La Meute de Mervent Tome 1

Livre 1

La meute de mervent 879708 121 198

E 2

A3 1lyssa Clavel est condamnée à mort depuis que le sorcier Galil a maudit sa lignée pour s’emparer de sa clé de pouvoir. Poussée par sa grand-mère, elle entreprend de rechercher le talisman, censé la libérer.

C’est à Turlant, petite commune vendéenne, qu’Alyssa rencontre Erik Laveau, loup-garou et porteur du précieux talisman. L’homme a déjà croisé la route du traqueur, responsable de la mort de sa propre famille, et n’aspire qu’à se venger.

Pourtant c’est son désir de protéger la sorcière qui prend le pas, même s’il réalise très vite qu’il est difficile de défendre une femme qui le fuit sitôt l’avoir séduit.

B 2

 

M3 3es chers amis livrophages. Vous qui êtes comme moi ! Vous qui adorez lire ! Vous qui partez à la dérive avec les belles histoires, racontées finement par vos auteurs préférés ! Vous qui choisissez vos livres par vos créatures favorites ! Connaissez-vous des créatures à crocs ? que ces crocs soient grands ou petits, rarissime ou nombreuses, en général, on se marre bien. Les poilues hurle au clair de lune, tandis que les allergiques au soleil se cache en permanence. Mais à mes yeux ces deux familles qui sont totalement différents l’une de l’autre, me laisse sans voix. Comment les auteurs peuvent créer des êtres masculins aussi sexy, aussi miam miam, aussi doux, aussi macho, aussi génial, etc … Mais surtout qui nous laisse rêveuses, avec plein d’étoiles dans nos yeux. Je ne dis pas que les héroïnes ne sont pas sexy, et pleine de points forts, afin d’attirer des hommes dans notre cercle fermé. Non bien au contraire, car il en faut de tout pour que hommes et femmes lisent. Mais ce que je veux dire par là, c’est que le monde de la lecture regorge de créatures aussi magiques qu’humaine. Et tandis que poilus et sangsue se font la guerre, une autre race pleine de magie voie le jour et s’amuse à leurs dépens. Car oui pour aujourd’hui, je vais vous parler des magiques et des poilues.

Mais petite mise en bouche tout d’abord avec le synopsis du livre. Alyssa Clavel est condamnée à mort depuis que le sorcier Galil a maudit sa lignée pour s’emparer de sa clé de pouvoir. Poussée par sa grand-mère, elle entreprend de rechercher le talisman, censé la libérer. C’est à Turlant, petite commune vendéenne, qu’Alyssa rencontre Erik Laveau, loup-garou et porteur du précieux talisman. L’homme a déjà croisé la route du traqueur, responsable de la mort de sa propre famille, et n’aspire qu’à se venger. Pourtant c’est son désir de protéger la sorcière qui prend le pas, même s’il réalise très vite qu’il est difficile de défendre une femme qui le fuit sitôt l’avoir séduit.

Ainsi on arrive au moment où je vais vous parler des personnages qui peuple cette histoire épique.

Alyssa est une jeune sorcière qui fut élevée par sa grand-mère à la mort de ses parents. Son bonheur depuis toute petite était de venir en aide aux animaux et en a fait sa vocation de par son métier de vétérinaire. Cependant, sa lignée fut maudite par un puissant sorcier et donc ne peut plus avoir d’enfant. Après la mort de sa cousine lointaine, et convoquée par son aïeule, elle va alors s’en aller avec cette dernière en Vendée afin de trouver une clé de pouvoir pour se libérer de cette malédiction. Mais le plus douloureux, c’est qu’elle vit sa vie en attendant la mort car elle se sait condamnée. Autant dire que ce n'est pas vivre... Ce qui fait qu’elle est une jeune femme courageuse, mais aussi un peu froussarde. Elle aime la vie, la prend comme elle vient, et surtout quand elle va se rendre compte que la vie grandit en elle, elle va tout faire pour se battre et gagner son droit de vivre. De plus, la donzelle est aussi jalouse qu’une puce, douce comme des marshmallows, sensible une brise printanière, n’a pas sa langue dans sa poche et est capable de colères renversantes (surtout quand la magie s’en mêle).

Erik est un beau blondinet, plutôt vieillot (plus de cents ans), et est à la fois un loup garou et un sorcier. Il est très protecteur envers les sien, mais aussi très tactile, sans compter que depuis qu’il a rencontré Alyssa, il est devenu un autre homme. Il est doux, attentionné et protecteur avec elle. Mais quand cette dernière va disparaitre de ses radars magiques, il va devenir une vraie boulle de nerf, surtout quand il va s’apercevoir que la jeune femme est son âme sœur.

Honorine la grand-mère d’Alyssa est un des personnages les plus drôle de l’histoire. Elle est pleine de ressources, adore taquiner un des plus jeunes garous, un comportement plus que familier, mais ce qui me plait le plus chez elle, c’est son petit côté, ’’je sais bien plus de chose que toi …’’ et cela lui donne un petit côté mystérieux avec une touche de gaminerie sur le fond.

Galil est le personnage le plus détestable que je connaisse. Il adore le pouvoir et va pour cela maudire la ligné d’Alyssa afin qu’ils s’éteignent petits à petits et qu’il puisse leur voler leurs pouvoirs. Par ailleurs, on découvre qu’il en a fait de même avec la famille d’Erik. Mais quand bien même il désir les clés de pouvoirs, il n’a aucun droit de tuer. Il est ignoble, méchant, remplie de haine, et est même prêt à tuer un bébé pour atteindre son objectif.

Charles est le benjamin de la meute. Il est plein d’entrain et dès le début du livre il va se mettre à draguer la jeune sorcière. Pourtant, sachant qu’il est plus faible que son alpha il la ‘’cède’’ à ce dernier. Mais cela n’empêche pas le fait de vouloir protéger la chérie de son alpha. Et comme je me suis bien fendue la poire avec les scènes entre lui et Honorine. Le pauvre il ne sait plus où se mettre avec cette bonne vieille femme.

Comme tous livre bien écrit, on a toujours une véritable emmerdeuse dans les parages. Et cette personne qui tient ce rôle est une jeune femme du nom d’Elena. Blonde, bien foutue, mignonne comme tout, mais une vraie tête a claque. Elle adore mettre Alyssa hors d’elle. Et si elle fait cela c’est uniquement parce qu’elle aime toujours autant le beau Erik. Et comme elle est extrêmement jalouse … Méfiez-vous messieurs, quand vous avez une jeune femme jalouse de votre couple, soutenez avant toute chose votre compagne sinon … Sure pour sure vous allez le regretter sincèrement.

Sarah est une louve garou mais aussi une sorcière. C’est elle qui a transformé Erik quand elle l’a trouvé dans les bois alors qu’il était sur le point de mourir, mais c’est aussi elle qui va aider Alyssa alors que le sorcier l’a transformé en chienne. Elle est courageuse, pleine de bonté, et surtout trais aimable.

Esteban est celui que l’on pourrait considérer comme étant le second d’Erik. Quand ce dernier va partir en vrille à cause de la disparition d’Alyssa, c’est lui qui va le remmener dans les bonnes dispositions, mais aussi d’une certaine façon prendre la meute en main, sans compter qu’il va remettre plus d’une fois Elena à sa place.

Erebat et lui aussi sorcier, et en même temps le complice de Galil. Et si lors de votre lecture vous trouvez que Galil est maléfique, dites-vous qu’Erebat est plus machiavélique que son ami de longue date.

Margaux est certainement la plus proche d’un oméga. Douce, aimable, elle n’hésite pas à passer entre deux adversaires afin de calmer le jeu. Cependant, elle est capable de se battre comme un véritable loup quand cela est nécessaire. De plus elle est considérée comme étant le médecin de la meute.

Enfin, il y a Luc. Il est considéré comme étant l’ex d’Alyssa et va amener le sorcier Galil auprès de son amie. Mais pour sa défense, il l’a fait alors qu’il était sous le joug mental du sorcier. Et être la marionnette de ce dernier ne va pas du tout lui plaire. Par ailleurs, il m’a étonné quand il tenait tête à Erik, n’hésite pas à lui dire ses quatre vérités, mais aussi va tout faire pour aider la meute à retrouver Alyssa, car au fond de lui il se sent coupable de l’enlèvement de cette dernière.

Voilà c’est tout pour les personnages. Ils sont certes très nombreux, mais on sent que l’auteur a voulu un peu de tout pour que les lecteurs apprécient l’histoire. Et ils vont du plus maléfique aux plus doux. Je les ai tous adoré, mais ma préférée reste quand même la vieille Honorine. Et c’est là que je me dis que le point crucial du roman débarque avec la plume de l’auteur, la romance entre les personnages et bien entendu l’intrigue du tome.

Tout d’abord pour commencer le point sur le roman, parlons un peu de la plume de Laura Black. Déjà pour tout vous dire j’adore les histoires avec des garous, donc c’est avec plaisir que j’ai eu envie de parler de cette histoire. Du coup ce sera avec enthousiasme je vous parlerai de cette magie qui vie dans la plume de l’auteur Laura Black. La plume est légère, pleine de surprise, douce, remplie d’humour, rythmée, intense pleine d’émotions et un peu de romanesque aussi. Les pages défilent, le temps passe sans que l’on s’en rende compte, et l’histoire vous imprègne dans les moindres recoins du cerveau et vous avez comme l’impression de flotter sur un petit nuage chaque fois que vous finissez une nouvelle page. Mais tour cela ne serai pas possible si le rythme de la lecture n’était pas aussi soutenu et pleine de surprises avec les actions, les rebondissements, les retournements de situations, les sentiments qui pullulent en quantités et dispersées à travers tout le récit. Ce rythme déchainé fait qu’une angoisse s’éveille et grandit dans votre âme tant les dangers sont partout, on a l’impression de vivre dans un univers noir et mystérieux. Les descriptions sont juste époustouflantes, les mots sont simplistes, mais on sent l’amour que porte l’auteur à la nature, aux mondes du moyen âge, avec le château ou encore avec la représentation que font les garous pour le public. Et puis ce qui m’impressionne surtout, c’est cette imagination débordante que possède l’auteur. Comment cela se fait que depuis le temps que je lis, aucun auteur n’a pensé à faire d’un sorcier un loup garou, ou encore de faire en sorte qu’un sorcier soit capable de voler les pouvoirs d’un autres afin de vivre éternellement, ou même encore de faire des sorciers les gardiens des enfers, etc. Il y a tellement de choses qui différent de tout ce que j’ai pu lire jusqu’à présent que j’en suis encore toute éblouie. Maintenant, vous devez comprendre ce que j’ai pu ressentir tout du long de ma lecture. Mon petit cœur a fait des bonds, ou plutôt il est monté dans les montagnes russes et a fini sa course dans une explosion de feu d’artifice multicolores, avec des grands boums comme si c’était un tir de canon. Et petit plus en plus dans les livres, c’est le fait que l’auteur nous met l’eau a la bouche avec ses prologues, et nous donne envie de connaitre la suite avec les épilogues. Et là on sent que le livre est fini et que la suite ‘prochain tome) va être très intense. Bref en trois mots, j’ai adoré.

La romance entre les protagonistes aussi est pas mal. Alyssa, douce jeune femme, aimant s’amuser quand elle le peut, jolie, aimable et sorcière, va faire la connaissance du beau Erik, sorcier et surtout alpha d’une meute de loup garou. La rencontre entre eux deux va être à la fois explosive et sensuelle. Il faut dire que pour que deux êtres fassent direct un petit tour au lit (ou plutôt sur une pierre magique en pleine air) et dès le jour de leur rencontre, il a bien fallu que l’alchimie entre eux soit au top niveau. La meilleure c’est que le beau garou ne voudra plus laisser partir la douce et belle jeune fille. Manque de pot, la fifille ne fait jamais ce que l’on attend d’elle. Et là, c’est crise de nerf assuré, pour le bel alpha. Pourtant, par un heureux hasard, la jeune sorcière va faire son apparition, pour le moins inimaginable auprès de ce sexy mâle. A partir de là dès que l’odeur de la petite sera connu, le bon gros louloup va devenir un véritable protecteur. Cependant ce ne sera pas chose facile, car il vite s’apercevoir que même s’il fait tout pour que sa compagne soit heureuse, il ne l’a connait pas vraiment, et vice versa. Alors durant tout le temps que le couple sera ensemble, les deux jeunes gens vont se tourner autour, apprendre à se connaitre, s’envoyer en l’air, et surtout apprendre à s’aimer. Car au fond, cette histoire qui est prenante est une véritable histoire d’amour. La romance est très belle, une histoire digne des plus grands Harlequin avec magie garantie.

Enfin l’intrigue du roman tourne autour de Galil qui est avide de pouvoir et de son désir de voler la clef de pouvoir d’Alyssa. En effet, dès le début de l’histoire, Honorine avec son troisième œil est averti par ce don que l’un des quatre membres de sa famille qui restait est mort. Chose qu’elle peut vérifier directement sur l’arbre généalogique magique qui se trouve chez elle. Delà les événements s’enchainent. Elle appelle sa petite fille Alyssa et toute deux vont directement en Vendée afin de trouver le talisman, qui va permettre de faire revivre la famille (j’entends par là avoir des enfants). Déjà pour cette partie c’est plutôt bien trouvé. On sent déjà à ce moment-là que la pauvre jeune femme va se faire un peu manipuler par sa grand-mère, pour notre plus grand bonheur. Arrivé sur place, miss et madame vont aller visiter le musée, et vont tomber comme par magie sur un loup garou, qui va l’inviter à aller à une soirée. Et pif, et paf, madame se fait draguer par monsieur l’alpha. Enfin draguer ce n’est pas vraiment ce qui se passe, vu que de cette soirée un petit amour va grandir en elle. Mais c’est là que les ennuis commencent, car le sorcier va alors la prendre en chasse, et quand elle va enfin croire qu’elle est en sécurité, pif et paf, elle se fait enlevée. Et de la recherchée par la meute, elle va être quasi morte, mais réussira à préserver sa clef de pouvoirs. Mais je ne vous raconterais pas tout, car il faut bien que je laisse un peu de mystère planer. En claire, l’intrigue est bien menée, l’auteur nous lance sur des quantités de pistes pour vous embrouillée, mais qui au final est plutôt cohérant. En fait les questions et réponses que nous obtenons sont mêlées avec de bons moments d’actions et qui sont suivit en général par des explications. D’où que l’intrigue nous tient en haleine à chaque page. Sans compter les nombreuses surprises que nous découvrons comme les Kinder surprises. C’est plutôt marrant, on joue un peu au détective et on est récompensés par une grosse surprise. En fait me meilleur moyen d’apprécier cette intrigue est tout simplement de se laisser porter par l’histoire et de ne pas chercher à deviner où l’auteur cherche à nous mener. C’est vraiment plaisant.

En conclusion, encore un gros coup de cœur pour ce livre. J'ai beaucoup aimé l'histoire et pour cause je dois dire que j'aime énormément les loups-garous. Ensuite, les personnages se sont vus leurs caractères plutôt bien diversifiés. Et on ne peut que les adorés. Le décor à juste l’aire de sortir d’un conte de fée avec ce un splendide château en Vendée qui vous ensorcèle les sens. De plus l'idée des clés et des talismans est bien trouvée, il nous change un peu de ce que nous avons pu lire jusqu’à présent. La romance entre Erik et Alyssa est belle, même si elle s’élance dans le récit sur des chapeaux de roues. La fin est magique, certes rapide d’autant que l’on se doute par avance de ce qui va se passer autant pour le grand méchant que pour le couple. En bref, c’est une histoire de loup-garou comme je les aime, mêlant la sorcellerie, la magie et l’amour et qui en fait pour ce premier tome, une histoire assez cohérente. Sincèrement j’ai adoré, et je suis plus que prête à passer au tome suivant. Alors à bientôt mes petits loups pour une prochaine chronique.

13 8

 

Érik caressa le visage anxieux, incapable de résister au désir que la femme lui inspirait, et l’embrassa, conscient qu’elle aurait pu mourir si elle n’avait pas… Il se figea. Comment Alyssa était-elle parvenue à échapper à son poursuivant ? Elle ne maîtrisait pas le transfert physique, il le savait. Et pourquoi débarquer dans sa chambre à lui ?

L’odeur était imperceptible, mais le loup se laissa happer, estomaqué. Suave et douce, elle émanait du corps féminin sans qu’Alyssa en ait connaissance. Érik n’avait jamais perçu un tel parfum, mais il comprit d’emblée ce que cela signifiait.

— Tu es enceinte ! dit-il en sautant hors du lit. Tu… C’est pour ça que tu es venue à Turlant ?

— Oui, je veux dire non… Écoute, Érik, ce n’est pas aussi simple…

— Es-tu venue à Turlant pour moi ?

Alyssa s’assit au bord du matelas et scruta le sorcier avec lassitude. Le loup n’exhalait pas la sérénité, bien au contraire. Il semblait même sur le point d’exploser et Alyssa ne pouvait lui jeter la pierre. Elle n’avait pas été honnête avec lui, quoi qu’elle en dise.

— Bom a découvert qu’il y avait à Turlant le talisman capable de briser la malédiction de stérilité lancée sur ma lignée. Je n’y croyais pas en venant, mais c’était plus simple que de tenir tête à ma grand-mère…

— Tu m’en diras tant ! Et quand tu m’as reconnu ? Parce que tu m’as reconnu, n’est-ce pas ?

— Oui, j’ai repéré le talisman tout de suite, mais… Érik, je…

Le loup, bras croisés sur son torse, haussa un sourcil sévère, belliqueux. Dans l’air flottait une acidité palpable, qui donna à Alyssa le sentiment qu’elle allait vomir.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire