Les Immortels Tome 1

La Compagne

Les immortels tome 1 la compagne 1123034 121 198

E 2

U1ne troisième guerre mondiale éclate et menace d’annihiler toute forme de vie terrestre. Dans ce chaos total, un groupe de créatures sort du silence : les Immortels. En quelques mois seulement, ils mettent fin au conflit et prennent le pouvoir.

Sept ans plus tard, dans ce monde dévasté, Ève, une jeune femme meurtrie et endurcie par la guerre, tente de trouver sa place. Un seul mot la guide : survivre. Pour y parvenir, elle évite à tout prix de croiser la route des Immortels, des monstres à ses yeux.

C’est sans compter avec l’arrivée d’un vampire : Luderik Frodeson. Cet Immortel puissant, terrifiant et orgueilleux va totalement bouleverser sa vie en décidant de faire d’elle sa future Compagne.

Parviendra-t-elle à échapper à ses griffes ? Ou verra-t-elle ses convictions s’envoler au rythme des épreuves qu’ils vont traverser ?

Dans un monde où règne l’anarchie, leur différence sera peut-être leur plus grande force.

B 2

L2'immortalité !!! Un mot qui fait rêver, encore de nos jours, bon nombre d’être humain. Je me pose souvent la question, que ferais je si j'étais immortelle ? Déjà, ce qu'il faudrait savoir, c'est comment on en devient un ??? A ma connaissance, je ne voie que quatre possibilités. La première, c'est de naître en étant un enfant d'un dieu. Me demandez pas si j'en connais un, le seul endroit où je les rencontre, ce sont dans mes livres. La seconde, et qui à travaillé encore plus l'avidité des hommes, est sans conteste de boire l'eau de jouvence. La mythique eau qui vous laisse jeune et vous fait vivre des milliers d'années. Et puis il y a la vampirisation. Autant dire que comme les deux premières possibilités, c'est courir derrière des chimères. Tant qu'à la dernière, c'est de devenir un ange. Et là c'est pas compliqué. Il suffit de passer de vie à trépas. Mais même là, çà ne va pas être de la tarte. Vu que pour aller au paradis, il faut être d'une gentillesse irréprochable, n'avoir jamais commis une seule faute, avoir un cœur noble, etc. En bref, être parfait. C'est à croire que l'humain est parfait. En tout cas, celui qui croie cela vie dans une parfaite utopie. Néanmoins, l'immortalité, n'est pas forcément aussi bien que l'on croie. En fait, en tant qu'immortel, la personne à le temps d'amasser énormément d'argent, de vivre dans l’opulence, ne manque jamais de rien, etc. Mais en réalité, il finit par voir ceux qu'il aime mourir, sa famille, ses amis, puis il finit par se retrouver seul, et là commence sa véritable déchéance morale, vu qu'il se renferme de plus en plus chaque jours. Toutefois, les êtres supérieurs qui régissent le monde et notre destin, vont alors mettre sur la route de cette pauvre âme, d'autres personnes comme lui, ou bien quelqu'un qui le réveillera moralement. Il va alors réapprendre à aimer, à vivre, à ressentir des choses petit à petit. Et c'est à ce moment là qu'il pourra faire un pieds de nez à sa longue et morne existence. Car enfin, l'immortel qui ne ressentait plus rien, revit. C'est ce qui est justement arrivé à l'un des deux personnages principaux de ce roman.

L'histoire de ce livre, raconte justement un cas similaire à ce que je vous ais décrit. Mais dans un monde qui est contrôlé, non plus par des humains, mais plus par les immortels sorties de nos plus grands contes de fées. Une troisième guerre mondiale éclate et menace d’annihiler toute forme de vie terrestre. Dans ce chaos total, un groupe de créatures sort du silence : les Immortels. En quelques mois seulement, ils mettent fin au conflit et prennent le pouvoir. Sept ans plus tard, dans ce monde dévasté, Ève, une jeune femme meurtrie et endurcie par la guerre, tente de trouver sa place. Un seul mot la guide : survivre. Pour y parvenir, elle évite à tout prix de croiser la route des Immortels, des monstres à ses yeux. C’est sans compter avec l’arrivée d’un vampire : Luderik Frodeson. Cet Immortel puissant, terrifiant et orgueilleux va totalement bouleverser sa vie en décidant de faire d’elle sa future Compagne. Parviendra-t-elle à échapper à ses griffes ? Ou verra-t-elle ses convictions s’envoler au rythme des épreuves qu’ils vont traverser ? Dans un monde où règne l’anarchie, leur différence sera peut-être leur plus grande force.

C'est vrai que la quatrième de couverture vous donne envie de courir le plus loin possible de tout ce petit bijoux, mais en réalité, il n'est pas à la hauteur du roman en lui même C'est pourquoi, je vais me faire un plaisir de vous faire découvrir les personnages qui sont forts multiples.

Eve est une jeune femme de vingt cinq ans, mais surtout une survivante. Survivante parce qu'elle a dû se battre toute sa vie pour survivre après avoir tout perdu. Sa famille s’est fait assassiner par une meute de loups et depuis ce jour en compagnie de sa meilleure amie, elle vie comme une nomade allant de squat en squat. Néanmoins, bien qu'elle soit libre, sa vie n'est pas facile d'une part parce qu'elle ne mange pas à sa faim, et de l'autre parce qu'elle est souvent prise pour cible par les hommes. D'où le fait que son seul mot d'ordre est de survivre. Et pour cela, rien de mieux que de fuir le plus loin possible des immortels. Coté caractère, Eve est une forte tête, mais qui va souvent la mettre dans de mauvaises postures, même si je vous accorde que parfois cela l'aide. Son coté bravache est d'ailleurs ce que je préfère le plus, et pour cause, il lui permet de ne pas craquer et surtout de ne pas montrer ses faiblesses comme la peur, l'inquiétude ou encore sa douleur. Mais parfois, son coté fanfaron exaspère car on se demande si elle mesure bien les risques qu’elle prend en parlant avec tant de franchise en toutes circonstances, au point qu'elle m'a souvent faite penser à une adolescente plus qu'à une femme de son age. Et que dire de sa curiosité !!! Là c'est pire qu'un gamin de cinq ou six ans, vu qu'elle passe son temps à poser des questions, c'est est même lassant. Mais le pire, c'est surtout qu'elle ne cesse de répéter qu'elle déteste les immortels, qu'ils soient loup garou, ou vampire, ou autres. Alors lorsque une bande de vampires débarque pour choisir leurs prochaines compagnes, qu'elle se retrouve entre les mains d’un des plus puissant immortel, son monde s’écroule, son pire cauchemar commence, et sa vie va être complètement bouleversée bien plus que ce qu'elle pense.

Luderik est un vieux vampire qui n'a plus vraiment goût à la vie, jusqu’à ce qu'il pose les yeux sur Eve. Par le passé, alors qu'il était encore un être vivant qui respirait et mangeait, c'était un fier viking. D'une certaine façon, au fils du temps, il s'était endormi, et la jeune Eve le réveil petit à petit. Lui même le dit, il ne comprend pas ce qui lui arrive. Si on pense que c'est un être qui n'hésite pas à tuer pour survivre ou protéger ceux qu'il apprécie ou ceux qui sont sous sa protection, alors oui on peut dire que c'est un être sanguinaire. Mais cependant, il ne tue que quand la situation l'exige. D'un autre coté, il a caractère de chef, il est autoritaire, protecteur, gentil, sensible, honnête, cachottier, macho, etc. De plus il a un avantage physique qui ne laisse pas une femme de glace, vu qu'il est sexy.

Lise est la meilleur amie d'Eve mais possède un caractère moins trempé que cette dernière. Elle est tout le contraire de cette dernière. Elle est plutôt effacée, douce, calme, gentille, et surtout elle se laisse séduire plus facilement par sa nouvelle vie au point qu'elle n'a plus envie de la quitter, même si sa vie est en danger. Au fond, à plus d'une reprise, si j'entendais l'autre sadique lui dire couché, pas bougé, brave fille, comme si qu'elle était un animal qui faut dresser, je n'en n'aurais pas été étonné. J'ai même eu l'impression qu'elle était un boulet. C'est grave de penser cela pour un personnage. Mais bon, ce n'est pas de sa faute.

Olrik est lui aussi un vieux vampire. On apprendra d'ailleurs, que c'est le frère de Luderik. Il fut transformé en même temps que ce dernier, et par le même vampire. Si son frère est d'une certaine façon sympathique, lui est vraiment tout le contraire. Il est hypocrite, vénal, aime le pouvoir, mesquin, cruel, minable, dangereux, déloyal, sournois, faux, fourbe, félon, menteur, etc. Bref, le genre de type dont il vaut mieux rester le plus éloigné possible.

Pierre est un vampire lui aussi, mais il est en quelque sorte un fils de Luderik, vu qu'il fut transformé par ce dernier, tout comme Nikolaï. Tout deux forment un duo des plus improbable. L'un est d'un sérieux inimaginable, et l'autre un peu plus cool. Pourtant de sont des êtres à l'image de leur créateur, gentil, attentionné, calme, protecteur, défendant des cause justes, etc.

Cynthia et Amel sont les compagnes de Pierre et de Nikolaï. Tout comme leurs compagnons, elles forment un duo bien particulier. L'une est prête à tout pour être la compagne de son vampire, et fait tout pour lui plaire. La seconde qui est la plus jeune du groupe, même si elle ne se révolte pas, est quand même très sensible. D'ailleurs son futur compagnon est très attentionné avec elle.

Rolf lui aussi est un vieux vampire, qui a été transformé en même temps que Luderik et qu'Olrik. D'ailleurs il devait devenir leur beau frère. Pourtant, après la mort de sa dernière compagne, il s'est affaibli au point que des humains ont presque réussit à le tuer. Pourtant c'est un être loyal, gentil, honnête, protecteur, mais qui s'est endormi, un peu à la façon de Luderik avant l'arrivée d'Eve.

Abraham, est un fantôme. Lui qui n'a jamais embêter qui que ce soit, va le faire avec Eve, car il l'aime bien. En dehors de ses taquineries, et de sa façon de lui montrer qu'il la soutient, Ab va la protéger lors de la bataille, mais aussi l'aider à s'enfuir. En fait, il lui manque juste la parole et un corps pour agir. Mais il m'a bien fait rire.

Ioan quand à lui est l'alpha de la meute de loup garou qui vie dans le même quartier que Luderik et compagnie, la Nouvelle Orléans. Même si c'est un bon vivant, qui doit allégeance à Luderik, et qu'il l'aide en tout, on peut se poser la question à qui va réellement sa loyauté, car sans méchanceté aucune, Ioan cache quand même des petites choses au vampires.

Mais, ce ne sont pas les seuls personnages qui grouillent dans ce livre. On y rencontre bien d'autres encore. Tels que Mafalda l'ex compagne de Luderik, jalouse d'Eve, qui veut tuer son ex, au point de s'associer à Olrik. Ou encore Hecto et Sylviana les jumeaux insipides, faibles, cupides et pas très intelligents transformés par Apolline une Héritière. Jasmine  la petite sorcière et complice d'Olrik. Ethan le sorcier des loup garou. Thomas, le second de Ioan. Kane le grand frère de Jace, tout deux loup garou, et dont ce dernier fut sauver de la mort par Eve. Markus un héritier qui joue au petit prince et qui a ouvert un club dans le Carré français. Sans compter l'alpha qui à tuer la famille d'Eve et qui sans le savoir va recroiser son chemin. Et bien d'autres encore, dont je ne vais pas vous parler, car il faut aussi qu'il y ait un peu de suspense et de mystère.

C'est pour cela que je vais vous parler un peu plus du roman avec la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et l'intrigue du livre.

Et pour commencer, la plume d'Amanda Bayle est tout simplement génialissime. Elle est légère, intense, rythmée, émotive, irréelle et simple. Dés le début du livre, l'histoire prend de l’allure. Le rythme s'intensifie par les actions, retournements de situations, quiproquos, combats, grabuge, etc. Les pages défilent alors devant nos yeux, et on ne voie même plus le temps passer, tant on est pris par l'histoire. Les émotions vous prends alors aux tripes avec une féroce intensité, on a peur, on rie, on crie, on pleur, on s’angoisse au rythme des sensations des personnages, c'est vraiment émotif. Les protagonistes sont forts intéressants, et il y en a pour tous les goûts, gentil, méchant ou entre les deux. C'est comme si que l'on se retrouvait dans le monde réel. Les descriptions forts simples vous transportent dans un monde même si il est fictionnel, parait très authentique. Car au fond, qui nous dit que si jamais nous avons un jour la troisième guerre mondiale, ce qui est décrit dans ce livre, ne nous arrivera pas. L’univers quand a lui, est très bien travaillé, très bien décrit, parfois j'en ai eu froid dans le dos avec les cendres qui tombent, ou le froid polaire, ou encore ce qui peut se passer dans les squats pour les jeunes femmes, etc. De plus la mythologie sur les loup garou respecte ce que tous connaisse, sauf la transformation au moment de la pleine lune uniquement. Mais coté vampire, la mythologie, ressemble à s'y méprendre au monde politique que l'on connaît. Le couple du roi et de la reine alias les présidents, les héritiers les premiers ministres, les enfants des héritiers ou les ministres, les mômes des enfants des héritiers ou les maires, et ainsi de suite jusqu'à arriver au peuple. C'est irréel, troublant mais en même temps c'est réaliste.

Ensuite la romance entre les personnages d'Eve et de Luderik, est du genre à prendre son temps. Ce qui est bien dans ce point, c'est que ces deux personnages n'ont pas eut un coup de foudre et qu'ils aient dut apprendre à se connaître avant qu'il ne se passe quoique ce soit entre eux. Déjà pour lors de leur rencontre Luderik est attiré par elle non pas du point de physique, vu qu'Eve est plutôt normal de ce coté là, mais c'est surtout par son coté rebelle qu'il est attiré. De plus, par la suite, lorsqu’elle va tenter à plusieurs reprises de s'enfuir, au lieu de la punir, il va surtout en rire, car, comme je l'ai dit plus haut, la jeune femme réveil en lui des sentiments qu'il ne comprend pas. De son coté, Eve au lieu de tomber dans les bras de cet homme hautement sexy, va combattre sans cesse cette attirance qu'elle éprouve involontaire et sans qu'elle se doute. D'autant qu'à ses yeux, tous les immortels se valent et donc elle leurs voue une haine incommensurable. Mais cela, c'était avant la mort de sa meilleure amie. Car après cela, elle va protéger son vampire, lui dire ce qu'elle pense de ses actions, et surtout elle va lui montrer qu'il peut avoir confiance en elle. Et dés l'instant où ils se rencontrent, ils vont apprendre à se connaître, comprendre leurs peurs commune, s'entraider, etc. C'est comme un jeune couple qui se découvre, et qui au lieu de passer en quelques jours aux choses sérieuse, préfère prendre leurs temps et s'apprivoiser, car ils savent qu'au moment où tout va arriver, la dégustation n'en sera que meilleure. Il faut dire que Luderik à parfaitement comprit qu'Eve a subi des choses pas jolies, jolies, et que pour l'amener à lui faire confiance, il va devoir faire tomber ses barrières les unes après les autres, et que ce n'est certainement pas en la forçant ou en étant dur, intransigeant, cruel, odieux qu'il va finir par arriver à ses fin. D'où le fait que j'ai adoré de suivre l'évolution de leurs relation, et que je la trouve très belle. Elle n'est pas rapide, ni forcée, et tout est dans la loyauté et la compréhension de l'autre.

L'intrigue de ce roman, est très ficelée. Un peu comme un bon filet de veau prêt à passer à la casserole. L'auteur prend son temps pour nous mener là où elle voulait que l'on arrive. Dans la première partie, elle permet à la jeune Eve de découvrir son nouvel univers, l'habitue petit à petit à ses nouveaux compagnons, afin de mieux la faire sauter dans la seconde partie où elle va devoir protéger son vampire. En fait, l'intrigue tourne autour du fait qu'elle devienne compagne. Mais pas seulement compagne dans le sens où elle doit faire ce que Luderik veut, mais plus dans le sens compagne ou les deux membres du couples sont sur un pied d'égalité. Mais l'auteur est retorse. Elle nous entraîne sur les chemins où tout ce qui arrive va amener la jeune femme à devenir la compagne que Luderik recherche depuis toujours. Elle nous mène pas à pas par le bout du nez. Et on en redemande. Et puis on a une seconde qui vient se greffer à la première. Et bien oui !!! Vous avez compris que je vous parle bien entendu de la traîtrise d'Olrik. Et là, si vous croyez que c'est aussi un filet de veau bien ficelé, bin raté. Ici, c'est du genre a avoir une noisette enrobé de chocolat. Et une fois qu'on le croque, on le savoure, on le rompe, couche après couche pour atteindre le cœur de cette délicieuse merveille. C'est bon, c'est du bonheur, c'est de la joie. On mène l’enquête afin de savoir qui est le traite, puis juste pour savoir pour quel raison il est ainsi, ou encore pour partir à la recherche de celui ou celle qui est enlevé, etc. On ne s'ennuie pas un seul instant, tant c'est prenant.

En conclusion, on plonge facilement dans cet univers riche de détail tout en étant sombre et dangereux. Les émotions sont intenses, tant c'est prenant. Les personnages sont bien décrits, et on a souvent l'impression de les aimer ou de les détester de plus, on a l'impression qu'ils forment une famille, mais au fond c'est ce qu'ils sont. J'ai apprécié énormément de voir les personnages évoluer, gagner en maturité et se remettre parfois en question, surtout Luderik. La plume tout en étant simple, fluide et soignée, est fort géniale. Quand à l'intrigue, elle est menée d'une main de maître. E attendant, la Compagne, c'est avant tout un premier tome qui nous fera vivre une aventure hors du temps. C'est pour cela qu'il me tarde de lire le deuxième tome. Mais dans combien de temps va t il faire son apparition ??? Là est toute la question. D'autant que nous restons quand même sur notre faim avec le final de ce premier livre, et où le suspense est à son comble. Que de frustration. Je n'ai eu qu'un seul regret, c'est quand je suis arrivé au point final trop rapidement. J'ai hâte de lire la suite !!! De mon point de vu, je ne peux que vous conseiller ce livre. Et vous dis à bientôt pour une nouvelle chronique. Bonne lecture à tous.

13 8

— Qu’est-ce qu’il se passe ? cria Amel.

Le manoir était en train de vibrer, des objets tombaient sur le sol un peu partout, un grondement infernal retentissait dans la cheminée. Une chaise vola à travers la pièce pour barrer la fenêtre brisée.

— C’est Ab… murmura Ève.

Le fantôme de la maison réagissait. Une onde de choc fit trembler la bâtisse sur ses fondations et à l’extérieur, tout redevint noir : les torches s’étaient éteintes.

— Ab joue avec le feu ! s’écria la jeune femme. Rappelez-vous la première fois qu’il s’est manifesté, il éteignait les bougies de mon chandelier !

Amel et Cynthia échangèrent un regard avant d’éclater d’un rire nerveux. Le fantôme continuait de faire trembler le manoir, elles avaient presque du mal à tenir debout. Dehors,

les flambeaux se rallumaient peu à peu, mais une nouvelle onde de choc les éteignit tous. Ève s’élança vers la fenêtre et poussa une petite exclamation de surprise. Non seulement le souffle provoqué par la colère du fantôme avait neutralisé les torches, mais il avait également propulsé une bonne partie des moines à l’autre bout de la rue !

Nombre d’entre eux gisaient sur la route, assommés par le choc, tandis que les autres essayaient désespérément de rallumer leurs flambeaux pour mettre feu au manoir. Au milieu de ce désordre, Olrik regardait la maison d’un air de fou furieux. Ses yeux scintillaient dans la pénombre, ses crocs avaient écorché ses lèvres qui saignaient et les traits de son visage semblaient plus marqués, presque creusés. Il ressemblait à un cadavre vivant. Puis soudain, il poussa un hurlement tel, qu’Ève recula de terreur. Le vampire bondit à une vitesse hallucinante pour se jeter contre la porte d’entrée. Le bruit fut terrible, le battant vibra, mais ne céda pas. Le manoir appartenait à Luderik et son frère n’était plus le bienvenu ici. Mais Olrik s’acharnait, encore et encore, poussant des vociférations qui devaient retentir jusqu’à l’autre bout de la ville.

Amel et Cynthia s’étaient éloignées, épouvantées.

— Mais où sont les Chasseurs de Markus ? marmonna Ève. Ils n’entendent pas ce malade ?

Visiblement, non. Néanmoins, au bout de quelques minutes, le vampire cessa. Un silence de plomb retomba sur les lieux. À l’extérieur, les quelques moines encore debout n’osaient même plus bouger, certainement terrifiés. Ève allait s’approcher un peu plus de la fenêtre, quand Olrik se plaqua de nouveau contre le carreau, lui arrachant un sursaut de peur.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire