Aes Sidhe Tome 1

La Meute maudite

Aes sidhe tome 1 la meute maudite 1090960 264 432

Resume 1

N4 1iamh n’est pas une vétérinaire comme les autres. Fille de l’alpha de la meute la plus respectée de la région, sa beauté n’a d’égal que son tempérament de feu. Lorsque sa meute se retrouve en proie à une épidémie meurtrière, Niamh semble être la seule épargnée.

Prête à tout pour les siens, la jeune femme se lance dans une quête aussi dangereuse que désespérée. Mais elle ne sera pas seule. Khael, puissant changeforme au charme redoutable, est bien décidé à accompagner la belle louve, qu’elle le veuille ou non.

Ds ma

 

L4a famille est un mot que bon nombre de personne sur cette terre utilisent. Le frère, la sœur, la mère, le père, etc, … Depuis que nous sommes enfants, ces personnes nous entourent de toutes part, afin de nous protéger, nous éduquer, mais surtout pour nous aimer. Les choses, ne sont pas toujours simples. Certains vivent très loin de nous pour des raison tels qu’ils ne sont pas dans le même pays que nous, d’autres parce qu’ils sont fâchés avec les notre, d’autres encore parce qu’ils sont morts, et pour d’autres raisons encore. Une personne qui n’a plus de famille, est une personne qui se doit à tout instant d’être forte. Il faut dire, qu’elle ne peut que compter sur elle même pour réussir ce qu’elle entreprend, ou pour trouver des solutions à son problèmes. Mais, certains, on beaucoup plus de chances. Leurs parents, sont là, pour tout. Des amis, des vrais amis, les entourent et les soutiennent autant que faire se peu. Alors, c’est tout à fait normal, que lorsqu’ils ont besoin d’aide et de soutient, nous nous précipitons à leurs chevet. A ce moment précis, on pourrait vendre toute notre âme, juste pour protéger ceux que l’on aime. Se retrouver seul, sans aide, à ce moment là, est un crève cœur. C’est très dure d’encaisser toute la souffrance des siens et de ne pas pouvoir les aider comme on le voudrait. Mais parfois, au détour d’un tournant, une aide que l’on n’a pas demander arrive. Et cette personne, elle deviendra votre plus grand ami.

Une meute, c’est une grande famille. Si celle ci est malade, tous ceux qui le peuvent encore va alors les aider à guérir. Et parfois, ceux qui leurs sont alliés, les soutiendront encore plus dans leur épreuve. C’est ce que va vivre notre jeune héroïne du jour. Niamh n’est pas une vétérinaire comme les autres. Fille de l’alpha de la meute la plus respectée de la région, sa beauté n’a d’égal que son tempérament de feu. Lorsque sa meute se retrouve en proie à une épidémie meurtrière, Niamh semble être la seule épargnée. Prête à tout pour les siens, la jeune femme se lance dans une quête aussi dangereuse que désespérée. Mais elle ne sera pas seule. Khael, puissant changeforme au charme redoutable, est bien décidé à accompagner la belle louve, qu’elle le veuille ou non.

Oui, je sais, le résumé du jour, est extrêmement simple et concis. Mais n’allez pas croire qu’il ne vaut pas le coup, parce qu’en réalité, il en dévoile bien plus qu’il n’y parait. Bref, je vous invite à découvrir quelques personnages de notre histoire.

Niamh est une belle jeune femme de vingt-six ans, et travaille comme vétérinaire. De long cheveux noirs, et amérindienne, cette jeune femme fait le bonheur de son père. En effet, son père est l’alpha de sa meute. Cependant, à la différence prés des siens, elle possède une double particularité. Tout d’abord, sa louve est blanche au lieu d’être noirs comme ceux de sa meute. Ensuite, elle possède un don de guérison d’une rare puissance, mais dont elle n’en n’a jamais parler aux autres. Depuis sa petite enfance, elle est très amie avec un autre loups, qui au fils des ans est devenu son chéri, même s’ils ne sont plus ensemble. Au grand dam de son père qui rêve de les voir former le couple alpha futur de la meute. Mais la belle donzelle se fait attendre. Elle croit en la destinée et attend son promis. Enfin, je veux dire par là, qu’elle attend celui qui lui est destiné, son âme sœur. Coté caractère, c’est une femme gentille, douce, qui aime aider les uns et les autres, mais surtout les animaux. Elle est aussi très attaché aux siens, et danser lors des réunions des siens autour du feu. Elle est plutôt douce, mais aussi très forte. Et cette dualité de caractère nous permet de comprendre que la belle, possède un caractère très particulier. Douce avec les siens, mais forte pour tous les soutenir. Elle est aussi du genre à ne pas avoir sa langue dans sa poche et de partir au combat si cela est nécessaire. C’est une femme attentive, honnête, sincère, mais dont le sale caractère remonte quand elle est en présence d’un certain mâle.

Khael, le mâle alpha de la meute des métamorphes, est sans contexte, un des plus beau gosse connu dans la littérature. Et pour cause. De magnifiques yeux verts à la fois fous et intenses, un visage carré, une bouche sensuelle, des muscles saillants, des cheveux ébène cascadant sur de larges épaules en boucles légères, le tout sur un corps d’athlète qu’aucune imperfection n’entacherait. Et pour finir, une aura de pouvoir comme il est rare de voir. Et ce séducteur du dimanche, sait qu’il est beau, et en joue. Bref de quoi taper sur les nerf et sur nos sens. A coté de cela, c’est un homme qui possède de l’honneur. Il n’hésite pas à mettre la main à la pâte pour aider une jeune fille, juste par devoir et reconnaissance. Enfin, on peut dire aussi que ce serait pour passer plus de temps avec ladite jeune femme. Il est courtois, honnête, sincère, autoritaire, et par dessus tout un sacré combattant et soutient. Il est adorable comme tout.

Andrew le petit ami de Niamh est un sacré cabotin. Il adore taquiner la jeune femme sous sa forme de loup. Certes il respecte son lieu de travail, mais quand elle est dans la meute, c’est autre chose. Sous ses aires de fanfaron, ce jeune homme est un homme loyal envers les siens. Il est prêt à donner sa vie pour les siens. Tête de mule, même malade il reste fort et droit. Et il faut que la douce Niamh lui passe de sacré savon pour qu’il fasse ce qu’il se doit.

Voilà pour les personnages principaux. Je sais qu’ils sont peu nombreux, et que j’en dis peu sur eux, mais sachez que parfois le mystère fait du bien. Mais comptez sur l’autrice pour vous faire vibrer durant votre lecture en compagnie des membres de la meute, de la chamane, des amis de Niamh, etc, … Je vais donc pouvoir, maintenant, passer à la suite, avec la plume de l’autrice, les relations entre les personnages et finir avec l’intrigue du roman.

Tout d’abord, la plume d’Alfreda Enwi est tout bonnement magique. Je vous avoue, que faire la découverte de nouveaux auteurs est un passe temps des plus géniaux. Pour ma part, Alfreda Enwi, est un coup de cœur des plus intense. Sa plume possède exactement le genre de chose que j’adore et que attend d’un romancier. Elle est léger, avec un soupçon d’intensité et de magie. Ce qui fait qu’une histoire plaît aux uns et aux autres, passe toujours par la façon des les pages défilent sous votre nez. Une fois commencer, vous ne vous en ressortez pas totalement comme il se doit. Pour le coup, je n’ai pas déposer une seule seconde mon livre. Je prenais même mon bain entourée de bougie parfumée, tant j’étais captivée. Mais pour arriver à un tel degré de réussite, l’autrice, à éparpiller des scènes d’actions, de rebondissements, de révélations, et quelques petits passage haut en chaleur, pour donner le rythme de votre lecture. Juste de quoi vous chauffer. Et contrairement à ce que vous pensez, c’est rester dans le genre du miam, miam. Les personnages principaux du récit, notamment Niamh et Khael, sont des êtres que l’on ne peut pas ne point s’y attacher. L’un, et bien parce que ce dragueur invétéré est d’un style gentlemen. Et elle, tout simplement en raison de son coté doux qu’elle cache sous une féroce couche de puissance. Les émotions de leurs cotés, sont à fleur de peau. J’ai eu énormément mal pour cette jeune femme. Mal, car elle était sur le point de perdre les siens en une seule fois. Mais il arrivait que je rie, surtout aux manières de ce cher Khael. Un vrai comique. Mais ce n’est pas tout. Il y a la colère, la peur, le doute, la joie, l’amour, l’incompréhension, l’insécurité, et tant d’autres de ce genre. De plus, les descriptions sont des plus belles. On reste dans du simple, mais, cela apporte tellement plus, qu’il est impossible de ne pas s’y sentir bien. Parfois, j’ai même eu la sensation de faire partie du décor et donc de l’histoire. Quand à l’univers mis en place, on ne va pas très loin avec les habitude des meutes. Mais j’ai adoré le fait que l’autrice à intégrer des amérindiens, leurs culture, et pardessus tout la fameuse légende du Wendigo. Ce petit plus, est vraiment des plus savoureux. Ainsi, quand le scénario se reconstitue sous nos yeux, on y comprend bien plus. Même si je vous avoue, que j’ai énormément galérer avant d’y arriver. Le langage est du soutenu. Bon, on a une sacré proportion au familier. Ce qui est totalement normal avec ces histoires qui se passent à notre époque. Mais, ces deux langages, qui pourtant sont aux antipodes l’un de l’autre, flirtent inlassablement. Et le résultat est des plus magique. Le bonus du jour, est cette couverture des plus belle. On y voie un amérindien. J’aime ces cultures, ces plumes, des peintures, etc, … Cela m’a énormément plu.

Ensuite, les relations entre les différents personnages sont des plus simples à comprendre. On a d’un coté Niamh et sa meute. On sent dans leur façon de vivre, de discuter entre eux, etc, qu’ils sont soudés, qu’ils s’apprécient. On ressent ce lien comme une sorte de grande famille. Les anciens qui racontent des légendes, les petits qui écoutent avec attention en rêvassant, le soutient infaillible qu’ils se donne. C’est un amour avec un grand A. Et puis, il y a Niamh et Khael. Alors ces deux là, c’est le jour et la nuit. Les moments où il ne cesse de la titiller histoire de la faire sortir de ses gonds sont des plus hilarantes. A un moment, à la façon dont ces deux là se cherchaient, je me demandait si cela n’allait pas finir par des méga câlins. La réponse ?????????????? Je sais tout et je ne vous dévoilerais en aucune façon quoique ce soit. Une chose est sure, c’est que je vais surveiller étroitement cette histoire dans la suite.

Enfin l’intrigue du roman, est bien évidement, trouvons comment détruire ce qui touche ma meute. Pas une seule fois, je n’aurai pu penser que j’allai finir par être prise en traître. Moi, je suivais les indications que l’autrice donnait dans son récit, mais, quand est tombé le couperet, j’en suis rester entre deux rond de flan. Elle m’a bien eu la petite coquine. L’autrice à très bien su mener sa barque. Elle vous mène par le bout du nez. Alors si vous voulez être plus malin et savoir si vous trouverez le coupable, je vous laisse le champ libre.

En conclusion, je ne suis pas déçu d’avoir commencer à lire ce roman. La magie se trouve en tout coin du roman. Les personnages sont des plus attachants aux possible. La plume est un véritable envoûtement. L’univers est superbement bien travaillé. Et surtout, l’intrigue vous fera voyager dans tout les sens, sans jamais vous mener là où vous le pensez. Je vous le conseil vivement. J’attends avec impatience la suite, qui au final ne sortira pas en Mai. Malheureusement !!!!!!!!!!!! Snif, snif !!!!!!!!!!!!!!!!!!! En attendant, je vous retrouve d’ici peu pour de nouvelles aventures livresques.

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire