Créer un site internet

Nielsen Investigation Tome 1.2

Loup y es tu ? - Seconde partie

81lqkm1tq0l ac ul320

E 2

B2ienvenue chez Nielsen Investigations... ou quand le Petit Chaperon Rouge fait craquer le loup grognon !
Croiser un monstre une nuit de pleine lune ?
Elle s'en serait bien passé !
Enora a découvert, bien malgré elle, la nature de métamorphes des Nielsen et les secrets de certaines de leurs enquêtes. Loin d'être effrayée, elle se plonge avec enthousiasme dans cet univers plein de surprises et de danger, malgré la menace qui plane toujours sur elle et qui met à mal l'instinct protecteur de Kyrin.
Car si Monsieur Rigide ne s'est pas montré des plus accueillants, il ne peut s'empêcher d'être troublé par cette jeune femme, qu'il a de plus en plus de mal à ne considérer que comme une employée...
Entre romance, humour, enquête, surnaturel et fantaisie, découvrez la fin des aventures d'Enora et Kyrin.

B 2

 

 

C3oucou les p’tit loups. En ce jour, je récupère un peu mon retard. A l’heure actuelle, je suis sur une histoire qui à l’air d’être pas mal. Mais manque de pot, comme je passe mon temps en dehors de chez moi, il se trouve que je n’ai pas pu écrire et je n’avance pas vraiment dans ma lecture. Sans compter que depuis mon lever, c’est ‘’il pleut bergère’’. Et donc une journée à passer au lit. Du coup aujourd’hui, je reviens sur une histoire que j’ai adoré et dont je suis l’autrice avec passion. Après tout, ce n’est pas comme si je n’avais pas du temps pour cela. Bref, le coup de foudre, celui qui fait naître dans nos cœurs le grand, l’unique et véritable amour, est une sensation fascinante. Vous ne trouvez pas ??????? La raison de cette pensée, est que tout simplement, par ce qu’il vous tombe sur les bras, au moment où vous vous y attendez le moins. Et le pire dans cette histoire, c’est que c’est toujours sur quelqu’un dont vous ne vous attendrez pas. Qu’il soit biker, mafieux, créature surnaturelle, etc … On ne sait jamais, en réalité sur qui nous allons tomber. Mais une chose est sure, c’est toujours sur notre contraire en tout. Et en plus, il fait parler de lui, poètes, philosophes, romanciers, chanteurs, tous se mettent en quatre pour nous faire découvrir et comprendre ce qu’est ce sentiment qui vous prend au tripe, et qui une fois implanté dans votre cœur, ne vous laisse plus l’ignorer. Certains perdent leur appétit, d’autre leur âme, d’autre encore leur latin, jusqu’à ce que l’autre moitié accepte l’amoureux(euse) transit. Après tout, comme le dit un proverbe espagnol, ‘’l’amour sans une certaine folie, ne vaut pas une sardine’’. Oui, ce proverbe fait rire, mais au final …….. il se pourrait qu’elle ait raison. Car si l’on écoute un peu mieux ce qui nous entoure, l’amour est mystère, rend aveugle, est inguérissable, et il est folie. Et au final, Charles Trenet a raison sur ce point quand il nous dit ‘’il suffit d’un regard, d’un aveu, d’une chanson, pour comprendre l’amour. Il suffit de ces riens pour faire des beaux jours’’.

Ouuuuuuuppppssssssss !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je me suis laissée emporter dans mon introduction il me semble. Mais est ce vraiment de ma faute, si l’amour est délectation et que l’on se doit de le recueillir avec passion ?????? J’espère bien que non. Mais, est ce que notre héroïne du jour le comprendra. Ou plutôt, est ce que le chef, l’assumera enfin ???????? Qui sait !!!!!!!!!!!!!! Bienvenue chez Nielsen Investigations... ou quand le Petit Chaperon Rouge fait craquer le loup grognon ! Croiser un monstre une nuit de pleine lune ? Elle s'en serait bien passé ! Enora a découvert, bien malgré elle, la nature de métamorphes des Nielsen et les secrets de certaines de leurs enquêtes. Loin d'être effrayée, elle se plonge avec enthousiasme dans cet univers plein de surprises et de danger, malgré la menace qui plane toujours sur elle et qui met à mal l'instinct protecteur de Kyrin. Car si Monsieur Rigide ne s'est pas montré des plus accueillants, il ne peut s'empêcher d'être troublé par cette jeune femme, qu'il a de plus en plus de mal à ne considérer que comme une employée ...

Ah la la la …………. L’amour quand on se doit de tout commander, ne doit pas être facile à gérer. Car au final, il nous déstabilise, et nous fait perdre nos repères. Mais au final, nos personnages de notre roman d’aujourd’hui, nous feront certainement l’honneur de nous nous démontrer le contraire …………….

Enora est toujours cette jeune femme un peu fofolle. Après tout, c’est bien ce qui intrigue notre cher petit mâle alpha. D’un autre coté, maintenant qu’elle a découvert le secret de l’agence et de la famille Nielsen, elle va pouvoir enfin avancer. Mais surtout, elle a bien plus de travail, qu’elle n’en n’a eu jusqu’à présent. Elle est toujours aussi gentille et attentionné envers ceux qu’elle côtoie. Avec un humour un peu spécial, mais surtout elle est ce que cette famille attendait depuis longtemps.

Kyrin est toujours ce beau jeune homme blond, aux beaux yeux couleur de miel, et superbement bien sexy. Mais, ce jeune homme à évolué dans sa manière de voire les chose. Il a apprit à pardonner, et à écouter. Il est toujours l’homme sur qui on peu compter et a qui on peu demander de l’aide si cela est nécessaire. Bref, c’est le genre cro-mignon. Mais cela vous le savez déjà. Son coté protecteur et autoritaire de chef de famille fait que c’est un cro-magnon. Mais au final, il est toujours aussi attachant.

Les membres de la famille Nielsen, voient le retour de l’enfant prodige. Avec Arzian. Cet homme est le portrait craché de Kyrin. Un tantinet plus grand et costaud que son jeune frère – en clair un ours -, des cheveux blonds identique et ces fameux yeux d’or. A la différence que dans ses yeux, on y lit une hantise qui prend son sens dans ce qui lui est arrivé loin des siens. Ce grand gaillard, a vécu en Chine où il rencontra une belle femme avec qui il se maria mais qui est morte depuis peu. De cette union est né un enfant. En fait, c’est un homme très calme qui aime travaillé de ses mains, et qui au final est parti parce qu’il ne voulait pas reprendre la place de chef de la famille. Néanmoins, il possède une aura de calme qui rassure les autres. Mais sous cette sensation de calme, existe un sentiment qui prend place quand les siens sont en danger. Il est capable de tout. Mais j’aime bien son humour.

Lohan est le plus mignon des Nielsen. Du haut de ses presque sept ans, il souffre. En réalité, depuis la mort de sa mère, il n’a plus quitter sa forme animale, pas plus qu’il n’a parler. Ayant obtenu la magie de ses deux parents, il peut choisir quel animal il veut être, un dragon chinois ou un adorable panda roux. Il est d’un naturel calme, et n’octroie sa confiance qu’avec parcimonie. Il est calme, timide, refusant tout contact, je jeune enfant m’a énormément touché. Mais au contact de la famille de son père et d’Enora, il progresse petit à petit. Car au final, on comprend qu’il a besoin de se sentir aimé et en sécurité. Son coté humain est tout aussi mignon. De beaux cheveux noirs et fins, des yeux noirs en amande, et un joli minois.

Coté autres personnages, on retrouve bien évidement tout le clan Nielsen, avec Lorie, Soren, Tim, Eliott, Lucas, Erick, Greta, qui n’ont pas encore évolué. J’attends de les retrouver dans les prochains tomes. On retrouve aussi Saphia, et Vieilles sorcières. Mais aussi des petits nouveaux tels que Bryn, Liam, Conrad, Joshua, Aglaé, Brynhildr, Cybelle et bien d’autres. Et si vous le remarquez, on a quelques petites références aux Kergallen.

Voici, voilou pour les personnages. Et comme à mon habitude, je vais vous parler du roman en lui même avec la plume de l’autrice, les relations entre les personnages et bien entendu l’intrigue.

Tout d’abord, la plume d’Aurore Aylin, est et restera l’une de mes préférée. Non seulement elle reste identique aux autres livres, mais en plus elle évolue avec le temps. Toute en légèreté, un peu comme une bonne crème chantilly qui recouvre un bon gâteau au chocolat. De la gourmandise à l’état pure. Non seulement on adore, mais en plus on en veut encore plus, car chaque détails, c’est un ingrédient utilisé à bon escient. Les mots défilent, les pages s’amenuisent, et quand il y en a plus, on en recommence encore. Le rythme est soutenu, avec des retours, de l’actions, du rebondissements, des retournements de situations, de la bonne humeur et des scènes romantiques. C’est très bon. Les descriptions sont toujours simples, sans lourdeurs et sans prises de tête. Les personnages sont tout aussi attendrissants les uns que les autres. L’univers, s’étoffe, et c’est un vrai travail pour notre plaisir. Les émotions sont toujours aussi à vif. Ils montent très hauts, puis explosent dans une multitude de couleurs. C’est vraiment intense. Le scénario qui s’est mis en place durant le premier tome, continue sa course dans celui ci. Et on sent bien qu’une suite se fera dans les mois avenirs. Le langage soutenu et familier, nous donne envie de comprendre un peu mieux ce nouveau monde. En plus, le fait que plusieurs points de vues sont présents, c’est que du bonheur. Coté bonus, j’adore toujours autant la couverture. La personne qui représente Enora sur celui ci, montre juste par son sourire qu’elle genre de personne elle est. Et surtout, j’adore quand Aurore Aylin fait référence aux Kergallen, Nina, Sophie, Cybelle. Qui sait, peut être que l’on retrouvera les hommes Kergallen dans un prochain tome. Ce serait superbement bien ………………

Ensuite les relations entre les personnages sont plutôt …………. Comment dire …………… Intense. En fait le retour de l’aîné de la fratrie, amène quelques tensions dans le clan Nielsen. Entre Kyrin qui a peur que son frère veuille prendre sa place, et les autres qui sont en attente, vous pouvez être sur, que les coups et blessures vont pleuvoir. Mais au final, c’est une famille, qui se réunit, qui se retrouve et qui vie comme toutes les familles qui existent sur terre. Et comme dans la vie réelle, il y a des départs, des retrouvailles, des cris, de la joie, des naissances, etc … Ensuite, coté vie amoureuse, on suit le parcours que met nos jeune tourtereaux. Ils se sont suffisamment chercher, et maintenant qu’ils se sont trouvés, notre cher Kyrin à fini par jouer à l’homme des caverne. Il est archi protecteur. C’est plutôt marrant. Parce qu’en réalité, Enora lui tient énormément tête. Ils sont trop choux et trop marrant à suivre. Pas de prise de tête, juste moi chef, moi pas content, donc moi je ………. Et le retour c’est toi chef, ok, mais ………….. Un vrai petit couple datant de plusieurs années.

Enfin, l’intrigue du roman tourne autour du loups garou tueur. Bien évidement, je ne vous dirais pas quel est son nom. Cependant, ici, on se demande surtout pourquoi il fait cela. Mais aussi qui est il ?????????? Pourquoi deux personnalités ????????? Pourquoi on tourne en bourrique ??????????? Pourquoi treize ???????????? Pourquoi ces femmes là et pas d’autres ???????????? Autant de questions qui fusent et qui vous donne envie de pousser la lecture. Car en réalité, on suit l’enquête avec passion. On cherche, on compare, on réfléchit, on va dans un autre sens. C’est vraiment prenant, et j’ai adoré.

En conclusion, encore un livre qui se referme et dont la dernière page se tourne sur les personnages attachants de ce tome. Une romance légère qui nous séduit par sa simplicité. Un univers qui s’étoffe et où le scénario prend de l’importance. De l’humour et de la bonne humeur à profusion. Bref, un véritable bonheur gustatif sous couvert d’une plume divine, enchanteresse, attrayante, humoriste, envoûtante, ensorcelante, digne du merveilleux et délicieux fondant au chocolat. Je crois que je vais aller m’en faire un tient. MDR. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas parler de gâteau. La prochaine fois je parlerais de sushis, LOL. Bref, je vous recommande vivement ce tome, le temps d’attendre avec impatience la suite de cette saga et à bientôt.

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire