Loup Garou & Bas Résille

51fjdj3aunl sy346

E 2

R3​​​​​​​ed est strip-teaseuse la nuit, étudiante le jour.
Grande sœur dévouée et petite fille aimante, elle enchaîne les petits boulots et les danses au Hunter’s club pour subvenir aux besoins de sa grand-mère malade. Red n’a le temps de rien, jamais, encore moins de tomber amoureuse.

Wyatt est loup garou la nuit et... sacrément dans la merde.

La dette colossale laissée par son défunt frère le contraint à accepter un job de vigile au Hunter’s Club. Quitte à cacher la bête qui sommeille en lui.

Entre eux, la rencontre est explosive. Secrets, mensonges, faux semblants, Red succombera-t-elle au charme du grand méchant loup ?

Une comédie romantique hilarante et une revisite épicée de l'histoire du Petit Chaperon Rouge, qui pourrait bien craquer pour le grand méchant loup...

B 2

L2a vie !!!!!! Qu’est ce qu’elle peut être compliquée. Durant notre enfance, on n’a qu’une envie. Grandir ……….. Et quand on est grand, on aimerai tant retourner en enfance. Enfin, bon !!!!!!!!!!! J’ai toujours entendu dire que l’être humain ne sais pas ce qu’il veut vraiment. Mais sur ce coup, c’est totalement compréhensible. Il faut dire que lorsque nous sommes enfants, tout va bien. La plupart du temps. On ne se soucie ni de faire les repas, ni le ménage, encore moins les factures, ou les réparations. Alors que lorsque nous sommes adultes, c’est exactement ce qui nous tombe dessus. Mais bon !!!!!!!!!! Il faut bien qu’un jour ou l’autre on y passe. Après tout, c’est ce que les anciens appellent les aléas de la vie. Pourtant certains, depuis étant petits vivent des choses, pas faciles, dure à encaisser. La mort d’un proche, l’abandon pour un autre, l’orphelinat, etc … Ces enfants là, se doivent de grandir plus vite. De devenir responsable plus rapidement. Mais une chose est sure, pour un cas, comme pour l’autre, rien n’est évident pour personne. Cependant, on raconte que pour ceux qui veulent s’en sortir, il suffit de prier. Ou comme dit l’adage que mes anciens ne cessaient de me répéter ‘’aide toi et le ciel t’aidera’’. Pour ma part, je dirait que cela ne marche pas à tous les coups. Mais, cela c’était mon point de vu d’autrefois. Car maintenant, je sais que si punition ou récompense il doit avoir, cela peut prendre des heures comme des années pour arriver. Car au final, si la chose au bout du long trajet est pour soi, alors, elle ne sera pour personne d’autre.

C’est ainsi, par le plus grand des hasard, que j’ai découvert, l’héroïne du jour. Entre une couverture mystérieuse et le nom du roman, comment ne pas chercher à découvrir ce petit bijoux. Grande sœur dévouée et petite fille aimante, elle enchaîne les petits boulots et les danses au Hunter’s club pour subvenir aux besoins de sa grand-mère malade. Red n’a le temps de rien, jamais, encore moins de tomber amoureuse. Wyatt est loup garou la nuit et... sacrément dans la merde. La dette colossale laissée par son défunt frère le contraint à accepter un job de vigile au Hunter’s Club. Quitte à cacher la bête qui sommeille en lui. Entre eux, la rencontre est explosive. Secrets, mensonges, faux semblants, Red succombera-t-elle au charme du grand méchant loup ? Une comédie romantique hilarante et une revisite épicée de l'histoire du Petit Chaperon Rouge, qui pourrait bien craquer pour le grand méchant loup…

Grrrrrrrr !!!!!!!!!!!! Les contes de fées, n’existent pas. Par contre, on peut supposer que parfois, quelqu’un puisse entrer dans nos vie, et nous en fait vivre un. Alors découvrons les personnages.

Red ou Mildred, est une belle jeune fille blonde. Afin de payer les médicaments de sa grand mère, elle a deux travail. Le jour elle est le lutin du père Noël dans un centre commercial. La nuit, elle devient strip-teaseuse au Hunter’s. Sans compter le fait qu’elle est étudiante. Sa vie n’est pas facile. Car au fond, cela l’épuise. Surtout qu’elle peut à peine dormir. C’est une badasse, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, ayant une sacré répartie. Cependant, ce qui est le plus douloureux dans cette histoire, est le fait qu’elle ne fait pas confiance aux hommes. Elle est toujours sur ses gardes. Même quand quelqu’un de gentil lui fait un compliment, elle le rejette ouvertement. Et parfois, cela la touche aussi. A vrai dire, quand on voit comment la vie est garce avec elle, on le comprend parfaitement. Néanmoins, en dehors de son coté garce, et continuellement sur ses gardes, Red est une fille géniale. Elle est gentille, droite, honnête, franche, et bonne copine. On va dire, que c’est le cas de bien des personnes. Mais elle, elle m’a touché en plein cœur.

Wyatt est un très beau jeune homme, qui cache un sacré secret. Obligé de travaillé pour le patron du Hunter’s afin de payer les dettes de son frère décédé, il va devenir ‘’la sécurité’’ du club. C’est un garçon tout ce qui a de plus charmant. Bien élevé, gentil, gentlemen, attentionné, protecteur, etc … Mais qui est pas payé du tout. Du coup, comme Harry Potter, il dort sur un matelas dans une armoire à balai. Et afin de subvenir à ses besoins, il se doit lui aussi de se trouver un second travail. Quoique le premier, n’en n’est pas vraiment un, vu qu’il ne touche rien. Je dirait même que c’est plus une corvée qu’autre chose. Voir même de l’esclavagiste, sans tout ce qui va avec.

Hunter le patron du club, est un mec plutôt sympa. Cependant, je trouve que le fait de faire dormir Wyatt sur un matelas dans un placard à balai, et de ne pas lui payer un minimum, est plutôt sadique. Surtout quand on découvre qu’il est venu cherché le jeun homme le jour des obsèques du grand frère de celui ci. D’un autre coté, je le trouve plutôt protecteur avec ses ‘’filles’’. Et surtout qu’il a du cœur. Je l’aime bien malgré ses airs bourrus.

Alec le fils d’Hunter, est plutôt louche. En fait, même si le jeune homme est plutôt bien habillé, bien portant, et tout, et tout, il a un je ne sais quoi de louche. A vrai dire, la seul chose qui l’intéresse c’est Red. Chaque fois qu’elle danse, il l’observe. Il en rêve, il en bave, et son attitude démontre un comportement de dérangé. Par ce quand c’est une autre danseuse, il n’y fait pas attention.

Prue, la petite sœur de Red, est une sacré tête. Au lycée et première de sa classe, elle rêve de faire de grandes études. Elle est aussi gentille que l’on puisse imaginer. Sans compter, qu’elle est serviable, débrouillarde, et attentionnée.

Joss la cousine de Wyatt, est quelqu’un de très spéciale. Elle garde un œil sur son cousin, sans jamais rentrer dans ses affaires. Sauf, s’il faut protéger le secret familiale. Elle possède un franc parlé et est totalement létal. C’est une véritable bombe à retardement.

Je pense que je vais m’arrêter à là pour les personnages, et vous faire découvrir plus en profondeur ce roman avec la plume de l’auteur, les relations entre les personnages et l’intrigue du livre.

Tout d’abord, la plume de l’auteur est juste …….. magique. EN fait, je ne sais pas pourquoi, mais ces derniers temps, sans me rendre compte, je tombe sur des quatre mains. Eééééééééééééééé ouuuuuuuuuuiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!!! Vous avez bien comprit. Ce livre fut écrit par Lucille Chaponnay et Megara Nolhan. A vrai dire, je le trouve bien fait. Il est vrai que coté langage, il y a des thermes ordurier, avec des scènes qui démontre le respect, mais, n’oubliez pas que nous sommes dans une fiction bit-lit, et que désormais ce genre d’action physique et de réaction verbale, se retrouve dans pas mal de livre du genre. A coté de cela, je suis contente que la plume soit d’une légèreté sans faille. Certes, le début est un peu lent et soupe au lait, mais cela ne dure que quelques pages. Parce qu’en suite ……….. Ouuuuuuu laaaaaaaaaa !!!!!!!!!!!!!! On se trouve propulsé très vite dans l’histoire avec action, fou rire, rebondissements, quiproquos, etc … C’est sur cette base qu’est lancée le rythme du livre. Sans compter qu’à partir de cet instant, on ne voit ni le temps passer, ni les pages défilées, et encore mois le besoin de déposer le livre. Du coup, il nous est plus facile de nous attacher aux personnages. Ils sont si mimi, si sensible et surtout si adepte du ‘’fuis moi je te suis, suis moi je te fuis’’ que vous en riez, ou piquez des crises de colère. Alors oui, les émotions sont présentes. On ne va pas jouer au bowling, ni ressentir un feu d’artifice, ou encore moins monter dans une nacelle pour se taper des grands huit, ou mieux encore monter au septième ciel. Non les émotions, même si elles ne sont qu’à fleur de peu, vous feront ressentir tout un panel de couleur. La colère, la peur, la joie, l’amour, le bien être, etc … Les descriptions, forts simples, ne font que survoler les endroit ou des scènes. Pas d’alourdissements, ou autres choses de ce genre. C’est simple, léger et concis. Tant que coté magique du livre, il se retrouve avec la meute, et les transformations des loulous. Mais ici aussi il n’y a pas de chichi. Sans compter, que mettre plus en avant le coté magique, on se retrouve avec un univers travaillé divinement bien. Ce n’est pas ce dont nous avons l’habitude en ce qui concerne les transformations et les accouplements de métamorphe. Non !!!!!!!!!! C’est bien travaillé, bien revisité, recherché, et surtout trouvé.

Ensuite, coté relation entre les personnages, on trouve trois camps. Celui du boulot au club. Où le patron décide de tout. Où les filles se soutiennent entre elles. Et où on ne aplatie pas devant les autre. Ensuite le deuxième groupe, regroupe tout ce qui parle des relations familiale. Par exemple la famille de Wyatt est très soudée. Même si ce dernier se retrouve seul et démuni dans une grande ville, ce dernier n’est pas vraiment seul. En effet, des membres de sa famille veille quand même sur lui. Tant qu’à la famille de Red, elle aussi est d’une grande aide. Prue, par exemple, soutient comme elle peut sa peut. Elle sait que sa sœur ramène la monnaie chez elle pour tout payer et tout acheté, alors comme Red ne peut pas tout faire et être partout à la fois, elle s’occupe de leur grand mère et de la nourriture. Un cas comme dans l’autre ce sont certes deux familles totalement opposée, mais au final si soudée. Enfin le troisième groupe comporte les relation amoureuse. J’avoue que voir Red et Wyatt se tourner autour, m’a fait perdre des cheveux et en a blanchi d’autres. Ils sont aussi borné l’un que l’autre. Sans compter que Wyatt est plutôt passif. Je ne dis pas qu’il ne fonce pas. Je dis simplement qu’il est passif. Il n’est pas comme un alpha, dégoulinant de fierté, d’orgueil, avec un égo surdimensionné, etc … Il test, il voie que cela ne passe pas, il va laisser couler. Et ainsi de suite. Et le pauvre, il s’en prend plein la tête pour sa gentillesse. Parfois j’avais envie de donne quelques bonnes grosses baffes à la fifille. Elle est censée être grande et mature, mais même si je comprends son coté être sur ses garde, cela n’empêche pas que parfois c’étaient des réactions de gamin. Dieu merci quand le beau ténébreux fini par arriver à ses fins, il ne la plus lâcher. Car c’est un très beau couple qu’ils forment.

Enfin l’intrigue du livre n’est pas si compliqué à découvrir. On a bien comprit que tout tourne autour de la rencontre entre Red et Wyatt. Mais pour tenir en haleine les lecteurs, les autrices nous ont concocté de sacré sources d’ennuis. On commence par la dette de la famille de Wyatt. Qui au final, si elle n’avait pas existé, ne lui aurait pas permis de connaître notre mignonnette. Puis il y a l’univers dans lequel évolue la jolie Red. Pas évident de bosser sur deux boulots, de payer ses études, de les faire et de s’occuper d’une famille. Alors que normalement cela aurait dut être à sa mère de le faire. Rajoutez à cela, un mec qui vous colle au c**, qui vous harcèle, et qui ne comprend pas le mot non. Et pour finir rajoutez la couche mystère et magie. Sa en fait beaucoup à gérer. Ne pensez vous pas ????????? Cependant, je trouve que les autrices se sont bien débrouillée à ce niveau, et ont donc réussi le challenge de nous tenir en haleine tout au long du roman. Car au final, une seule question était possible : finiront ils ensemble ou pas ??????

En conclusion, j’ai fait une belle trouvaille. Sa couverture, si différentes de ce dont j’ai l’habitude, fut une belle inspiration. Je puis vous assurez que l’on pourrait lire une histoire de petit chaperon rouge, mais où le chasseur exploite des filles, un méchant loup qui est tout dégoulinant de gentillesse, une mère grand qui est malade et un petit chaperon rouge qui est capable de se défendre. C’est un univers très réaliste, tout en restant dans le fictionnel. La plume est aussi jolie que légère. Et les personnages sont si attachants. C’est une belle histoire qui s’est trouvée entre mes mains. Et je qui, dommage, n’aura pas de suite. Mais cela, n’est qu’un pressentiment. Alors en attendant de savoir si Madame Irma à vu juste, je vous souhaite une bonne lecture et à bientôt.

 

13 8

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire