Ayden Tome 2

Châtiment

81ss nh6rfl ac ul320

Resume

A1près avoir découvert la vraie nature des Vesari, Ayden poursuit sa quête, partagée entre son cœur et sa raison. En qui peut-elle avoir confiance désormais ? Qui doit-elle combattre ?

La jeune gardienne comprend vite que sa quête ne fait que débuter. Face aux dangers qui rôdent, elle va devoir enfreindre les règles, quitte à remettre en question les croyances ancestrales.

Alors qu’elle commence à appréhender ses nouveaux pouvoirs, elle sait qu’elle peut compter sur sa famille et ses amis pour la soutenir, quoi qu’il arrive. Car il est temps d’affronter les pires menaces afin d’ouvrir un peu plus les portes de ce nouveau monde rempli de mystères et de magie. Son monde.

L'heure de la bataille a sonné.

Mais Ayden sera-t-elle assez puissante pour endosser le rôle de Mataris Nemès que le destin lui a attribué ?

Ds ma

L4’amour est le plus beau sentiment qui existe dans ce bas monde. Ce sentiment, quand il prend forme dans notre cœur, nous apporte tellement, que parfois, on a l’impression qu’il nous fait éclater en millier de petites bulles. Nous l’apprivoisons dés notre enfance avec nos parents, nos frères, nos sœurs, et tous les autres membres de notre famille, cousins, cousines, oncles, tantes, etc, … Car notre famille, dés notre enfance, nous apprend la confiance, l’honnêteté, la sincérité, la fidélité, la loyauté, etc, … Et ces sentiments, ces émotions, sont les bases des relations pour nous et notre vie future. Cependant ……….. l’amour n’est pas un sentiment qui se cantonne qu’à notre famille. En effet, notre cœur est tellement grand, tellement fort, que ce sentiment voyage à travers le temps. Et il nous permet de nous attacher à d’autres personnes durant notre vie. Parfois, il apparaît lorsque l’on se découvre un amoureux ou une amoureuse. D’autres fois, c’est quand nous apprenons que nous allons être parents, et par la suite lorsque l’on nous présente notre enfant pour la première fois. A certains moments, ce sont des amis que l’on considère comme des membres de notre famille, et deviennent donc notre famille de cœur. Et j’en passe. Mais le véritable amour, le grand, l’unique, celui pour lequel nous serons capable de déplacer des montagnes, on ne le rencontre qu’une seul fois dans sa vie. Le mien, il n’est encore qu’un petiot en apprentissage de la vie, et pour lui ………………… Oh seigneur !!!!!!!!!!!!!!!!!! Pour lui, je pourrais mettre à feu et à sang le monde entier pour le protéger de tout danger. D’un autre coté, le revers de la médaille de l’amour, car bien entendu il y a toujours un coté sombre à cette histoire, c’est quand la confiance est détruite. Une fois que celle ci n’existe plus, on peut dire adieu et bye bye. L’être qui ressent cette perte devient alors un être doté de la plus grande rage. La peur l’habite, la douleur, la vulnérabilité, l’insécurité, la souffrance, … Autant de sentiments qui vous brisent et vous envoient dans un tourbillons de mal être qui vous emporte. Certains se laissent faire, d’autres combattent. Et ceux là, ceux qui se battent pour se reconstruire, finissent toujours par voir la lumière au bout du tunnel.

C’est ce qui est arrivé à notre jeune héroïne sorcière. Après avoir découvert la vraie nature des Vesari, Ayden poursuit sa quête, partagée entre son cœur et sa raison. En qui peut-elle avoir confiance désormais ? Qui doit-elle combattre ? La jeune gardienne comprend vite que sa quête ne fait que débuter. Face aux dangers qui rôdent, elle va devoir enfreindre les règles, quitte à remettre en question les croyances ancestrales. Alors qu'elle commence à appréhender ses nouveaux pouvoirs, elle sait qu'elle peut compter sur sa famille et ses amis pour la soutenir, quoi qu'il arrive. Car il est temps d'affronter les pires menaces afin d'ouvrir un peu plus les portes de ce nouveau monde rempli de mystères et de magie. Son monde. L'heure de la bataille a sonné. Mais Ayden sera-t-elle assez puissante pour endosser le rôle de Mataris Nemès que le destin lui a attribué ?

La suite des aventures d’Ayden est des plus intense je puis vous l’assurer. Mais avant d’en arriver à là, avant de découvrir mes pensées sur ce roman, je vous invite à découvrir ou de redécouvrir les personnages de ce second tome.

Ayden est toujours cette charmante jeune femme que l’on a connu dans le tome un de la duologie. Elle continue à découvrir ses pouvoirs, tout en découvrant un peu plus sur le monde qu’elle se doit de protéger. Elle commence, par la même occasion à s’accepter et à accepter son destin. Elle apprend a donner des ordres et a utiliser tout ce qu’elle peu pour protéger les siens, ses amis, son village, etc. Elle est toujours cette jeune femme forte, puissante, gentille, honnête, courageuse, intelligente, etc, … Elle n’est pas encore très expérimentée dans son rôle de Mataris Nemès, mais elle apprend. Et elle continuera à apprendre.

Lucas Vesari, le beau gosse de ce tome, le grand méchant vampire aux pouvoirs d’un métamorphe, est un homme plutôt étrange. Il est très protecteur et pragmatique. Après tout, avec l’age qu’il a, s’il devait se comporter en petit garçon, il n’aurait plus de charme. Néanmoins, certains passages démontrent que malgré qu’il soit un homme ‘’dans la fleur de l’âge’’, il reste quand même un adolescent qui se laisse porter par ses hormones. C’est un homme intense, sincère, honnête, loyal, et ensorcelé. Je l’adore toujours autant.

La famille Vesari, donc la famille de Lucas, se compose de Cassandra, d’Edgar, de Vera, d’Elyo, de Clara, de Salvatore et d’Anna. On sent que c’est une famille qui est extrêmement soudé. De plus, elle accepte l’arrivée d’Ayden dans la famille, tout en l’aidant à s’adapter. Après tout, elle est la belle fille de la famille. Ils vont non seulement la soutenir et l’aider dans sa grande tache, mais aussi ils vont finir par le faire aussi avec l’ordre de officiantes. Je les aime tous. Ils ne mentent pas, sont loyaux et sincères.

La famille d’Ayden composée de Malvina et d’Erine sont plutôt marrante à suivre. Malvina la grand mère qui se doit d’apprendre à sa petite fille ce que veut dire être Mataris Nemès, utilise le livre des mémoires. Mais au final, c’est à se demander si cela est nécessaire ou si cela ne pose pas plutôt un énorme problème. Erine la mère, va faire des révélations à sa fille. Mais en dehors de cela, elle me fait bien rire avec ses allusions sur le sexe. Je ne dis pas que ce n’est pas à faire. Loin de là !!!!!!!!! A vrai dire, j’estime que cela doit être fait pour apprendre à nos enfants ce que signifie se protéger. Mais parfois, elle exagère un peu. La pauvre Ayden, loin d’être prude, en a rougie plus d’une fois. La chipie, apporte un sacré plus dans ce tome. L’une comme l’autre sont adorables. Elles aussi, sont gentilles, agréable et loyales. Mais sont aussi très marrantes.

Les amis d’Ayden qui se composent de Zamhia qui est aussi amie à Malvina, de Johan, de Charlotte, de Nico, de Joshua, et de Wilow. Ce groupe, c’est le top du top. Ils se soutiennent réellement dans ce monde. Ils apporte à la jeune Mataris Nemès un regard différent sur une scène, ou sur un acte qui s’est passé. De plus, ils démontre à Ayden, qu’elle n’est pas seule dans son combat, mais qu’une communauté est présente pour elle. C’est vraiment de la loyauté que l’on ressent quand on voit de quoi ils sont capables. Quelque soit leurs caractère, ou le sentiment vis à vis des Vesari qu’ils ont, ils sont présent, soutiennent, protègent, écoutent, et donnent leurs opinions sur tout et n’importe quoi. C’est magnifique.

En dehors de ces personnes que l’on a découvert dans le tome un, on découvre les véritables ennemis de cette charmante communauté. On a par exemple l’Oréade Adastrée. Cette magnifique nymphe est certainement celle que l’on pourrait qualifiée d’alliée. Mais, on peut se demander, si elle ne serait pas plutôt une ennemie. Après tout, son aide comporte quand même des clauses à respecter. Et puis, nous avons d’autres surprises de ce genre. Mais chut !!!!!!!!!!!!! Je vais vous laisser les découvrir. Sinon, il n’y aurait plus besoin de lire le roman. N’est ce pas ??????????

Coté ennemis ennemis, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Entre Martini le prof de sport, et non la boisson, sadique, hypocrite et fou. Entre Ilario le frère d’Alessia qui adore la torture. Alessia, l’ex folle de Lucas, jalouse de la belle Ayden et complètement parano. Et entre Minhéa le maître vampire qui poursuit les Vesari depuis des siècles, et inhumain. Vous êtes sure de ne pas vous ennuyer. Il faut bien l’avouer, que ce petit monde à lui seul, va vous donner de sacré palpitations. Mais pour les découvrir …………… Vous savez la suite.

Voilà, je pense avoir fait le tour des personnages, sans pour autant trop rentrer dans les détails. Ces personnages, m’ont à tour de rôle fait rire, énerver, envie de baffer, et surtout je m’y suis attacher. Mais maintenant que cela est fait, je peux enfin vous donner envie de découvrir ce roman. En vous donnant mon analyse plus poussé et plus poussé avec la plume de l’autrice, les relations entre les personnages, et bien entendu finir avec l’intrigue de ce tome.

Tout d’abord, la plume d’Elle Cat est toujours aussi envoûtante. Je l’ai découverte durant ma lecture du premier opus de cette duologie. Toujours dans la simplicité et la légèreté. Les pages défilent vite, très vite. Le final du livre est arrivé bien trop rapidement à mon goût. Il faut bien vous l’avouer, je n’ai jamais réussi à poser mon livre ne serai – ce qu’un simple instant. L’histoire est tellement envoûtante, que j’ai eu la sensation qu’elle se déroulait sur un petit écran devant mes yeux. A vrai dire, je n’ai pas été étonné une seule seconde de cet envoûtement. Le rythme est tellement prenant et effréné, que je n’ai pas vu le temps passé. Actions, rebondissements, retournement de situation, quiproquos, fous rire, scènes charnelles abondent en quantité dans ce roman. Chaque coins et recoins en est remplies. Cela entraîne tout un ramassis d’émotions en tout genre qui vous transportent. Mais celle qui en ressort le plus, c’est l’humour. J’ai rie. Énormément. J’ai rie aux larmes. Et je vous assure qu’il y a de quoi. Entre les petits mots d’amour, entre les allusion d’Erin, entre les scènes explosives, etc, … On rie plus que de raison. Les personnages quand à eux, sont tous aussi intéressants les uns que les autres. Qu’ils soient les gentils ou les méchants, chacun d’entre eux vous donne envie de s’attacher à eux. Que ce soient pour leurs caractère, leur force, leurs possessions, et ainsi de suite. Je les ai tous adorés. Certain plus que d’autre. Mais je les ai adoré. Les descriptions sont toujours aussi simpliste et minimalistes. Vous vous rappelez quand je vous ai dit plus haut que j’avais l’impression que de voir un film se dérouler sous mes yeux sur un petit écran ???????? Et bien, c’est dû à ces descriptions. Mon imagination débordante en est la maîtresse, et c’est hautement puissant. Les scènes charnelles, plus que présentent dans ce tome, rendent l’histoire encore plus hot. Ici, pas de douceur, c’est chaud, très chaud. Comme dirait les jeunes, ‘’CHALEUUUUURRRRRR’’. Cela anime encore plus le récit. Le scénario mis en place, est la continuation de ce que nous avons découvert dans le tome un. Et nous permet alors de mieux découvrir l’univers de toute cette histoire. Il est toujours aussi bien travaillé et recherché. Et s’est même étoffé. C’est plutôt agréable. L’autrice n’est pas restée sur ce qu’elle connaissait, elle a fait évoluer pour le plus grand bonheur du lecteur. Le langage est familier, sans être cru. Ce qui est totalement normal, vu que c’est une histoire qui se déroule de nos jours. D’un autre coté, par certain moments, le clan des vampires discute dans un langage soutenu. Après tout, cela est totalement normal, vu que ce sont des vieux êtres humains qui parcourent la Terre depuis des milliers d’années. Enfin coté bonus, la couverture, de ce bleu si irréel, attire dés le premier regard. Je n’ai pas que ressentit ce sentiment d’attirance, non. J’y ai senti aussi du mystère. Et après on s’étonne que le récit m’a envoûté !!!!!!!!!!! Moi pas.

Ensuite, les relations entre les personnages sont très nombreuses, et très intenses. On a celles qui unissent le groupe d’amis d’Ayden. C’est fort, intense. Ce groupe agit un peu comme une grande famille. Ils se soutiennent, ils s’entraident, se confient, formante des combats, se battent cotes à cotent, recherchent des réponses, …….. mais surtout et avant toute choses, ils s’aiment. Un peu comme les relations qui unissent la famille de Lucas, et celle d’Ayden. Comme pour ce groupe d’amis, ces deux familles sont fusionnelles. Chaque membres, s’aident à leur façon, les uns et les autres. Par contre même si Ilario et Alessia, qui sont d’une certaine façon frère et sœur, je trouve qu’ils ont une relation plutôt …………. Comment dire…………. Perverse. Ou disons immoral. En plus Alessia est une grande malade. Alors pour la suite, il faut comprendre que ces deux là ne font pas l’unanimité auprès des autres. Par contre la plus belle relation que j’ai pu voire dans ce roman est celle qu’entretient Lucas et Ayden. Ces deux têtes brûlées qui n’ont pas cessés de se cherchés dans le tome précédent, tout en apprenant à se connaître, avaient fini par devenir très proches. Au point que l’on y voyait des bisous volés. Ici, on passe à la vitesse supérieur. C’est plus chaud. Plus intense. Plus direct. Le monde n’existe que pour eux deux. Lucas est au petits soin avec notre belle jeune dame, et est très protecteurs. Néanmoins, la belle sorcière possède un caractère de cochon. Du coup, elle ne se laisse pas faire. Sans compter que ses pouvoirs s’amusent avec eux deux. C’est jouissif et hilarant. Lucas, que l’on pourrait considérer comme un adulte des temps ancien, lui donne même des petit nom. Beauté, bébé, trésor. A chaque fois que je voyais ce mot, et au vu de la manière qu’il le disait, sans compter mon imagination, j’éclatais de rire comme pas possible. Oui !!!!!!!!!!!! Ce simple petit mot me faisait rire. Et même en ce moment, quand je couche ces mots, rien qu’à l’imaginer, je rie. C’est pour dire. Au final, ce couple s’est bien choisi. Ils sont fait l’un pour l’autre. De véritable âme sœur. J’ai adoré suivre leurs parcourt.

Enfin l’intrigue de ce roman, tourne autour de la disparition de Sarah. Il faut dire, que la disparition de cette jeune fille inquiète plus que de raison, surtout avec les vampires dans le coins. La pauvre Ayden va devoir trouver une raison à tout cela. Bien entendu, elle va mener une enquête. Mais au final, qui est derrière cela ??????????? Qui tue les filles du coins ???????????? Pourquoi ???????????? Ces réponses, vont finir par trouver réponses. Mais, est ce que l’on se préparait aux révélations ????????????? Non. Car jamais, au grand jamais on aurait pu y penser. A coté de cela, se greffe une nouvelle intrigue. L’arrivée d’Ilario et d’Alessia. Qui sont ils réellement ?????????????? Que veulent ils ?????????????? Que recherchent ils ?????????????? Est ce un hasard ??????????????? Sans compter qu’il y a le fameux maître vampire à débusquer. Doit il mourir ???????????? Oui ??????????? Non ???????????? Autant de questions que l’on va se poser durant cette lecture. Jouer au détective me plais énormément. Mais là, c’est mission impossible. Une enquête à la James Bond. Mais dieux merci, les réponses, ont les a au fur et à mesure. Alors, chapeau bas miss Cat. Ces intrigues, m’ont tenue en haleine et j’ai adoré.

En conclusion, encore un livre qui se termine. Ce roman, je l’ai adoré. Suivre ces personnages auxquels je me suis énormément attachées, m’a fait vivre un conte de fée sous mes yeux. La plume est toujours aussi magique. L’humour est ce qui en ressort le plus, ma permis de rire à tout bout de champs. L’univers mis en place qui s’est étoffé, a fait que mon imagination se soit envolée. Une plume très belle. De l’amour, le vrai, le seul, le grand, l’unique amour qui a grandit avec le temps. J’ai adoré. Les scènes charnelles quand à elles, n’ont fait que pimenter le récit. Surtout ‘’mon trésor’’. Et les micro intrigues, ont permis au lecteur de jouer au détective. Colombo, James Bond, Hercules Poirot, Jessica Fletcher, ou encore Sherlock Holmes, n’ont qu’a bien se tenir. Le détective c’est vous. Et même s’il y a de nombreuses informations, jamais vous ne trouverez qui ‘’a tué la donzelle dans la salle de balle’’. Aussi, je vais vous laisser vous amuser à Cluedo, et vous dit à bientôt pour de nouvelles aventure livresques en compagnie de votre dévoué serviteur.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire