Mercy thompson tome 1

L'appel de la lune

 Mt1

 

 

E 2

Ves loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. " En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement...

B 2

 

M3 3algré la tonne de livre que j’ai dans ma P.A.L, il m’arrive souvent de retourner vers mes anciens coups de foudre que j’ai emmagasiné dans ma bibliothéque. Il faut dire que parmi ces belles petites pépites que je garde jalousement, j’y ai passé un bon petit paquet de temps. En temps normal, mon avis sur ces bijoux avait déjà été fait. Mais bon pas grave. Cela me donne l’occasion de les relire et de vous faire part de mes pensées les plus secrètes vis-à-vis d’eux à chauds. En ce moment, j’aime bien parler de nos héros à crocs, qui virent poilu ou non. Petite confidence de ma part, parler encore des drôles d’oiseaux divins, ne me donnent pas vraiment envi. C’est peut-être dû au fait que j’en ai trop parler pendant un temps, certainement. Ou là ! Je m’égare. Ces derniers jours, comme je le disais au tout début, m’a donc ramené sur les chemins des anciens. Et l’heureux élu, ou plutôt l’heureuse élue, vire poilue. Pas forcément au moment de la pleine lune. Et non, ce n’est pas une louve. Quoique en y pensant bien, vivre parmi eux, ne doit pas être de tout repos. Ce livre je l’ai découvert dans une librairie à une époque où je devais sans cesse aller dans un certain bureau. Et il y avait déjà quatre ou cinq tomes qui étaient sortis. Du coup, comme j’avais du temps devant moi, un peu d’argent à dépenser et surtout une folle envie de lire pendant chaque pause et même dans les transports en communs, je les ai achetés. Et dès le premier tome je suis tombée sous le charme de la donzelle. Et pour cause !!!!!!!!

La quatrième de couverture, est comme un jardin caché qui cherche à lever le voile qui le protège de la brume opaque pour nous transporter sur des courants d’air mystérieux dans cet univers invisible au commun des mortels. Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. " En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement ...

Oh chères muses de la littérature, c’est à croire que vous vous êtes penchées au-dessus de cette auteure durant son sommeil afin de lui souffler cette histoire à l’oreille. Que vous lui avez donnez l’envie de construire son histoire autour de personnages plutôt grandes gueules pour notre plus grand plaisir.

Mercedes Athéna Thompson que tout le monde appelle tout simplement Mercy est une jeune femme au teint de pêche et aux cheveux façon cherokee vu que sa mère est une blanche et son père un indien. Elle vit dans les Tri-Cities. Mais à la base, ce n’est pas le genre de la donzelle à mettre robe, bijoux et maquillage. Non !!! C’est un véritable garçon manqué. Cependant ayant vécu ses seize premières années dans la meute du chef de tous les loups garous – le Marrok – Mercy à vite appris à être débrouillarde mais surtout elle connait les règles qui régissent au cœur d’une meute. Car Mercy est avant une changeuse coyote. Du coup, elle sait qu’il existe des loups garous, des vampires, des faes et autres créatures du monde surnaturelle qui vivent parmi les humains. Diplômée en Histoire, elle préfère s’occuper du garage que son ami fae lui a vendu, plutôt qu’être prof, ou tout autre métier nécessitant ce diplôme. Le problème avec cette héroïne hors du commun, c’est qu’elle attire les ennuis comme jamais. Cependant, au fond d’elle-même, elle est encore à la recherche de son moi intérieure. Mais cependant, par le fait qu’elle préfère rester à l’écart des ennuis, même si tous lui tombent dessus, les gens viennent en général vers elle. Et au lieu de leur tourner le dos, elle accepte toujours de les aider et cela au péril de sa vie. Parfois, elle reconnaît aussi que c’est dû à la bêtise. Sans aucun super méga pouvoirs, plus faibles que la plupart des autres personnages, Mercy est consciente que les dangers auxquelles elle s’expose peuvent lui être fatale, alors du coup, afin d’équilibrer la balance, elle a appris depuis longtemps les arts martiaux, ainsi que les coutumes de ses amis, afin de se protéger. C’est le personnage que j’ai adoré le plus, elle a du caractère, de l’humour, une grande gueule face à un alpha, secourable, sait se défendre, ne se laisse pas marcher sur les pieds, fonce tête baissée au moindre danger (histoire de voire que tout va bien), capable d’identifier la magie (vu qu’elle y est sensible), et ne se fait pas draguer par tous les mâles du coin (ce qui est plutôt super). Bref, elle fait juste ce qu’il faut pour survivre et ne baisse ni les bras, ni les yeux (sauf quand il le faut). C’est un personnage plutôt étonnant par ce qu’elle est en général, et c’est plutôt agréable de découvrir cela, après moult héroïnes aux pouvoir titanesque qui parfois sont de vraies garces. Elle est une sorte de terrain neutre car elle fréquente les faes, un vampire qui adore scoubidou, des loups garous gay, et surtout l’alpha du coin Hauptman.

Justement parlons de ce bel apollon qu’est Adam. Il est l’alpha de la meute de loup garou du coin. Comme tout homme de sa condition, c’est-à-dire au-dessus de tous, il est fier, arrogant, autoritaire, digne, courageux, honorable, protecteur, etc. Mais à côté de cela, il m’a agacé, car il se croit permis de dire que Mercy est à lui. Après tout qui sait, vu que monsieur doit coexister avec sieur loup. Malheureusement, je ne pourrais en dire plus sur lui, vu que la plupart du temps il était sous forme de loup. Mais fait surprenant, il ne lésine pas sur les moyens pour faire en sorte que les siens soient hors de danger.

Jessie est la fille d’Adam. C’est encore une jeune fille qui va à l’école, et s’entend très bien avec Mercy. Elle est drôle, vive, mais surtout, elle donne des tuyaux à Mercy pour le cas où cette dernière serait en colère contre son père.

Samuel est l’ancien amant de Mercy. Mais avant toute chose, il est le fils ainé du Marrok. De plus, il est médecin. Il adore faire en sorte qu’Adam s’énerve, car au fond il a compris quelque chose venant de ce dernier. Mais ce qu’il peut être gamin et puérile quand il s’agit de Mercy.

Warren est le second lieutenant d’Adam. Il est gay, mais cela n’empêche pas qu’il soit un excellant ami pour Mercy. Il est d’un tempérament doux, mais s’il faut se battre, il est partant. Néanmoins, il cache un grand secret vis-à-vis du premier lieutenant de la meute. De plus, sachant qu’il est interdit de dire ce qu’il est à un humain, il a peur de perdre son petit ami Kyle, avocat spécialisé dans les divorces.

Dans ce premier livre, on découvre vraiment plein d’autres personnages, qui gravitent à un moment ou un autre autour des personnages. Kyle le fameux petit ami humain de Warren. Bran le roi des loup garou dit plus simplement le Marrok. Mac est un jeune loup paumé, et vivant comme un clochard, seulement, il fut vendu à un loup fou afin de servir de cobaye. Charles le second fils de Bran. Et bien d’autre encore, qui ne sont plus en tête malheureusement pour moi.

En général quand je fini le point des personnages, je m’attèle à vous immerger plus profondément dans le récit du livre avec la plume de l’auteur, la romance entre les personnages, et bien évidement l’intrigue du livre.

Alors, pour commencer, parlons un peu de la plume de Patricia Briggs. L’auteure a écrit ce livre avec beaucoup de finesse. Oui je sais, c’est un tout petit peu brouillon, mais ce n’est que le premier tome, et donc la mise en place des différents personnages, de ce qu’ils sont vis-à-vis de qui et de quoi, etc. Elle est additive, humoristique, légère, rebondissante et facile. En effet, la lecture se fait plutôt facilement, les pages défilent rapidement, on ne voit pas le temps passer, pas plus que les pages d’ailleurs. On se sent très vite entrer dans cet univers et on ne le lâche plus. Les dialogues sont assez drôle la plupart du temps, sauf bien sur quand il y a de l’action. Le rythme aussi est bien soutenu avec toutes ces actions, ces rebondissements, ces quiproquos qui sont éparpillées un peu partout dans le récit. Mon pauvre petit cœur n’a cessé de faire de grands bonds. Les émotions sont bien évidement au rendez-vous, pas aussi forts que pour certains, mais présent quand même. Les personnages quand a eu ont un certain charme, un certain charisme, mais un caractère de cochon, et on s’attache très vite à eux. Les descriptions et les explications sont plutôt simplistes aussi. Pour ce qui est des descriptions, j’ai eu l’impression de faire partit de ce décor. Quant aux explications, elles nous empêchent de nous poser trop de questions. Questions qui ne servent quasi à rien. L’univers mis en place est conforme à la mythologie la plupart du temps. La narration se fait à la première personne du singulier, et donc du point de vue de l’héroïne. En fait, j’ai bien aimé la plume. Cela m’a permis de lire ce livre très vite et en en gueulant mon compagnon quand ce dernier venait m’ennuyer. MDR.

Pour ce qui est de la romance entre les personnages, on découvre ici un loup garou gay – Warren – fou d’amour pour un jeune humain – Kyle – qui a peur de dire la vérité sur ce qu’il est à son petit ami. Et pour cause. Selon la loi, si Warren parle de sa nature animale à son homme, il sera exécuté. Aussi c’est Mercy qui s’y colle, car bonne âme comme elle est, elle sait que tous les deux sont amoureux fou l’un de l’autre. Mais pour l’instant c’est tout ce que je pourrai vous dire sur ces deux lascars. Ensuite arrive Samuel – ou Sam selon le contexte – qui fut un ancien petit ami à Mercy. Cette dernière ressent encore de l’affection pour lui. Mais comme elle n’a plus seize ans, que ce n’est pas une gourde, quand celui-ci tentera de faire comprendre à Adam qu’elle est sienne, il va vite comprendre qu’elle n’est plus amoureuse de lui et donc, même s’il ne s’efface pas totalement, il reste afin de voir comment va tourner la relation entre Mercy et Adam. Car au fond, le véritable couple qui va se démarquer et que l’on va prier pour qu’il se fasse, c’est celui de Mercy et d’Adam. Jamais, au grand jamais, on aurait pu penser qu’ils allaient être ensemble. On ne le voit pas tout de suite – plus vers la fin – mais c’est clair comme de l’eau de roche. Quand on entend Adam s’énerver, avec les yeux qui virent à l’ambre, parce que Mercy à fait une bêtise, ou parce qu’un autre homme l’a touché, on sent bien qu’il y a quelque chose derrière tous ces simagrées qu’il cache au maximum. Mais on va le pardonner. Entre ces deux-là, c’est une relation explosive, pics sur pics sont lancés dans tous les coins, mais au lieu de s’énerver après Mercy, Adam rie. En plus au début du livre quand il lui rend son chat enfermé dans une boite en carton, il dit bien que si le minou revient chez lui, il va le bouffer tout cru. Parole en l’aire bien sûr, vu que c’est la première fois qu’un chat aime autant un canidé. Mais ce que je veux dire, c’est que Mercy et Adam par leurs attitude respective, se tourne autour, sans se rendre compte de rien – du moins en ce qui concerne Mercy - vu qu’Adam ne va pas la laisser sur le pas de la porte sans un véritable baiser d’amoureux. Affaire à suivre donc dans le prochain tome.

Enfin coté intrigue, on se retrouve avec Mercy qui voie arriver un jour dans son garage – je dis voie, mais en fait elle était en dessous d’une voiture et a senti le jeune homme – qui lui demande du travail. Ce dernier aura droit à un travail, des repas et un endroit pour dormir. Malheureusement pour elle, elle va vite se rendre compte lors d’une nuit que ce dernier est tout nouveau dans le monde du surnaturel et ne sait donc ni se contrôler, ni comment faire pour ses dons. Et malgré elle, ce ne sera pas seulement le seul souci auquel elle devra faire face, car une nuit, alors qu’elle revient au garage, elle va découvrir que le jeune homme a été vendu pour participer à des tests ‘’pharmaceutique’’ et qu’en plus c’est un autre alpha qui est derrière tout cela. Et puis après qu’elle ait fait rentrer le gamin dans la meute, elle va se faire réveiller par son odeur autour de sa maison, courir chez Adam, découvrir que Jessie a été enlevé, et qu’Adam est tellement mal au point qu’elle va l’emmener chez le Marrok. Dieux merci, Mercy possède un sacré sang-froid car à sa place j’aurai hurlé et pleurer pendant des heures. On suit alors de là une enquête qui va nous amener à nous poser de nombreuses questions qui très vite va trouver ses réponses, vu que Mercy possède une sacrée tête pour trouver les tenants et les aboutissants. J’ai trouvé que c’était une bonne intrigue, bien ficelé, sans prise de tête avec parfois un brin de brouillon. Mais on s’y fait très vite, et on adhère encore plus à la lecture.

En conclusion, sans que l’on remarque, on passe un très bon moment de lecture. Ce premier tome démarre très bien la saga, et le point fort – du moins pour l’instant – c’est la diversité des personnages, blancs, noirs, gay, hétéro, etc. Ils sont vraiment intéressants et attachants et on a envie de les connaitre encore plus. De plus, on tourne les pages sans s'arrêter tant l’histoire est prenante. La plume est bonne, et le roman est surtout basé sur de l’action. Mercy Thompson est une exaltante découverte, et malgré le fait que j’ai toute sa saga en main, je vais attendre de lire les autres, et aller à la recherche du dernier sorti. Quoique !!!! Vu le plaisir immense dans lequel je me suis baigné à la relecture de ce livre, je vais vite m’empiffrer, et à ce rythme de lecture – deux heures et demi pour le premier tome – j’aurais fini les autres très vite. Aussi, je vais vite me replonger dans l’univers créé par Patricia Briggs au plus vite, et aller chercher le dernier tome en numérique dès ce soir. A bientôt pour une nouvelle chronique.

13 8

 

Médée miaula plaintivement, mais je pris le temps de lire le message qui était scotché sur sa cage avant de la libérer : « MADEMOISELLE THOMPSON, disait le message en grandes majuscules impérieuses, JE VOUS PRIE D’EMPÊCHER VOTRE FÉLIN D’ENTRER DANS MA PROPRIÉTÉ. S’IL RECOMMENCE, JE LE MANGE. »

Le message n’était pas signé.

J’ouvris la porte du panier et en sortis le chat dans la douce fourrure duquel je frottai mon visage.

— Alors, le méchant loup-garou a mis le pauvre minou dans une boîte et il l’a abandonné ? lui demandai-je.

Elle sentait mon voisin à plein nez, ce qui me laissait penser qu’Adam l’avait accueillie un bon moment sur ses genoux avant de la fourrer dans sa boîte et de la ramener ici. La plupart des chats n’aiment pas les loups-garous – ni les métamorphes comme moi, d’ailleurs. Médée aime tout le monde, cette pauvre vieille chatte, même mon grincheux de voisin. Ce qui explique pourquoi elle finit régulièrement dans sa boîte, sous mon porche.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site