Dragon love Tome 1

Noir ébène

Dragon love tome 1 noir ebene 1072578 121 198

E 2

S3alem, une jeune femme que la vie n'a pas épargnée, tente de se reprendre en main. Petite bouffée d'oxygène dans son quotidien, elle se rend à un entretien d'embauche, en apparence banal… Mais son futur employeur, mystérieux, semble aussi dangereux que redoutable. C’est alors que les ennuis vont commencer.

Le monde surnaturel est bouleversé. Entre enlèvements et guérillas urbaines, l’humanité toute entière compte sur le Dragon le plus puissant de la planète pour régler les soucis. Le plus gros problème, en réalité, c'est qu'il est lui aussi pieds et poings liés.

Entre courage et bravoure, il en faudra beaucoup pour repousser les dangers qui les entourent.

B 2

 

A3 1h l'amour éternel !!!!! Je me demande bien qui l'a inventé cette connerie. Parce que jusqu'à présent, je ne l'ai toujours pas rencontrer celui là, dans la vraie vie bien entendu. Mais bon, au moins, on le rencontre dans les romans. Après relecture des trois dernières phrases que j'ai écrite, je me rends compte que je ne suis pas du tout blasé par vous messieurs. Désolé pour cela, mais à force de rechercher l'amour, le vrai, le grand, et que vous tombiez sur de parfais crétins, vous n'avez qu'une envie, c'est de crier au monde entier que vous êtes fatigué des hommes. Alors quand je tombe sur un livre, avec un résumé tip top, que la couverture est absolument magnifique, et qu'en plus c'est une histoire de dragon, j’adhère totalement. Mais la meilleur, c'est certainement le fait que le grand cracheur de feu, soit à la merci d'une jeune fille. Chiche, comme je le dirais encore une fois. Moi qui suis en colère avec la gente masculine, je suis aux anges. Mais pas trop quand même, vu que je me suis mise a lire un livre parlant d'amour. Enfin ce n'est pas ce qui s'est réellement passé, vu que rien ne disait que l'amour allait rentrer en jeu. Je plaisante !!!!! Tout le monde sais parfaitement que dans ce genre de livre, on a toujours de l'amour, et pour des gens qui sont en colère contre ce qui a de plus beaux sur cette terre, un bon livre vous réconcilie avec cette magnifique lumière. Et mieux encore avec la gente masculine, surtout si ce sont eux qu'il faut sauver des griffes des grands méchants. Eh !!!! Je suis une femme du XXI ieme siècle moi. Libérée, délivrée, je n'attend plus le prince charmant débarquer sur son beau destrier. Ah non !!!! Maintenant c'est moi qui suis la princesse dans son beau carrosse doré qui sélectionne le mâle convenable pour moi. Bref, tout cela pour dire, passons aux choses sérieuses.

Comme à mon habitude, je vais vous faire découvrir cette petite pépite livresque en vous faisant découvrir le résumé de cette dernière. Salem, une jeune femme que la vie n'a pas épargnée, tente de se reprendre en main. Petite bouffée d'oxygène dans son quotidien, elle se rend à un entretien d'embauche, en apparence banal… Mais son futur employeur, mystérieux, semble aussi dangereux que redoutable. C’est alors que les ennuis vont commencer. Le monde surnaturel est bouleversé. Entre enlèvements et guérillas urbaines, l’humanité toute entière compte sur le Dragon le plus puissant de la planète pour régler les soucis. Le plus gros problème, en réalité, c'est qu'il est lui aussi pieds et poings liés. Entre courage et bravoure, il en faudra beaucoup pour repousser les dangers qui les entourent.

Ah la la !!!! Que demander de plus. En tout cas une chose est sur, la vie des personnages qui peuplent ce roman est des plus captivante. C'est pour cela que j'ai créé cette section, pour vous faire découvrir ces derniers et vous donner une féroce envie d'aller à la papeterie du coin et que vous achetiez ce magnifique roman.

Salem est une jeune femme de vingt neuf ans vivant modestement mais dotée d'une forte volonté et ténacité qui lui a permis de rester forte afin de s'en sortir dans la vie. Pourtant, c'est le fait qu'elle accepte un emploi plutôt lucratif qui va chambouler définitivement son existence. C'est une personne qui aime son prochain et qui les fera toujours passer avant elle. Elle est dévouée, serviable, honnête, a la fois douce et forte, elle ne se laisse pas faire et n'hésite pas à sortir les poings si nécessaires et même a dire ce quelle pense.

Teren est le beau gosse typique des mâles alpha. Grand, beau, sexy, autoritaire, sur de lui, etc, etc. Mais tout dragons super puissant qu'il est, il s'est fait capturé et est comme une demoiselle en détresse. Néanmoins, je l'ai trouvé plutôt bourru. Oui il sait prendre de graves décisions, oui il comprend que certains sont prêt à tout pour l'aider, mais sa s’arrête à là. Et pour cause. Ce grand dadet, agit la plupart du temps comme un môme de quinze ans. Et c'est véritablement frustrant.

Coté personnages secondaire, on retrouve Fallen le gardien psychopathe, Doc qui est le frère machiavélique de Salem, Heaven le grand chef loup garou, monsieur K voisin un peu bizarre de Salem qui est plutôt sympa au fond, et bien d'autres personnages encore.

Bon j'avoue, l'histoire m'a plu énormément, mais bon, comme les personnages ne sont pas vraiment vraiment développés, je ne peux quasiment rien dire dessus. Mais je vais me rattraper avec le point sur le roman avec la plume de l'auteur, la romance et autre relation entre les personnages et l'intrigue du livre pour finir.

Mais débutons par la plume de Lil Evans, l'auteur de ce petit bijoux. A la fois légère et intense, le lecteurs n'a pas un instant de répits. L'auteur nous laisse découvrir les personnages pendant la captivités du grand méchant dragon qui joue le rôle de la donzelle en détresse, ce qui nous change un peu de ce dont nous avons l'habitude de lire. Puis la plume devient rythmée avec toutes les actions, rebondissements, quiproquos, retournement de situation en tout genre qui nous laisse essoufflés comme si l'on avais trop crié après un tour sur le grand huit. La lecture se fait facilement, les pages défilent sans qu’à aucun moments l’envie de déposer son livre ne se fait ressentir, et c’est tellement intense que les sentiments que l’on ressent remontent à la surface et vous donne envie de rire, de pleurer, mais aussi de se révolter en même temps que les personnages. L'univers est plutôt bien travaillé avec tout une ribambelle de créatures en tout genre, loups garous, elfe, ondine, dragons, élémentaires, etc. L'humour est malheureusement peu présent, a mon plus grand regret, qui est remplacé par des scènes érotiques, plutôt bien hum hum. Je n'en dirais pas plus. Les personnages sont suffisamment charismatiques pour vous séduire, et du coté des descriptions des paysages, tout en restant simpliste, on s'y sent bien. Tout cela pour dire que la plume est plutôt alléchante.

Coté relations entre les personnages, on a une jeune femme fragile comme de la porcelaine d'un coté, et de l'autre un très grand méchant, féroce, et puissant dragon. Petit couac, c'est le beau gosse qui va jouer le rôle de la princesse enlevée qui a besoin d'aide pour être délivré. Non que cela me dérange, bien au contraire. Non ! L'à où sa me dérange, c'est que la pauvre fille est déjà amoureuse du grand ténébreux, qu'elle est au petit soin pour ledit macho men, qu'elle cherche son approbation à tout, et surtout, qu'elle joue les gros dures devant lui dés l'instant où elle découvre qu'il l'a trompé, et pleurniche comme une petit fille de quinze ans après la perte de son grand amour. Bon là dessus j m'excuse un peu, vu que mes propos rapporte une rupture de mon coté. Mais continuons. Le dragon lui c'est monsieur m'a tu vu, macho, puissant, crétins, et surtout adore donner des ordres. De plus il sent qu'il tombe amoureux de la belle, mais parce qu’il pense que la donzelle est humaine, va chercher ailleurs ce qu'elle lui donne avec tant d'amourrrrrrrrr. Pffuuutttttttt !!!!!!!!!!! La belle affaire. Encore une fois je m'excuse, mais c'est la colère après rupture qui va parler. Je veux bien admettre que macho men a peur de se sentir seul, je veux bien accepter que cela est utile pour la suite de l’histoire, je comprend tout a fait qu'un homme reste un homme, mais y aurait il un jour un homme qui se comporte comme un véritable gentlemen avec la femme de sa vie, plutôt qu'en gros crétin fini. Bref, tout cela pour dire qu'ils vécurent heureux et eurent beaucoup de petit dragons. MDR.

Enfin, l'intrigue du livre est dés le début du livre mis en avant. Allons sauver les grands élémentaires. Mais si cette dernière est facile à découvrir, la seconde l'est encore moins. Car sur le sujet, l'auteur nous fait des révélations fracassantes. Personnellement, je n'aurais jamais penser que l'auteur aller me faire un coup comme celui ci. Et pour le coup je tire mon chapeau. L'intrigue, enfin la seconde intrigue, va nous mener sur les traces du passé de Salem. Qui est elle ? Qu'est elle ? Pourquoi ceci ? Pourquoi cela ? Vous l'avez compris, je n'approfondirais pas plus le sujet. Une intrigue qui est est bien ficelé, bien menée et totalement inattendu.

En conclusion, j'ai adoré ce premier livre, malgré les petits couac, mais n’empêche une très belle histoire, une plume très belle, très prenante. Des personnages sympa. Une histoire d'amour du genre preux chevalier sur son blanc destrier. Une très belle couverture. Bref autant de point positifs pour notre plus grand plaisir dans l'ensemble. Mais, car il y a un mais, chose très très rare de ma part, il faudrait que l'auteur puisse développer un peu mieux les personnages ainsi que l'histoire parce qu'au début, même si je ne lâchais pas du tout, mais alors pas du tout mon livre, j'ai trouvé le début un peu plat. Un peu comme le calme avant la tempête. Je suis plutôt impatiente de lire le prochain tome, histoire de voir qui d'un méchant dragon, ou du grand méchant loup sera en vedette. Mais pas uniquement, car il serait bien de découvrir si l'auteur a amélioré l'histoire, les personnages et les relations amoureuses.

13 8

— Oh, Teren ! souffla-t-elle.

Elle se précipita vers le Dragon. Il était trempé de sueur, droit et fier sur son banc. Son torse arborait une brûlure toute fraîche faite au tison. La marque représentait une flamme encerclée. Les armoiries du Doc. Salem en trembla.

Le feu faisait partie des choses qu'elle détestait le plus au monde. Et il l'effrayait. C’était un élément incontrôlable, brutal et dangereux.

Elle s'agenouilla devant le Nemedyn et il posa le regard sur elle.

Ses yeux magnifiques semblaient vouloir la tuer sur place, mais elle n'y fit pas attention. Elle attrapa de ses doigts tremblants un glaçon au fond de son verre, et elle le passa sur la brûlure de Teren.

Il frissonna et renversa la tête en arrière avant de fermer les yeux. Et de grogner plus fort, encore. Ses muscles frémissaient sans s'arrêter à mesure qu'elle formait de petits cercles sur sa peau abîmée.

La jeune femme posa une main sur sa cuisse musclée pour garder son équilibre et lorsque le glaçon fut complètement fondu, elle en utilisa un deuxième, un troisième, un dixième.

— Teren, murmura-t-elle, je suis tellement désolée que tu doives subir tout ça !

— Ah ouais ? Vraiment ? Alors dis-moi, as-tu prévenu mes Sentinelles que j'étais ici ? gronda-t-il en serrant ses chaînes entre ses mains, comme s’il se retenait de les poser sur elle.

— Non.

Elle y avait pensé, et elle n'aurait jamais osé le faire avec son téléphone sur écoute et le tueur à gage posté devant chez elle, et à qui elle avait fait un doigt d’honneur en partant, ce matin.

Et Fallen qui la pourchasserait jusqu'à la fin de sa vie, s’il apprenait qu’elle l’avait doublé. Elle avait un plan. Un plan qui aiderait les semi-immortels à s'échapper et qui ne la mettrait pas en danger.

— Et à quoi tu as passé ton week-end, hein ? continua-t-il, ivre de colère. Tu es sortie avec tes copines ? Ton mec ? Tu l'as baisé en pensant à moi, enfermé ici peut-être ?

— Arrête ! Ne fais pas...

— Ne me dis pas ce que je dois faire, petite sorcière, ou...

Elle ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase. Salem se redressa, et de la paume, elle lui écrasa le nez, juste assez fort pour lui faire tourner la tête, mais pas pour le blesser.

— Je t'avais prévenu de ne pas utiliser ce mot, Dragon. Et par ailleurs, ne sois pas vulgaire, ou je recommencerai aussi souvent qu’il le faudra, c’est clair ?

Elle haussa les sourcils et le toisa comme un enfant ayant fait une bêtise. Mais le Dragon n'apprécia pas.

Il l'agrippa par l'avant de sa robe, enfonçant les doigts dans son décolleté et il l'approcha de lui violemment. Elle se retrouva assise sur sa cuisse droite, le chevauchant malgré elle, si près de son caleçon noir que c'en était indécent.

Dans les yeux vairons du Dragon, la fureur laissa peu à peu place à la tristesse, et à la douleur.

— Encore, murmura-t-il en un mot éraillé.

Sa voix était basse et couvait une menace à peine voilée. Ses joues étaient rougies par la fièvre et ses yeux étaient injectés de sang.

— Tu veux que je te frappe à nouveau ? Pas question, bégaya Salem.

— Non. Les glaçons. Recommence.

Cela sonnait comme un ordre, alors qu’en réalité, c’était une supplique très mal masquée.

— Bien sûr, se radoucit Salem.

Plongeant la main dans le pichet, elle attrapa l'un des derniers glaçons et recommença à couvrir sa blessure de petits cercles délicats. C’était le moins qu’elle puisse faire pour lui. Et de voir le soulagement sur ses traits brutaux était une victoire acide. Le Dragon souffrait probablement plus qu’il ne le montrait.

Vengeance, vengeance, vengeance.

Salem n’avait plus que ce mot à l’esprit, tandis que les traces de la brûlure s’effaçaient doucement

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire