Opale : Les héritières de la Lune Tome 1

Le Médaillon de Sélène

81jxs jjnnl ac ul320

E 2

L2e grand jour est arrivé. Sélène s'apprête à vivre un tournant majeur dans son existence: la cérémonie de confirmation des mages. Agée de vingt ans, elle découvrira enfin son identité et la place qu'elle occupera à Azurite, capitale du royaume d'Opale. Seulement, en cette nuit de solstice, rien ne se passera comme prévu et Sélène se verra traquée par la seule famille qu'elle eut jamais connue. Rejetée par les siens et discréditée par l'Académie des mages, elle se retrouve au coeur d'un complot fomenté bien avant sa naissance. Entre manipulations et rivalités, révélations et magie, Sélène réussira-t-elle à purger Opale de la corruption qui serpente en son sein? Parviendra-t-elle à dévoiler les secrets qui l'entourent et à prendre pleinement possession de ses pouvoirs? Sous l'oeil bienveillant de la grande déesse lunaire et avec l'aide de son compagnon et hybride, Elyas, elle devra aller au-delà de ses préjugés et d'elle-même pour mener à bien sa quête et accomplir la prophétie de la lune.

B 2

 

D3e tous temps, le monde est régit par des croyances. Ces dernières, nous ont permis d’avancer. Les grandes civilisation, croyaient en des dieux, en la réincarnation, au paradis et à l’enfer, etc … Mais cette spiritualité et croyance, est certainement la plus grande peur de l’homme du passé. Ceux qui avaient un don, guérison, voyances, médiumnité, etc … Étaient considérés comme des abominations, du moins en ce qui concerne les femmes. Et avec le fait que c’était l’homme qui régissait la vie des femmes, cela à fini en bain de sang. La preuve ??????????? La chasse aux sorcières de Salem, où de nombreuses femmes qui n’en n’étaient pas sont mortes. Et cela n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Mais de nos jours, la spiritualité fait partie de nos mœurs. Il y a les le Raiki, la yoga, la méditation, la wicca, la voyance, la lithotérapie, et j’en passe. L’homme croit de plus en plus au Karma, aux chakras, à la roue qui tourne, et c’est assez intense. Ces petites choses, nous apprend à nous découvrir tels que l’on est réellement. La recherche du moi profond est un chemin que ceux qui veulent être bien, recherchent. Et parfois, ceux qui en ont besoin, sans le savoir se retrouvent avec une belle pierre autour du coup, ou en bracelet. Le monde change et évolue. Alors, il est tout à fait normal, que les romanciers, s’attardent sur ce point. La magie fascine tant, que tous êtres surnaturels peut y évoluer. Mage, sorciers, prêtresses, enchanteresses, etc … Et selon les romanciers, leurs univers évoluent et sont crées à l’image de leurs imagination débordante.

Depuis quelques temps, une magnifique couverture m’attirait énormément sur mon forum. Le résumé prometteur m’a énormément plut. Malheureusement, je suis tellement accaparé par quelques petites choses, que chaque fois que je voulais l’acheter, je devais attendre. Mais récemment, l’autrice de cette petite saga, cherchait des partenariats. J’ai sauté sur l’occasion. Et je suis heureuse de savoir qu’elle m’a choisit. Alors aujourd’hui, nous allons donc parler du roman Le médaillon de Sélène tome un écrit par Aurélie Swan. Voici le résumé. Le grand jour est arrivé. Sélène s'apprête à vivre un tournant majeur dans son existence: la cérémonie de confirmation des mages. Âgée de vingt ans, elle découvrira enfin son identité et la place qu'elle occupera à Azurite, capitale du royaume d'Opale. Seulement, en cette nuit de solstice, rien ne se passera comme prévu et Sélène se verra traquée par la seule famille qu'elle eut jamais connue. Rejetée par les siens et discréditée par l'Académie des mages, elle se retrouve au cœur d'un complot fomenté bien avant sa naissance. Entre manipulations et rivalités, révélations et magie, Sélène réussira-t-elle à purger Opale de la corruption qui serpente en son sein? Parviendra-t-elle à dévoiler les secrets qui l'entourent et à prendre pleinement possession de ses pouvoirs? Sous l’œil bienveillant de la grande déesse lunaire et avec l'aide de son compagnon et hybride, Elyas, elle devra aller au-delà de ses préjugés et d'elle-même pour mener à bien sa quête et accomplir la prophétie de la lune.

Et oui !!!!!!!!!!!! De l’action, de l’amour et de la magie. Même s’il serait tentant de découvrir le roman en premier lieu au lieu des personnages, j’ai tendance à dire que l’on ne change pas une équipe qui gagne.

Sélène est une belle jeune femme d’une vingtaine d’années. Elle à de beaux yeux gris, de longs cheveux noirs, et possède la marque des élues – une pleine lune au milieu du front. Les future prépresses de dame Lune. Amenée à l’académie quelques temps après sa naissance, elle va y vivre jusqu’à son éveil alors qu’elle aurait du y entrer durant sa quatorzième année. Cependant, comme toutes future prêtresse, elle n’a aucunement le souvenir de son nom. Le jour de cet élévation, après avoir bu à la coupe d’hydromel, elle va découvrir qu’elle est la fille de Eilin, humaine du village d’Azurite et d’Aedan, archimage banni d’Azurite pour trahison. En même temps que son médaillon, qui démontrera sa puissance. Composé de sept pierres grenat, agate, jade, ambre, azurite, œil de tigre, quartz avec au milieu une pierre de lune. Ces pierres représentent les différentes castes de prêtresses d’Opale et celle des archimages. Puis plus tard, sa marque changera, et on y verra le cycle lunaire dans sa globalité ce qui signifiera que ses pouvoirs ce sont éveillés totalement. De là, elle va devoir travailler pour la déesse Lune pour libérer Opale de la corruption, et va découvrir des vérités qu’elle ne soupçonnerait pas. Hybride, élue, louve !!!!!!!!!!! Fille de lune et fille de la terre !!!!!!!!!!!!! Fille de mage et d’humaine !!!!!!!!!!!!! C’est une femme qui contrairement à ses manières douces, possède un fort caractère. Elle est autoritaire, forte, puissante, sensible, attentionnée … Une femme dans toute sa splendeur. Ce contraste entre la force et sensiblerie, lui donne un coté fort attachant. Je l’aime bien. Surtout quand elle joue à sa princesse !!!!!!!!!!!! MDR.

Elyas est un jeune homme, de vingt-quatre ans. Des cheveux noirs comme ses yeux, un début de barbe, plutôt grand et bien de sa personne. C’est un guerrier, entièrement vêtu de noir, portant dans son dos une arbalète, un carquois et un couteau à son ceinturon. La déesse Lune le considère comme étant son fils. C’est un hybride, ou homme loup. Mais, il est d’une certaine façon brisé, car il n’a jamais pu se transformé en loup. Quand, il sera de nouveau entier, il aura alors un œil noir et un œil bleu comme tous les autres hybrides comme lui. C’est un homme fort puissant, gentil, brisé, agréable, etc … Mais c’est surtout un homme sur qui on peut compter. Prêt à protéger et à veillé sur sa belle prêtresse. J’aime son coté taquin. Il ne cesse sans arrêt d’appeler ainsi Sélène, sachant que cela l’ennuie. Je l’adore. Lui aussi va faire des découvertes sur lui qui va bouleversé sa vie. Néanmoins, il désire se venger de tout le mal qu’une certaine personne lui à fait. Pourtant, il est prêt à y renoncer pour son bien être et se pardonner.

Eilin la mère de Séléna, est une femme très belle. Rousse aux ses yeux verts, elle est d’une force morale incommensurable. Avec son mari qui a dut s’exiler, et sa fille qui vivait à l’académie, elle a crée une résistance au sein du peuple. Son seul soutient durant toutes ces années est sa sœur Alana qui lui ressemble énormément. Au fils des pages, on va découvrir des choses qu’elle a caché aux siens. On sent qu’elle en a énormément souffert. Pourtant, elle garde la tête haute. Attentionné et gentille comme sa fille, elle est toujours présente pour les autres au détriment de son bien être. Malgré sa séparation avec son mari, elle continue à l’aimer comme au premier jour. Elle aussi je l’aime bien.

Aedan n’est autre que le père de la jeune fille. Il ressemble énormément à sa fille, de beaux cheveux noirs, long et des yeux gris. Il a du s’exiler, suite à ce que son soit disant meilleur ami lui a fait. Ancien archimage, privé de ses pouvoirs, il est alors partit sur les montagnes d’Obsidienne, où il devint celui qui éveilla les loups. Depuis des années, il rempli ce rôle, sans jamais rien demander à la déesse Lune. Il a énormément souffert de cette séparation forcée avec ses deux femmes son épouse et sa fille. Malgré tout, il est resté quelqu’un de foncièrement bon dans l’âme. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’hésite pas à se battre pour sauver son pays, son peuple. Il est gentil, bon, doux, agréable, mais qui se transforme en un combattant pour venir en aides aux hybrides qui sont persécutés depuis des années. Sa vie à certes basculée, mais au final, il a sut mettre son énergie au service des autres, comme la déesse le demande.

Arthus est l’archimage du continent. Cet homme qui montre à la population un coté gentil et agréable est en réalité un être foncièrement mesquin, cruel et mauvais. Malgré son physique de jeune vieux, des cheveux noirs, des yeux verts et l’absence d’imperfection, on se rend compte que cet homme cache un secret de noirceur. Et durant notre lecture, on va découvrir que cet archimage qui est à la tête de l’Académie depuis vingt ans est le chef d’un groupe qui tue et persécute des hybrides. Cela pour obtenir du pouvoir. Un pouvoir incommensurable certes, mais un pouvoir fait d’une magie noire. Et malheureusement, le peuple ne le sait pas. Mais qui sait, les choses sont sur le point de changer ……. Donc à voir.

Voilà pour les personnages principaux. Comme d’habitude, il y en a d’autres. Mais il faut planer un peu de mystère. Et pour cela, je vous laisse les découvrir par vous même. Ensuite, et surtout maintenant que le point personnage est fait, nous pouvons parler un peu plus du roman en lui même avec la plume de l’autrice, les relations entre les personnages et l’intrigue du roman.

Tout d’abord, pour un premier roman d’Aurélie Swan que je lie, je suis fortement sous le charme. J’ai ressenti cette légèreté caractérisé par le défilement rapide des pages que je lisais. Je me sentais bien. Bon j’avoue que j’ai du faire une ou deux pauses, mais cela est dut uniquement au fait que j’étais un peu malade. Le rythme est plutôt soutenu avec les actions, rebondissements, scènes charnelles, retournements de situations et révélations chocs. Les émotions, sont ni trop à vifs, ni pas assez. On se sent bien, on vie et ressent à travers le personnage que l’on suit. Les personnages, sont très attachants. On sait qu’ils en ont baver, mais, l’autrice n’en fait pas tout un plat. Ce point est d’ailleurs très important, car au final, si c’était de l’apitoiement du début jusqu’à la fin, cela aurait été plutôt dur à lire. Au contraire, ces personnages avancent, et nous montrent par leur force psychologique qu’ils ne veulent pas rester au point mort. Les descriptions, restent simples. Ce qui est tout aussi bon. Car cela permet aux lecteurs de laisser leur imaginations s’envoler. L’univers mis en place autour des pierres semi précieuses, m’a énormément plut. J’adore réellement la lithothérapie. Et cela change énormément des univers dont j’ai l’habitude. Du coup le scénario qui en découle correspond parfaitement aux pouvoirs que possède ces pierres. Le quartz, qui est ici rose, est la pierre de l’amour. On dit que celui qui en possède une, verra l’amour véritable frapper à sa porte comme pour le couple Aedan/Eilin. Mais c’est une pierre hautement protectrice. La pierre de lune est celle qui correspond le plus à la féminité, donc Sélène. L’œil de tigre est un excellent choix pour la protection et renvoie toutes magie néfaste vers son envoyeur, donc parfaitement adapté à Elyas. L’obsidienne est l’une des plus puissante pierre de protection qu’il existe au monde. Il y en a de différent type. La plus puissante, est celle que l’on appelle mento huichol. Cette pierre dévoile des vérités, caché ou non. Nous appartenant ou non. Mais elle éveille aussi notre troisième œil. Pour le jade, c’est la richesse. Pas forcement de l’argent, mais plutôt la richesse de l’âme et du cœur. Et ainsi de suite. Oui, je sais j’aime les pierres et leurs magie si particulière. Et pour cause j’ai ai plein chez moi. Bref, Le langage est plutôt soutenu, parfois avec un style moyenâgeux. Et j’adore cela. 55Cela n’est point un problème voyez vous ????????? Oui je fais ma bêcheuse. MDR. Et mon plus gros coup de cœur, c’est cette couverture si belle, si mystérieuse, si pleine de magie. Sérieusement, qui résisterait à cela. Pas moi. En plus, pour que l’on ne haïsse pas trop le grand méchant de l’histoire, Aurélie Swan, nous dévoile son passé à travers ses journaux. J’ai eu mal pour lui. Car au final, c’est son passé qui l’a rendu ainsi.

Ensuite les relations entre les personnages sont magnifiques. Les retrouvailles entre les parents et Sélène, est juste comme il faut. On ressent l’amour qu’ils ont pour leur fille. Et on comprend qu’ils aient envie de la protéger de tout. Ils sont trop mimi à apprendre à se connaître. La relation avec notre jeune maître loup est aussi bien développé. Cela reste simple, presque enfantin. Cela m’a fait rire, car on a tous à un moment ou un autre taquiner quelqu’un histoire d’attirer leur attention. Et bien, c’est ce que l’on a au début du roman. Ils sont trop choux. En plus cela leur permet de se découvrir. Ils se cherchent, s’apprennent, se découvrent, tout cela pour mieux tomber dans les bras l’un de l’autre. Un véritable amour couvert par un coup de foudre.

Enfin, même si l’intrigue est dévoilé assez rapidement, l’autrice ne dort pas sur ses lauriers. Elle nous fait traverser tout un pays, avec dans notre bagage de nouvelles questions qui cherchent une réponses adéquat. Et à chaque fois que l’on comprend, on se retrouve à aller sur une autre piste, histoire d’obtenir une nouvelle pièce du puzzle. C’est très jouasse, et prenant. J’adore moi, ce genre d’enquête. En plus on galère un peu. Très bonne intrigue, même si au final, je ne m’attendais pas du tout pour la tournure des événements. Enfin, si un petit peu. Après tout les grands méchants sont de véritables mégalos.

En conclusion, ce roman, je l’ai adoré. Il est juste génial. Je remercie l’autrice Aurélie Swan de m’avoir choisie comme partenaire. Et suis prête pour la suite de ce roman. Ce roman, vous devriez le lire. Vous avez tout ce qui est nécessaire pour vous plaire. Des personnages forts attachants, une belle plume douce et raffinée, un univers totalement différent de ce qui existe, un bon scénario, de l’action, une très bonne intrigue et une belle romance. Soit dit au passage, je suis intriguée par quelque chose. Dit moi chère Aurélie, le fait que la fille de la lune porte une marque d’élue sur son front, elle ne viendrait pas de la saga ‘’La maison de la nuit’’ de P.C et Kristin Cast par hasard ????? Par ce que cela y ressemble. Mais ne t’inquiète pas, c’est bon de faire des références à d’autres romans. Cela apporte du cachet à ton histoire. J'ai hate de connaitre la suite. Sur ce, à bientôt pour de nouvelles aventures littéraires.

 

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Aurelie Swan
    • 1. Aurelie Swan Le 14/01/2022
    Un grand merci pour cette chronique, c'est sans doute la plus développée que j'ai reçu ☺️ je suis ravie qu'il t'ait plut et j'espère que la suite te plaira davantage encore ! Pour la marque je n'ai jamais lu ce roman mais ça aurait pu !
    Encore merci pour cette chronique de qualité qui démontre bien tous les enjeux du roman

Ajouter un commentaire