frère, mais aussi qu’il est devenu la main de dieu, c’est-à-dire son bras droit. Il n’a rien à voir avec Lucifer et fait bien la paire avec Léandre.

Bien entendu, on a d’autres personnages tout aussi intéressants et tout aussi importants dans l’histoire, Domna la servante de la famille de Kallias, Andras le frère fourbe de ce dernier, Neilys la sorcière bienveillante du royaume infernal, Anyelle l’ange que devait tuer Kallias ancienne femme de Léandre et devenue démon. Mais aussi, Junier, Bélial, Ezekiel, Libiel, Ydelle, et bien d’autre encore, tant il y a de personnages. Mais ce palmarès apporte un très gros plus à l’histoire et qui a lieu de l’alourdir, rend l’histoire que plus fascinante.

Ensuite, vient le point que j’adore le plus, le roman que je divise toujours en trois partie aves la plume de l’auteur, la romance entre les personnages, et l’intrigue du livre. Soit dit en passant, j’adore cette partie, vue que l’on approfondie encore plus l’histoire.

Aussi commençons par la plume de Céline Langlois Bécoulet. A la fois légère, douce, humoristique, rythmée et intense. Si j’ai utilisé les mots légère et douce en premier pour décrire la plume de l’auteur, c’est parce que la lecture se fait avec beaucoup de simplicité, pas de prise de tête, on s’enfonce de plus en plus dans l’histoire avec beaucoup de joie et on a envi de découvrir que plus vite la suite de l’histoire. Ensuite, c’est l’humour qui fut mis en avant. Après tout il est tout à fait normal d’en parler, vu qu’on passe les trois quarts du temps à se marrer comme des petits fous, aux vues des situations que les personnages nous donnent. Rythmée, pour la simple et bonne raison que l’on a de nombreuses actions, rebondissements, quiproquos en tout genre. Ils sont si bien ancrés l’un a l’autres, que lorsque la fin du livre arrive, nous avons le souffle coupé, et que l’on aurait aimé, que l’histoire était si prenante. Enfin intense, car les émotions que l’on ressent sont à fleur de peau. Comme je l’ai dit il y a peu, on passe notre temps à rire, mais aussi on s’énerve quand on voit l’attitude qu’on nos deux héros l’un envers l’autre. En fait que je n’aurais aimé donner des baffes aux méchants quand ils font leurs machiavélique complot. Quand aux descriptions, elles vraiment simplistes, mais néanmoins, avec peu de mots, Céline Langlois Bécoulet à su nous faire transporter en un tour de main dans son monde. On reste scotché devant la beauté des paysages et comme elle le dit elle-même, cela confère un charme magique, une touche presque irréelle comme un tableau de carte postale. Les personnages quant à eux ont un charisme bien impressionnant. Certains sont très attachants, tandis que d’autres sont de véritables têtes à claques. Vous faisant passer l’envie d’aller les voir et de leur dire leurs quatre vérités. L’univers à proprement parler est plaisant. On connait tous le coté paradisiaque, et le coté infernal. Mais ici, le paradis n’est pas comme l’on pourrait penser, de même que l’enfers n’est pas décrit comme nous le connaissons. En fait à part les histoires de flammes, tout est inversé. L’enfer, vu que l’on y passe plus de temps, est un véritable petit paradis, tandis que pour le peu que l’on passe au paradis, c’est un véritable enfer. C’est ce petit plus que j’ai apprécié sous la plume de Céline Langlois Bécoulet. Car en fait, en inversant les deux extrêmes, l’auteur nous fait passer un message.

Ensuite, la romance entre les personnages d’Elyssa et de Kallias est tout simplement électrique voir explosif. En fait au début du livre, et avant qu’ils ne se découvre, tous deux avaient un avis sur l’autre pas vraiment joli, joli. Elyssa décrivait Kallias comme une ordure, qui prend son pied avec des humaines avant de les tuer sans la moindre pitié, qu’il est un porc, un goujat, un salaud de la pire espèce, un connard et qui se comporte comme un fumier. Tandis que Kallias considère sa promise comme une demi-démone sans envergure, presque sans pouvoir, qui possède un caractère bien trempé, qu’elle a une affection toute particulière pour leurs ennemis autant les humains que les anges et qu’elle a le cerveau dérangé pour ressentir ne serait-ce qu’un peu d’amitié et de compassion pour des êtres qui voulaient l’anéantir (vu que les anges ont cherchés à la tuer quand elle n’était qu’un bébé). Et cela c’est l’auteur elle-même qui le dit. Puis pendant le repas chez les parents de Kallias, elle lui montre qu’elle n’est pas une idiote comme il le pensait. Mais de son coté, Elyssa voit vraiment Kallias comme étant une ordure. Mais par la suite, dés l’instant où ils furent mariés, Elyssa va découvrir Kallias autrement. Il est attentionné, doux, tendre, jaloux, chou. Tandis que ce jeune homme va voir en sa femme un être puissant, loyal, jalouse, possessive. Petit à petit un sentiment de confiance va naitre entre eux deux, et l’amour va alors s’épanouir dans leurs cœurs respectifs pour chacun d’eux. Ce qui commença comme un mariage arrangé, et que chacun se fiche un peu de ce que pense l’autre, va finir par une union d’amour profond. De plus, quand Elyssa va être enlevé, au lieu de s’enfuir, elle va sauver l’amour de sa vie qui est sur le point de mourir, tandis que lui se langui de la belle le temps de la séparation. J’ai adoré suivre ce couple. J’ai adoré voir l’amour naitre entre eux. J’ai adoré leurs joutes verbales. En fait j’ai adoré tout ce qui tourne autour d’eux. Mais surtout, je suis heureuse du couple qu’ils forment.

Enfin, l’intrigue du livre tourne principalement autour d’Elyssa. Enfin pas totalement, du moins au début. Bref, quand Danaëlle et Alastor ont sonné aux portes du château de Lucifer pour lui demander de les aider à protéger leurs enfants chéris, et que ce dernier après une vision à décider de marier Elyssa à Kallias, jamais au grand jamais Elyssa va avoir une vie de princesse de conte de fée. Pourtant dés qu’elle se découvre le pouvoir de téléportation, elle va aller faire un tour au paradis. Sa rebelle attitude va lui apporter une vie de joie et de bonheur. En peu de page, l’auteur va boucler son intrigue. Mais au lieu de s’ennuyer, on va alors suivre les péripéties de la belle. Cependant, durant ses pérégrinations, on va se rendre vite compte que le véritable enjeu de l’histoire n’est pas le mariage des têtes brulées, l’acceptation de l’un et l’autre, l’amour avec un grand A, etc. Non je pense que ce que l’auteur voulait nous faire voir à travers ce livre, c’est qu’en réalité, tout n’est pas forcément blanc ou noir et qu’il y a entre eux deux une multitude de gris différents. En d’autre therme, qu’un ange n’est pas forcément angélique, et que l’enfers n’est pas forcément diabolique. Bref qu’un ange peut être diabolique, et un démon peut-être lui aussi angélique. Que tout n’est pas forcément bon ou mauvais. En fait sous cette intrigue tournant autour d’Elyssa, on se rend compte qu’il existe un juste milieu, mais que pour y arriver, on doit commencer par s’accepter, puis que l’on doit voir tout autour de nous avant de faire un choix définitif. Car en fait, c’est cela l’intrigue, qu’Elyssa s’accepte pour ce qu’elle est, mais aussi qu’elle doit faire un choix de vie. En gros, j’ai du trifouillé intensément pour trouver ce dont l’auteur voulait nous dire à travers son livre, et que l’auteur à très bien su mener la danse.

En conclusion, ce livre fut un véritable coup de foudre. Je l’ai adoré. Il est très bien rythmé, l’intrigue est excellente, les personnages charmants, de belles descriptions, une plume ensorcelante, en résumé, tous les ingrédients sont présents pour faire passer ce livre dans la catégorie génialissime. Dommage que l’on ne trouve pas énormément de chroniques sur lui, mais si vous êtes comme moi, que vous aimer les anges tout comme les démons, et que vous avez envie de découvrir une nouvelle facette d’eux et un univers totalement à l’opposé de ce que l’on nous sert dans ce genre d’histoire, alors cet histoire est faite pour vous. Moi en tout cas, je vais y retourner illico presto, juste histoire de marrer des ‘’punitions’’ d’Elyssa envers Kallias, mais aussi pour retrouver leur amour si intense et si pure. Vous y rirez de bon cœur quand vous lirez leurs histoires. Je vous le recommande vivement. Et sur ces bonnes paroles, je vous retrouve très vite pour une nouvelle chronique.

13 8

 

Quelques instants plus tard, la voix d’Alruna la tira de ses pensées.

— Voulez-vous boire un peu de vin Elyssa ?

Elle releva la tête de son assiette.

— Non, je vous remercie.

— Miracle ! Elle parle ! s’exclama Kallias d’un ton sarcastique.

Quatre paires d’yeux mécontents obliquèrent dans sa direction tandis qu’Elyssa demeurait bouche-bée. Elle adressa alors un sourire rassurant à son père qui l’observait avec inquiétude avant de concentrer toutes ses forces pour s’immiscer dans l’esprit de son voisin de table. À sa grande surprise, elle y parvint facilement. Kallias ne s’attendait visiblement pas à ce qu’elle agisse ainsi sinon son intrusion cérébrale aurait été bloquée séance tenante.

« Et encore, t’as rien vu, connard ! » rugit-elle mentalement.

Kallias tressaillit violemment. Sa fourchette lui échappa et tomba bruyamment dans son assiette. Décontenancé, il la fixa un bref instant avant de reporter son attention sur la conversation. Si Elyssa avait eu l’espoir qu’il se tienne tranquille pour le restant du repas, elle en fut pour ses frais.

Environ dix minutes plus tard, le démon fit une tentative pour s’introduire, à son tour, à l’intérieur de sa tête. Elle le bloqua aussitôt.

Lorsque la servante déposa une belle dinde rôtie, accompagnée d’une purée de pommes de terre, au milieu de la table, Alruna se tourna vers Elyssa.

— C’est une dinde aux marrons. En avez-vous déjà goûté ?

— Oui, les humains en mangent, principalement à l’occasion des fêtes de Noël.

— Tu as raison. C’est également le plat préféré de Kallias. J’avais envie de faire honneur aux amoureux ! clama Alruna avec un clin d’œil malicieux.

Elyssa se retint de lever les yeux au ciel et préféra se plonger dans ses souvenirs. La première fois qu’elle avait mangé une dinde aux marrons, en compagnie de Brent, remontait à quinze ans. Elle était alors heureuse et éperdument amoureuse de ce bel humain aux cheveux blonds et aux doux yeux noisette. Elle se rappelait leurs week-ends romantiques et leurs escapades au bord de la mer ou dans un petit chalet de montagne. Quand Brent avait commencé à construire des projets d’avenir, à parler de mariage et de bébé, elle avait pris peur et en avait discuté avec ses parents. Ces derniers l’avaient écouté avec attention avant de lui conseiller de mettre un terme à cette relation qui n’avait aucun avenir. Il était humain ; pas elle. Que répondrait-elle à cet homme quand il se verrait vieillir tandis que son épouse resterait jeune et belle ? Elyssa avait encore profité de trois mois d’amour avec lui puis l’avait quitté. Le seul souvenir qu’elle conservait de cette époque était une photo d’eux, rangée précieusement dans sa table de nuit.

Il y a trois ans, elle s’était rendue à Brownsville, dans l’Etat du Texas. Vivant toujours au même endroit, elle avait retrouvé Brent facilement et l’avait observé de loin. À quarante-cinq ans, il était désormais marié et père de deux garçons. Il avait l’air heureux.

Soudain, la présence d’un intrus dans son esprit la ramena à la réalité. Kallias était entré ! Exaspérée, elle le chassa de sa tête avec perte et fracas. Il fallait qu’elle lui fasse passer cette sale manie au plus vite. Elle plaça sa main droite sous la table et la tendit discrètement en direction de la chaise sur laquelle était assis le démon. De sa paume jaillit un léger trait de lumière bleue qui alla frapper deux pieds de la chaise. Kallias se retrouva par terre tandis que des cris de surprise fusèrent de part et d’autre de la table.

— Et bien, mon fils ! Tu as trop bu ? s’esclaffa Alruna.

— Putain de chaise ! tempêta Kallias en se relevant.

Il balança rageusement les restes de son siège à l’autre bout de la pièce.

— Domna ! Ramène-moi une chaise immédiatement ! hurla-t-il à pleins poumons.

La servante obtempéra derechef tout en dévisageant une nouvelle fois Kallias avec adoration. Au lieu de l’ignorer, comme précédemment, le démon la gratifia d’un regard furieux puis il reprit sa place. Elyssa put manger sans qu’il ne réessaie de se faufiler dans son cerveau.

— Votre dinde est vraiment succulente, dit Danaëlle pour détendre une atmosphère qui devenait de plus en plus pesante.

— Je me fournis chez un petit producteur local dans l’Iowa, répondit fièrement Alruna.

Lorsque Lucifer et ses acolytes avaient créé Aurea, ils avaient rapporté de Terre toutes sortes de graines de telle sorte que la planète regorgeait de fruits, de légumes et de vin. Mais pour la viande ou le poisson, il en allait différemment. Jamais aucun animal vivant n’avait supporté la téléportation. Bien des fois, les démons avaient tenté de ramener une poule ou un porc mais, arrivés sur Aurea, l’animal s’était totalement désintégré, ne lui restant que les os. Ils étaient donc dans l’obligation de se rendre sur Terre pour s’approvisionner en viande. Manger n’était pas un élément vital pour les démons. En règle générale, ils faisaient un seul repas par jour. Certains ne se sustentaient même jamais. Mais la nouvelle génération appréciait considérablement les mets raffinés des humains et manger au restaurant était devenu un loisir.

Lorsque chacun eut terminé son assiette, Domna débarrassa la table. Du coin de l’œil, Elyssa remarqua que la servante s’attardait volontairement auprès de Kallias. Ce dernier dut la remettre à sa place à sa façon car elle la vit grimacer de douleur avant de partir au pas de course. Quand elle servit le dessert, elle garda résolument la tête baissée.

— Alors les amoureux ! Si vous me disiez quelle nourriture vous souhaiteriez lors de votre cérémonie ?

Elyssa s’agita sur son siège en poussant un soupir. Si cette femme les appelait encore une fois les amoureux, elle perdrait son calme.

— Mère ! Ça suffit ! gronda Kallias.

Alruna regarda à peine son fils, attendant la réponse à sa question.

— Peu importe, je vous fais confiance, déclara Elyssa d’un ton qui trahissait son désintérêt.

— Soit, c’est donc moi qui choisirai, rétorqua-t-elle, un brin vexée par le manque d’enthousiasme d’Elyssa. Et la robe ? Devrai-je m’en occuper également ?

Elyssa tortilla nerveusement sa natte, tout en résistant péniblement à l’envie de lui jouer le même tour qu’à Kallias. Croisant le regard compatissant de son père, elle renonça à cette idée absurde. Inutile de s’attirer les foudres des parents de son futur compagnon !

— Je devrais être capable de m’acquitter de cette tâche personnellement, répondit-elle avec un sourire mielleux.

— Je suis convaincue que vous saurez faire le bon choix.

Agacée, Elyssa plongea furieusement sa cuillère dans son bavarois à la framboise.

D’un seul coup, une douleur fulgurante irradia son crâne. Encore lui ! Mais cette fois, il forçait le passage avec une puissance phénoménale. Elle baissa la tête, ferma les yeux et serra fortement les poings pour lui barrer le chemin. Bravant la souffrance que lui infligeait Kallias, elle le repoussa avec une violence dont elle ne se serait jamais crue capable. Soudain, les murs de la maison tremblèrent, la table vibra, la vaisselle cliqueta et deux verres explosèrent, déversant leur contenu sur la jolie nappe en satin.

Au moment où Elyssa, effrayée, rouvrit les paupières, tout cessa. Elle regarda autour d’elle d’un air incrédule.

— Un tremblement de terre ? questionna Danaëlle, les yeux agrandis de stupeur.

— Bizarre ! Il n’y en a jamais eu sur Aurea, indiqua Alruna.

— Je penche plutôt en faveur de l’une des colères noires de Lucifer, renchérit Kallias en faisant signe à Domna de venir essuyer les dégâts.

Seuls, Alastor et Draco gardèrent le silence, se contentant d’échanger un regard entendu.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site